Notez des films
Mon AlloCiné
    Viridiana
    note moyenne
    3,9
    295 notes dont 51 critiques
    répartition des 51 critiques par note
    10 critiques
    16 critiques
    15 critiques
    9 critiques
    0 critique
    1 critique
    Votre avis sur Viridiana ?

    51 critiques spectateurs

    Cocobusiness
    Cocobusiness

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 382 critiques

    5,0
    Publiée le 1 décembre 2008
    Viridiana, 1961, de Luis Bunuel, avec Fernando Rey. Film magistral qui laisse un malaise durable, tant la charge anticléricale est forte, tant le réalisme social, voire, le surréalisme des images, est violent. Scénario, mise en scène, dialogues, tout est absolument impeccable dans cette œuvre d’art. En elle-même, l’histoire de Viridiana, petite nonne qui s’apprête à prononcer ses vœux, y renonce sous l’indirecte pression de son oncle (ô combien pervers Fernando Rey !) et décide de pratiquer sur le terrain la charité chrétienne, ne serait qu’un mélodrame ordinaire, si le talent du cinéaste ne lui donnait pas une telle puissance de sens, une telle richesse de contenu. Le film est grandiosement sombre, pessimiste : l’innocence sera « forcément » pervertie, la générosité sera « forcément » vouée à l’échec, puisqu’elle induit la soumission du bénéficiaire, l’amour se limitera au plaisir, toujours frustrant. Le destin de la jeune fille est tracé sans complaisance, les objets de culte chrétien qu’elle chérit sont détournés jusqu’au blasphème. Renonçant à l’amour exclusif de Dieu, elle semble accepter, comme une expiation, de partager finalement sa vie avec son cousin, dans une sorte de ménage à trois formé avec la bonne. Les scènes les plus magistrales sont celles des gueux, qui, en l’absence des maîtres se lancent dans une fête quasi orgiaque. Ils se libèrent ainsi de la domination qu’exerce sur eux, leur généreuse bienfaitrice, et manifestent avec une énergie et une vitalité animales, leur refus de la soumission à l’ordre charitable installé depuis des siècles. L’un des summum du film est le pastiche clairement indentifiable de la Cène de Léonard de Vinci. De nombreuses scènes rappellent aussi Goya, lorsqu’il traduit ses angoisses en peignant un monde obscur et cauchemardesque, peuplés de vils et de malfaisants (Le Sabbat des Sorcières).Bunuel ne fournit ni thèse ni message: il donne à voir, sans jugement, un monde qui se démène entre sa foi et ses péchés.
    ferdinand
    ferdinand

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 445 critiques

    2,5
    Publiée le 3 juillet 2013
    revu 50 ans après (!) ce film laisse une drôle d'impression... Les pauvres sont affreux, sales et méchants, les bourgeois sont pleins d'obsessions plus ou moins tordues... Quant à l'auteur qui semblait avoir de sérieux problèmes avec la religion, le sexe, le fétichisme, il manie la provocation lourdement. Tout cela semble bien loin maintenant, et aussi éventé que, par exemple, La dolce Vita de Fellini. L'interprète principale est très fade, voire inexistante. Il y a cependant de belles séquences de cinéma.
    dreptate
    dreptate

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 69 critiques

    5,0
    Publiée le 12 juin 2008
    Quel film ! La réalisation est excellente et le scénario vraiment incroyable. On en ressort troublé mais avec un sentiment très agréable. La scène de la prière est magnifique ! Le destin de Viridiana nous charme et nous déroute, bravo Buñuel !
    coperhead
    coperhead

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 430 critiques

    4,5
    Publiée le 17 octobre 2013
    Encore un grand film de Bunuel qui ne laisse que peu d'espoir sur la nature humaine . Viridiana qui se destinait au couvent mais qui y renonce après le suicide de son oncle pervers veut faire le bien en créant une sorte d’hospice mais n'aboutit qu'à dégrader un peu plus les Buñuel le Bien ne peut mener qu'au Mal et les valeurs les plus profondes du catholicisme, en l'occurrence la bonté et la charité, ne peuvent qu'engendrer des religion chrétienne n'est pourtant pas la seule cible de Bunuel, la musique et la peinture qui sont aussi deux autres tentatives d'idéalisation du réel qu'il admire mais dont il se moque. Voir le célèbre plan des clochards parodiant la Cène de Vinci.
    Cegipede
    Cegipede

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 81 critiques

    4,0
    Publiée le 19 août 2013
    La jeune Viridiana souhaite entrer au couvent mais elle doit d'abord rendre visite à son oncle. Celui-ci est troublé par sa ressemblance avec sa femme décédée... Dans ce Buñuel qui s'inscrit dans la continuité du cycle mexicain même si le film est réalisé en Espagne, on retrouve les thèmes qui ont toujours fasciné le réalisateur : Le fétichisme sexuel (les pieds, toujours les pieds chez Buñuel ) l'inceste, hypocrisie et la bestialité populaire sont les thèmes traités dans ce film noir et profondément pessimiste. Il met en scène une femme qui en essayant de faire le Bien devient rapidement victime des événements et des hommes. Buñuel n'épargne personne aussi bien les bourgeois que les pauvres. L'utopie de la charité chrétienne rend la bestialité des pauvres encore plus animale. L'homme lettré (les bourgeois) est incapable de résister à ses pulsions sexuelles et n'hésite pas à transgresser des tabous. Le film est connu pour sa représentation de la Cène de Lénonard de Vinci. La Cène se transforme en orgie où les apôtres sont remplacés par des pauvres pouilleux et Jésus par un aveugle laid. Summum de la provocation cette scène fut jugée impie et blasphématoire par le Vatican et le film fut interdit jusqu'à la fin de la dictature en Espagne. Si la première partie est la plus captivante, la deuxième avec les pauvres perd en intensité. J'ai trouvé la fin un peu décevante, même si l'on sent que héroïne se résigne à mener une vie dont elle ne veut pas dans un univers qui lui échappe.
    Drunk-Cat
    Drunk-Cat

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 329 critiques

    2,5
    Publiée le 8 mai 2007
    Grand film métaphorique, volontairement repoussant, acharné dans sa quête.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top