Brüno
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   2,4 pour 2 595 notes dont 533 critiques  | 
  • 110 critiques     21%
  • 107 critiques     20%
  • 46 critiques     9%
  • 85 critiques     16%
  • 65 critiques     12%
  • 120 critiques     23%

533 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Clément D.

1 abonné | Lire ses 7 critiques |

   3 - Pas mal

On sait tout de suite à qui on a à faire en retrouvant l'humour totalement décalé du duo infernal Lary Charles - Sacha Baron Cohen. Brüno est totalement hors-norme, ridicule, agaçant, bref on adhère dès la première minute à ce personnage, si bien interprété. Ce film nous dépayses totalement, on se demande ce qui ce passe mais la véritable histoire met un bon moment à démarrer. Cela peut être gênant pour certains mais le plus embêtant, comme d'habitude avec Lary Carles, ce sont des répliques si bêtes qu'elles en deviennent amusantes mais la on adhère ou pas et puis 1h 20 comme ça il faut les encaisser... Pour résumer, la mise en scène est bonne mais le sujet ne plait pas forcément. De plus, ce n'est pas 1h 20 de fou rire mais quelques minutes de temps en tant tellement c'est petit (pas tout le film non plus). Cela reste une caricature (ou pas) assez intéressante, à voir !

Kaal-L

1 abonné | Lire ses 124 critiques |

   0.5 - Nul

Nul. Ce film est vraiment une perte de temps. A éviter! Le scénario ne tien pas debout. Mais quelque scène drôle .


fannouchette

0 abonné | Lire sa critique |

   4 - Très bien

Je suis surprise de lire certaines critiques plus que négatives par ici. Je pense que beaucoup de gens n'ont pas compris que ce film incarne ce que Sacha Baron Cohen dénonce! Sous couvert d'un humour parfois un peu "simpliste" il dénonce énormément de choses, ce n'est pas un film comique, loin de là! C'en est un, si vous restez face à cet aspect là, mais il faut voir plus loin. Ce mec est un "génie" et c'est pas pour rien qu'il divise autant. Je m'apprête à regarder The Dictator on verra s'il est à la hauteur de Brüno qui pour moi dépasse de loin Borat!

Bap B.

0 abonné | Lire ses 2 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Certes il y a des clichés mais il sait aussi tourner en dérision des réalités peu évoquées comme ces pasteurs américains qui disent pouvoir "guérir" les gays. Et à la fin la petite surprise de voir Snoop Dog et Chris Martin.

BenBell

3 abonnés | Lire ses 133 critiques |

   2 - Pas terrible

Film au scénario original. Sacha Baron Cohen, toujours égale à lui même... beaucoup de mal à accrocher donc à apprécier ! A vous de juger

Krepiskos

28 abonnés | Lire ses 2 critiques |

   1 - Très mauvais

On connait bien sûr S.B. Cohen pour ses films dont il représente un personnage grossier et désinvolte comme borat où ali g (pour autant, ces films ont un humour certain). Dans ce film, au scénar assez louche, il incarne un mannequin gay autrichien, des situations gloques nous mettent dans une situation de rire forcé, car bien sûr ce film doit être pris au second degrés ... Vulgaire est le mot que j'utiliserai pour décrire ce navet. L'interprétation de l'acteur est mauvaise, un film sans aucun interet si ce n'est pour connaitre de nouvelles techniques sado masochistes ...

-yhi-

0 abonné | Lire ses 67 critiques |

   3 - Pas mal

Là ou "Borat" avait l'honneur de nous faire rire en piégeant véritablement les gens filmés (le village, le vendeur de voitures ...), on sent malheureusement que cette fois ci, tout est écrit à l'avance. L'humour en est toujours à son stade le plus bas (mais qui peut être amusant), mais les sketchs sont moins drôles. Le seul point fort (?) de Brüno est d'aller vraiment dans l'extrême au niveau politiquement correct (en particulier, la soirée chez les échangistes). Ceux qui pensent que "Ted" était limite peuvent voir que la censure laisse passer bien pire. Mais ça ne suffit pas à faire un bon film, quand l'humour n'est pas là, on ne rigole pas et le film perd tout son intérêt.

