Notez des films
Mon AlloCiné
    Alice au Pays des Merveilles
    note moyenne
    3,3
    35688 notes dont 3456 critiques
    répartition des 3456 critiques par note
    526 critiques
    920 critiques
    627 critiques
    781 critiques
    319 critiques
    283 critiques
    Votre avis sur Alice au Pays des Merveilles ?

    3456 critiques spectateurs

    maximemaxf
    maximemaxf

    Suivre son activité 282 abonnés Lire ses 260 critiques

    3,0
    Publiée le 21 juillet 2014
    Aaaaaaaah, « Alice au pays des merveilles » ou bien le film qui fait le plus gueuler de fans… ou encore et surtout « Alice adulte reviens au pays souterrain » ! Parce que oui, désolé de le dire mais le titre de ce film est une énorme erreur de traduction, et pour l’avoir vu en version originale et en version française je ne peux pas dire le contraire. Sincèrement, je ne sais pas du tout par ou commencer parce que, jusque là Burton ne m’avait jamais vraiment déçu avec ses films, mais alors là : COMMENT ? Sincèrement, comment un mec qui a réalisé des films aussi excellent et exceptionnel avec sa patte artistique et créative comme « Edward aux mains d’argent », « Bettlejuice », « Charlie et la chocolaterie », « Les noces funèbres », « Batman », « Big Fish », « Sweeney Todd » qui est définitivement mon film préféré du réalisateur jusqu’à présent, « Frankenweenie » ou encore « Batman : le défi » a pu réaliser un film avec un scénario aussi mal écrit et incohérent ? Linda Woolverton la scénariste avait déjà fait pas mal de boulette pour « Maléfique » (encore heureux que Paul Dini soit là pour relever la barre parce que sans lui, ça aurait été une catastrophe) mais là, c’est juste pas possible de faire une bêtise pareille avec un matériau de base aussi simple que ça. Le plus étrange dans tout ça c’est que, malgré ce qu’on a pu me dire sur ce film et ce que la Nostalgia Critic a pu raconter sur ce film (en même temps ils abusent parfois sur leurs propos et même si on se marre beaucoup avec eux, ils leurs arrivent de se tromper lourdement sur certains points) : je n’arrive pas à le détester alors que je sais qu’il est en grande partie mal fichu et que le résultat final ne fonctionne pas alors qu’un croisement entre le monde fantastique de Tim Burton et l’univers déjanté et fantastique de Lewis Caroll à travers ses deux livres (le second étant « De l’autre côté du miroir ») aurait pu donner quelque chose de vraiment géant. D’un côté je me suis pas du tout ennuyé et j’ais même aimé ce film, mais de l’autre y’a tellement de truc qui ne vont pas dans ce petit monde et qui font que l’histoire du film ne marche absolument pas. Et je sens que je vais me faire couper la tête pour ce que je vais dire en critiquant ce film dans les prochaines lignes. Enfin bon, parlons d’abord de ce qu’il faut savoir de ce film parce que, non seulement il est le plus décrié par les fans de l’univers de Lewis Caroll et du classique qui a adapté l’œuvre également, ce qui ne l’a pas empêché de dépasser le milliard de dollar au box-office mondial, j’espère quand même que vous vous rendez compte ? Encore pour « Toy Story 3 » et « La Reine des Neiges » je comprends parfaitement qu’ils aient dépassé ce seuil, mais là est-ce que ce succès n’est pas totalement exagéré ? Enfin, exagéré, je dis ça mais ce n’est pas le plus abusé de tout les temps, on peut trouver pire que ça encore mais quand même. D’ailleurs, sachez qu’avant de réaliser ce film, Tim Burton a annonce à une interview qu’il n’était absolument pas attiré par l’univers d’Alice et qu’il considérait ce film comme une simple série de rencontre avec des personnages loufoques et une série d’évènement sans logique… je sais pas pour vous mais quand on a réalisé « Charlie et la chocolaterie » et qu’on dit ça à une interview, moi j’appelle ça se foutre de la gueule du monde, parce que si cet univers ne l’attirait pas, pourquoi en faire une adaptation alors ? Surtout que, je n’ais lu aucun des deux livres, et voir un mix des deux en live action avait quelque chose d’intéressant à voir, mais bon là vu toutes les libertés qui ont été prise... Enfin bref, attaquons le film avec tout d’abord les acteurs et leurs personnages, afin de voir ce qui ne va pas avec ce film : premièrement, Mia Wasikowska ne joue pas l’héroïne du film à savoir