Mon AlloCiné
    Demons
    note moyenne
    3,0
    150 notes dont 36 critiques
    6% (2 critiques)
    19% (7 critiques)
    28% (10 critiques)
    33% (12 critiques)
    11% (4 critiques)
    3% (1 critique)
    Votre avis sur Demons ?

    36 critiques spectateurs

    Fêtons le cinéma
    Fêtons le cinéma

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 71 critiques

    2,0
    Publiée le 3 juillet 2019
    Démons pose problème. Perlent çà et là de très belles idées de mise en scène, ainsi que des trouvailles sanglantes plutôt délectables, à condition d’aimer le gore. Le souci, c’est que ces belles idées surnagent parmi tout un tas de références plus ou moins plagiées – on pense à Terminator, on pense au cinéma de Carpenter, on pense à Die Hard, on pense aux œuvres de Dario Argento ou du papa Bava – qui viennent alourdir l’ensemble et, surtout, amoindrir sa portée horrifique. Démons est une œuvre bête, capable du meilleur comme du pire. Si l’introduction de l’héroïne frôle le ridicule (la scène dans le métro), la mise en abyme dans le cinéma offre un beau crescendo apte à susciter l’angoisse chez son spectateur. Se jouent ici une vraie vision artistique, l’ancrage du présent métrage dans une tradition proche du giallo italien et du film de survie américain gonflé aux hormones et aux armes. Il manque à Démons une rigueur et surtout une cohérence qui lui aurait permis de réduire ses effets pour en décupler l’impact cinématographique. En résulte une œuvre foutraque, pas désagréable mais gâchée par une démesure inerte.
    Wagnar
    Wagnar

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 43 critiques

    2,0
    Publiée le 2 novembre 2017
    Petit film d'horreur sans surprise, peu divertissant, peu effrayant, prévisible, et qui finit par lasser malgré la présence de bons effets spéciaux.
    Dylan C.
    Dylan C.

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 3 critiques

    3,0
    Publiée le 8 janvier 2017
    Un film qui se laisse regarder, une très bonne musique principale. L'histoire est bien construite, cela reste avec un peu d'humour et a certain moments on peut remarquer que c'est un peu surjoué niveau acteurs mais cela reste un bon Argento.
    Chrisboost
    Chrisboost

    Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 11 août 2016
    L'un de mes bis préférés, de l'action, du Gore et du Fun ! Lamberto Bava me fait triper comme un gosse ! Ah si tous les B-Movies pouvaient être à ce niveau... Un must pour ma part !
    Chris P.
    Chris P.

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 5 critiques

    2,0
    Publiée le 11 avril 2016
    Oh que c'est moche!! Niveau scénario et jeux d'acteurs c'est zéro direct, mais j'ai mis deux étoiles pour les zombies qui sont super bien fait et bien évidemment pour la B.O!! 2/5
    Tom T
    Tom T

    Suivre son activité 8 abonnés Lire sa critique

    2,5
    Publiée le 2 avril 2016
    Histoire un peu gnangnan mais avec les effets spéciaux et maquillages d'aujourd'hui, ça ferait un bon remake bien crade.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1564 abonnés Lire ses 8 731 critiques

    3,5
    Publiée le 19 février 2016
    Maintenant que tous les inconditionnels du genre ont vu "Dèmons", maintenant, surtout, que tout le monde a dèlirè dessus, peut-être est-il opportun de faire entendre un autre son de cloche : C'est de très loin le meilleur film de Lamberto Bava où les « dèmons » ne sont pas que l'attraction principale du mètrage! il n'y a pas de doute possible, nous sommes en prèsence d'un film culte des annèes 80! Coup de chapeau au rèalisateur, aux techniciens d'effets spèciaux et aux maquilleurs qui ont de leur côtè rempli parfaitement le contrat! Mais ce n'est pas fini, le film du fils Bava nous rèserve encore quelques surprises, comme en tèmoigne la scène dèlirante où le hèros chevauche une moto en zigouyant une armèe de dèmons! Et puis Nicoletta Elmi y est tellement sublime en hôtesse de cinèma qu'on se traînerait presque par terre pour avoir un ticket du « Metropol » . Jouissif vous dis-je! Inattendu et rebondissements sont en effet au rendez-vous dans ce cinèma! Vous y entrez en connaissance de cause, prenant le parti à la fois d'en rire et d'être fascinè par l'histoire...
    JimBo Lebowski
    JimBo Lebowski

    Suivre son activité 234 abonnés Lire ses 295 critiques

    3,0
    Publiée le 4 juin 2015
    Le synopsis de ce film avait tout pour faire bander en terme d’horror movie, le truc qui fleure bon la série B 80s, réalisé par Lamberto Bava, fiston du grand Mario Bava resté maître de l'épouvante en ses terres italiennes, le tout produit par un autre maestro du nom de Dario Argento, mmm mais attendez voir, c’est de la bave qui coule sur ma joue ? ... Voilà bien le genre de petite séance nocturne qui me botte ! L’histoire donc, une jeune femme se voit recevoir une invitation de la part d’un type étrange dans le métro pour participer à la réouverture d’un cinéma de quartier, le Métropol, elle s’y rend et se retrouve au milieu d'une salle remplie de quelques curieux pour assister à la projection d’un film d’horreur où les protagonistes déterrent un masque mortuaire qui une fois porté transforme son hôte en être démoniaque. Seulement la fiction rejoint la réalité lorsqu’une spectatrice qui revêtit un masque similaire à usage promotionnel quelque minutes plus tôt se voit elle aussi transformée en démon, elle se met alors à attaquer son amie, puis l’infection se propage pour vite tourner au massacre. Les survivants de moins en moins nombreux vont se rendre compte que quelqu’un ou quelque chose les a emmurés pour leur tendre un piège. Le film débute assez sobrement en gardant une petite tension sympathique bien que légèrement surfaite en terme de mise en scène (typiquement giallesque), en tout cas assez suffisant pour nous mettre en garde quant à la suite des événements et donner le ton. Ensuite la première séquence dans le cinéma nous dévoile l’éventail des personnages qui vont composer le public, l’idée est donc bien de substituer un minimum d’attachement pour ne pas avoir affaire à des plots (quoi que ...). J’aime bien l’idée de miroir d’un écran de cinoche devant son auditoire qui réagit de même manière que nous réagissons, ça m’a rappelé l’excellent Angustia de Bigas Luna, sorte d’introspection cinématographique sous forme de mise en abime, à certains moments le son du film projeté agit presque comme un storytelling du long métrage même, c’est assez malin. L’ambiance est franchement prenante, la première demi-heure nous scotche littéralement à notre siège, jusque là le suspense est parfait, on attends patiemment le déroulement de ce cirque macabre annoncé. Arrive alors cette transformation qui fait basculer le registre thriller dans l’horreur gore frontal, avec des maquillages poussant le trait au maximum (bien foutus cependant), à partir de là nous allons assister à un crescendo qui se montrera passablement bordélique, on se retrouve dans un univers entre le Evil Dead de Raimi et le Zombie de Romero avec une bande son hard rock foutrement hors sujet. La frontière entre la série B et la série Z se montre mince et notre ceinture doit être sacrément bien attachée pour pouvoir supporter le boxon qui va suivre, car ça va assez loin. Le contexte de l’enfermement reste plutôt bon et la contamination zombiesque se défend, mais on est tout de même obligé de déplorer un manque de positionnement tranché en matière de ton, j’ai eu du mal à croire que le réalisateur nous conditionne à un huis clos oppressant pour finir en totale auto-parodie, on pourra dire que c’est délirant d’un sens mais je trouve tout de même dommage qu’il n’y ai pas de véritable ligne de conduite. Le montage se montre aussi quelques fois malavisé, coupant des séquences pour introduire une bande de junkies qui n’interviendra dans l'action que plus tard pour … ne servir à rien, de plus on voit arriver certains clichés de champ/contre-champ qui gâchent certaines possibles surprises, sans compter des acteurs franchement moyens déclamant des discours manquant de bon sens, même dans un climat second degré. Mais je dois bien avouer que pendant un moment je me suis laissé prendre au jeu du coté fun assumé, la dernière partie est un putain de foutoir complètement perché, tellement que ça m’a fait rire, voir le héros à moto décapiter des démons à une main avec un katana on ne peut décemment pas s’y attendre une minute, fuck ! Le scénario semble d'ailleurs avoir eu du mal à se conclure, les lascars à l’écriture ont dû bien se lâcher en débitant chacun leur tour des idées aussi farfelues les unes que les autres, en fait c’est sans doute ça le vrai soucis, ça fourmille trop, tellement que ça en est presque une "private joke". En conclusion je n’arrive pas vraiment à avoir de jugement définitif concernant ce Demons, une chose est sure il est maladroit, ça ne fait pas de doute, seulement l’ambiance est là avec ses références, la réalisation de Bava se montre plus que correcte et l’esthétisme nous donne ce qu’on a envie de voir dans ce genre de film d’horreur sorti des eighties. Tout dépend au final de l’humeur du spectateur, plutôt que de partir vers l’inconnu il vaut mieux s’attendre à passer un moment cool sans être trop exigeant.
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 224 abonnés Lire ses 1 413 critiques

    4,0
    Publiée le 18 janvier 2015
    Démons est un de ces bons films d’horreur italien des années 80, qui se laisse regarder avec plaisir, bien qu’imparfait.Dans les points qui font baisser ce film, indéniablement il y a la mauvaise direction d’acteurs. Les interprètes ne sont pas très connus, mais ils sont surtout mal dirigés, et font un peu n’importe quoi devant l’écran. Pour certains, notamment Natasha Hovey, ce n’est pas trop terrible, car il y a quand même quelques acteurs qui se débrouillent pas mal, mais il y en a qui sont complétement à la masse, se contentant de gueuler partout, et de surjouer à mort de manière peu crédible. Mais bon, il est vrai que c’est de toute façon un des problèmes récurrents du cinéma de genre italien, que d’avoir ce type de casting au jeu approximatif. Les personnages restent assez attachants malgré tout.Le scénario est bien trouvé. L’histoire est rythmée, il y a beaucoup d’action, le jeu de trap-trap dans le cinéma est franchement attrayant, et l’idée de départ est originale et fonctionne bien. Démons ne manque pas de scènes spectaculaires, la gradation est bonne, et franchement il est dur de ne pas trouver ce film divertissant et même parfois très enthousiasmant, en dépit de ses défauts. Par ailleurs le film n’hésite pas à introduire un peu d’humour noir, mais sans trop, ce qui en fait un divertissement d’horreur pertinent, et pas ridicule.La réalisation tient la route. Bava n’est pas un génie en règle générale, mais c’est un bon artisan surement trop décrié, et là il offre une mise en scène enlevée, propre, nerveuse, qui colle bien au style du film, et qui n’hésite pas à faire profiter pleinement le spectateur des scènes horrifiques, et qui sait mettre en valeur les quelques scènes un peu plus spectaculaire (le crash par exemple). Cette bonne mise en scène s’accompagne d’un aspect visuel très eighties, avec couleurs violentes, ambiance vaguement underground, qui fonctionne sans difficulté, et convainc assez vite, si tant est que l’on soit un minimum sensible à ce style d’approche. J’ajouterai encore dans les bons points du film des effets horrifiques artisanaux et parfois un peu approximatifs mais nombreux et qui se veulent originaux, offrant une belle débauche gore, et une bande son soignée, nerveuse et qui retient l’attention, échappant à la simple bande son d’ambiance.Finalement Démons premier du nom est une bonne petite série B horrifique italienne des années 80, qui dans cette catégorie fait surement partie des incontournables. Punchie, généreuse, osant presque tout, c’est délicieusement roublard, et en dehors des prestations d’acteurs discutables, le reste n’a pas beaucoup de défectuosités, hormis peut-être quelques maladresses. 4.
    djacno T.
    djacno T.

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 803 critiques

    3,0
    Publiée le 16 juillet 2014
    Malgré un air de déjà vu et des acteurs peu inspirés, Démons est un divertissement sympa et efficace qui sent bon les 80's. A voir pour les fans du genre
    pietro bucca
    pietro bucca

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 573 critiques

    2,0
    Publiée le 7 avril 2014
    Un vague souvenir de ce film, mais ce que je me souviens c'est qu'il ne m'a vraiment pas laissé un souvenir impérissable. Peut etre devrais je le revoir. Un faux air de Zombie en nettement moins bien.
    Geoffrey V
    Geoffrey V

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 97 critiques

    3,0
    Publiée le 3 décembre 2013
    Être un "fils de" c'est toujours compliqué, c'est d'autant plus compliqué lorsque le paternel en question est l'investigateur d'un des genres les plus prolifique du cinéma bis Italien. Heureusement recevoir l'aide bienfaitrice de celui qui a révolutionné ce même genre, ça n'a pas de prix. Que tirer donc de cette énième réinterprétation du film de zombis ? Et bien déjà de l'originalité: des zombis qui ne sont pas vraiment des zombis mais qui restent assez effrayants comparés aux "mollusques" des films de Romero, un décor assez surprenant et inhabituel, des meurtres plutôt efficaces une double mise en abime (nous sommes des spectateurs qui assistons à un film de spectateurs regardant...un film) Bon après ce film, comme beaucoup de film d'horreur bis Italien, souffre de quelques défauts: Un jeu d'acteur proche du néant, une intrigue...euh...quelle intrigue? Un retournement final grotesque (ouvrant la porte à une suite qui naitra (malheureusement) quelques années plus tard) . Au final Demons est un bon film, certainement pas un chef d’œuvre mais un bon divertissement qui viendra égayer vos soirées ciné/popcorn du samedi soir.
    neilseim
    neilseim

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 139 critiques

    3,0
    Publiée le 5 novembre 2013
    Pas d'originalité flagrante, mais par rapport à des productions actuelles, on se dit qu'à l'époque c'était mieux.
    zafkiel
    zafkiel

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 526 critiques

    2,5
    Publiée le 19 octobre 2013
    Film mythique du fils de Lamberto Bava, on a ici un film ancré style années 80, des effets spéciaux et des couleurs kitsch, des acteurs risibles mais la magie opère, le tout est assez glauque voire dérangeant par moment, et même assez gore quand il le faut. Un bon vieux film de zombies d'époque pour ceux qui veulent se replonger dans le trash à l'ancienne.
    Max Rss
    Max Rss

    Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 965 critiques

    1,0
    Publiée le 7 octobre 2017
    Bien. Supposez que vous vous rendez au cinéma. Vous allez y voir un film d’horreur par exemple. Un film d’horreur se passant dans un cimetière. Rien de bien folichon. Mais supposez aussi que ce qui se passe dans le film se produise aussi dans la salle de cinéma où vous vous trouvez. N’est-ce pas un vrai cauchemar? Eh bien ce cauchemar, c’est Dario Argento qui vous le fait vivre et ce pendant une heure et demie. Non, le maître du giallo n’est pas le réalisateur mais le scénariste de ce film. «Démons», film de cinéma bis italien et réalisé par Lamberto Bava (oui, le fils de Mario) est un drôle de délire. Bien entendu, pour adhérer à ce type de film, il faut apprécier un minimum le cinéma gore, ce qui n’est absolument pas mon cas. Comme dans toutes les petites séries B horrifiques, la réalisation ne suit pas et les acteurs sont complètement aux fraises. Ils sont laissés complètement en roue libre. Le réalisateur préfère uniquement se concentrer sur le gore. En revanche, le scénario a une certaine originalité: les protagonistes sont reclus dans une salle de cinoche. Nous sommes donc en présence d’un huis clos horrifique. Il faut le souligner. Mais il n’y a rien à faire, comme dans toutes les productions de ce genre, la dernière demie heure tombe trop dans la surenchère et il est difficile de ne pas décrocher. A noter tout de même une bonne bande son comprenant des titres de Mötley Crüe ou Saxon par exemple.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top