Cluny

26 abonnés | Lire ses 594 critiques |

   2.5 - Moyen

Quand il présentait son émission sur The Paramount Comedy Channel à la fin des années 90, Sacha Baron Cohen campait trois personnages : le rappeur blanc Ali G, le journaliste kazakh Borat Sagdiyev, et le roi de la mode autrichien et homo Brüno. Comme ses deux acolytes avant lui, ce dernier a le droit à son tour à son long métrage, fort du succès mondial de "Borat". Hier, Libération faisait sa une de l'événement, saluant le nouveau Zelig qui "rejoue l'infamie moyenâgeuse, mais cette fois en diffusion planétaire, avec MySpace et Twitter en catalyseurs". Commençons donc par Zelig. On sait que Sacha Baron Cohen ne donne aucune interview sous son identité propre, et qu'il fait vivre son personnage avant et après le film, comme lors du MTV Movie Awards où un Brüno angélique a déposé ses parties génitales sur le nez d'Eminem, peu connu pour son homophilie, ou dans le même Libération, où il remarque que "Sarkozy, ce serait mieux s'il était avec ein mannequin plus petit que lui, parce qu'en ce moment, on dirait qu'il sort avec un transexuel opéré". A l'écran, le trublion anglais donne autant de sa personne que pour "Borat", voir plus. Casque blond, corps épilé au laser avec le fameux ticket de métro, il ne nous cache aucune des parties de son anatomie ni de ses pratiques ancilaires particulières avec Diesel, son domestique philippin. Il ne craint pas d'aller au combat, que ce soit dans Mea Sharim où il exhibe une tenue mi-cuir, mi-loubavitch qui n'est pas du goût des religieux orthodoxes, ou dans un match de catch au corps à corps avec Lutz son assistant devant un public de l'Arkansas où pourtant, "on n'est pas des pédés". Pour l'infamie moyenâgeuse, on est servi, avec pêle-mêle une interview de Paula Abdul qui nous parle de son engagement caritatif assise sur un ouvrier mexicain remplaçant le mobilier qui n'a pas été livré, les conseils d'un pasteur gay converter (déjà vu dans son émission, cette fois c'était le Pasteur Quinn), Reste que l'objet qui nous est présenté nous est vendu comme un film, alors que plus encore que "Borat", il s'agit d'une succession de sketchs inégaux, avec comme seul lien "puisque je ne peux être célèbre en Californie en interviewant Harrisson Ford, je vais l'être en Cisjordanie en confondant Hamas et Hoummous". Le fil est encore plus décousu, et on retrouve le carbone du scénario de "Borat" : un mélange de happenings visant à susciter les réactions des personnes qui y assistent, d'entrevues piégées avec des spécialistes (ici, outre le convertisseur d'homosexuels, deux jumelles dont le créneau est l'engagement caritatif des stars) et d'immersions dans l'Amérique profonde post-Bush. On ressent plus encore que dans "Borat" le doute, voire la gêne devant l'absence de clarté sur ce qui est en camera caché et ce qui est arrangé avec des figurants (le casting de bébés, par exemple), et le talk-show où Brüno exhibe le gamin qu'il a acheté en Afrique devant un public à 90 % "afro-américain" suscite des spectateurs des réactions que le réalisateur veut faire paraître naïves, mais qui ne sont que des évidences au-delà du décorum propre au genre. Comme dans le précédent, on se demande en ne se voyant pas rire devant un rameur d'appartement équipé d'un gode ou une séance de fouettage par une échangiste S.M. si on est coincé ou si simplement ce n'est pas drôle. Il y a quand même et heureusement des sketchs plus réussis que ceux-là, comme l'interview du candidat républicain Ron Paul ou le clip final avec Elton John, Sting et Bono complices de l'apôtre de la paix, et aussi ces remarques savoureuses, comme la définition de l'idéal autrichien ("avoir un emploi, trouver une cave et y construire une famille") ou le regret que pour la deuxième fois en un siècle, le monde ignore un talent autrichien. Moins construit que "Borat", forcément moins surprenant du fait de la volonté manifeste des auteurs d'en reprendre les recettes, "Brüno" me laisse sur ma faim, avec l'impression que le déficit en drôlerie a été compensé par une surenchère dans le trash, rendant à l'avance les critiques réac ou out, pour reprendre la conception manichéenne du monde du roi de la mode viennois. http://www.critiquesclunysiennes.com

7eme critique

21 abonnés | Lire ses 1155 critiques |

   2.5 - Moyen

Oh shit !! Il revient, le retour de Sacha Baron Cohen dans un rôle encore plus barré et provocant que le précédent. Heureusement que ce film ne dure pas longtemps...c'est une fois de plus poussé à l'extrême. Je ne sais pas si les homosexuels vont apprécier...en tout cas la scène choc de sodomie à gogo avec les multiples accessoires qui se finit en porte bouteille m'ont littéralement tué, c'est tellement trash que ça interpelle, au-delà de ça, on a encore affaire aux aventures ridicules d'un personnage insupportable. On sait définitivement que Sacha Baron Cohen (ou SBC pour les intimes) aime les rôles déjantés et provocateurs. "Brüno" trouvera sa moyenne, contrairement à son grand frère Borat, pour son humour hardcore qui détend l'oignon...c'est le moins qu'on puisse dire.

Le Mandarin

40 abonnés | Lire ses 1296 critiques |

   1 - Très mauvais

Je n'ai jamais vu un film aussi nul, chiant, et dégueulasse. C'est même très vulgaire, pas très bien joué et irrespectueux envers la communauté homosexuelle. Le film est animé par une triste folle (le mauvais Sacha Baron Cohen) qui s'imagine être irrésistible et transmetteur de message. Que nenni : le personnage de Brüno Gehard renvoie à un néant, un vide absolu et du coup crée un autre malaise qui n'est pas volontaire (?), celui de coller une nouvelle étiquette aux homosexuels en général. Et ce n'est pas les quelques stars qui apparaissent dans le film qui vont faire quoi que se soit de plus (Bono, Harrison Ford, Elton John...). Franchement, ce genre de films devrait être interdit et Sacha Baron Cohen exilé sur une île déserte (ce type et le pire acteur de tous les temps).

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Brüno Bande-annonce VF
219 424 vues
Brüno Bande-annonce VO
655 196 vues
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE spéciale Batman - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #10 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos buzz de la semaine #23
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné