Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Journal d'une jeune Nord-Coréenne
note moyenne
2,6
24 notes dont 12 critiques
17% (2 critiques)
17% (2 critiques)
0% (0 critique)
17% (2 critiques)
8% (1 critique)
42% (5 critiques)
Votre avis sur Journal d'une jeune Nord-Coréenne ?

12 critiques spectateurs

Doudoudamour
Doudoudamour

Suivre son activité Lire ses 7 critiques

5,0
Merci à MK2 Beaubourg de nous présenter des films différents. Film nord-coréen intéressant et surréaliste: tout va bien en Corée du Nord d'après le film... or quand on sait ce qu'il s'y passe réellement, on est étonné de cet univers idéal. Mais après tout, pourquoi pas? Tous les films n'ont pas besoin de dénoncer quelque chose. Chacun fait les films qu'il veut ou qu'il peut et ce film donne une vision des choses intéressante. J'ai bien aimé.
Brady20
Brady20

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 98 critiques

0,5
Moi j'ai pas du tout accroché au film ... je suis même un déçu par tout le ramdam autour du film qui est finalement pas à la hauteur de ses espérences. Peut-être comme le disent d'autres internautes faut-il voir le film au 3eme degrés mais moi ça m'a pas sauté !!!
Cluny
Cluny

Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 593 critiques

0,5
La vision d'un tel film nous apporte deux nouvelles, une bonne et une mauvaise. La bonne, c'est qu'il existe quand même un cinéma dans la dernière dictature stalinienne du globe. La mauvaise, c'est que ce pauvre nanard à l'intrigue aussi épaisse que la ration alimentaire quotidienne d'un Nord-Coréen a attiré 8 millions de spectateurs, ce qui, rapporté à la population de la République populaire démocratique de Corée, correspond aux 20 millions de Français qui sont allé voir "Titanic" en salles. Si on considère ce film au second degré, on peut le prendre, plus que comme une excursion dans une lointaine contrée, comme un voyage dans le temps, un retour vers une Bordurie orientale, où les fillettes s'extasient devant du caramel de pomme de terre, où quand des lycéens remplacent une pauvre cheminée ils s'écrient spontanément "Vive la thermodynamique", et où la berceuse préférée de l'héroïne fait référence non aux moustaches de Plekszy-Gladz, mais au chemin emprunté par "notre Cher Général" pour rejoindre le front. Ouvrage de propagande, premier film exfiltré vers les écrans occidentaux, "Le Journal d'une jeune Nord-Coréenne" enjolive certainement la réalité vécue par le peuple d'un pays où il y a un téléphone pour 0,04 habitant. Pourtant, involontairement, il montre l'état d'arriération du pays : l'usine où travaille le père semble dater du XIX° siècle, les ordinateurs utilisent au mieux Windows 95, et la première catastrophe domestique qui s'abat sur le pauvre foyer est causée par une installation électrique comme on en voyait dans les années 30 en France. D'un point de vue cinématographique, on ne s'interroge pas comme Godard pour savoir si le traveling est une question de morale : visiblement, c'est surtout une question d'absence de moyens. Le stalinisme originel, celui de l'U.R.S.S., avait vu fleurir le cinéma d'Eisenstein, de Dziga Vertov ou de Kalatozov. Là, rien de semblable, juste un mélange du calendrier des postes (abus de coucher de soleil et de filtres orangés sur la mer) et d'"Olive et Tom" pour l'héroïque partie de football scientifiques-ouvriers pour célébrer l'invention paternelle de l'automatisation, avec une inspiration du côté du générique de "La petite Maison dans la prairie" pour filmer au ralenti Soo-Ryon dans un champ de paquerettes, histoire d'illustrer sa joie à l'idée de quitter sa pauvre masure pour un appartement dans une barre socialiste. Mais le pire apparaît si on lit le scénario au premier degré, notamment quand on sait que le Cher Leader en a supervisé l'écriture : récit édifiant, "Le Journal d'une jeune Nord-Coréenne" présente le point de vue d'une jeune fille qui regrette l'absence de son père (et de sa soeur qui rêve que son ballon de foot -sport où excellait son père- lui rentre dans la bouche et qu'elle sent son ventre gonfler, mon psy adorerait !), avant qu'elle ne se rende compte que ces souffrances étaient justifiées puisqu'elles avaient pour contrepartie l'élévation de la productivité. Nulle trace de police politique, nul milicien à l'écran ; au contraire, que des cadres du parti, des professeurs et des infirmières bienveillantes. Pas besoin de flics dehors, puisqu'ils sont dans les têtes. Ainsi, quand une camarade de classe évoque la honte que représente le travail inutile du père de Soo-Ryon, celle-ci la défie sur trois tours de piste pour laver l'affront, ce qui nous vaut un final au ralenti avec des râles dignes d'un film X du plus bel effet. Au-delà de la curiosité devant ce summum de kitscherie, le sentiment qui prévaut (avec l'ennui, à partir de moment où on se désintéresse de l'enjeu dérisoire de l'intrigue) est celui du malaise devant ce totalitarisme quotidien et intériorisé ; le cinéma, même asservi à des fins de propagande, permet aussi de rendre compte de ces réalités-là. http://www.critiquesclunysiennes.com
norman06
norman06

Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 1 226 critiques

2,5
Un mauvais film, certes, mais dont les outrances (ralentis ringards, surjeu mélodramatique, propagande gouvernementale jusqu’au générique final !) font le charme même. Loin de créer un style au sein d’un réalisme socialiste (on est à cent bornes de Eisenstein et même de Konchalovsky), le tâcheron au commande donne dans le kitsch et la démesure mais réussit à capter l’attention. On attend cependant l’artiste nord-coréen dissident qui dynamitera cette belle machinerie qu’est le cinéma officiel de régime. En attendant, voilà un bel objet de curiosité de cinéphile, sans plus.
gerjer
gerjer

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 494 critiques

2,5
Bien sur c'est de la propagande telle que l'ancienne URSS savait les faire !.les chansons à la gloire du général sont d'un kitsch incroyable .au delà de tout cela il reste un film intéressant qui ne laisse pas indifférent car la vie de cette famille ressemble à celle de bien d'autres pays avec ces pressions sociales et les problèmes d'orientation des enfants . à voir !
alifibwyatt
alifibwyatt

Suivre son activité Lire ses 4 critiques

4,0
Sacrément méritant !! :-) Fallait quand même oser proposer un film aussi probant sur les limites de l'expression au nom d'un idéal. Moi je me dis qu'on a de la chance finalement : bah ouais on peut voyager presque librement, on peut dire à voix haute qu'on est pas du tout d'accord avec ce que fait notre président, on se repose sur des valeurs qu'on peut choisir d'appliquer bref, la liberté ! Bravo pour ce travail !
pseudo1
pseudo1

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 168 critiques

0,5
Un film calamiteux! Sous le prétexte de nous vendre un produit unique (le premier film nord-coréen à débarquer sur les écrans français), les distributeurs honteux de ce film à la limite du filmage (Dieu que c'est horriblement kitsch!!) nous livrent une arnaque sans nom. Filmé n'importe comment, sans aucun sens du cadrage ni du scénario, voilà qui n'est pas une preuve de la 'vitalité' de ce cinéma. Et, si tout est comme ça, on peut bien comprendre pourquoi il n'est pas exporté...
CinephileXX
CinephileXX

Suivre son activité 135 abonnés Lire ses 25 critiques

0,5
Désolé mais ce film est une vraie catastrophe; un très mauvais mélo frisant au kitch dans certaines séquences. Je ne comprends pas pourquoi certains internautes sont en extases. En tout cas la presse ne s'y est pas trompé quand on voit à quelle sauce le film a été mangé. Et je me range de son côté ...
jeffct
jeffct

Suivre son activité Lire ses 5 critiques

5,0
C'est le premier film nord coréen distribué en France et rien que pour ça je mets 4 étoiles! Certes, la Corée que nous montre ce film est totalement idéalisée: tout est beau, tout est parfait etc... ce film ressemble beaucoup à un film de propagande mais après tout, on est bien obligé de reconnaître que ce film n'est pas distribué en France pour sa qualité cinématographique mais bien pur faire "un coup"... A voir... les films de propagandes sont plus souvent américains que nord coréen... lol Alors, ça change et c'st tout beau, tout mignon...
Glr
Glr

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 58 critiques

1,0
C'est un assez mauvais mélo (y compris du point de vue technique), et ce n'est pas assez propagandiste pour être pris au second degré. L'exotisme nord-coréen pourrait être attirant, par voyeurisme, mais même de ce point de vue c'est assez décevant.
Riverside
Riverside

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 20 critiques

0,5
C'est quoi cet argument de vente complètement débile ? "1er film Nord Coréen en France" ... et alors est-ce que cela en fait un film de qualité ? Pour ma part, pas du tout !!!!!
james93
james93

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 115 critiques

4,0
Très courageux de distribuer un film pareil où franchement on ne s'embête pas du tout ! Il faut voir le film au 3ème degré et essayer de se mettre dans la peau de ce pauvre peuple réprimé par le "Cher Leader" Kim Jong-il. Il y a des moments même très drôles (pour nous les occidentaux !) et des chansonettes qui font taper du pied sont graves ! A voir sans hésitation à la fois pour sa rareté et son absurdité. Ce genre de film ne se fera plus une fois le Cher Leader disparu...Le seul journaliste qui a pigé le film est Libé ! voir http://www.liberation.fr/culture/cinema/300290.FR.php
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top