Alice, non et non mes chers amis ! Vous le croyez ça, Alice du film « Alice au pays des merveilles » n’est même pas l’héroïne du film ayant son propre prénom. N’oubliez pas, c’est un film de Tim Burton et c’est le chapelier sur la couverture de la photographie donc, vous savez qui Burton va mettre forcément en avant, à savoir ses deux chouchous Johnny Depp et Helena Bonham Carter dans les rôles du Chapelier fou et de la reine de cœur. Mais pour parler franchement de Wasikowska, sa prestation est vraiment médiocre et elle n’a même pas les réactions qu’elle devrait avoir dans tel ou tel situation, elle est très souvent inexpressive et ne semble même pas surprise ou étonnée de son environnement totalement surréaliste. Et ce manque d’expression détruit le charme de plusieurs scènes qui auraient pu être amusant ou au moins sympa à regarder spoiler: comme ses « retrouvailles » avec Tweedledee et Tweedledum qui aurait dû lui revenir en mémoire, le lapin blanc et la souris du chapelier mais non, elle se contente de faire la gueule en continuant à croire que c’est qu’un rêve, enfin pour ce qui est de croire que ce n’est qu’un rêve... on va y revenir rapidement parce que là encore y’a un truc totalement con sur ce point. De toute manière, le personnage d’Alice est pas assez attachante en elle-même pour qu’on s’y attache, et ça pour un film qui est censée parler d’une nana avec une imagination débordante et hors-norme c’est vraiment la merde, et encore je suis gentil comparé à certain parce que même, spoiler: si la mort de son père a un rôle important là-dedans et que ça l’ait infecté comme on veut nous le faire croire (alors qu’on s’y attarde même pas 5 minutes pendant tout le film), il ne me semble pas que c’était un élément clé de l’histoire dans les livres, une liberté de prise par rapport au livre je pense ? Mais l’avantage pour un réalisateur comme Tim Burton, c’est que quand on travaille avec des comédiens quotidiennement, c’est qu’on arrive principalement à les diriger sans mal et en plus de ça ces deux derniers sont des habitués des rôles de tordus ou de grand malade. Et encore une fois, ça marche très bien et ils font du super boulot malgré la répétitivité de leurs rôles dans les films du réalisateur : Johnny Depp jouait un chapelier fou qui ne l’était pas totalement avec cette réécriture donc c’est quelque part un mal en soi, mais à qui Burton et la scénariste ont donné de la personnalité et une histoire. Alors d’un côté, c’était peut être une bonne intention quelque part mais de l’autre c’est une liberté très traître et incohérente avec le livre (ou même le classique Disney du même nom) étant donné le mixte des deux œuvres de Lewis Caroll, parce que sincèrement : vous voyez le chapelier fou se battre pour une cause logique en chantant « Un joyeux non anniversaire » dans la foulée ? Quant à Helena Bonham Carter, autant l’actrice est encore une fois excellente et puis, pour son personnage j’avais de l’espoir au départ puisqu’elle s’énerve pour quelque chose totalement insignifiant, ce qui colle bien à l’univers de base de Lewis Caroll, mais ce film en fait une véritable connasse voulant dominer le pays des mervei… ah non pardon, le pays souterrain, et le réalisateur pensait qu’en rendant la méchante et son serviteur dévoué Ilsolovic Stayne particulièrement cruelle, cela rendrait les personnages secondaires ainsi qu’Alice et le chapelier plus attachant. Sauf que ça ne marche pas comme ça, d’accord la reine rouge est Ilosovic sont bien écrit et sont des vrais enfoirés mais pour qu’un personnage principal ou secondaire soit attachant il faut une écriture et lui donner une vraie personnalité, pas simplement en faire des comic-relief sombre et inquiétant comme ils ont fait avec la souris, le lapin blanc et le lièvre de mars qui se révèlent au final carrément inutile, ou presque inutile pour être plus exact dans mes propos. D’ailleurs leur humour n’est pas vraiment drôle et je ne pense pas que les enfants les apprécieront particulièrement, en fait c’est surtout Depp (avec son jeu d’acteur) et Carter (avec des explosions de colère) qui s’en charge, ah et un petit peu Alice pour une ou deux scènes qui m’auront fait sourire mais qu’on oublie rapidement ensuite. Et enfin, parlons en détail de la reine blanche, interprétée par la