Mon AlloCiné
    Vivre et laisser mourir
    note moyenne
    3,3
    2282 notes dont 193 critiques
    12% (24 critiques)
    25% (48 critiques)
    25% (48 critiques)
    25% (49 critiques)
    9% (17 critiques)
    4% (7 critiques)
    Votre avis sur Vivre et laisser mourir ?

    193 critiques spectateurs

    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 362 abonnés Lire ses 3 097 critiques

    1,5
    Publiée le 1 août 2013
    Sur les conseils du démissionnaire Sean Connery, les décideurs d’EON Productions ont fait appel à Roger Moore pour incarner le célèbre agent secret britannique se retrouvant dépourvu d’interprète. Loin d’avoir la prestance naturelle de son prédécesseur, Moore a le charme british et le style plein de flegmatisme nécessaires à son nouveau rôle mythique. Malheureusement, il fait ses marques dans l'un des épisodes les plus dérisoires de la saga dont seule la splendide chanson signée par Paul McCartney restera dans la mémoire collective. Dépourvu d’action, de rythme et d’enjeux captivants, il ne reste plus au scénario qu’à essayer vainement de se montrer amusant mais en multipliant les clichés vulgaires sur la communauté afro-américaine de la Nouvelle-Orléans, le film en devient rapidement grotesque et irritant. Hormis la célèbre course-poursuite en hors-bords, Guy Hamilton n’arrive à aucun moment rendre captivante cette enquête insignifiante. Les fans du héros ont en plus eu de quoi être choqués par l’absence de "Q" et par le peu de gadgets utilisés ; en fait seul l’échange avec miss Moneyperry est une réutilisation réussie des éléments récurrents des précédents épisodes. On espère que l’ère Moore ne connaitra plus d’accident de parcours aussi visible que ce coup d’envoi déplorable.
    Kloden
    Kloden

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 617 critiques

    3,0
    Publiée le 17 juillet 2013
    Cette fois c'est définitif : Sean Connery est parti qui ne reviendra plus. Broccoli and co s'échinent à nouveau, 4 ans après le raté commercial de Au service secret de sa majesté, à redonner un visage neuf au célèbre agent secret amoureux de la DB5 (quoi que pas encore totalement, jusque là), du Walter PPK et de la fameuse vodka-martini. C'est donc Roger Moore qui endosse le costume, dans ce Vivre et laisser mourir de qualité, bien que je ne puisse m'empêcher de le regarder comme un film qui ne va pas totalement au bout de ses idées. Et pour cause : l'option d'un univers black/vaudou est sympa mais l'ambiance pas assez flippante, Roger Moore est plutôt classe mais pas autant qu'un Connery dont il n'a de plus pas la virilité, et si le scénario est cette fois plus réaliste, c'est en partie parce qu'il est bien moins ambitieux qu'à l'habitude. En revanche, Live and let die marque vraiment le franchissement d'un cap de la saga du point de vue visuel et technique, et l'humour est au rendez-vous. Une mission plaisante mais pas euphorisante pour autant. Ainsi, à l'instar de Diamonds are forever, Hamilton confirme qu'il peine à atteindre le niveau d'excellence de Goldfinger tout en maîtrisant la franchise de manière sûre et sécurisante. Pas mal.
    James Bond RM
    James Bond RM

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 136 critiques

    5,0
    Publiée le 23 août 2013
    Ce film marque un des moments les plus importants de la saga James Bond, c'est à dire le moment où Roger Moore endosse le rôle de l'espion britannique. Roger Moore joue un agent secret plus décontracté et plus plaisantin que Sean Connery, il a ce style britannique unique qui va très bien au personnage. Qu'en au film c'est encore une grande réussite, une histoire sur le trafic de drogue intéressante, un bon méchant interprété par Yaphet Kotto et un homme de main avec un bras mécanique. Une bonne prestation de la magnifique Jane Seymour qui joue Solitaire et surtout de belles scènes d'action (poursuite du bus et en bateau). De plus une bonne chanson de générique interprété par Paul McCartney et les Wings. Bref un très bon film avec pour moi le meilleur interprète de James Bond.
    MoiMoiOuMoi
    MoiMoiOuMoi

