Notez des films
Mon AlloCiné
    No Country for Old Men - Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme
    note moyenne
    4,1
    26015 notes dont 2173 critiques
    répartition des 2173 critiques par note
    856 critiques
    630 critiques
    134 critiques
    274 critiques
    156 critiques
    123 critiques
    Votre avis sur No Country for Old Men - Non, ce pays n'est pas pour le vieil homme ?

    2173 critiques spectateurs

    ealig
    ealig

    Suivre son activité Lire ses 45 critiques

    0,5
    Publiée le 26 juillet 2009
    D'une lenteur insoupçonnable, "No country for old men" n'est qu'un pseudo-chef d'oeuvre surévalué. Sans début, ni fin... (s'agit-il d'un nouveau concept cinématographique?) le scénario est bourré de dialogues inutiles à l'intrigue... Ca parle beaucoup, mais cette diarrhée verbale finit par lasser, tout comme les personnages (sans exception) antipathiques et ridicules. Des meurtres, du blah blah, des longueurs, du sang, des longueurs, du blah blah et des longueurs, de la violence et du blah blah, rien ne nous passionne jamais. Les frères Coen auront encore une fois réussi à se faire passer pour de grands cinéastes... pourtant il serait temps d'ouvrir les yeux. Combien ont-ils acheté leurs oscars?
    tranniar
    tranniar

    Suivre son activité Lire ses 12 critiques

    0,5
    Publiée le 18 avril 2008
    Les personnes qui ont décerné des prix à ce film ont-elles vu le même que moi ?... Pourquoi récompenser un film où la violence gratuite côtoie une mise en scène et des dialogues absurdes ? Moi je ne vois pas bien l'intérêt d'un tel film. A éviter...
    GodMonsters
    GodMonsters

    Suivre son activité 759 abonnés Lire ses 2 645 critiques

    4,5
    Publiée le 24 juin 2010
    Un film décalé, avec un bon humour noir mais il m'est arrivé de décrocher à plusieurs reprises... Visuellement c'est satisfaisant, le casting est parfait, le scénario est prenant malgré quelques petites longueurs. Un très bon film avec quelques petits défauts qui ralentissent le rythme, dommage ! Mais Globalement j'ai aimé...
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 781 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    5,0
    Publiée le 16 février 2011
    "No country for old men",et son quatuor d'Oscars 2008,est la preuve ultime que Joël et Ethan Coen sont d'immenses artistes.Les seuls à savoir évoluer avec une telle aisance entre angoisse sourde et humour burlesque.Ce western tour à tour contemplatif,mélancolique, cynique et oppressant ne va jamais là où on l'attend.Privilégiant les ruptures de ton,y compris dans le final,les Coen magnifient en Cinémascope les paysages ensablés du Texas et du Nouveau-Mexique,baignés d'un soleil écrasant et d'une aridité propre à faire sauter les consciences.Un chasseur brave et brut de décoffrage(Josh Brolin,sensationnel de courage),solitaire et sans le sou,s'empare d'un magot oublié d'une guerre des gangs.Il est bientôt suivi par un tueur étrange(Javier Bardem,saisissant dans le décalage et dans l'effroi),une sorte d'ange exterminateur qui suit sa propre morale et son instinct de prédateur,se baladant un canon à air comprimé à la main.Le vieux shérif du comté(Tommy Lee Jones,parfait en homme de loi fatigué de tout),celui qui commente en voix off la déshumanisation du monde,et sa violence fulgurante et saugrenue,tente de comprendre l'évolution des évènements.Les Coen s'interrogent sur l'absurdité de personnages archétypaux.Leur mise en scène,élégiaque et vibrante,souligne par la sobriété de scènes-clés monumentales(le guet-apens dans le môtel,l'incongruité du dialogue entre Chigurh et le pompiste)un cinéma fondé sur l'humour très noir.Chef d'oeuvre.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 879 abonnés Lire ses 4 877 critiques