charmante Anna Hathaway ! Histoire de commencer quelque part, j’ais appris avant de voir ce film que beaucoup de monde détestait cette représentation du personnage ou même le personnage que nous montrait ce film. Mais ironiquement, je ne comprends pas cette haine effarouché envers ce personnage, moi je l’aime beaucoup, j’adore la manière d’Anna Hathaway de jouer une parodie de princesse avec ses gazouillements et ses mimiques donnant l’impression qu’elle danse tout en se déplaçant, et le design ainsi que le maquillage la rendent touchante et le peu de scène qui lui sont donnés la rendent très sympathique et même assez charmante et mystérieuse, puisque ce film prouve malheureusement que Tim Burton semble souffrir de Depp-endance avec son acteur principal qu’il met constamment en avant. En ce qui concerne Anna Hathaway, je l’avais bien aimé pour le rôle de Catwoman dans « The Dark Knight Rises » et elle m’avait séduit dans « Les Misérables », et encore une fois elle m’a pas déçu et je la suis d’un peu plus près désormais. Mais afin d’en finir rapidement sur les personnages et pour expliquer un de vrais problème du film, Burton a commis une grossière erreur dans tout cela : celle de vouloir leur donner un semblant de personnalité à tous avec du sens et de supprimer la folie et la loufoquerie que l’on retrouvait sans mal dans le classique de 1951 puisqu’à la base, ce film est road-trip movie délirant et fun. Du coup, il est difficile de vraiment s’attacher à la chenille Absolem, aux jumeaux, au lièvre de mars ou à la souris quand ces derniers sont carrément mis à l’écart pour être au final peu important sans la folie qui les caractérisait dans le film d’animation des années 1950 parce que oui, tout les personnages de ce pays sont des dingues, ils sont censée être de gros taré qui amusent les plus jeunes, ce que réussis le classique de 1951. Alors que là, ça ne va tout simplement pas avec le délire des livres, et donc on s’en fiche pas mal d’eux. Quant à ceux du monde réel, je ne vais pas chipoter longtemps sur eux pour le moment car j’en ais strictement rien à foutre alors, laissons les là ou ils sont, j’en reparlerais très brièvement plus tard ! On a donc à boire et à manger chez les comédiens et chez les personnages, qui sont plus ou moins intéressant. Heureusement, s’il y a bien un point sur lesquels ce film ne déçoit pas c’est son animation et son esthétique sur lequel un certain Robert Stromberg à qui l’ont doit le film « Maléfique » ainsi que ses effets spéciaux ultra-réaliste et prenant sans oublier son travail pour « Avatar » de James Cameron, a travaillé sur le film de Tim Burton et le rendu final est franchement bluffant et prenant. L’imagerie rappel souvent l’univers d’Alice au pays des merveilles et les personnages en synthèse comme la souris ou les jumeaux de petites tailles, ou tout simplement les décors du monde fantastique sont parfaitement géré et animé à l’écran, et bien que je n’ais pas vu ce film en 3D, je serais prêt à parier qu’elle était des plus agréable avec ce film rien que pour voir les créatures et bizarrerie de l’univers du film. En même temps, le mec n’a pas été récompensé aux oscars à deux reprises pour rien quand même donc, c’est normal d’avoir un monde en image de synthèse ultra réaliste et bien fichu. Ça a beau être un rabâchage de ce que Burton a fait dans la plupart de ses films avec quelques clins d’œil à ses anciennes œuvres comme l’arbre de « Sleepy Hollow », ça marche encore avec moi-même si il aurait pu faire quelque chose de plus coloré pour une fois au lieu de faire d'user de couleur sombre, mais il apporte quand une nouveauté avec l'aspect médiéval du château de la reine. Du côté de la musique, Danny Elfman est une nouvelle fois à la barre de la musique avec le réalisateur qui reconnait surement le mieux son talent pour les compositions s’alliant à l’univers fantastique du cinéaste. Le thème principal du film est efficace et assez mémorable, on a quelques musiques excellente et on retrouve avec plaisir le style enchanté des musiques de Danny Elfman comme on a pu le retrouver avec « Big Fish » ou encore « Edward aux mains d’argent ». Après ce n’est peut être pas sa meilleure composition, mais du moment que c’est de qualité et que ça colle bien avec l’ambiance d’un film, on peut s’estimer