Notez des films
Mon AlloCiné
    Partir
    note moyenne
    3,2
    1185 notes dont 305 critiques
    répartition des 305 critiques par note
    76 critiques
    85 critiques
    38 critiques
    50 critiques
    34 critiques
    22 critiques
    Votre avis sur Partir ?

    305 critiques spectateurs

    larac28
    larac28

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 122 critiques

    2,5
    Publiée le 10 avril 2018
    Pas évident de faire original à partir du trio mari-femme-amant. A partir du moment où elle quitte le mari pour l’amant, le film se délite et la confrontation de la passion avec le réel prend une dimension disproportionnée et souvent invraisemblable. La misère des amants devient pathétique et le retour fatal, attendu.
    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2617 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    4,0
    Publiée le 23 août 2009
    Très belle interprétation de Kristin Scott Thomas où sa sensibilité et son regard illuminent une histoire somme toute assez banale. De très beaux moments remplis d'émotion et de simplicité rendent ce film très touchant et les acteurs masculins ne sont pas pour autant en reste...
    je_terrassa_goliath
    je_terrassa_goliath

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 72 critiques

    0,5
    Publiée le 3 septembre 2009
    Il était une fois, Suzanne (K. S. Thomas), une petite bourgeoise en chaleur, oisive, naïve et mal dans sa peau. Celle-ci était mariée avec Samuel (Y. Attal), "un pas gentil" arriviste capitaliste et de surcroit chirurgien, aimant piloter virilement une grosse Audi A-10 "CONQUERATOR" de 145 000 Euros. Un jour, le "pas gentil capitaliste" embaucha Ivan (S. López), un "super gentil ouvrier espagnol", nanti d'un pittoresque accent hispanique et vêtu d'une salopette toute bleue tel un plombier échappé d'un clip festif et coloré de "VILLAGE PEOPLE". En raison de ce charme diffus prolo-méridional, le petit coeur de la petite bourgeoise gourde, coincée et écervelée se mit à battre très fort. Alors la petite bourgeoise désoeuvrée et le super gentil hispano-prolétaire avec tout plein de poils sur sa poitrine, s'accouplèrent discrètement dans un "Hôtel Formule 1", et si l'on se réfère aux dialogues à ce stade du film, il est déductible que la petite bourgeoise à l'air de prendre son pieds à la lecture de ces onomatopées copulatoires - "aaAARRGHHH (!) ouaAARGHH !!" Alors le petit ouvrier sympathique, maitrisant le Kung-Fu de la langue, demanda à sa petite bourgeoise rassasiée et souriante : "Y'aimourai té posé ouné quéstion ! - é cé qué tou émouré vénir habité dans mon HachéLéMé (HLM) ?? "Oh ! Ô voouii !! J'en ai assez de survivre dans une propriété coutant 16 millions d'euros ! Je ne supporte plus cette existence avilissante et dégradante !" - répondit Suzanne en pleures et très reconnaissante. Alors "le pas gentil mari libéral", impuissant (?), cocu, jaloux, réac', carriériste, roublard et immorale, contacta ses connaissances du "milieux mafieux de l'embauche anti-cocu" afin que Ivan et Suzanne soient au chômage à perpétuité dans toute l'Europe, et qu'ils soient obligés de pousser la FIAT Panda de 1980, jusqu'à la station service. Ivan fut très mécontent et dit : "Y'en né maré, y'é né trove pas dé boulo, cé quoua cé bourdél, cé pas poussiblé, y'é vé tout pété !"
    Nelly M.
    Nelly M.

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 525 critiques

    5,0
    Publiée le 14 septembre 2009
    Epouse de médecin, vingt ans au foyer pour élever les gosses, demande retour à elle-même : va pour l'ouverture d'un cabinet, masser les autres guérit du spleen, les travaux commencent... S'amène cet ouvrier espagnol, complice d'emblée. S'ajoute, en plus d'un accident ridicule cet "encore du poulet à manger ?" qui fait lâcher le plat. Pour un(e) kiné, "le corps a ses raisons que la raison"... Radieux sur le fond, tragique sur la forme, ce film renie la fourmilière sécuritaire, l'obligation (de retour plus que jamais aujourd'hui) à rester dans son rail. Alors, la bourgeoise et le prolo, on couche une fois ou deux à la rigueur, "faut s' reprendre" ! L'alchimie physique féminine, ce détonateur, ne doit jamais obséder... Filmé sous le soleil de Nîmes par une virtuose de la caméra, avec une musique plus efficace que les mots. Dialogues intelligents. Dépassement des seuls intérêts financiers, oui, certaines femmes se foutent du fric pour y avoir perdu leur âme ! Gros accroc pour les plannings à vie ! Le couple spanish-british Lopez/Scott Thomas ôtant un à un les oripeaux du convenable au profit de l'instant qui passe est divin... A noter que la dame est marquée par une veine au front qui, loin de la desservir, lui confère une sincérité stupéfiante en plus de sa beauté au zénith !
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 3682 abonnés Lire ses 10 395 critiques

