Mon AlloCiné
    Echo Park, L.A.
    note moyenne
    3,1
    203 notes dont 22 critiques
    23% (5 critiques)
    45% (10 critiques)
    9% (2 critiques)
    14% (3 critiques)
    5% (1 critique)
    5% (1 critique)
    Votre avis sur Echo Park, L.A. ?

    22 critiques spectateurs

    pitch22
    pitch22

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 509 critiques

    0,5
    Publiée le 11 mars 2007
    Factice, inconsistant, brouillon, un poil lacrimal... J'ai passé beaucoup de temps à critiquer. Acteur principal cliché, incohérent, mal mis en valeur. Scénario indigent, quasiment pas d'histoire. Même pas une scène de baise pour rattraper l'ennui, et même pas drôle. Final ridicule: du n'im-por-te-quoi. Je me demande comment cette chose a obtenu un prix à Sundance; ça devient vraiment un festival-poubelle. Déjà que je me suis emmerdé avec PRIMER. Désolé mais sans intérêt.
    badcoppola
    badcoppola

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 161 critiques

    1,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Malgré la justesse des interprètes, le film s'enlise dans un sentimentalisme fatal, il ne va pas au bout de ses idées et finit par plomber tout le reste. Dommage.
    Fritz L
    Fritz L

    Suivre son activité 118 abonnés Lire ses 530 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Ce film tourné en état d’urgence est d’une rare intensité, et laisse comme une brûlure, une marque douloureuse. Echo Park, quartier hispanique de Los Angeles est en pleine mutation. Très convoité par les bobos de la classe moyenne américaine, certains d’entre eux n’hésitent pas à recourir à l’expulsion des « locaux » contre des loyers excessifs. La communauté latinos est donc en état de crise. D’autant plus que les jeunes sont moins ouverts aux traditions et se laissent envahir par la culture des states. De ce pitch, Richard Glatzer et Wash Westmoreland nous servent un scénario d’une rare subtilité à travers le parcours de Carlos, voleur, drogué et gay et Magdalena, 15 ans qui se retrouve enceinte miraculeusement. Ils sont hébergés par l’oncle Tomas, seul vestige du passé, mais très ouvert au monde. Ce dernier est l’élément clé du film. Il aura un rôle déterminant et symbolise ce monde qui se meurt. Les deux réalisateurs tirent à boulet rouge. Ils dénoncent l’hypocrisie, le racisme tout azimut, l’intolérance pour mieux nous délivrer un vrai message humaniste. Pas de grands effets de mise en scène, des gros plans judicieux qui nous font mieux connaître chacun des personnages, et une véritable intimité se créée entre eux et le spectateur. Il faut souligner que cette symbiose est rendue possible grâce aux acteurs à commencer par Jesse Garcia qui nous joue un «dur » fragilisé, Emily Rios toute en retenue et très touchante et surtout Chalo Gonzalez qui dans le rôle titre de l’oncle Tomas nous embarque par sa bonté et sa liberté revendiquée… Grand Prix et Prix du public à Sundance, Echo Park est une œuvre incontournable à découvrir.
    Ardnamurchan
    Ardnamurchan

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 23 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Charmant, voilà le qualificatif qui colle le mieux à ce film. Une sorte de parabole moderne... sur la communauté latino des US, méconnue chez nous. Un regard inhabituel sur les Etats-Unis, sur les relations intergénérationnelles... Avec de chouettes acteurs bien dans leur rôle... Un très agréable moment!
    thewall
    thewall

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 740 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Cette plongée au coeur de la communauté latino-américaine est passionnante, d'autant que les cinéastes ont réussi à créer trois personnages très attachants. Ainsi, la trinité représentée par ce grand-père très sage, le rebelle gay et la jeune vierge enceinte est tout à fait original et fonctionne à merveille. Le film nous montre aussi les nombreux blocages moraux qui subsistent dans cette communauté et aussi le rejet de ses membres par le reste des blancs. Filmé à hauteur d'homme, ce petit film très émouvant à la fin vaut le détour. Une charmante expérience.
    Melodiane
    Melodiane

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 174 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    C'est simplissime: La vie d'une famille mexicaine vivant aux USa ... Des coups durs , des tristesses , des déchirures. Une figure centrale : la bonté incarnée par le grand oncle acceuillant. Une mort ... Des retrouvailles. Sur une note exotique . Simple mais à voir !
    toulouztroll
    toulouztroll

    Suivre son activité Lire ses 40 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un bon film. histoire qui évolue, personnages qui accrochent et qui sont humains.
    Kelyan
    Kelyan

    Suivre son activité Lire ses 9 critiques

    4,0
    Publiée le 15 octobre 2006
    Dans le fond et la forme, les réalisateurs nous emmènent en plein quartier hispannique pour cette histoire très touchante d'un cousin et d'une cousine, non sans problème. Les acteurs sont sincères, à l'aise dans leur rôle. A voir notamment pour Carlos, magnifique personnage loin des clichés que l'on pourrait supposer au début du film. Bien écrit, joliment retranscrit en images, une découverte.
    Benoit R
    Benoit R

    Suivre son activité 348 abonnés Lire ses 5 435 critiques

    2,5
    Publiée le 10 août 2009
    Richard Glatzer & Wash Westmoreland nous proposent une plongée au coeur de la communauté latinos d’Echo Park à Los Angeles, on y fait la rencontre de divers protagonistes soudés par des liens familiaux, aux destins très variés. On se retrouve comme happé, par leurs vies, leurs problèmes, on s’immisce à travers ce drame social urbain, comme si nous avions affaire à un documentaire fictionnel. Les personnages principaux y sont attachants, tous très variés, on s’attache à eux jusqu’au dénouement final.
    Askthedust
    Askthedust