    5,0
    Publiée le 10 avril 2017
    Avec ce film les frères Coen délaissent la comédie pour un film qui est alors leur première adaptation littéraire et leur film le plus violent. Le film reprend les codes à la fois du western et du Film Noir, les Coen revisitent les deux genres dans un mix moderne saupoudré de nostalgie et de mélancolie. Le film serait parfait à un petit détail près... Si le personnage du shérif reste le symbole de l'absurdité du monde et qu'il est déconnecté d'une violence qui le dépasse son rôle reste beaucoup trop en retrait, pour ne pas dire presque superflu.
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 443 abonnés Lire ses 3 145 critiques

    5,0
    Publiée le 29 janvier 2008
    Chaque film des frères Coen est attendu comme un évènement et celui-ci n'a pas fait exception à la règle. Il arrive avec en plus un sélection à Cannes (mais reparti bredouille), deux Golden Globes et 8 nominations aux Oscar. Et comme d'habitude ce nouvel opus crée l'évènement et étonne. Il est de plus annoncé comme leur meilleur film. Ayant vu tout leur filmographie (sauf Le grand saut), je peux me prononcer : s'il est effectivement excellent le meilleur reste pour moi Fargo, chef d'oeuvre incontestable du polar humour noire. Dans le genre celui-ci n'est pas mal non plus. Après deux comédies plutôt légères, Intolérable cruauté (très glamour) et Ladykillers (très drôle), ils renouent donc avec le film noir qui a fait leur succès. On pense immanquablement à Fargo donc mais aussi à Sang pour sang leur premier film qui m'avait totalement bluffé à l'époque. Comme toujours le scénario est en béton, les dialogues au couteau, l'humour noire décalée aux petits oignons, l'histoire crédible, dure, noire, sanglante. La mise en scène aussi comme toujours de haute volée. Rythmée et simple tout en étant lyrique et passionnante. Rien à dire. Techniquement le film est parfait, son, photo, musique, maquillage, montage magnifiques. Ce qu'on attendait surtout avec impatience c'était la prestation de Javier Bardem annoncée comme grandiose. L'annonce était amplement justifiée, il est absolument époustouflant dans ce rôle de tueur sans états d'âme. Une composition étonnante qui fera date. Le jeu en lui-même, le travail sur le look, la voix, c'est simple tout est parfait, un très grand moment de cinéma ! La barre étant placée haute, le reste du casting est du coup moins convaincant mais tout de même très bien. Tommy Lee Jones égal à lui-même dans le rôle du shérif fatigué, Josh Brolin Kelly McDonald et Woody Harrelson très bien aussi. Les Coen n'ont donc pas failli à leur réputation. No country for old man est une réussite sur tous les plans. Jouissif et jubilatoire. A voir.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 281 abonnés Lire ses 3 258 critiques

