Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Le Plongeon
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Le Plongeon" et de son tournage !

Sortie décalée... de deux ans !

The Swimmer a été tourné en été 1966 mais n'est pas sorti avant 1968.

Remake avorté

Un remake avait été envisagé, avec Alec Baldwin pour reprendre le rôle de Burt Lancaster. La date de sortie du film était annoncée pour le printemps ou l'été 2004. Une différence avec l'original : le tournage aurait eu lieu à Long Island plutôt qu'au Connecticut. Le projet est resté lettre morte depuis son annonce, en septembre 2003.

Lancaster et Pollack

Burt Lancaster et Sidney Pollack (réalisateur non crédité de The Swimmer) se sont rencontrés en 1961, alors que Lancaster tournait Le Temps du châtiment de John Frankenheimer et que Pollack était coach pour jeunes acteurs sur le film. Les deux hommes sympathisent, et l'acteur décide d'aider le jeune coach en lui trouvant du travail comme réalisateur à la télévision, puis le fait nommer responsable du doublage anglais du film Le Guépard. Outre The Swimmer (tourné en 1966), Lancaster et lui tourneront deux films : un western, Les Chasseurs de scalps (1968) dans lequel l'acteur joue un chasseur illettré et arrogant et un film de guerre Un Château en enfer (1969). Ce dernier raconte l'épopée d'un commando américain retranché dans une forteresse durant la Bataille des Ardennes.

Casting initial

Janice Rule a remplacé Barbara Loden, initialement prévue pour le rôle de Julie Ann.

Un nageur nommé Lancaster

Qui de mieux pour interpréter un incroyable nageur que Burt Lancaster ? Plus jeune, il a pratiqué avec talent le basket-ball, l’athlétisme et la gymnastique et a même monté un numéro de cirque ! Lorsqu'il tourne The swimmer, Lancaster a déjà à son actif des films qui ont mis en valeur sa forme physique hors du commun : La Flèche et le flambeau (1950), Le Corsaire rouge (1952), a incarné Jim Thorpe, l’athlète métis du Le Chevalier du stade (1951) de Michael Curtiz et surtout, il a réalisé lui-même toutes les cascades de Trapèze (1956), dirigé par Carol Reed.

Auteur à part

John Cheever est un écrivain américain connu pour ses nombreuses nouvelles, et son travail de chroniqueur au New Yorker qui lui vaudra un prix Pulitzer en 1979. Ses nouvelles décrivent le plus souvent des milieux aisés et bourgeois qui cachent des personnes sournoises, mesquines, qui avouent leurs travers avant de re-sombrer rapidement dans l'hypocrisie. Certaines de ses œuvres furent adaptées au cinéma : outre The swimmer, le film Parc (2006), de Arnaud des Pallieres adapte Les lumières de Bullet Park. La télévision n'a pas loupé le talent de l'auteur : O Youth and Beauty! et The Five-Forty-Eight, donnèrent lieu à des épisodes d'Alfred Hitchcock Présente.
Une de ses plus célèbres œuvres s'intitule Le ver dans la pomme.

Cameo de l'auteur

L'auteur de la nouvelle dont est tirée le film, John Cheever, fait un cameo durant la scène de la fête autour d'une des piscines.

Changement de réalisateur

Le film a commencé à être tourné par Frank Perry, mais à cause de divergences artistiques, a dû céder la place Sydney Pollack, notamment pour tourner la scène entre Burt Lancaster et Janice Rule.

Pleins feux sur Frank Perry

Le réalisateur Frank Perry a commencé sa carrière avec David et Lisa, un film à petit budget qui lui a valu une nomination aux Oscar du meilleur réalisateur et du meilleur scénario (écrit par sa femme Eleanor Perry, d'après Theodore Isaac Rubin). Il raconte une histoire d'amour entre deux jeunes névrosés dans un asile psychiatrique. Perry accepte The swimmer, son troisième film, mais est obligé de quitter le plateau, ne pouvant imposer ses vues aux producteurs. C'est un cinéaste de la violence. Il aborde le sujet avec Dernier été, dans lequel un trio conçoit un plan tragique pour se débarrasser d'une étrangère qui veut intégrer le groupe. Autre tragédie, la vie de Tina Palser dans le Journal intime d'une femme mariée (1970), en proie à des compagnons brutaux. Son western désabusé Doc Holliday (1971) dépeint la vie des "héros" de l'ouest sans fioriture et de façon pragmatique. Traumatisante est l'enfance de Christina Crawford, vivant dans l'ombre de sa mère Joan Crawford (Faye Dunaway) dans Maman très chère (1981). Son dernier film sera une comédie pour Disney avec Shelley Long : La Joyeuse Revenante (1987), racontant une défunte ramenée à la vie par sa sœur.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Parasite (2019)
  • Tolkien (2019)
  • Roxane (2018)
  • Men in Black: International (2019)
  • Greta (2018)
  • X-Men : Dark Phoenix (2019)
  • Aladdin (2019)
  • Rocketman (2019)
  • Venise n'est pas en Italie (2017)
  • Ma (2019)
  • Beaux-parents (2019)
  • John Wick Parabellum (2019)
  • Douleur et gloire (2019)
  • Sibyl (2019)
  • Godzilla 2 - Roi des Monstres (2019)
  • Child's Play : La poupée du mal (2019)
  • Murder Mystery (2019)
  • Spider-Man: Far From Home (2019)
  • Lune de Miel (2018)
  • Toy Story 4 (2019)
Back to Top