    4,0
    Publiée le 15 novembre 2018
    Toute en retenue, en pudeur, Kristin Scott Thomas (s'il y avait une seule bonne raison de voir le film, ce serait pour apprècier son interprètation) laisse fondre sa beautè glacèe sous l'impulsion de la passion! Bien que nommèe au Cèsar de la meilleure actrice, elle dût malheureusement repartir bredouille! Mais tout ici se tient à merveille, la folie, l'amour, la haine, la passion, la jalousie, autant de thèmes abordès avec une justesse remarquable! Des regards passent d'un ètat à l'autre avec une force terrible et les plans sont souvent très serrès sur les personnages! Comment ne pas citer cette scène extraordinaire, filmèe camèra à l'èpaule, d'une Kristin Scott Thomas à bout de souffle, au visage dècomposè, flirtant avec les feuilles des arbres, n'ayant qu'une seule idèe en tête: rejoindre son amant incarnè par un Sergi Lopez parfait! Le chant des oiseaux que l'on entend par la suite est peut-être le signe d'une paix rèdemptrice ? Vibrant et dèsespèrè, romanesque et bouleversant, "Partir" est un film tragique campè par une actrice en ètat de grâce! Il y a des coups de foudre dont on ne revient pas. « Partir » en fait parti...
    Hotinhere
    Hotinhere

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 1 803 critiques

    3,5
    Publiée le 2 juillet 2012
    Une bourgeoise mariée s'éprend d'un ouvrier. Un film sobre sur la passion, minée par le pouvoir de l'argent.
    WutheringHeights
    WutheringHeights

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 930 critiques

    5,0
    Publiée le 20 août 2015
    Partir est n'est ni un thriller, ni un mélodrame, ni une chronique sociale mais un hybride de tout cela, un film total et embrasse tant de thèmes avec sobriété, intelligence et sensibilité. La bande-son de Partir est faite de morceaux de Georges Delerue, compositeur fétiche de François Truffaut, écrits pour La femme d'à côté, Vivement dimanche!, La sirène du Mississippi…, des amours tragiques. Avec Partir, Catherine Corsini signe un film d'une immense puissance émotionnelle avec cette patte de "sècheresse et rudesse" qui est sienne, de son propre aveu. LA SUITE :
    Laurent H
    Laurent H

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 1 015 critiques

    4,0
    Publiée le 10 novembre 2010
    Kristin Scott Thomas nous entraine dans ses envies de partir et d'amour, c'est doux et j'aime .
    Vladimir E.
    Vladimir E.

    Suivre son activité Lire ses 5 critiques

    0,5
    Publiée le 5 novembre 2012
    Alors là, j'avoue ne pas comprendre. Je trouve le scénario très classique et attendu (quoique certains films s'en sortent très bien avec ça), les dialogues sont assez moyen, la réalisation soit trop soit pas assez appuyée, et surtout le jeu d'acteur est CATASTROPHIQUE. J'ai aimé Kristin Scott Thomas et Sergi Lopez dans d'autres films, mais là c'est terrible : tout sonne faux ! J'ai passé mon temps à avoir honte pour eux. Désolé pour ceux qui ont aimé, mais pour moi ce film est une purge
    DAVID MOREAU
    DAVID MOREAU

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 1 648 critiques

    1,5
    Publiée le 4 novembre 2017
    LES AMOUREUX. Dans cette triste affaire d'adultère, il n'y a que Kristin Scott Thomas à sauver. Le reste n'est qu'un ramassi de clichés sans originalité, sans fougue, et servi par un Sergi Lopez fade et poilu. Même les scènes de sexe manque de piment. Et que dire de cette scénette ou le maçon espagnol essaye d'arrêter la voiture de la bourgeoise avec ses sandales.... très drôle, et encore on ne l'a pas vu poser des carreaux...
    titicaca120
    titicaca120

    Suivre son activité 220 abonnés Lire ses 2 179 critiques

    1,0
    Publiée le 17 août 2009
    c'est dommage qu'avec un tel casting on arrive à un résultat aussi pauvre surtout que l'idée de départ est bonne mais le scénario s'enlise vite pour notre plus grand "malheur". KST est quand même superbe.
    officiel76
    officiel76

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 410 critiques

    2,5
    Publiée le 2 septembre 2009
    trop superficiel, mais le principal est là, les personnages et les caractères sont bien brossés. mais certaines situations sont improbables, et finalement il n'y aura guère que le personnage d'Ivan Attal en mari trompé que j'ai trouvé vraiment attachant, dans sa volonté de récupérer sa femme à n'importe quel prix, habitué à ce que rien ne lui résiste, habitué à sa soumission...maître incontestable de cette famille tout lui échappe le jour où sa femme part avec quelqu'un qui n'a pas sa position sociale, c'est le principe de trop belle pour toi :partir pour mieux, c'est supportable, mais pour moins bien , personne ne peut le comprendre intellectuellement; pas assez fouillé et c'est dommage, et puis ces scènes d'amour complaisantes qui n'apportent rien...
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 253 abonnés Lire ses 4 070 critiques

    2,5
    Publiée le 9 juillet 2010
    Beau, passionné mais français. Sans doute l'un des seuls reproche qu'on puisse lui faire.
    Ewing
    Ewing

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 395 critiques

    2,0
    Publiée le 26 août 2010
    Vraiment un film quelconque, banal et vraiment pas grand chose dedans.
    Jerem69tt
    Jerem69tt

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 1 364 critiques

    1,5
    Publiée le 10 août 2013
    Mou et peu crédible, j'ai beaucoup de mal à rentrer dans ce genre de film car on est pas assez pris par le film. Peut etre est ce tout simplement moi qui bloque sur ce genre ; en tout cas dans le genre il y a quand même mieux. Car franchement c'est très moyen.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top