Mon AlloCiné
Tout est pardonné
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
note moyenne
2,5
246 notes dont 57 critiques
28% (16 critiques)
14% (8 critiques)
2% (1 critique)
25% (14 critiques)
18% (10 critiques)
14% (8 critiques)

57 critiques spectateurs

asketoner

Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 277 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 07/10/2007

Tout Est Pardonné est un premier film, et il en a la grace et les défauts. Mais les défauts sont rares. Vite, on les oublie. Quelques dialogues un peu lourds par moment, quelques velléités démonstratives. Tout Est Pardonné est avant tout un film rageur, un film froid, qui envoie tout basculer, tout le bon goût français. Il y a des personnages avec des aspects sombres et lumineux très travaillés, et un scénario dont l'histoire s'étend sur dix ans. C'est rare. Et Mia Hansen Love porte cette ambition jusqu'au bout. Chaque plan approfondit le précédent, lui donne une teneur nouvelle. La mère, sainte martyre au début, révèle un coeur glacé. Le père, attachant mais perdu, drogué, déconnecté, semblera revenir, et puis non, pas vraiment, ou à sa manière, violente, brutale, romantique. Mia Hansen Love filme l'irréparable. Formellement, le film est éblouissant. Parfois un peu pressé (certaines scènes auraient pu durer plus longtemps - notamment la scène de la boîte de nuit, moment extatique, délivrant, trop vite abrégé). Elle développe un vrai sens du cadre et de la lumière. Pas un plan à jeter. Sans que ce soit décoratif. Il y a une picturalité. Une vérité à saisir, inscrite sur le visage ou le corps de l'acteur. Et ses cadres et ses lumières, seuls, racontent une histoire, donnent quelque chose, nourrissent son film d'émotions et de significations. Il n'y a presque pas besoin de plus. Elle a également un sens de l'espace, de la ville. Vienne, Paris, la campagne. Tout est très précis, très beau et très vivant. Le lieu compte. Son identité, son atmosphère, influencent le récit. En résumé, c'est un film bouleversant et magnifique.

thirodon

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 2 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 05/10/2007

Un très beau moment Je ne rajouterai rien au résumé pour ne rien vous dévoiler, mais juste vous encourager à aller le voir, pour la justesse des dialogues, les douces lumières sur les visages, le bon équilibre entre les longs silences, les corps toujours en mouvement et les multiples lieux de vie (il y a peu de scènes qui se rejouent au même endroit) et enfin pour le fait, et c'est bien rare, qu'il n'y ait pas de morale à la fin. C'est une jolie histoire vraisemblable entre un père et sa fille. Je ne me suis pas ennuyé un seul moment et c'est rare pour un film français !

Regbar

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 244 critiques

4,0Très bien
Publiée le 05/10/2007

Un très joli long-métrage sur le thème de la réconciliation, traité avec délicatesse et intelligence, et porté par d’excellentes interprétations, de Paul Blain, et de Constance Rousseau, surtout, dont le jeu sensible et délicat donne toute sa profondeur au propos du film, superbe !

p.chaplot

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 72 critiques

0,5Nul
Publiée le 05/10/2007

Qu'est-ce que c'est mauvais ! Mal filmé et mal dialogué. Pour le comédien principal, on dirait Jean-Pierre Léaud qui essaie de faire du De Niro, résultat pathétique. Quand à la scène entre Pamela et sa tante à la fin...que dire ...elle est explicative , sans nuance et sans interet, et la comédienne (qui, je crois, jouait si bien la prof de français dans "L'esquive") n'arrive pas à s'en sortir. Mais bon, on ne pouvait pas esperer que la direction d'acteur bonne. Elle est à la hauteur du reste du film: ras de terre.

Multiface

Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 324 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 05/10/2007

Victor quitte sa femme et sa fille pour se réfugier auprès d’une femme junkie qui décédera fatalement d'une overdose. Des années plus tard, la petite fille de Victor devenue une jeune fille décide de le revoir pour lui dire qu'elle lui pardonne.A vrai dire, je n’ai pas du tout aimer le principe de l’histoire qui présente plutôt le personnage de la mère plutôt négativement parce que c’est elle qui rompt et ment à sa fille afin de la protéger alors que le père qui est à l’origine de la rupture du couple a le bon rôle même si c’est lui qui se soustrait à ses responsabilités en ne cherchant pas à travailler, en se droguant ou en se réfugiant dans les bras d’une autre. Comme si seul le temps qui passe suffisait à réhabiliter les erreurs du passé car la liberté individuelle serait plus importante que le devoir. Ainsi, le père n’a pas besoin de faire des efforts pour se faire pardonner parce que simplement le temps joue à sa faveur. Le pire est que le film dans la façon qu’il fait présenter le personnage du père, montre difficilement son changement physique et psychologique lorsqu’il retrouve sa fille après 12 années d’absence. Peut être aussi que cette impression est due à la faiblesse de l’interprétation des personnages. En tout les cas, le film lasse très vite et retourne en seconde partie rapidement dans la platitude d’une œuvre sans envergure.

dinamalo

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 19 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 03/10/2007

Une toute petite étoile pour ce premier film, pas plus. Un scénario indigent, dont la mélancolie sur le temps qui passe est servie par la mièvrerie des acteurs. Le moins mauvais serait Paul Blain... et encore, dommage pour Papa, qui avait un réel talent !

scorpiou25

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

4,0Très bien
Publiée le 02/10/2007

Très beau film, sobre et prenant

RENGER

Suivre son activité 304 abonnés Lire ses 5 432 critiques

4,0Très bien
Publiée le 02/10/2007

Entre Vienne et Paris, un couple se sépare. En cause ? Victor, le mari, trop près de la drogue et de l’alcool que de sa femme et de leur fille. 11 ans plus tard, il retrouve sa fille Pamela, celle qu’il a tant aimée. A seulement 26 ans et un curriculum vitae déjà impressionnant (actrice et journaliste pour Les Cahiers du Cinéma), Mia Hansen-Love se lance dans la réalisation où pour son premier film, elle s’intéresse de près à des thèmes tels que la relation de couple, la hantise de l’échec et la détresse. Elle nous dresse le portrait d’un père de famille à l’abandon et qui perd tout ce qu’il aime. Puis on le redécouvre, lorsque sa fille refait surface et où ils doivent tout reprendre à zéro, s’apprivoiser, se découvrir, … . Elle arrive à nous séduire avec son drame passionnel, grâce aux interprètes qui sont tous très convaincants, voir même brillants, où l’on retrouve dans les rôles titres, Paul Blain, Marie-Christine Friedrich et la magnifique Constance Rousseau (débutante et prometteuse).

Le_chapelier_liquide

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 88 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 02/10/2007

j'avais lu que la lumière était superbe... je n'y ai rien trouvé de spécial, au contraire, l'image est particulièrement fadasse. en dehors de ça, ça aurait pu être un joli film, émouvant sans être gnangnan, mais les acteurs n'ont pas l'air de se sentir très concernés par ce qui se passe autour d'eux. déjà que les dialogues étaient mauvais, ils n'avaient pas besoin en plus qu'on les débite sans aucune conviction...

Cinephille

Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 410 critiques

4,0Très bien
Publiée le 02/10/2007

Très joli film où des choses graves sont filmées avec beaucoup de douceur. La photo est belle, les acteurs sont beaux. Marie-Christine Friedrich qui joue Annette la mère autrichienne est excellente, juste, sensible sans jamais tomber dans le pathos. Paul Blain et Constance Rousseau sont nettement moins convaincants. Il y a également un problème de découpage et de longueur. La dernière partie parisienne est beaucoup trop longue. Ca ne fonctionne plus très bien à partir de ce moment-là. Si, néanmoins tous les premiers films, voire tous les films, avaient une aussi jolie petite musique le cinéma irait fort bien.

alain-92

Suivre son activité 213 abonnés Lire ses 1 081 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 01/10/2007

Quel film ! Bouleversant, fin d'une élégance rare. Des acteurs à la hauteur d'un scénario bien ficelé. La mise en scène précise nous plonge dans une atmosphère lourde et loin de tous artifices superficiels.Plus qu'une histoire un grand moment de vie ! Merci.

FritzLangueur

Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 767 critiques

0,5Nul
Publiée le 01/10/2007

Depuis quelques temps, l’on peut se réjouir de voir émerger autant de premiers films, souvent intéressants, voir captivants. Il y a quand même quelques exceptions notoires dont celui-là fait partie. Mia Hansen Love n’a rien à nous raconter, encore moins à filmer. Cette chronique d’un homme perdu est sans relief… La cause principale en revient à son acteur, Paul Blain, qui possède certes un physique (la même félinité que son père, sans le charisme), mais ne cesse de réciter ou de jouer un texte sur lequel on le sent totalement insensible. Côté technique ça pêche un peu aussi. C’est souvent mal cadré, les raccords lumière sont pour le moins approximatifs, et la plupart du temps, la réalisatrice sans doute en mal de sensation filme autre chose… La rue, un parc, un groupe d’enfants… Et ce n’est malheureusement pas l’arrivée de Constance Rousseau au deux tiers du film qui vient éveiller notre intérêt. Certes elle est lumineuse, mais il est trop tard, le spectateur a déjà déserté non pas par l’ennui provoqué, mais par le vide absolu qui y règne. Mia Hansen Love pour son premier essai nous livre un cinéma de mendigote.

norman06

Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 1 117 critiques

2,5Moyen
Publiée le 30/09/2007

Sobre et pudique, un récit dans la veine de Bresson et Gérard Blain, avec une pincée de finesse à la Rohmer (on utilise le téléphone mobile mais les sentiments se dévoilent sous la forme épistolaire.) La froideur et la banalité du propos pourront laisser de marbre mais l'ensemble se laisse voir.

LaBiquette

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 71 critiques

2,5Moyen
Publiée le 30/09/2007

Je mettrais trois étoiles pour les 3/4 du film mais mais à partir de la partie où on retrouve Pamela ado il y a des passages trop long parfois, comme la ballade au jardin des plantes. J'ai moins accroché alors que j'attendais ce passage des retrouvailles avec impatience, il m'a semblé qu'il me manquait un petit qlq chose pour que j'accroche sur cette partie du film.En tout cas, tous les acteurs jouent formidablement bien, ça c'est sur et c'est un film à voir bien sûr.

cristal

Suivre son activité 140 abonnés Lire ses 789 critiques

4,0Très bien
Publiée le 30/09/2007

Pour son premier film (et oui,encore un!),Mia Hansen-Love,ancienne critique aux cahiers du cinéma,signe là l'oeuvre de la maturité.Vu la réussite de ce début,la jeune cinéaste peut déjà prétendre à une carrière des plus enviées dans le cinéma d'auteur français.Sur un ton extrêmement littéraire,"Tout est pardonné" dépeint une famille,de la crise du couple aux retrouvailles paternelles après 11 ans d'absence,et décrit par petites touches suggestives chacun des personnages.Le père drogué,violent et instable,qui voit son amour adultère s'effondrer devant lui suite à une overdose (début du renouvellement,puisque cette mort résonne ensuite au renoncement à la drogue),la mère fragile,mûre et incertaine de l'amour qu'on lui porte,et enfin,la petite fille qui grandit (vers la moitié du film),jeune ado mature et dans une position familiale saine,jusqu'à la réapparition du vrai père,isolé et rêveur de revoir sa fille que 11 années interminables ont séparés."Tout est pardonné" est en fait un film en plusieurs actes précis sur l'éclatement et la reconstruction d'une famille;partant du principe que la famille en soi n'appartient à aucune donnée logique dans ses rapports,qu'elle n'a pas de moteur principal (ce qui tout à fait vrai),la cinéaste brosse alors un portrait pluriel dont on pourra largement critiquer le processus scénaristique,trop vaste.Mais en même temps,cette déchirante histoire d'amour tient la route jusqu'au bout,parce que la réalistrice persiste dans la vérité de l'imprévisibilité des rapports.C'est ce qui fait toute la crédibilité de ce long poème du coeur,filmé avec un lyrisme épatant (le dosage des lumières,sublime!),amenant l'économie des notes et des mots vers une sensation de translucidité vertigineuse.Trenscendant avec brio la banalité du thème grâce à un jeu d'acteurs au cordeau et une mise en scène d'une beauté quasi-abstraite,Mia Hansen-Love parvient à dégager l'atmosphère rêvée,à exalter des sentiments graves et redoutés,à remplir avec le souffle léger d

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top