Notez des films
Mon AlloCiné
    C'est dur d'être aimé par des cons
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "C'est dur d'être aimé par des cons" et de son tournage !

    Humour

    Daniel Leconte s'explique sur le ton humoristique de son documentaire et notamment sur l'apparente décontraction des protagonistes : "Premièrement, ces entretiens témoignent de l'ambiance des audiences qui a parfois viré à la franche rigolade. De ce point de vue, les entretiens sont d'ailleurs plutôt en-deçà. La plaidoirie de Richard Malka, l'avocat du journal, s'est réellement passée comme elle est décrite, avec de vrais éclats de rire. Celle de Me Kiejman aussi, qui sur un mode très brillant, " draguait " la procureure ou " menaçait " le président, ce qui a provoqué des secousses de rire jusque chez les magistrats ou les plaignants. Cette dimension là se devait d'apparaître dans le film. Deuxièmement, c'est l'esprit de Charlie Hebdo qui était en jeu, cet esprit particulier qui consiste à mener la charge avec l'humour comme arme de destruction massive de la bêtise. Il m'était difficile de ne pas rester dans ce registre-là. Il n'en était d'ailleurs pas question puisque c'était le registre de Charlie : un concentré de " l'esprit français " dans ce qu'il a de meilleur, à la fois profond et pétillant d'intelligence. Comme une façon d'introduire de la distance, un peu de légèreté dans une affaire qui au fond, est très grave."

    Transcription

    Daniel Leconte n'ayant pas eu le droit de filmer dans la salle d'audience elle-même, il a demandé à avoir la transcription exacte des débats. Cela lui a permis de remettre ses interlocuteurs dans la réalité de la situation au moment du tournage. Ainsi, les différentes personnalités ont pu réactualiser leurs différents échanges en étant fidèlent, au plus près, des termes utilsés lors des audiences. Daniel Leconte a également pu restituer le climat de ces échanges, "jusque dans les attitudes."

    Génèse

    Daniel Leconte avait été contacté par Philippe Val quelques mois avant le procès au sujet d'un texte que le réalisateur avait écrit dans les colonnes de Libération qui s'intitulait "Merci Charlie". Ce texte était en écho à l'actualité car Charlie Hebdo était alors menacé d'interdiction à la suite de la publication des caricatures danoises. Leconte y expliquait alors que, selon lui, il était important que l'hebdomadaire satyrique puisse continuer d'exister. Daniel Leconte explique également : "Philippe Val m'a appelé pour me remercier. Il en a profité pour me demander si je voulais bien être témoin à leur procès. Dans un premier temps, je lui répondu ne pas me sentir vraiment de légitimité pour cela, mais qu'on pouvait en parler. Quoi qu'il en soit, j'étais prêt à soutenir, auprès des chaines de télévision, l'idée d'un film sur le procès. Je l'ai fait. Toutes se sont curieusement désistées. Val m'a alors fait remarquer que j'avais là, la matière première de mon intervention au procès ; ne serait-ce que pour expliquer devant un tribunal que les médias français refusaient d'aborder le problème. Alors j'ai dit oui."

    La salle des pas perdus

    Dans C'est dur d'être aimé par des cons, la salle des pas perdus est un protagoniste du film à part entière. C'est un lieu en prise directe et totale avec le procès. Le réalisateur explique pourquoi il a accordé une importance aussi prépodérante à celle-ci : " elle représentait la Vox populi, où si vous préférez un forum brut, sans parole policée. Sans compter que cette salle était comme un lieu fort du procès, c'est là que ressortaient les témoins après les audiences. Ce qui amenait des niveaux de parole différents, l'un à la justice, l'autre à l'opinion."

    Les politiques au rendez-vous

    Lors du procès, certaines personnalités politiques sont venues s'exprimer en faveur de la liberté d'expression. Ainsi il est possible d'apercevoir, dans le film, François Hollande et François Bayrou.

    Enjeu universel

    Daniel Leconte insiste sur l'enjeu universel du procès de Charlie Hebdo : "Considéré à tort au départ comme une affaire française, le procès se transforme très vite en enjeu planétaire avec au bout la réponse par le droit aux tentatives des extrémistes musulmans d'imposer par la force leurs interdits religieux. Après l'affaire Idoménée en Allemagne, le meurtre de Theo Van Gogh aux Pays-Bas, après le renoncement de l'Europe à défendre ses principes quand au moment fort des caricatures danoises, ses ambassades étaient mises à sac au Proche-Orient, ce procès est un test pour la France, pour l'Europe, pour toutes les démocraties."

    Le film à Cannes

    C'est dur d'être aimé par des cons a été présenté au 61ème Festival de Cannes en Séance Spéciale. Michael Moore était là en invité pour assister à la projection du documentaire !

    Chronologie

  • 02/11/2004 : Théo Van Gogh (réalisateur) est assassiné par un islamiste à Amsterdam.
  • 30/09/2005 : Flemming Rose, directeur de la publication Jyllands-Posten (Danemark) publie les 12 caricatures du prophète Mahomet
  • 01/02/2006 : Les 12 caricatures sont publiées dans France Soir qui titre en Une : " Oui on a le droit de caricaturer Dieu. "
  • 07/02/2006 : Les organisations musulmanes, dont le Conseil français du culte musulman (CFCM), demandent la saisie du numéro de Charlie Hebdo à paraître le mercredi. Elles sont déboutées.
  • 08/02/2006 : Charlie Hebdo consacre son numéro aux caricatures avec en Une, le dessin de Cabu " C'est dur d'être aimé par des cons. "
  • 09/02/2006 : L'hebdomadaire L'Express publie à son tour un dossier sur les caricatures.
  • 10/02/2006 : Le Conseil français du culte musulman (CFCM) décide d'engager une action en justice contre les journaux français ayant reproduit les caricatures du prophète Mahomet.
  • 06/02/2007 : Charlie Hebdo s'explique devant la presse française et Internationale.
  • 07/02/2007 : 1er jour du procès à la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris.
  • 08/02/2007 : 2ème jour du procès.
  • 22/03/2007 : Verdict : les parties plaignantes sont déboutées. L'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) et la ligue islamique mondiale font appel.
  • 12/03/2008 : La cour d'appel de Paris saisie par l'UOIF et la ligue islamique mondiale confirme la relaxe de Charlie Hebdo. Le tribunal considère que la publication de Charlie Hebdo a participé à " un débat public d'intérêt général. "
  • Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • La Reine des neiges 2 (2019)
    • Les Misérables (2019)
    • Le Mans 66 (2019)
    • J'accuse (2019)
    • La Belle époque (2019)
    • À couteaux tirés (2019)
    • Joyeuse retraite ! (2019)
    • Brooklyn Affairs (2019)
    • Hors Normes (2019)
    • Jumanji: next level (2019)
    • La Famille Addams (2019)
    • Joker (2019)
    • Le Meilleur reste à venir (2018)
    • Chanson Douce (2019)
    • Star Wars: L'Ascension de Skywalker (2019)
    • Les Éblouis (2019)
    • Toute ressemblance... (2018)
    • Gloria Mundi (2019)
    • Last Christmas (2019)
    • Countdown (2019)
    Back to Top