Les Evadés
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • VOD, DVD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,5 pour 31 008 notes dont 1 301 critiques  | 
  • 924 critiques     72%
  • 301 critiques     23%
  • 37 critiques     3%
  • 21 critiques     2%
  • 4 critiques     0%
  • 4 critiques     0%

1301 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
rcan

6 abonnés | Lire ses 60 critiques |

   4.5 - Excellent

Il ne faut pas se fier à la critique de presse avec 3,2 qui ne pondère que 5 journaux. Ce film est excellent. D'un part avec l'histoire touchante à plus d'un titre. L'essentiel du film trouve son histoire dans l'univers carcéral, un pléonasme si on considère le titre du film "Les évadés" mais on pouvait imager tout aussi bien la vie "en dehors" avec des repentis en quête d'un nouvelle vie de liberté. Dès le début, on rentre directement dans le vif du sujet, avec le procès du banquier Andy Dufresne extrêmement bien interprété par Tim Robbins. Il est condamné pour le meurtre de sa femme et son amant. Crime qu'il conteste et Spoiler : le film conservera le doute à ce sujet. Son attitude à la suite de son incarcération sera considérée comme troublante par ses codétenus et le personnel carcéral. Naîtra ensuite une profonde amitié avec Ellis (autre prisonnier) joué par le toujours excellent Morgan Freeman. On peut se demander comment il n'est pas difficile de s'ennuyer pendant 2h20 dans l'enceinte d'une prison ? C'est pourtant le pari tenu par le réalisateur Frank Darabont. L'image est très belle ainsi que les couleurs. Les plans rapprochés cisèlent les actions. La musique est justement dosée. Le style narratif avec la voix off de Morgan Freeman apporte toute la clarté et l'émotion à l'histoire. Je ne voudrais pas faire l'impasse sur le rôle du directeur de prison interprété par Bob Gunton. Son rôle est troublant autant qu'étrange, il rend le film encore plus passionnant. Le trio d'acteurs "Robbins, Fremman, Gunton" porte littéralement là où le film mérite sa place : aux Oscars ! Un film qui a vingt ans mais qui n'a pas pris une ride. A voir absolument.

SSiders

25 abonnés | Lire ses 295 critiques |

   4.5 - Excellent

Un drame poignant et judicieux porté par un excellent duo d'acteurs composé de Tim Robbins et Morgan Freeman. Le scénario, ambitieux et honnête, reflète fidèlement l'horreur du contexte, la prison ici. Sans être le drame parfait par excellence, "Les évadés" reste un film poignant, violent et réaliste, qui dresse admirablement bien le portrait des détenus et des prisons à cette époque, sans jamais se perdre dans la narration ou dans des scènes tirées en longueurs. L'ensemble est efficace, captivant, agréable à regarder et magistralement mis en scène par Frank Darabont.


Ghibliste

14 abonnés | Lire ses 461 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Difficile de faire mieux que Franck Darabont lorsqu'il adapte pour son premier film la nouvelle de Stephen King : "Les Evadés" ! Ses qualités sont nombreuses : réalisation, interprétation, dialogues, BO, rien à redire, c'est du très haut niveau ! Quelle intelligence dans les monologues de la voix-off comme dans les dialogues ! Rien qu'avec eux il, m'apparait déjà bien difficile de décrocher... Mais c'est surtout le scénario, incroyablement ficelé et maîtrisé, qui emporte tout sur son passage, tant il est aussi truffé de rebondissements ! Bon, allez, je vais quand même faire la fine bouche sur 2-3 détails : Spoiler : le coup des chaussures est un peu osé, le temps n'a pas autant de prise sur les prisonniers qu'il le devrait, et le chef maton fait peut-être un peu trop fort en tuant le bleu pour pas grand-chose... Mais, par ailleurs, certaines scènes resteront à jamais gravées dans nos mémoires : Spoiler : le suicide du vieux Brooks et cette réflexion sur la peur du monde extérieur qui sont bouleversants ; les prisonniers écoutant le vinyle dans la cour l'étant presque tout autant ; le meurtre du jeune Tommy par le directeur ; le suicide de ce dernier ; la beauté et la poésie bleu du pacifique de la scène finale : wow wow wow ! Autant de bonnes raisons de voir et de revoir ce pur chef-d'oeuvre aussi cruel qu'émouvant. Exemplaire.