satisfait. Venons-en maintenant à la raison pour laquelle ce film ne marche pas, vous avez surement compris laquelle c’est : son scénario, mais alors là… NOM DE DIEU DE MERDE ! Comment on peut foirer un scénario à ce stade au point d’en faire une histoire qui n’a même pas lieu d’être ? Ce film n’est pas un road-trip imaginaire délirant, mais un putain de film de guerre dans un monde enchanté qui ne devrait même pas exister, et vous n’imaginez pas le grand nombre d’incrédibilité que ça entraîne à cause de ça, oh oui mes cocos ! Laissez-moi-vous démontrer tout ce qui ne va pas dans cette histoire et en quoi une guerre au pays des merveilles n’a tout simplement aucun sens : spoiler: au début du film, Alice participe à une réception pour épouser un noble et plusieurs références au pays imaginaire comme l’idée de peindre des roses blanche en rouge, les jumelles faisant penser à Tweedledee et Tweedledum avec leur aptitude, la femme tellement détestable qu’elle ferait penser à la reine rouge, bref ça semblait bien parti malgré le fait qu’on ne s’intéresse pas plus que ça à ce qu’est Alice puisqu’on sait qu’elle n’est pas dans la norme et qu’elle ne suit pas le courant de la plupart des personnes de son époque. Seulement, tout cela ne sert plus qu’à être de simple clin d’œil au livre quand on voit le lapin blanc, alors pourquoi en avoir mis plusieurs comme pour nous faire croire que son voyage serait au pays imaginaire si ce n’était même pas des éléments qui constituerait son monde fantastique ? Peu après, une fois qu’Alice est au pays imaginaire, on nous rabat le cliché de la prophétie de celle qui délivrera un monde d’une terrible menace… alors ça m’énerve pas spécialement ce genre d’histoire a toujours son charme, mais est-ce que ce serait possible d’y apporter du nouveau et d’arrêter de faire en sorte que tout le monde y croit juste parce que c’est « une prophétie » ? Sans blague, quelque part c’est horriblement con quand on y repense et ce genre de « prophétie » était bien mieux géré que ça dans la saga « Star Wars » et dans « Matrix », alors qu’ici BOUM ! L’ORACULUM DIT QU’ELLE TUEREA LE JABBERWOCKY, ET BADABOUM, IL FAUT Y CROIRE OBLIGATOIREMENT, COMME C’EST INTELLIGENT !!! Mais puisqu’on parle de l’oraculum, j’ais une autre question monsieur Absolem, vous dites qu’il explique les évènements de chaque jours au pays souterrain, alors j’aimerais savoir une chose : POURQUOI VOUS N’AVEZ PAS SU EVITER L’ATTAQUE DU JABBERWOCKY SI C’ETAIT PREDIT BANDE D’AMNESIQUE DEGLINGUE ??!! Lorsque le chapelier explique à Alice ce qui s’est produit lorsque la reine rouge à prit le pouvoir, personne ne s’est dit qu’ils avaient été assez con pour ne pas mettre un marque-page avec ce parchemin magique, non parce que si les personnages sont débiles, faut pas s’étonner qu’il y ait des emmerdes au royaume des merveilles. Mais de toute façon, comme je l’ais dis plus haut, cette guerre n’a pas lieu d’être, pourquoi : PARCE QU’IL Y A DU GÂTEAU QUI FAIT GRANDIR ET DES BOISSONS FAISANT RAPETISSER ??!! PUTAIN ALICE, VICTOIRE ASSUREE CONTRE LA REINE ALORS PROFITES-EN, VOUS AVEZ FAIT ATTENTION AU MOINS A L’ARGUMENT CONVAINCANT DE LA NOSTALGIA CRITIC LA DESSUS ??!! Mais même la reine rouge est apparemment une grosse demeurée parce que, lorsqu’Ilosovic lui montre le parchemin magique avec la prédiction, elle prétend reconnaîtrait Alice entre mille… mais lorsqu’elle la revoit en taille géante elle ne la reconnait pas ? MAIS CETTE REINE SE FOUT VRAIMENT DE NOTRE GUEULE OU QUOI ??! Pire encore, même la reine blanche passe pour une sacrée bécasse puisqu’elle rapetissera Alice… encore une fois, écoutez l’argument convaincant de la Nostalgia Critic et vous comprendrez que vous faites une belle bourde. Et comme si la pauvre reine blanche n’était pas assez victime d’un scénario incohérent, elle demande un champion pour affronter le Jabberwocky alors qu’on sait pertinemment que ce sera Alice, elle le dit elle-même lorsque Maynard le chien lui annonce l’arrivée d’Alice au pays des merveilles… alors pourquoi vous perdez du temps avec ça ? Ensuite, ce n’est pas forcément une incohérence en soit mais, le twist final avant la bataille avec Alice avait peut être quelque chose d’intéressant à offrir mais encore une fois, ça marche pas. Alice réalise que depuis tout ce temps… est Alice ! Non en fait, elle réalise que le pays des merveilles n’est pas un rêve, qu’il existe réellement et elle retrouve ses souvenirs de sa première venue alors que la mort de son père lui en avait fait oublier une bonne partie… alors c’était pas une mauvaise idée en soi, mais le résultat final fait qu’on s’en balance la banane et cette version d’Alice n’est pas ma préférée. Pour finir, revenons au fait qu’Alice prétend rêver en continu dans ce monde fantastique qu’est le monde souterrain, encore une fois ma petite Alice je pense que lorsqu’on ressent la douleur et que préoccupe du destin du Chapelier qui s’est fait enlever par les soldats de la reine rouge, on peut écarter très largement l’idée qu’on est dans un rêve surtout si tu t’endors dans ce rêve et que tu sens la léchouille du gros chien qui sert la reine, tu peux largement écarter l’idée que tu es encore dans un rêve... surtout qu’avec ta tête, c’est difficile de croire que tu as une imagination débordante. Oh et, juste un dernier détail : le chat du Cheshire prétend ceci « Désolé, je ne fais pas de politique »… CONNERIE ! Si tu ne fait pas de politique, pourquoi tu as sauvé le Chapelier d’une décapitation certaine et pourquoi te portes tu volontaires pour être le champion de la reine blanche si vous savez tous que seul Alice peut l’être ? Voilà, je crois que j’ais toutes la liste, j’ais surement oublié deux/trois détails mais bon, vous savez maintenant pourquoi ce film ne marche pas. Ensuite, là ce n’est qu’un détail et personnellement ça ne m’a pas gêné mais, pour un film distribué par les studios Disney, vous ne pensez pas qu’il y a quelques éléments un peu glauque pour l’enfant, oh je sais pas, peut être : spoiler: les têtes décapités dans la rivière du château et du Jabberwocky et l’œil de la grosse bête volé par la souris . Pour un film Disney, ça fait bizarre, je n’ais rien contre une version plus sombre d’Alice au pays des merveilles mais là ça prend une mauvaise direction, vous allez les faire peur avec ça, enfin je dis ça à mon avis y’en a déjà plusieurs qui en ont fait des cauchemars. Heureusement, si il y a bien une chose qui sauve la catastrophe scénaristique et le manque de charisme de plusieurs personnages, c’est bien le doublage français de ce film qui est largement plus agréable à écouter que la version originale, et oui je sais que je suis agaçant à défendre le doublage français mais pour avoir vu plusieurs personnes dire que les versions françaises des films étaient à chier alors que pas du tout, je suis obligé de défendre le doublage français des films. Bruno Choël était parfait pour donner sa voix à un chapelier fou réécrit à la Tim Burton, et Karine Fauviau sauve très largement la prestation médiocre de l’actrice jouant Alice pour lui donner bien plus de vie que dans la VO. On retrouve aussi Caroline Victoria pour doubler Anna Hathaway, le regretté Bernard Dhéran pour doubler la chenille Asbolem et le très fun Bernard Alane doublant le chat de Cheshire, Laurence Bréheret était hilarante pour doubler la reine de cœur, le reste des comédiens de doublage comme Vincent Grass, Xavier Béja ou encore Pierre Tissier ont fait du super boulot également. Et puis, il y a certaines scènes qui sont réussis dans le film spoiler: comme la bataille finale entre les soldats de la reine blanche et de la reine rouge , et bien sur le meilleur passage du film : spoiler: la danse de la gigue en délire du Chapelier fou, just best scene ever de tout le film ! Donc, verdict : et bien si vous arrivez à supporter les énormes incohérences de l’histoire, l’univers répétitif de Burton et la réécriture de certains personnages pour le rend inutilement sombre et éloigné de l’univers de base, et que vous arrivez à apprécier la musique de Danny Elfman, l’esthétique des effets spéciaux, le bon jeu d’acteur de Depp, Carter et Hathaway, peut être que vous arriverez à aimer ce divertissement à un certain niveau. Pour mon cas, c’est un énorme plaisir coupable car, non seulement je sais que ce film est mauvais et qu’il est l’une des moins bonnes réalisations de Tim Burton si ce n’est la plus mauvaise, mais je l’apprécie malgré tout et j’ais même passé un bon moment en le visionnant.
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 140 abonnés Lire ses 3 250 critiques