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 26 critiques

    2,5
    Publiée le 30 août 2012
    Echo Park, contrairement à ce que l'on pourrait penser et contrairement à la catégorie dans laquelle il a été classé, est tout sauf un drame. Echo Park, L.A, allias "Quinceañera", est une comédie sentimentale, fraîche, nappée de kitsch rose bonbon, au décorum un brin dramatique- à première vue seulement! En effet, on est loin d'un Echo Park violent, mais en plein Echo Park duveteux, à l'aube d'une reconversion dans le bourgeois bohème. Echo Park change, sans rien de voir de l'amont, déjà balayé, si ce n'est les résidus de tatouages de Carlos. Sans non plus n'en savoir vraiment plus quant à l'aval du quartier non plus, ainsi traduire "Quinceañera" en "Echo Park, L.A", est un second écueil. Ainsi vierge d'un contexte erroné, l'impression post coïtale, est à l'inverse de ce à quoi je m'attendais. Echo Park est loi d'être un mauvais film, comme je le disait, il est plein de fraîcheur, et les personnages y sont très attachants parfois. Loin du drame, il en devient une ode à l'acceptation d'une ère nouvelle, avec tout ce qu'elle de différent. Cependant, c'est bien là tout le problème du film. Toute cette fraicheur et ces bonnes intentions ne font en fin de compte, qu'enfermer le film dans un carcan, qui n'est tout autre qu'agréable - et c'est tout. Certes, encore une fois, certaines scènes, et parfois même les personnages, deviennent très attachant, mais il n'en reste que la frustration, que ce film eut pu être bien plus. Un peu comme quand on mange chez Mc Donald, et que c'est très bon, et qu'on aime bien, et qu'on y retourne même, mais que ça nous retourne en rien. Ceci explique cela, 2,5, parce qu'après avoir fini de manger, on se sent un peu ballonné.
    Parkko
    Parkko

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 2 020 critiques

    3,0
    Publiée le 9 novembre 2012
    Le film m’interpelle sur la façon qu'il a de traiter l'homosexualité. Déjà le principal protagoniste est gay mais il ne va pas passer tout le film à l'accepter ou à chercher à le faire accepter à sa famille. Le réalisateur préfère laisser voir au spectateur des difficultés d'acceptation de certains membres de sa famille mais sans que notre principal protagoniste mène un combat pour s'accepter et/ou pour le faire accepter aux autres. Ajoutons à ça que l'acteur choisi est loin des stéréotypes du genre qui ont encore cours à la télévision, surtout dans les séries télévisées (!). J'aime cette façon d'aborder ce sujet car il me semble complètement en adéquation avec son temps et avec ce personnage qui n'a jamais à se poser la question de quelle est sa sexualité. Le film m'intéresse un peu moins lorsqu'il évoque la jeune fille car je le trouve assez maladroit et surtout je ne sais vraiment pas ce qu'il veut nous dire, ça me semble un peu une histoire improbable juste pour nous créer un autre mini drama dans le scénario. C'est dommage car l'histoire du mec suffisait grandement à faire un film qui aurait peut-être été un peu plus cadré et moins éparpillé. Mais qu'importe, Echo Park LA reste une bonne surprise, avec un traitement intelligent de son personnage principal.
    Captain fantastic
    Captain fantastic

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 3 critiques

    4,0
    Publiée le 25 février 2015
    Bon film indépendant !! Le début est un peu long à se mettre en place mais les trois derniers quart d'heure sont très émouvants !! Le seul petit bémol du film c'est qu'on ne voit pas assez Carlos (selon moi) . Le sujet de l'homosexualité n'est pas assez creusé et c'est dommage car le personnage du cousin gay était très intéressant !
    wykx
    wykx

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 250 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Le résumé peut paraître simplet mais l'histoire est beaucoup plus fine qu'il n'y paraît. Les réalisateurs ont évité d'appuyer ce qui paraîtrait lourd dans les soap operas latinos pour instiller des touches originales et inattendues. Au final, on obtient un film sensible et humain.
    PtitMed
    PtitMed

    Suivre son activité Lire ses 4 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Superbe. J'ai rarement vu un film qui met si bien en valeur les liens entre les êtres humains. La gentillesse, la dureté, la peine, l'émotion, filmés avec une grande pureté. Un vrai grand moment, de pures sensations. Il FAUT le voir.
    RaKaCHa
    RaKaCHa

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 183 critiques

    4,0
    Publiée le 19 octobre 2008
    La quinceañera est la célébration du 15ème anniversaire d'un jeune fille, le moment où elle est censée devenir une femme. Lorsque Magdalena se retrouve enceinte à quelques mois la sienne, les choses se passent plutôt mal à la maison : voilà pour le scénario. L'intérêt du script ne réside pas tant dans ce pitch que dans l'endroit où il se situe : les quartiers défavorisés de LA, autour d'Echo Park et d'Alvarado. Alors que ces blocs sont généralement considérés comme le repaire de la pire racaille de la planète, Echo Park nous montre les gens ordinaires qui essaient d'y vivre une vie ordinaire, malgré l'environnement hostile. Un bon scénario, avec certes un déroulement classique mais également des subplots dignes d'intérêt et surtout des personnages auxquels on s'attache. On s'y attache d'autant plus que le casting est de qualité, sans doute dans sa grande majorité originaire des quartiers où se situe l'action. L'interprétation de Emily Rios et Jesse Garcia est d'une sensibilité rare, une bonne surprise pour des acteurs de cet âge.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top