Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Train de nuit
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Train de nuit" et de son tournage !

La naissance du film

Le réalisateur raconte comment l'idée du film lui est venue : "Pendant longtemps, j'ai fait le même rêve : j'étais condamné à mort par un tribunal et je me réveillais en sursaut, trempé de sueur et terriblement angoissé. Je me suis alors attaqué à ce projet pour surmonter ma peur : le film est donc né de considérations personnelles, davantage que sociales."

Un film contre la peine de mort

Le réalisateur s'exprime sur son engagement contre la peine de mort : "Je pense qu'on n'a rien à gagner à répondre à la violence par la violence : la peine de mort ne résout rien, même lorsqu'elle vise un assassin. Mais dans une société en constante évolution comme la nôtre, les repères moraux sont de plus en plus mis à mal. C'est pourquoi les gens qui se laissent dominer par leurs émotions sont en faveur de la peine de mort. Plus fondamentalement, je voudrais que ce film ne soit pas qu'un plaidoyer contre la peine capitale, mais qu'il encourage le spectateur à savoir pardonner et à oser regarder le mal en face"

Le rôle de l'argent

Le réalisateur livre sa vision de l'argent : "Dans la Chine d'aujourd'hui, l'argent a considérablement corrompu les rapports humains sous l'effet d'une frénésie de consommation. D'un côté, une partie de la population a pu accéder à de meilleures conditions de vie : les gens travaillent 24 heures sur 24 car quelques yuans de plus peuvent améliorer leur quotidien. Mais le revers de la médaille, c'est que certaines personnes sont prêtes à vendre leur corps ou leurs organes pour un peu d'argent. C'est extrêmement triste d'en arriver à sacrifier sa vie pour de l'argent."

Le décor

Le choix du décor du film a été particulièrement pensé par le cinéaste : "Lorsque je suis en présence de tels sites industriels, j'ai le sentiment profond que la proximité entre l'homme et la machine offre un éclairage saisissant sur le sens de notre vie et sur notre terrible solitude. Dans cet environnement, les personnages ont perdu leurs repères et ne parviennent plus à communiquer, même lorsqu'ils habitent ensemble. J'aime beaucoup Kafka et quand je suis parti en repérages, plusieurs de ces sites industriels m'ont fait penser à ses livres. Par ailleurs, les personnages semblent tellement minuscules dans cet environnement écrasant qu'on ne peut qu'éprouver de la compassion pour eux. C'est aussi cela qui m'a convaincu de choisir un tel décor."

Les sources d'inspiration

Diao Yinan revendique des inspirations comme Bela Tarr ou encore Robert Bresson.

Le choix de la musique

Diao Yinan justifie ses choix musicaux : "Je voulais deux thèmes principaux : une musique atonale qui évite le registre sentimental pour le protagoniste masculin et, à l'inverse, une partition mélancolique jouant légèrement sur l'émotion pour Hongyan. Mais je tenais surtout à ce que la musique soit la plus sobre possible, sauf au moment du générique de fin."
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Aladdin (2019)
  • John Wick Parabellum (2019)
  • Les Crevettes pailletées (2019)
  • Rocketman (2019)
  • Once Upon a Time… in Hollywood (2019)
  • Sibyl (2018)
  • Douleur et gloire (2019)
  • Les Plus belles années d'une vie (2019)
  • Nous Finirons Ensemble (2018)
  • X-Men : Dark Phoenix (2019)
  • Le Jeune Ahmed (2019)
  • La Belle époque (2019)
  • Avengers: Endgame (2019)
  • The Dead Don't Die (2019)
  • Assassin's Creed (2016)
  • Godzilla II Roi des Monstres (2019)
  • Pokémon Détective Pikachu (2019)
  • Matthias & Maxime (2019)
  • Séduis-moi si tu peux ! (2019)
  • La Femme de mon frère (2019)
Back to Top