Sinefil44

9 abonnés | Lire ses 840 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Tiré de la nouvelle de Stephen King, "The Shawshank Redemption" délivre un magnifique message d'amitié et d'humanisme entre deux hommes condamnés à la prison à vie. Andy Dufresne, banquier de son état, est accusé d'avoir tué sa femme et son amant et se retrouve soudain plongé dans l'univers pénitentiaire dont il va connaître toutes les vicissitudes. Au cours de sa détention, il fait la connaissance de Red, un prisonnier qui connaît toutes les combines et qui va progressivement devenir son ami. Il découvre les violences implacables du système carcéral tant de la part de certains détenus que de la direction et des gardiens. Très rapidement, il va devoir s'adapter et lutter avec une extraordinaire volonté contre les injustices des uns et des autres en acceptant de subir certaines brimades et humiliations tout en faisant preuve d'une rare intelligence pour limiter au mieux ces persécutions. Tim Robbins incarne le personnage central avec une justesse rarement égalée dans un rôle particulièrement difficile. Pour l'interpréter au mieux, il a passé quelques temps en prison avec de vrais détenus. Morgan Freeman interprète pour la seconde fois de sa carrière, après Brubaker en 1980, un rôle de détenu. Cette fois, il joue le rôle d'un prisonnier modèle expérimenté, tantôt sage et prudent, tantôt débrouillard et combinard. Face à ces deux hommes incarnant l'amitié et l'ingéniosité, le scénario oppose d'une part, des détenus violents et vicieux, d'autre part un directeur de prison manipulateur et ambitieux joué par Bob Gunton secondé par un capitaine des gardiens brutal à la limite du sadisme, incarné par Clancy Brown. Ces deux derniers acteurs ont surtout joué pour la télévision américaine et donnent une force particulière à leur personnage détestable. Tous les acteurs sans exception contribuent à montrer le réalisme quotidien de la vie en prison, des difficultés rencontrées, des relations bonnes ou mauvaises qui s'y nouent et des rapports souvent tendus avec la direction. Si le film a essuyé un échec à sa sortie en 1994, il a été plusieurs fois nominé aux Oscars en 1995 et a reçu diverses récompenses à l'international, consacrant ainsi une œuvre magistrale qui figure parmi les meilleurs films américains de tous les temps. Frank Darabont a écrit à la fois le scénario et a assuré la réalisation. Producteur, scénariste, metteur en scène mais aussi acteur, il n'a réalisé que peu de films mais certains d'entre eux sont de purs chefs-d'œuvre, notamment "La ligne verte" en 1999 également tourné en milieu carcéral. Avec "Les évadés", il réussit à capter l'attention du spectateur d'un bout à l'autre, sans jamais laisser de temps mort, démontrant une parfaite maîtrise de la caméra, du souci des détails et de la rigueur des dialogues. Chaque scène a son importance et il faut prêter une grande attention au récit pour en saisir toutes les subtilités jusqu'à la fin. Ce film n'est à manquer à aucun prix et fait partie des dix meilleurs films qu'il m'ait été donné de voir.

bruno E.

2 abonnés | Lire ses 548 critiques |

   4.5 - Excellent

un film poignant sur l'univers carcéral. un scénario d'une grande intelligence, la chute finale est inattendue. d'une grande intensité dramatique et servi par les 3 acteurs principaux sensationnels.

FAN2SPIELBERG

3 abonnés | Lire ses 38 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Un super film, un film magistral de bout en bout qui énonce, par une puissance rare, l'enfer que peut vivre des personnes en prison. En effet, on y voit de l'agression, de l'humiliation et du désaroi des prisonniers. Toutefois, ces derniers gardent espoir, l'élément majeur de survie pour un prisonnier, Spoiler : ce qui se voit à la toute fin du film.. Un film donc émouvant, dramatique, mené par une superbe musique solennelle de Thomas Newman.. Le réalisateur, Frank Darabont, est dans les veines de "La ligne Verte".. Pour "Les Evadés", il s'est inspiré d'un livre du célèbre Stephen King... Le résultat est stupéfiant.. Un bon scénario, qui garde son lot de suspense pour la fin... Une interprétation géniale. Les deux acteurs ( Tim Robbins et Morgan Freeman ) sont stupéfiants, on voit qu'ils se sont sérieusement préparés pour ces rôles éprouvants..

François B.

7 abonnés | Lire ses 8 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Spoiler : Attention comme on pourrait le croire, il ne s'agit pas d'un polar, d'une enquête. Le film raconte en effet ce qu'a pu vivre un prisonnier innocent qui cherchait à s'évader : Andy (Tim Robbins), banquier accusé d'avoir tué sa femme et son amant. Une bonne claque qui vous crie que l'espoir fait vivre : Une histoire très très émouvante sur la vie de prisonniers innocents ; Des personnages au caractères trempés hurlant de réalisme. Ce film a permis sans doute l'un des meilleurs rôles de Morgan Freeman (Red), Spoiler : celui du seul ancien meurtrier coupable de Shawshenk mais avant tout un homme au grand cœur. Quelques événements et scènes de vie violentes restent superflues mais comme le dit Red (Morgan Freeman), la vie dans une prison ne peut pas être un compte de fée ! ce qui leur donne malgré tout une certaine valeur. Bref, un film choc qui fait réfléchir sur la vie : Spoiler : avec cette réplique culte "Dépêche toi de vivre ou dépêche toi de mourir" comme dit Andy.

http://entre-cinephiles.wifeo.com/

L'Infernaute de l'Apocalypse

7 abonnés | Lire ses 282 critiques |

   4.5 - Excellent

En 1999, Frank Darabont réalisait "La ligne verte", un film sur l'univers carcérale mais ce n'était pas la première fois. En effet, 4 ans auparavant, il adaptait déjà une nouvelle de Stephen King également sur la vie en prison. "Les Evadés" commence avec le procès d'Andy Dufresne (Tim Robbins) où il est condamné à la prison à vie pour le meurtre de sa femme et son amant. Il rencontrera en prison Ellis Boyd 'Red' Redding (Morgan Freeman) avec qui il va se lier d'amitié. Comme il le fera plus tard avec "La ligne verte", Frank Darabont parvient à ne jamais ennuyer le spectateur pendant plus de deux heures de film. Pourtant, quasiment tout le récit se déroule dans la prison, les distractions se font rares mais il n'y a aucun temps mort. On se prend d'affection pour cet Andy Dufresne qui se dit innocent, ces heures en détention ne seront pas de tout repos car certains détenus peuvent être dangereux. Mais d'autres détenus peuvent aussi être de bons amis et on s'attachera au fur et à mesure à plusieurs personnages. D'ailleurs, les acteurs sont très bons et ils participent à notre prise de sympathie pour leurs personnages. Le scénario est donc écrit de manière à ce qu'il se passe toujours quelque chose et réserve même une surprise à la fin qui était préparée dès le début sans que l'on ne s'en rende compte. Ce film traite de plusieurs sujets. D'une part, la situation des détenus en prison qui ne sont parfois même pas considérés comme des Hommes. D'autre part, l'espoir et son importance. Sans espoir, il n'y a pas de vie (comme on dit : l'espoir fait vivre). C'est assez étonnant de voir qu'un tel film, où les personnages sont constamment enfermés entre quatre murs, réussit à aborder des thèmes importants et délivre des messages de vie aussi facilement. La narration est l'une des particularité de cette œuvre. Alors que Tim Robbins joue le personnage principal, c'est pourtant Morgan Freeman qui se charge de narrer l'histoire. On suit Andy Dufresne mais du point de vue d'Ellis Boyd 'Red' Redding, cela permet d'avoir une approche de l'histoire et du personnages principal différente des autres films. Frank Darabont réalise donc un premier film sur l'univers carcérale d'une grande intensité, où l'émotion n'est jamais loin, sans jamais ennuyer son public.

Drachiam

16 abonnés | Lire ses 25 critiques |

   4 - Très bien

Un beau film qui réussit à nous tenir intéressés tout le long alors qu'il ne s'y passe finalement pas grand chose, sans véritable rythme ni rebondissement, jusqu'à la dernière demie-heure. Une très bonne adaptation de la nouvelle de Stephen King, mais qui n'égale pas selon moi le chef-d’œuvre qu'est The green mile.

Philippe A.

6 abonnés | Lire ses 88 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Enorme tout simplement , la réalisation, les acteurs , la musique dans la lignée de la ligne verte, magnifique

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Les Evadés Bande-annonce VO
78 595 vues
Playlists
14 vidéos
Moins fast, moins furieux : les blockbusters US parodiés !
7 vidéos
Quand les gros durs écrasent une larmichette...
6 vidéos
Xavier Dolan dans tous ses états !
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné