Mon AlloCiné
Uniformes et jupon court
note moyenne
3,7
69 notes dont 17 critiques
6% (1 critique)
59% (10 critiques)
24% (4 critiques)
12% (2 critiques)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Uniformes et jupon court ?

17 critiques spectateurs

Benjamin A

Suivre son activité 298 abonnés Lire ses 1 897 critiques

4,5Excellent
Publiée le 21/04/2014

Deuxième film de Billy Wilder huit ans après "Mauvaise Graine" et premier film américain, "Uniformes et Jupon Court" nous fait suivre Susan Appelgate qui, dégoutée par la vie New-yorkaise, prend la décision de retourner dans son Iowa natale, mais n'ayant pas assez d'argents pour payer la totalité du voyage, elle se déguise en petite fille pour bénéficier d'un tarif réduit. Comme il le fera plus tard dans le génial "Certains l'aiment chaud", il aborde le thème du travestissement à travers une comédie légère, marrante, subtile et sophistiqué. Le déroulement est convaincant et nous captive, Wilder nous propose divers rebondissements souvent bien pensée et parfois même surprenant, notamment lorsqu'on arrive dans l'école militaire et malgré tout, il maintient aussi du suspense tout le long. La galerie de personnages est géniale, attachante et très bien écrite, que ce soit bien évidemment Susan, qui se retrouve tout le long face à des situations inattendus et qui s'en sortira comme elle pourra, le major Kirby, militaire au grand cœur, sa relation amoureuse, la soeur de cette dernière ou encore les jeunes du régiment de l'école militaire, ils sont tous bien réussi. Puis il n'y a aucune faute de rythmes et aucune fausse note, à aucun moment cette comédie ne perd de l'intérêt et se révèle brillante, attachante et charmante de bout en bout. La réalisation de Billy Wilder est impeccable, jamais trop lourde et laissant la vedette à ses personnages. D'ailleurs, ils sont merveilleusement interprétés et c'est l'une des grandes réussites du film. Ginger Rogers est fabuleuse et pétillante et Ray Milland nous montre une fois de plus qu'il est un des acteurs les plus doués de sa génération, il est excellent dans un rôle plutôt difficile et fera encore plus fort trois ans plus tard dans "Le Poison", toujours de Billy Wilder. Décidément, j'ai énormément de mal à résister au cinéma de Billy Wilder, surement mon cinéaste fétiche avec Hitchcock, il nous livre là une excellente comédie, sans aucune fausse note ou faute de rythmes, très bien écrite, réalisé et emmené par de très bons acteurs et en particulier Ginger Rogers et Ray Milland.

Plume231

Suivre son activité 530 abonnés Lire ses 4 606 critiques

4,0Très bien
Publiée le 27/12/2008

Dans son tout premier film américain, Billy Wilder développe des thèmes qui utilisera de façon plus abouti dans ses films suivants (notamment la tromperie par le travestissement !). Comme ce sera le cas pour ses autres comédies, celle-ci a un scénario plutôt léger, avec de nombreux rebondissements et des personnages savamment croqués, le tout saupoudré d'un peu de subversivité. Les interprétations de Ginger Rogers, bizarrement convaincante et attirante en "jeune fille de 12 ans", et de Ray Milland sont remarquables. En bref, une comédie comme Billy Wilder les aimait et comme n'importe quelle personne sensée et intelligente se doit de les aimer.

landofshit0

Suivre son activité 132 abonnés Lire ses 1 739 critiques

3,5Bien
Publiée le 04/04/2014

On retrouve dans ce second film Billy Wilder tous les rouages de ce que sera le cinéma de Wilder. Uniformes et jupon court,rappelle boulevard du crépuscule pour le désabusement de son personnage et évidement certain l'aiment chaud. L’héroïne se fait passer pour quelqu’un d'autre;là c'est une enfant de 12 ans. Le film est une sympathique comédie même si la finesse qu'apporte Wilder à ces situtations n'est pas toujours présent ici,mais il a deja un sacré sens du tempo de la comédie.

DivinMarquis

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 292 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 13/01/2013

(VIDEO) C'est gentillet, mignon, plaisant si l'on veut, mais très très loin d'être un grand film.

soniadidierkmurgia

Suivre son activité 175 abonnés Lire ses 3 019 critiques

4,5Excellent
Publiée le 20/05/2018

Quand il passe à la réalisation en 1942 avec "Uniformes et jupon court", Billy Wilder est depuis neuf ans un scénariste reconnu à Hollywood. Son tandem avec Charles Brackett fait les beaux jours de la Paramount avec "La huitième femme de Barbe bleue" et "Ninotchka" d'Ernst Lubitsch. Mais l'énergie que porte en lui Billy Wilder le voit très vite être frustré de devoir se contenter du difficile mais surtout ingrat travail d'écriture. Dès que l'occasion lui est donnée, il passe donc derrière la caméra. Il avait déjà goûté à l'exercice lors de son court passage en France en 1934 où il avait dirigé Danièle Darrieux dans "Mauvaise graine". Influencé par ses travaux pour le maitre incontesté qu'était alors Lubitsch, il reste dans ce même registre de la comédie pour "Uniformes et jupon court". Adaptant avec son comparse une pièce d'Edward Childs Carpenter, il propose une histoire qui laisse libre cours au tempérament irrévérencieux et un brin provocateur que l'on retrouvera tout au long de sa filmographie aussi bien dans les comédies que dans les drames. Il s'agit ici d'aborder de la plus espiègle des façons ni plus ni moins le thème de la pédophilie tout en passant entre les fourches caudines de l'intransigeant code Hayes. Pour ce faire, Wilder a l'excellente idée de faire appel à Ginger Rogers, l'inoubliable partenaire de Fred Astaire dont on oublie un peu trop souvent qu'elle était aussi une merveilleuse actrice. Toujours audacieux, Wilder lui fait jouer une jeune femme de 23 ans alors qu'elle en a déjà 31 et qu'elle devra faire croire tout au long du film qu'elle n'en n'a que 12 ! Venue tenter sa chance à New York en provenance de son Iowa natal, Susan Appelgate découvre tout au long de ses courtes expériences professionnelles que l'essentiel de son temps et de son énergie dans la mégapole sera consacré à éviter les agressions masculines. Son déguisement de circonstances en mineure pour s'offrir un billet de train demi-tarif pour renter chez elle est bien l'affirmation que seul le retour à un âge prépubère pourra apporter à Susan un peu de répit. Sa rencontre fortuite avec le major Kirby (Ray Milland) de retour dans son école militaire où il doit contracter un mariage avec la fille du directeur va lui faire comprendre que dans certains milieux l'âge ne protège en rien. Les sous-entendus du scénario qui paraissent très souvent évidents sont habilement déjoués par Wilder grâce à l'âge réel de Susan qui absout la confusion des jeunes aspirants y compris celle encore plus troublante du major Kirby joué par un Ray Milland excellent dont la parenté d'expressions avec Roger Moore est assez confondante. Wilder se délecte et nous avec de tous les gags que lui permet ce quiproquo osé car en réalité fort peu crédible. On reconnait ici la marque d'un très grand réalisateur qui parviendra en permanence à marier sa réalisation avec ses prétentions scénaristiques. On s'amuse donc beaucoup à la vue de cette farce d'équilibriste qu'aucune fausse note ne vient gâcher. Le tout nouveau metteur en scène promettait beaucoup, il n'a pas déçu.

Bertie Quincampoix

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 767 critiques

3,5Bien
Publiée le 01/08/2017

L'un des tout premiers films de Billy Wilder – son premier long-métrage américain – Uniformes et jupons courts (The major and the minor dans son titre original) est une farce pleine de vie qui nous fait souvent sourire, et même souvent rire. Pourtant, l'histoire de cette jeune femme contrainte de se faire passer, suite à un enchaînement de circonstances, pour une jeune fille de douze ans, n'est pas sans évoquer par moment l'atmosphère trouble d'une œuvre telle que Lolita. Sans choquer la censure de l'époque... Une vraie réussite.

Estonius

Suivre son activité 180 abonnés Lire ses 2 778 critiques

2,5Moyen
Publiée le 02/08/2015

Premier essai de Wlider sur le sol américain, le film est techniquement très bien réalisé avec une photographie magnifique, malheureusement le scénario est bancal. Après un très bon début, ça commence à se gâter avec la rencontre entre Rodgers et Milland (malgré une très bonne scène), puis avec l'arrivée dans le camp militaire, ça devient franchement n'importe quoi avec une intrigue pauvre et une ribambelle d'insupportables cadets têtes à claques, d'autant que la fin n'offre aucune surprise. Ray Milland étant transparent, on retiendra néanmoins la remarquable performance de Ginger Rodgers ainsi que la présence de la très jolie Rita Johnson. Le résultat est moyen, dommage l’ambiguïté du thème aurait mérité un meilleur traitement mais nous étions en 1942 à la veille de l'entrée en guerre des Etats-Unis…

QuelquesFilms.com

Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 1 104 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 12/11/2013

Le titre original comme le titre en français font plutôt penser à un film érotique des années 1970-1980. Mais ce film date bien de 1942 et n'a rien d'érotique a priori. La censure de l'époque n'a d'ailleurs pas bronché. Cela dit, elle n'a rien vu des ambiguïtés sexuelles du scénario. Il s'agit quand même de l'histoire d'un homme d'âge mûr qui s'entiche d'une soi-disant gamine de douze ans... Tous les sous-entendus font le sel de cette comédie dont on retiendra aussi l'humour de certains dialogues et le savoir-faire de Billy Wilder qui signe là son premier film aux États-Unis, divertissement de commande alors que le pays est en guerre. Wilder avait auparavant écrit de nombreux scénarios, notamment pour Lubitsch en Allemagne, et coréalisé un long-métrage en France : Mauvaise Graine (1934). On peut toutefois être réservé quant au postulat de départ de cette comédie. À savoir : faire passer Ginger Rogers, âgée de 31 ans au moment du tournage, pour une adolescente prépubère. Si l'on bloque sur cet artifice, alors on goûte peu les quiproquos et il devient difficile de ne pas trouver la trame générale, en surface, assez bête. Sur la thématique de l'amour et de la différence d'âge, Billy Wilder fera beaucoup plus subtil et charmant, quinze plus tard, dans Love in the Afternoon (Ariane), avec Audrey Hepburn et Gary Cooper.

kinophil

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 252 critiques

4,0Très bien
Publiée le 14/01/2013

Film très plaisant et réjouissant sans être un chef d’œuvre. Cette comédie drôle, enlevée, vivante, vaut pour son scénario et son rythme. On sent le talent de scénariste et de raconteur d’histoires que Wilder avait jusqu’alors mis au service d’autres réalisateurs. On ne s'ennuie jamais dans cette succession de quiproquos, déguisements, doubles-jeux vivement interprétée par une pétillante Ginger Rogers.

il_Ricordo

Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 402 critiques

4,0Très bien
Publiée le 24/05/2012

The Major and the minor est le premier film de Billy Wilder seul et, comme il le fera toujours en tant que scénariste, c'est lui qui l'a co-écrit. Certes, on n'est pas encore dans les chefs-d'oeuvres de maturité du maître, mais il s'agit véritablement d'une plongée dans l'univers de Wilder, avec ses quiproquos désopilants, ses dialogues irrésistibles et ses personnages doubles-jeux malgré eux. Ginger Rogers joue à merveille ses rôles de fillette-jeune fille/femme - mère/ grand-mère, et se joue avec plaisir de tous les naïfs qu'elle croise, à commencer par Ray Milland. On est transporté de fil en aiguille depuis New-York dans un train pour l'Iowa, et puis dans un camp de militaires aux allures de camp scouts, avec des plaisanteries et des pirouettes typiques de Wilder. Billy Wilder, habitué des scénarios sophistiqués, assure d'emblée de jeu une mise en scène solide, même si elle n'a pas été reconnue avant Le Poison. Pourtant, son génie crève les yeux, et c'est toujours avec délice qu'on peut revoir ses premières, qui ne sont pas même effacées par les plus grands succès de Wilder.

loulou451

Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 1 496 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 06/04/2012

Première réalisation après de nombreux scénarios à succès, ce méconnu "Uniformes et jupon court" est un vrai petit bijou de comédie américaine. Billy Wilder réalise une comédie hilarante, parfois burlesque, qui frôle la perfection. Ginger Rogers, en femme enfant, est parfaite. Ray Milland est au diapason. Wilder enchaîne les quiproquos et les scènes comiques de situation avec brio. Seul petit bémol, la fin cornélienne qui colle à son époque, mobilisation de l'Amérique dans la Seconde Guerre mondiale oblige. Génial !

gimliamideselfes

Suivre son activité 841 abonnés Lire ses 3 608 critiques

4,0Très bien
Publiée le 22/02/2012

En voici un film très réjouissant, drôle, amusant, plaisant, et ceci grâce à la belle Ginger Rogers (même s'il faudrait être fou pour croire qu'elle a 12 ans), mais surtout grâce à un beau petit scénario, qui, très bien écrit arrive à créer des situations drôles, et surtout très fraiches. C'est un film qui transpire le bonheur à chaque instant. Wilder arrive à sublimer des situations cocasses au possible et semble avoir goût pour la tromperie, se faire passer pour quelqu'un d'autre… et ceci pour notre plus grand plaisir, comment ne pas se régaler ? Tout est là, humour, amour, mais surtout c'est très bien fait, s'il n'y a pas 10 gags à la minute, on privilégie la qualité à la quantité. Après j'aurai peut-être un léger reproche à faire au film sur la toute fin, disons que je n'ai pas senti ce soulagement que peut procurer ce genre de fin, comme c'était par exemple le cas dans embrasse moi, idiot ! La fin n'a pas forcément fonctionné pour moi, et puis je trouve qu'elle se casse un peu la tête pour rien. Mais ça reste un détail tant le reste du film est bon, voir cette petite fille perdue dans une école militaire pleine de jeunes mâles prêt à tout pour profiter d'elle, le tout dans une parodie d'ambiance militaire poussée jusqu'à l'absurde, c'est délicieusement ridicule. Vraiment très plaisant.

leon&levieuxfusil

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 210 critiques

3,5Bien
Publiée le 22/08/2010

Une bonne comédie de Billy Wilder, à mes yeux un peu moins réussie que Un, Deux, Trois ..., mais qui reste tout de même plaisante. Bon, comme toujours, Ray Milland (major Kirby) est excellent et très convaincant en gentil militaire un peu simple d'esprit et fort attachant. Ginger Rogers (Susan Applegate), elle, est très convaincante également en "petite fille de 12 ans" plutôt grande (par ses "origines suédoises" et très naïve (ce qui peut de temps à autres arranger certains tout au long du film !). Certaines répliques sont très bien fichues (en particulier l'histoire de guerre des jeunes enfants pour embrasser Susan sur la bouche et sa fameuse "prise de Paris", l'histoire est plutôt bien, la réalisation réussie, je n'adore pas ce film mais il est assez sympa à voir, et ouvre d'une assez bonne manière la carrière américaine de Billy Wilder. Pour moi, ce n'est pas du tout une référence du cinéma (même comique), à l'inverse par exemple d'Assurance sur la mort du même Billy (dans un tout autre genre) mais ça se laisse regarder.

Maqroll

Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 1 122 critiques

4,0Très bien
Publiée le 18/07/2010

Deuxième film de Billy Wilder, son premier américain puisque le premier, Mauvaise graine avait été réalisé en France, The Major and the Minor (dont le titre anglais rend bien mieux compte que son homologue français du caractère subversif du propos) est une comédie d’allure conventionnelle cachant - comme souvent chez Wilder - un brûlot à ne pas mettre entre toutes les mains. Comme d’habitude, c’est de sexe qu’il s’agit, et plus précisément (ô comble de l’horreur de nos jours où le mot « pédophilie » est sur toutes les lèvres), rien moins que les amours d’un adulte, militaire de surcroît (The Major, au double sens du terme) et d’une fillette de douze ans (The Minor). Bien sûr, pour que la morale soit sauve et le Code Hays prétendument respecté, nous savons depuis le début que la gamine n’en est pas une, mais une adulte déguisée. Son statut supposé lui permet tout de même de dormir dans le même compartiment de chemin de fer qu’un homme (ce qui n’est pas sans nous évoquer le mémorable New York Miami, Frank Capra étant lui même très habile dans l’art subtil du contournement dudit Code Hays)… Bref, voici une comédie savoureuse et piquante, servie par une Ginger Rogers pleine de charme avec nattes et jupe plissée et un Ray Milland qui délaisse momentanément les films noirs pour nous montrer l’étendue de son registre et l’éclectisme de son talent. La mise en scène est redoutable d’efficacité, la direction d’acteurs impeccable et le scénario aux petits oignons… Un film à découvrir et à déguster sans retard.

TTNOUGAT

Suivre son activité 152 abonnés Lire ses 2 310 critiques

4,0Très bien
Publiée le 23/08/2009

Pas tout à fait aussi réussi que les autres.Il faut continuellement faire un effort pour admettre que Ray Milland ne voit pas en Ginger Rogers une petite fille de 12 ans.Si on y arrive,le film passe vraiment bien,drôle,intelligent,inventif et très visuel.On reconnait déjà la présence du maitre.C'est avant tout un film d'acteurs et Ginger Rogers ,tout heureuse qu'on l'aime autrement qu'en danseuse en fait beaucoup,beaucoup.C'est drôle d'ailleurs que cette extraordinaire héroïne des grandes comédies musicales veuille prouver quoi que ce soit...Elle n'en n'a nul besoin.Ray Milland n'est pas génial,il l'est rarement d'ailleurs sauf dans"l'enterré vivant" de Corman.Son jeu est sauvé par le climat général du film mais son sourire final est épouvantable...Plus mal joué,tu meurs.Wilder aurait du le couper.Même deux secondes de trop cela fait du tord aux beaux films.Il ne faut jamais l'oublier.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top