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 1 430 critiques

    2,5
    Publiée le 21 mai 2013
    Roger Moore a beau ne pas être mauvais en James Bond, l'histoire ne m'a guère vraiment plu. Déplu, quand même pas, mais comparé aux autres, même les précédent, ce scénario m'a assez déçu. Et je sais que les noirs de Nouvelle-Orléans - pas que, d'ailleurs - avaient leur propre façon de s'exprimer dans les années 70-80, comme en France par exemple, mais... j'ai trouvé le film parfois limite-limite. Rien de bien méchant, mais comme l'ensemble ne m'a pas paru génial, ça m'a marqué. Un peu.
    pato1989
    pato1989

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 298 critiques

    3,5
    Publiée le 17 mai 2013
    Le tout premier James Bond de Roger Moore. Toujours cette classe et son charme. Un bon épisode qui passe a la chasse au vodou.
    pelu
    pelu

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 446 critiques

    1,5
    Publiée le 30 mars 2013
    Pas emballe par ce bond qui me laisse sur ma faim un scénario bas de gamme sans saveurs l un des plus exotiques mais donc en ressort saoule le cote vaudou a outrance nous fais presque oublier que l histoire tourne autour d un trafic rajouter la dessus un peu de prise positions raciale de mauvais gout et des dialogues navrants et on a déjà un mauvais tableau. Roger Moore lui dans ce volet est pas mal il joue son 007 moins viril mais plus british il présente bien mais je trouve que par lasuite il vieillira mal dans ce rôle. Mise en scène douteuse parsemé d'erreurs qui a ce stade de la Série sont inexcusables problème de jour et nuit des bagarres encore mal chorégraphies des lenteurs.... Mais des méchants sympas et une bo jolie tout comme Jane seymour en bond girl un peu cruche quand meme son personnage un peu de course poursuite fidèle a James et un final minable surtout la Mort de kananga et on se dit que c est bon pour cette episode passons au prochain
    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 80 abonnés Lire ses 1 067 critiques

    1,5
    Publiée le 27 mars 2013
    Un volet de facture vraiment banale avec son intrigue simpliste, ses scènes d'action sans fond, son interprétation molle. Roger Moore est certainement l'acteur qui a fait le plus de mal au mythe James Bond tant il n'a aucune classe par rapport à Sean Connery. Sans saveur. Inintéressant.
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 3 mars 2013
    En tant qu'incarnation de James Bond au cours des années 1970, Roger Moore n'a pas été retenu comme la star de la saga. Bien sur, son personnage est classe et drôle, mais le coté viril et sobre de Connery manque à l'appel. Bref, ce film change littéralement d'ambiance et de décors par rapport aux anciens, et ce n'est pas vraiment un mal. On est divertis comme il faut et la bande originale, bien que bizarre selon l'ambiance, est très appréciable. Pour le reste ben c'est comme une balance, on passe par de bonnes scènes sympathiques à des scènes ridicules frôlant vraiment la parodie. Les personnages manquent de développement et de classe (surtout le Baron Samedi...), le scénario n'est pas si mal cependant. Donc un film plutôt correct, divertissant mais loin d'être mémorable dans la saga, c'est pourtant l'un des meilleurs avec Roger Moore...
    FenêtreSurÉcran
    FenêtreSurÉcran

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 333 critiques

    5,0
    Publiée le 27 février 2013
    Le premier James Bond avec Roger Moore, le meilleur avec lui. Roger Moore reprend le costume de l'agent secret et nous fait changer de décor avec le 007 de Sean Connery. Moore nous mène dans un James Bond qui suit l'histoire, les actualités, les nations...Avec Roger Moore, l'agent secret a plus d'humour, des scènes d'actions très bien maîtrisés pour l'époque et justes excellentes (je pense à la scène de la course-poursuite en bateau, qui, avec la musique, est sublime, dans un décor magnifique). Vivre et Laisser mourir nous transporte dans l'histoire des Etats-Unis, commençant par le quartier noir de Harlem à New York, développant le racisme (1er et seul Bond raciste d'ailleurs, n'ayant que des ennemis noirs) et dans l'univers de la drogue et des contrebandes qui s'y déroules. Puis au fin fond de la Louisiane, on voyage avec lui, dans les rues de la Nouvelle-Orléans où règnent "Jazz" et "Soul". Les décors sont magnifiques dans cette partie du film (scène de la course-poursuite en bateau). Le scénario, lui, est bien mais il faut avouer qu'il manque quand même un petit quelque chose. Jane Seymour est excellente, très intrigante. La musique est excellente, se démarquant des autres Bond en changeant un peu le thème (ou plutôt le thème est assez rare), la chanson de Paul McCartney est génial aussi. Vivre et Laisser Mourir au final est un très beau voyage aux Etats-Unis des années 70. Excellent.
    Kilian Dayer
    Kilian Dayer

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 516 critiques

    3,0
    Publiée le 21 février 2013
    Alors que beaucoup s’accordait à dire, suite un départ définitif de Sean Connery, que James Bond était mort, les célèbres producteurs Cubby Broccoli et Harry Saltzman prouve qu’ils ont encore des ressources en propulsant Roger Moore, l’incarnation de Simon Templar dit le Saint, dans le costume de l’agent 007. Le nouvel interprète amène avec lui un vent de fraîcheur d’abord pas forcément le bienvenu mais finalement nécessaire au renouvellement de la franchise. Oui, il était alors nécessaire, après un septième volet amusant mais tournant un peu en rond, d’amener de la nouveauté. Ici, c’est d’abord l’humour qui apparaît comme novateur, cela étant constatable dès l’entrée en scène de Roger Moore, semblant incarné un Bond plus dandy que jamais, mais aussi plus maladroit face à sa hiérarchie. Le scène de la machine à café démontre par ailleurs que le raffinement de Bond n’est pas, ou plus, une source d’admiration, mais d’avantage à un tic amusant qui irrite ses employeurs. Pour ce nouveau James Bond, il faut à nouveau compter sur le réalisateur Guy Hamilton, celui qui officia déjà deux fois sur la série. Adepte d’un certain humour et de la répartie, Hamilton s’accorde parfaitement avec un Roger Moore franchement imprévisible, parfois classieux à souhait, d’autres fois, alors dans des situations peu confortables, à la limite de la rupture. Oui, vivre et laisser mourir est souvent drôle, à l’image de sa scène phare, la poursuite en hors-bord dans les bayous de Louisiane. Là débarque donc un ensemble de personnage voué à s’écraser sous le passage de l’ami James Bond, d’abord toute une clique de pilote poursuivants maladroits, mais surtout un certain Shérif Pepper, débile et hilarant, il l’était du moins à l’époque, qui amène une fraîcheur insoupçonnée à la séquence. Celle-là même étant par ailleurs l’une des toutes belles de la série, époque 1970-1980. Le changement d’orientation est donc plutôt distrayant, amusant voire même réjouissant. Il y aura bien sûr de multiples rancœurs envers la nouvelle équipe qui tente tant bien que mal de faire oublier Sean Connery, mais James Bond survit, c’est l’essentiel. Malgré cela, malgré une intrigue finalement satisfaisante, le récit manque cruellement d’intérêt, n’étant en soi pas captivant, ou très peu. Trois agents britanniques tués et voilà James Bond envoyé sur les traces d’un certain ministre d’une île des Antilles se révélant bien vite être un trafiquant notoire de stupéfiants. Vivre et laisser mourir fait également la part belle à l’esprit Vaudou, une culture lointaine et curieuse qui ici ne résonne pas comme un centre d’intérêt mais plutôt comme une tentative ratée de la part du scénariste et du réalisateur d’amener d’avantage encore d’exotisme. En somme, les rites vaudous ne se résument ici qu’à une profusion de serpents, arme de mort dans les mains d’un sorcier. Les animaux, parlons-en, serpents, crocodiles et finalement requins, sont ici plus présents que jamais et constituent les principaux périls sur la route de 007. Finalement, si l’on considère Roger Moore comme convainquant, l’on passera un moment agréable devant un James Bond nouveau modèle, assorti qui plus est ici de Jane Seymour en Solitaire, l’une des plus belles James Bond Girls de toute la franchise. Le shérif Pepper ou encore le personnage au crochet, Tee-Hee, constitue notamment un plus au niveau du divertissement, Tee-Hee pouvant par ailleurs être considérer comme le petit cousin d’un certain Requin, que l’on découvrir plus tard. Pas folichon, mais sympathique. 13/20
    The Cinephile World
    The Cinephile World

    Suivre son activité 99 abonnés Lire ses 607 critiques

    4,5
    Publiée le 14 juillet 2013
    Sean Connery nous a malheureusement quitté, car il a préféré se consacrer à autre chose, mais au moins rien est perdu, car Roger Moore le remplace et il est très bien dans son rôle de James Bond. La chanson ''Live and Let Die'' de Paul McCartney est génial. Un huitième opus de James Bond plutôt excellent, même si ce n'est pas le meilleur de la saga. Un excellent James Bond, 4.5/5.
    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 254 abonnés Lire ses 553 critiques

    3,5
    Publiée le 27 avril 2019
    " Vivre et laisser mourir " 8e épisode de la saga culte " 007 James Bond " . James bond pour sa nouvelle mission va partir enquêter au États Unis sur l'assassinat mystérieux de plusieurs agents . James Bond va soupçonner très vite un mystérieux type nommer kananga d'être à l'origine de ses assassinats . Il va alors tenter de découvrir pourquoi il les a tuer et qu’est ce qu’il trafique ... Ce 8e épisode de la saga " 007 James Bond " est très sympathique et divertissant . Ce 8e opus marque un gros tournant dans la saga James Bond . Dans ce 8e opus James Bond va changer une nouvelle fois de visage . Sean Connery a décider d’arrêter de jouer définitivement James Bond ( même si il reviendra bien des années plus tard dans un film James Bond nommer " Jamais plus Jamais " qui est un remake de " opération tonnerre " et qui ne fait donc pas partit de la saga officiel ) . Il cède donc sa place de James Bond définitivement à l’acteur Roger Moore révélé quelques années plus tôt dans les séries cultes " Le saint " et " Amicalement Votre " . Roger Moore incarne donc pour la première fois le rôle de James Bond . Alors certe Roger Moore n'a pas autant de classe ni de charme que Sean Connery mais il incarne un James Bond plutôt sympathique et beaucoup plus humoristique que celui interpréter par Sean Connery . Un James Bond un peu différent de celui proposer par Sean Connery mais agréable . Et il est crédible en agent secret . Le scénario est efficace avec James Bond qui va donc pour sa nouvelle mission enquêter sur le mystérieux docteur kananga qu'ils soupçonnent de la disparition de plusieurs agents ce qui va l’embarquer dans une nouvelle aventure remplit de péripéties avec son lot d’action , d’aventure , d’humour , de suspense et de rebondissements . Le film combine donc habilement suspense , rebondissements, humour spoiler: ( la séquence avec l’avion dans l’aéroport , les séquences avec le shérif Pepper ... ) , aventure et belle scènes d'action spoiler: ( la course poursuite en bateau qui est la première course poursuite en bateau de la saga et qui deviendra une des séquences récurrentes des films de James Bond par la suite , la course poursuite avec le bus à deux étages , James Bond qui marche sur les crocodiles ... ) . Tout les ingrédients d’un bon film James Bond qui nous fait passer un bon moment . On regrette juste quelques longueurs par moment . James Bond sera accompagner dans son aventure par la charmante Jane Seymour qui joue le rôle de Solitaire une James Bond Girl ravissante et super belle . Malheureusement le rôle de Solitaire est d'une naïveté déconcertante . C'est une cruche culcul la praline à se tirer une balle . Les autres seconds rôles sont très bon nottament Yaphet Kotto qui incarne le Docteur Kananga et Julius W. Harris dans le rôle de l'homme de main de Kananga avec son mémorable bras en acier . Ils incarnent de bons méchants très efficace et assez charismatique qui vont donner bien du fil à retordre à James Bond pendant sa mission . Le film est très dépaysant grâce aux nombreuses escales de James Bond pendant sa mission notamment en Jamaïque ou les paysages sont magnifique . Le générique d’ouverture est très sympa avec un graphisme très sympathique avec ce côté tribal qui colle parfaitement avec le thème et l’intrigue du film et la chanson interpréter par Paul Mccartney avec des sonorités un peu tribal également qui est énorme et compte parmis les meilleurs chanson de James Bond . La musique colle parfaitement à l’action et l’ambiance du film . Pour résumer ce 8e opus de la saga " 007 James Bond " est un film très sympathique et divertissant qui connu un beau succès au box office ( plus de 3 millions d'entrées ) même si on est encore loin des scores des premiers James Bond avec Sean Connery . Le film redonna un nouveau souffle à la saga James Bond après deux opus ( " Au service secret de sa majesté " et " Les diamants sont éternels " ) que perso je trouve sympathique mais qui n’ avait pas convaincu le public à sa sortie et qui avait connu un succès plutôt mitigé .
    dauphindiscret
    dauphindiscret

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 72 critiques

    2,0
    Publiée le 28 janvier 2013
    Exit Sean Connery, lassé par le rôle (on le comprend), et bonjour Roger Moore, alias le pire des six interprètes de 007. Le pauvre commence mal sa longue carrière : la faute à une réalisation pire que faible (Guy Hamilton avait pourtant brillament réussi Goldfinger dix ans plus tôt), un scénario bas de gamme, des personnages ridicules, des dialogues navrants et des acteurs minables (sauf Yaphet Kotto qui tire tant bien que mal son épingle du jeu). On est loin de l'élégance des débuts : James Bond apparait ici comme un dragueur fini, plus intéressé par les femmes et les mots d'esprit que par sa mission. On aura rarement vu des scènes d'action aussi molles et ennuyeuses dans toute la saga, et les stéréotypes raciaux qui parsèment le film sont plus qu'embarrassants. Bref, comme bon nombre d'épisodes avec Roger Moore (sauf Moonraker et Dangereusement Vôtre), Vivre et laisser mourir est à éviter. Seul point positif : la chanson de générique, signée Paul McCartney.
    mc-so4
    mc-so4

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 383 critiques

    2,5
    Publiée le 25 janvier 2013
    Vivre et laisser mourir c'est la prise en main du personnage de 007 par Roger Moore mais c'est aussi une histoire de vaudou et donc de surnaturel, 2 nouveautés pour ce début d'années 70. De plus, nous ne sommes plus en prise avec le SPECTRE mais dans un film plus sombre, plus singulier et ce film le doit beaucoup à Jane Seymour, absolument magnifique. Alors certes ce film est un petit James Bond sans prétention et bien peu crédible mais il a un caractère qui me plait. Il est à l'image du Baron Samedi, ambivalent, un pied dans la tradition et un pied dans de l'action plus fine et des course-poursuites plus nerveuses. Nous sommes au moment au Roger Moore se cherche et ne peut lâcher les calembours juteux qu'on lui connait. Oui ce film est bien un OVNI dans la filmographie 007.
    cris11
    cris11

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 970 critiques

    3,5
    Publiée le 25 janvier 2013
    Ce film marque surtout l'arrivée du très british et très sympathique Roger Moore dans cette saga. De l'humour et une histoire plutôt originale qui nous amène jusque dans les Caraïbes. C'est loin d'être le meilleur James Bond mais ça se laisse bien regarder.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top