Mon Allociné
Bancs publics (Versailles rive droite)
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Plus de photos
Denis Podalydès - 128
Ils sont partout : Photo Denis Podalydès, Grégory Gadebois Je veux être actrice : Photo Denis Podalydès Comme un avion : Photo Bruno Podalydès, Denis Podalydès Un Village presque parfait : Photo Denis Podalydès, Elie Semoun Libre et assoupi : Photo Baptiste Lecaplain, Denis Podalydès
Samir Guesmi - 27
Jeunesse : Photo Kévin Azaïs, Samir Guesmi L'Effet aquatique : Photo Olivia Côte, Samir Guesmi D'une pierre deux coups : Photo Brigitte Roüan, Samir Guesmi, Zinedine Soualem Brèves de comptoir : Photo Dominique Pinon, Samir Guesmi Queen of Montreuil : photo Samir Guesmi
Bruno Podalydès - 91
Comme un avion : Photo Bruno Podalydès Comme un avion : Photo Bruno Podalydès Comme un avion : Photo Agnès Jaoui, Bruno Podalydès, Vimala Pons Adieu Berthe ou l'enterrement de mémé : photo Bruno Podalydès, Pierre Arditi L'Elève Ducobu : Photo Bruno Podalydès
Laure Calamy - 6
Photo Laure Calamy Zouzou : Photo Florence Muller, Laure Calamy Zouzou : Photo Florence Muller, Jeanne Ferron, Laure Calamy, Sarah Grappin Un monde sans femmes : photo Guillaume Brac, Laure Calamy, Vincent Macaigne Photo Laure Calamy

Commentaires

  • GROCHER

    C'est dans un tourbillon de personnages comme l'on peut en croiser chaque jour que nous entraîne Bruno Podalydès. Et pourtant ce film subtil et original nous trace des portraits où le burlesque flirte avec le réalisme et le rire avec l'émotion. Au travers de cette galerie de photos, au travers des attitudes, des catastrophes, du bonheur qu'un petit rien peut provoquer, on croit percevoir l'influence du grand Jacques Tati. Le sujet est tout simple. La caméra se balade au gré des évènements journaliers d'un bureau chamboulé par la banderole ou dans les dédales d'un magasin de bricolage pour observer les réactions de vendeurs incompétents face à des clients perdus dans ce milieu hostile. C'est également l'exploration d'un square rempli d'habitués où, mine de rien, à chaque instant il se passe un petit évènement. Eh oui, cette plongée dans l'intimité de ce quartier nous scotche malgré sa simplicité. Nous avons tous vécu ces situations sans nous rendre forcément compte de leurs effets. Il est très difficile de faire ressortir une scène en particulier tant celles-ci s'enchaînent à un rythme élevé sans pour autant avoir de rapport entre elles.

  • GabbaGabbaHey

    j'ai pas encore vu ce film, je suis vachement sceptique ca m'as l'air un peu trop commercial et sans interet c'est juste que la plupart de mes acteurs favoris et meme des meilleurs acteurs francais en général sont la, je pense le voir si j'ai l'occasion mais c'est vraiment pas une priorité

  • Vins95

    3,4/5 par la presse ? Il n'y a pas de mot pour d'écrire ce scandale !

  • Nicotfc

    On dirait que le film a été créé juste pour le casting ! Film vide, il ne se passe rien, juste des rôles de figuration pour des acteurs connus ou en recherche de reconquête de succès. J'ai pas compris le "coup de coeur" de la presse

  • Pierre Yves C.

    pas bon

  • barnico59

    Très très bon !.. Original c'est sur, mais j'aime beaucoup la fantaisie de ce film ! Et Vins95 avant de parler de scandale apprend à écrire : "d'écrire".. aie.

  • Destal

    Très honorable de critiquer l'orthographe pour essayer de défendre un film, je vais essayer de me rabaisser à ton niveau : "sûr" et "apprends".

  • willycopresto

    Extrêmement tarte au point que j'ai failli laisser mon banc public aux autres ! C'est chaque fois la même chose : quand la critique Presse est dithyrambique, (combien de commentateurs l'ont-ils réellement vu autrement que dans la doc de Presse ?) le film fait un bide. Comme ici, et avec 250 000 entrées en salles malgré l'aura du réalisateur!

    Prudence avant de vous asseoir sur un banc public : certains chiens "s'y oublient" ! Pourquoi avoir exhumé ce navet de ses rayonnages ?

  • PowerKing - Les Chroniques du

    Merci la France pour l'extase que procure son cinéma. Je suis d'accord pour admettre que généraliser n'a rien d'objectif, mais il faut admettre que ce film en l’occurrence n'améliore pas l'image du cinéma français. Hormis ce défilé de têtes d'affiche qui, au passage, ne fait qu'enfoncer le clou, il n'y a rien de convainquant derrière cette bouillasse. Le fait est qu'accumuler les bons acteurs lorsque la direction est mauvaise ne donne rien de positif. Ici Bruno Podalydès tourne en dérision certains travers de notre société de manière bien maladroite, et ce côté absurde devient rapidement ennuyeux à mourir. Au lieu de surenchérir sur les seconds rôles et un comique de situation ridicule, il aurait été préférable de miser sur des figures plus cohérentes. Bref, d'une nullité sans nom. 1,5/5

  • PowerKing - Les Chroniques du

    Sans avoir apprécié ce film, je salut la qualité de votre analyse.

Voir les commentaires