    3,5
    Publiée le 16 mars 2013
    Le retour tant attendu des frères Coen après trois films plus que moyens au regard du reste de leur production. C’est vrai que « No country for old man » marque un net progrès même si on n’atteint pas le niveau de folie de « The big Lebowski » ou la noirceur de « Sang pour sang » ou « The barber ». Après la comédie loufoque et le road movie déjanté, les deux frangins nous offrent un polar à résonance psychologique. On suit trois personnages principaux : un pauvre type qui met la main sur un magot tombé du ciel et tente de le conserver face à un tueur implacable dont on ne comprend à aucun moment les motivations si ce n’est qu’il agit selon un code de conduite qui lui est propre et dont il n’admet à aucun moment la remise en cause. Tel une divinité sortie de l’enfer il semble s’être attribué le droit de jouer avec la vie d’autrui à sa guise. A plusieurs reprises il proposera à des quidams qui auront eu le malheur de se trouver sur sa route de jouer avec lui leur vie à pile ou face. Un fou comme seuls les frères Coen peuvent nous en concocter un. Enfin, le flic sur la fin de son parcours qui ne sait plus très bien où il habite et semble dépassé par les méthodes actuelles des brigands. Il essaiera en vain de sauver le pauvre hère dont il a compris très vite qu’il s'était embarqué dans une affaire trop grosse pour lui. Après avoir échoué, il ne lui restera plus qu’à raccrocher les gants. Les personnages semblent enfermés dans leurs schémas mentaux respectifs et incapables de communiquer d’une quelconque manière. Cette vision du monde fait froid dans le dos et au final révèle une vision désabusée de l’humanité. Chacun agit selon ses codes de valeur et de pensée que rien ne peut entraver en dehors de circonstances matérielles accidentelles. Le cinéma des frères Coen n’a jamais été empreint d’un optimisme béat mais ici on touche le fond de la désespérance humaine. Que nous restera t’il quand les hommes n’auront plus rien à se dire ? La fin du film renforce cette impression. L’action s’étiole peu à peu pour finir dans une sorte de déliquescence un peu à la manière de Klaus Kinski sur le radeau avec les singes dans « Aguirre la colère de dieu » . Sur certains aspects le film ressemble un peu à « Sang pour sang » notamment dans le traitement de l’intrigue et dans les comportements des protagonistes face à l’adversité, je pense à la scène ou Josh Brolin tente de cacher le magot dans une bouche d’aération pour le récupérer dans une autre chambre. Le jeu des acteurs est surtout marqué par la présence hypnotique de Javier Bardem en tueur cauchemardesque. Semblant tout droit sorti de l’enfer avec son pistolet à oxygène, il semble ne pouvoir jamais pouvoir s’arrêter de tuer. Josh Brolin est quant à lui parfait en pauvre looser entêté qui entend affronter seul une cohorte de tueurs bien décidés à récupérer la valise de billet qu’il a ramassé par hasard après une partie de chasse infructueuse.
    wesleybodin
    wesleybodin

    Suivre son activité 278 abonnés Lire ses 3 864 critiques

    5,0
    Publiée le 20 juin 2009
    No Country For Old Men s’ancre fermement comme une référence indéniable en la matière, l’un de ces moments de cinéma que l’on a du mal à faire partager tant on a peur qu’on nous prive de ce plaisir, un chef-d’œuvre d’humanité comme en atteste les nombreuses récompenses couronnant cette entreprise : oscars du meilleur film, du meilleur réalisateur, du meilleur acteur pour un second rôle et du meilleur scénario adapté Comme quoi, quand les frères Cohen mettent leur savoir faire au service du film, et non l’inverse, ils restent l’une des valeurs sures du cinéma hollywoodien. (critique complète sur : http://www.leblogducinema.com/2009/06/20/critique-no-country-for-old-men/)
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 201 abonnés Lire ses 1 197 critiques

    4,0
    Publiée le 14 janvier 2019
    Une fois n’est pas coutume, j'invite ceux et celles qui ont l’habitude de me suivre à lire l’avis de l’internaute Chuck Carrey qui figure en première page des critiques les plus utiles (sa note, 4 sur 5) : à une chose près il a écrit ce que j’ai ressenti. Malgré une fin pas très heureuse (c’est le moins qu’on puisse dire), "No country for old men" vaut quand même largement le coup d’œil. A cela plusieurs raisons, plus ou moins liées entre elles. Tout d’abord, c’est la toute première fois que les inséparables cinéastes se basent sur une œuvre littéraire, à savoir le roman éponyme de Cormac McCarthy. Conséquence, nous perdons dans ce film les clins d’œil pour cinéphiles et les afféteries qui caractérisaient jusque-là les frères Coen. Cette fois, ils ont fait fi de leur style reconnaissable entre mille pour nous servir un road movie magnifiquement tendu et violent. C’est vrai que ce film commence de façon excellentissime. Une narration en voix off dont le ton hume bon la nostalgie d’un temps révolu, accompagnée de belles images, des images montrant de vastes contrées façonnées, torturées par un climat un peu rude et qui ne laisse pousser qu’un arbre au milieu de nulle part. C’est sans ménagement aucun que le spectateur se voit emmené dans un concours de circonstances synonyme de descente aux enfers. Dans cette épopée, deux personnages se détachent très nettement de tous les autres. D’un côté nous avons un texan nommé Llewelyn Moss, incarné par Josh Brolin, californien de naissance mais qui fait un texan très convaincant, typé comme il faut avec un caractère bien trempé décoré d'une belle moustache. De l’autre nous avons un mystérieux gars joué par un Javier Bardem au sommet de son art : en personnage décérébré au premier abord, il est hallucinant d’impassibilité et met immanquablement mal à l’aise par une posture et des discours qui en font un homme à la fois singulier et inquiétant, au point qu’aucun d’entre nous ne voudrait croiser sur sa route ce genre d’olibrius à la drôle de coiffure. Outre la prestation remarquable des deux acteurs principaux, en particulier de la part de Javier Bardem, le scénario est tout aussi remarquable par sa construction. On voit Moss traquer son gibier, une scène de chasse plus ou moins classique, mais qui va prendre une tournure que dans la réalité nous qualifierons d’inattendue puisqu’elle le mène sur une découverte qui en ferait fuir plus d'un. Et sa proie change. De fil en aiguille, le traqueur devient le traqué, et le nouveau traqueur devient lui aussi le traqué avant que le dernier traqueur ne devienne à son tour traqué. Vous avez compris ? Lol ! Je vous en prie, prenez le temps de relire. C’est un peu comme le fameux « je sais ce que je sais, je ne sais pas ce que je ne sais pas », etc etc… Bref ! Pour faire plus simple, les personnages deviennent tour à tour traqueurs et traqués, dont un est vraiment détraqué. Ça y est ? J'ai réussi à vous récupérer ? Bien ! Alors continuons. Toujours est-il que la tension et le suspense sont bien présents et tiennent en haleine le spectateur dans cette fuite qui mène jusqu’à la frontière américano-mexicaine. L’allocinéen Chuck Carrey précise dans son laïus que l’absence de musique ne se remarque pas. Ben pourquoi il en parle alors ? Au contraire ! Bien sûr qu’elle se remarque ! Parce qu’elle sert et améliore de façon admirable toute la tension qui se dégage de cette course effrénée vers la vie. C’est là que le propos de Chuck Carrey est paradoxale, mais c’est sur ce curieux paradoxe que je retombe d’accord avec lui, ainsi que sur le reste. Et ensuite, il y a cette fin curieuse. Curieuse sans doute par son absence de happy end. Enfin… ça dépend pour qui ! Toujours est-il que quelque part, le spectateur attristé est déçu par la tournure des événements car il espérait une meilleure issue. Mais si on y réfléchit de plus près, la logique est tout de même respectée, et en cela on doit reconnaître que ça change des habituels happy end. Autour des deux personnages principaux, gravitent quelques autres rôles secondaires incarnés par des noms bien connus sans être jamais mis en confrontation directe à l’écran. D’un côté Woody Harrelson, que nous verrons assez peu à cause de l’arrogance de son personnage, et de l’autre Tommy Lee Jones en shérif Bell, lequel ressemble davantage aux personnages coeniens. Assurément un bon film, comme je le disais plus haut tendu et violent, avec des scènes mémorables telles que les deux scènes d’hôtel ou de la station-service, menées de main de maître par une mise en scène admirable et au cours desquelles vos ongles risquent de souffrir sous vos dents crispées. Et encore, on s’aperçoit que ce film aurait pu être plus violent encore si certaines scènes n’étaient pas faites dans la suggestion, ce qui amène par ailleurs une alternance bienvenue. Ceci dit, la suggestion est tout aussi choquante que les scènes de violence, voire peut-être plus encore… Interdiction au jeune public logique.
    ClashDoherty
    ClashDoherty

    Suivre son activité 160 abonnés Lire ses 716 critiques

    5,0
    Publiée le 27 octobre 2008
    Cette adaptation du best-seller magistral et atypique de Cormac McCarthy est assurément le meilleur film des Cohen frangins. Violent, oppressant, mais aussi tragiquement drôle, "No Country For Old Men" (heureusement que le titre français n'a pas résisté longtemps à son titre original...) est un sommet absolu qui mérite largement les Oscars récoltés. Josh Brolin, Javier Bardem et Tommy Lee Jones sont merveilleux (sauf la coupe de cheveux de Bardem, là, ils auraient pu faire gaffe). Un sommet !
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 178 abonnés Lire ses 3 310 critiques