    1,5
    Publiée le 31 mars 2011
    Après la vision de ce long métrage, on ne peut qu'être légitimement déçu par son résultat final. Notamment au niveau artistique, ce nouveau film de Tim Burton n'est pas du tout à la hauteur de l'évènement, à cause d'effets spéciaux assez hideux et de décors qui ne nous émerveille quasiment jamais, ce qui et comble pour une oeuvre de ce genre. Mais en plus, le récit souffre de nombreuses longueurs et la mise en scène n'arrive que très rarement à nous captiver. Au niveau du casting, on est soit en présence de très bonne performances, pour ce qui concerne Mia Wasikowska ( bien convaincante dans le rôle d'Alice ) et de Anne Hathaway ( adorable dans le rôle de la Reine Blanche ), soit d'interprétation raté pour ce qui est de Johnny Depp ( très décevant dans celui du Chapelier fou ) et d'Helèna Bonham Carter ( ultra irritante dans le rôle de la Reine Rouge ). Bref, une réelle déception pour ce conte fantastique qui possède son meilleur atout au niveau musical, car il faut reconnaître que la BO composé par Danny Elfman est vraiment magnifique.
    Nono Bamy
    Nono Bamy

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 47 critiques

    1,5
    Publiée le 7 mars 2013
    Je mes 2,5/5 pour les acteurs mais sinon le film est NUL !!!!!
    Baptistos
    Baptistos

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 705 critiques

    2,5
    Publiée le 11 juillet 2013
    Je n'ai jamais trop aimé l'univers de Tim Burton, je ne vais pas dire que son film est mauvais mais je ne vais pas dire non plus qu'il est bien, ce film est moyen. Le scenario est original mais il adapté du conte. Ce que j'ai bien aimé dans ce film c'est les créatures qui sont parfois drôles comme par exemple les deux nains aux grosses têtes et surtout les décors, je l'ai aient trouvés magnifiques. Sinon les acteurs sont pas terrible sauf Johnny Depp qui est dans ce film, l'un des seuls à bien jouer son rôle en tant qu'acteur.
    ER  9395
    ER 9395

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 1 337 critiques

    2,5
    Publiée le 7 mars 2013
    Une galerie de personnages complètements allumés dans de somptueux décors pour une histoire déjà connue , tout cela ne suffit pas à nous transporter dans l'univers de Tim Burton comme il sait le fait habituellement avec ces autres films .
    Jånathan P
    Jånathan P

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 134 critiques

    1,0
    Publiée le 17 juillet 2010
    C'est un Disney fait par un Burton version "tout est beau, tout est magique" alors que je m'attendais à une version plus sombre. Certes c'est bien foutu mis à part la 3D qui vous met un mal de tête que vous gardez toute la soirée, mais voilà, Burton nous a fait du conte de Disney...
    Alexis Quintana
    Alexis Quintana

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 134 critiques

    2,5
    Publiée le 27 juin 2012
    Déjà ce n'est pas la meilleure adaptation de conte que l'on a faite mais ce n'est pas la pire non plus. je me demande pourquoi encore une fois on fait l'honneur à Johnny Depp dans ce film : mais regardez bien, il apparaît à l'affiche, lui et seulement lui comme si c'était le personnage principal. Bon, ce n'est qu'un détail, passons au film lui-même. Déjà, c'est plus ou moins fidèle au conte d'origine. On y retrouve tous les personnages, les décors sont magnifiques et les effets spéciaux grandioses. Mais bon, quand même, les différences avec le conte sont assez flagrantes. Les histoires de "L'élu" sont inutiles et Alice qui répète sans cesse "je ne suis pas une meurtrière" et qui se transforme en Jeanne d'Arc à la fin (ça nous rappelle Blanche-Neige et le chasseur...) les personnages sont tous assez loufoques mais certains sont insupportables ou au contraire pas assez dévelloppés. Le chapelier fou, bien qu'il ne me dérange pas trop, reste un personnage auquel on a donné une trop grosse importance. La reine rouge est insupportable et les quelques personnages potables on les voit presque pas. La reine blanche est niaise également. Ca reste un film regardable mais qui traîne souvent en longueur et qui prend souhait de prendre quelques libertés incompréhensibles par rapport au conte. Je mets donc 2,5 étoiles sur 5.
    zafkiel
    zafkiel

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 770 critiques

    1,0
    Publiée le 21 septembre 2014
    Encore Tim Burton/Johnny Depp, personnellement je n'en peux plus de les voir ensemble ces deux-là, trop c'est trop, et malgré les effets spéciaux de toute beauté, ce film est d'un ennui profond.
    Bidou B
    Bidou B

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 206 critiques

    1,5
    Publiée le 20 mars 2011
    Mais comment fait Tim burton pour toujours avoir de la crédibilité après ces enchainnements de navet, ce film tout public n'en touche aucun, les dialogues inadaptés et le maquillage rende les personnages vraiment efrayant et pas attachant, ce film risque de traumatiser les enfants pendant plusieurs générations. A éviter absolument...
    haciol
    haciol

