Mon AlloCiné
Redacted
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Redacted" et de son tournage !

Un mensonge d'état ?

La parole à Brian De Palma : "L'une des raisons pour lesquelles on ne voit pas tant que ça de personnes dans les rues aux Etats-Unis pour protester contre cette guerre, c'est parce que l'on ne voit pas chez nous les images des pertes civiles et des soldats tués ou blessés, contrairement à ce que l'on voyait pendant la guerre du Viêtnam. Dans le conflit irakien, on ne voit malheureusement que des images que le Pentagone et George Bush veulent bien nous faire voir, destinées à plus ou moins nous rassurer en nous disant : "Ne vous inquiétez pas, tout va bien, nous sommes en train de progresser".

Genèse du projet

En 2006, la société HDNET Films entre en contact avec Brian De Palma durant le Festival International du film de Toronto. Elle lui propose de réaliser un film doté d'un budget de seulement 5 millions de dollars, et qui sera exclusivement tourné à l'aide de caméras HD. "Je lui ai répondu que cela m'intéresserait si je pouvais trouver un sujet qui gagnerait à être traité par ce média" déclare Brian De Palma. Avant d'ajouter : "j'ai lu un article sur un incident qui a eu lieu pendant la guerre en Irak au cours duquel des soldats de l'armée américaine auraient violé une adolescente de 14 ans, massacré sa famille, lui auraient tiré dans la figure et auraient brûlé son corps. Comment ces jeunes hommes avaient-ils pu en arriver là ? Pour essayer de trouver des réponses, j'ai lu des blogs de soldats, des livres, j'ai regardé des films amateurs tournés par des soldats en vidéo pendant la guerre, j'ai surfé sur leurs sites, regardé leurs contributions sur YouTube. Tout y était et tout était en vidéo".

Que signifie le terme "Redacted" ?

“To redact” veut dire éditer ou rendre propre à la publication. Très souvent, “éditer” une image ou un document consiste à supprimer ou censurer toute information personnelle (ou éventuellement passible de poursuites) qu'ils sont susceptibles de contenir. Par conséquent, on utilise souvent ce terme pour décrire les documents ou les images desquels toute information sensible a été effacée. Brian De Palma ajoute : "la véritable histoire de notre guerre en Irak a été “éditée” par des organes de presse écrite et audiovisuelle grand public. Lorsque nous provoquons une catastrophe d'une telle ampleur, nous devons faire face aux images épouvantables qui sont les conséquences de nos actions. Après les avoir vues au moment de la guerre du Vietnam, nos citoyens ont protesté et mis un terme à ce conflit qui était une erreur. Espérons que les images de ce film auront le même effet".

Tournage en temps record

Le film a été tourné en seulement 18 jours en Jordanie. Des conditions de tournages rendues notamment possible par l'emploi de caméras exclusivement HD.

Une leçon de sagesse

Pour Brian De Palma, qui a le sentiment d'avoir déjà raconté l'histoire de Redacted dans son film Outrages il y a 18 ans, l'histoire se répète à nouveau. "Les Français ont appris les leçons de leur guerre d'Indochine. Nous autres Américains n'en avons finalement pas été capables avec notre guerre du Viêtnam. Courageusement, vous n'avez pas marché dans les pas de George Bush. Et pour cela, on s'est livré dans mon pays au "French Bashing" (le fait de se moquer ouvertement des Français, NDLR). Toutes les personnes qui étaient soupçonnées d'être contre la guerre étaient considérées comme anti-patriotiques. on disait alors que ces personnes étaient comme la vieille Europe, usée et fatiguée. Ce sont les termes même de Donald Rumsfeld (ancien Secrétaire d'Etat à la Défense)".

Primé à Venise

Pour Redacted, Brian De Palma a reçu le Lion d'Argent de la mise en scène lors de la 64e Mostra de Venise en 2007.

Violent accueil aux Etats-Unis

La carrière du film en salle aux Etats-Unis s'est soldée par un cuisant échec : la combinaison de salles pour son lancement, à peine une quinzaine pour l'ensemble du territoire, ne permettant pas d'assurer une rentabilité suffisante. Par ailleurs, le film a suscité de très violente critiques chez ses détracteurs, qui ont opposé au cinéaste le fait que Redacted dressait un portrait peu reluisant des GI's engagés en Irak, et que le film contribuait à nourrir les sentiments d'anti-américanisme. Certains parlent même de trahison pure et simple, et n'ont pas hésité à lancer des pétitions contre le film et son producteur, Mark Cuban. Un membre Républicain de la Chambre des Représentants, Duncan Hunter, également membre de la toute puissante "House Armed Services Committee" (une commission d'études qui supervise le travail du Département de la Défense et lui alloue ses crédits), s'est notamment plaint dans une lettre adressée au président de la MPAA (Motion Pictures Association of America), que Redacted "dépeint les forces américaines déployées en Irak comme des individus incontrôlables et des criminels; et qu'il ignore volontairement de nombreux actes de courage et d'héroïsme perpétrés par certains de nos soldats".

Brian de Palma "redacted" à son tour

Ironie, le producteur / distributeur américain du film, Magnolia Pictures, a expressément demandé à Brian De Palma de masquer les visages des victimes de cette guerre à la fin du film, afin de ne pas risquer de procès. Ils ont donc fait jouer une clause légale dans le contrat du cinéaste pour l'empêcher d'utiliser ces images. L'avocat du réalisateur a donc trouvé un arrangement avec les producteurs : noircir le visage des personnes que l'on voit sur les photographies. Il faut également savoir que la société de Mark Cuban proposa au réalisateur de racheter les droits d'exploitation du film, afin qu'il puisse le sortir par ses propres moyens et ainsi absorber 100% des risques. Brian De Palma a refusé.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Les Chatouilles (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • Un homme pressé (2018)
  • En liberté ! (2017)
  • Suspiria (2018)
  • Fou d'amour (2015)
  • Un Amour impossible (2018)
  • Les Bonnes intentions (2018)
  • Les Animaux fantastiques (2016)
  • Sale temps à l'hôtel El Royale (2018)
  • Kursk (2018)
  • Capharnaüm (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • First Man - le premier homme sur la Lune (2018)
  • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
Back to Top