    4,0
    Publiée le 25 janvier 2008
    Charmant le spectateur dès le départ grâce à des paysages superbement filmés et à une BO d'une rare qualité (la musique est quasi-absente, remplacée par des sonorités plus naturelles), "No Country for Old Men" se poursuit en une traque nerveuse et tendue entre un américain moyen ayant découvert de l'argent sale et un tueur implaccable, incarné par l'excellent Javier Bardem. Les frères Cohen nous livre un ainsi un film critiquant la décadence du monde actuel, où l'entraide fait place à la cupidité et la brutalité humaine, et où les choix peuvent s'avérer cruciaux. Plus noir et moins drôle qu'un "Fargo" (ceraines scènes restent néanmoins très amusantes), ce petit bijou fait honneur à la carrière des deux réalisateurs.
    Santu2b
    Santu2b

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 1 563 critiques

    4,0
    Publiée le 14 avril 2011
    Après quelques comédies semi-inspirées, les frères Coen reviennent enfin à leur meilleur niveau. En 2008, les célèbres frangins accédaient même à la récompense suprême grâce à leur adaptation du roman "No Country for old men", opus signé Cormac McCarthy, l'un des meilleurs écrivains américains du moment. Avec leur maîtrise habituelle, parviennent à réunir deux genres : le polar et le western, pour finalement extraire et y transcender tous les codes qui les régissaient. Le suspense est absolument insoutenable, la mise en scène magistrale, la beauté des grands espaces quasi mystique et la direction d'acteurs tranchante ; cette dernière surtout représentée par l'halluciné Javier Bardem, terrifiant de virtuosité. Plus qu'un thriller, "No Country for old men" est une leçon menée avec humour, rythme et dureté. Un véritable conte philosophique sur lequel il faudra méditer encore longtemps. Après s'être affirmée en tant que jeunes trublions du cinéma américain, la fratrie Coen a ainsi muri et nous pouvons y admirer béatement le résultat. Peut être leur regard le plus noir livré aux affres de la société.
    heathledgerdu62
    heathledgerdu62

    Suivre son activité 94 abonnés Lire ses 1 613 critiques

    5,0
    Publiée le 11 août 2013
    Le chef d'oeuvre des frères Coen avec Josh Brolin , Tommy Lee Jones , Javier Bardem ,Woody Harrelson ( Bienvenue à Zombieland , la saga Hunger Games) !!! Des clins d'oeil à leur premier film Sang pour sang , à un épisode des Simpsons !!! Présentation au festival de Cannes 2007 !!! Oscars et Gloden Globes !!!
    Guillaume182
    Guillaume182

    Suivre son activité 94 abonnés Lire ses 1 194 critiques

    5,0
    Publiée le 30 mai 2011
    Woo quelle claque ce film, la tension le suspens la nervosité domine tout le film ajouter à cela de l'humour noir une photographie magnifique, des dialogues très bien écrit et de bons acteurs Josh brolin qui a l'habitude de jouer les méchants est génial en victime persécuter et Javier Bardem qui interprète un personnage très froid avec brio, sans oublier Tommy L jones et l'excellent Woody harrelson. C'est confirmé les frêres Coen sont des génies!!
    shmifmuf
    shmifmuf

    Suivre son activité 92 abonnés Lire ses 1 761 critiques

    5,0
    Publiée le 19 avril 2013
    Dans ce film, la mort rôde et elle joue à pile ou face. Les ingrédients habituels des frères Cohen sont bien là: l'absurde, un héros pas très futé dépassé par les évènements, un humour décalé(même si on est plus près de Fargo que de The Big Lebowski) et une réalisation toujours parfaite. Javier Bardem en "ange exterminateur" est impressionnant( bien que dans ce film,il a une tête à faire changer n'importe qui de trottoir). Ce film est probablement le plus noir et le plus pessimiste de la fratrie mais peut être également l'un des meilleurs.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top