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 264 critiques

    1,0
    Publiée le 16 avril 2010
    Une étoile et c'est parce que je suis généreux avec Tim. Franchement, après un début plutôt alléchant, le film devient d'un ennuie et d'une niaiserie assez terrifiante. La 3D n'arrangeant rien à l'affaire, j'espère que l'on reviendra vite à la bonne vieille 2D qui n'expose pas les yeux et ne nous impose pas un regards restrictif. Vivement que Tim se remette à la poésie.
    Jèz'
    Jèz'

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 55 critiques

    2,5
    Publiée le 2 novembre 2013
    Un film de Tim Burton encore une fois fantastique qui prouve une fois de plus qu'il gère dans ce domaine mais qui prouve aussi que le réalisateur ne sait pas se diversifier. Bien entendu, le film est 100% Burton, c'est à dire que l'on mange de l'image de synthèse pendant tout le film, et à la fin, c'est un peu lourd. Johnny Depp est enfoui sous les couches de maquillage, comment l'apprécier comme tel ? L'actrice principale joue heureusement bien son rôle, ce qui, en cas d'inverse, serait désagréable. Par contre, l'interprète de la reine rouge est détestable dans ce film. La bande originale du film est - heureusement - bonne pour les oreilles. Un film fantastique de Tim Burton et avec Johnny Depp. C'est tout.
    gunbuster
    gunbuster

    Suivre son activité 214 abonnés Lire ses 1 409 critiques

    0,5
    Publiée le 27 mars 2010
    C'est toujours difficile de s'avoir à quoi s'attendre avec Tim Burton. Et c'est souvent là, la marque de son chef d'oeuvre. Mais ici, Timmy se fourvoie dans le film en CGI comme nombre de ses prédécesseurs, et échoue de la même manière. ça aurait pu être la version de Robert Zemeckis, David Bowers, Stephen J. Anderson, Steve Williams, Mark Dindal et bien d'autres. C'est du pareil au même, ils ne savent pas se servir de la technologie, qui se transforme en fardeau plutôt qu'en atout. Et montre au passage, qu'il faut une réelle maîtrise et savoir où l'on veux emmener le spectateur pour ne pas se perdre dans les effets spéciaux. N'est pas James Cameron qui veux... Au-delà de l'aspect technique, c'est l'absence d'empathie pour les personnages, de mise en scène inspirée et audacieuse, et de réelle but au film, qui le transforme en vulgaire faire-valoir pour Disney, noyé dans la masse des films d'animation et du "tout-3D" imposé par les grands studios hollywoodiens. Même la musique de Danny Elfman était mauvaise, on aurait cru entendre du Brian Tyler... On se dit que Tim Burton aurait du rester dans le monde de la '2D old school', et ne pas s'inspirer du navet Numéro 9 de Shane Acker. PS : En espérant que Zack Snyder ne commettra pas la même erreur avec son prochain Le Royaume de Ga'Hoole qui sortira fin octobre.
    fyrosand
    fyrosand

    Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 173 critiques

    4,0
    Publiée le 15 avril 2010
    Du Tim Burton pur et dur . Ce qui m'a le plus marqué dans ce film , ce sont les personnages (dont le chat du cheshire ,image de mon profil)d'une finition et d'une crédibilité incroyable . Jonnhy Depp est imbattable dans son rôle , ainsi que Boham Carter ou Matt Lucas ...Les effets spéciaux créent une atmosphère originale et tiennent très bien le poids. Seul point négatif:ils restent trop longtemps dans le chateau de la reine ,au lieu de rester dans la forêt ...mais bon -)un très bon film !
    LeLobo
    LeLobo

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 429 critiques

    1,0
    Publiée le 22 décembre 2011
    Indéniablement, cela devrait plaire aux enfants. Je dirais même que c'est un film assez intelligent pour eux. Par contre en tant qu'adulte, je n'ai vraiment pas accroché.
    SoaRJoke
    SoaRJoke

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 684 critiques

    1,0
    Publiée le 10 novembre 2012
    Tres bien réalisée mais je n'ai pas aimée perso . izi abo
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top