Mon AlloCiné
    Le Syndrome de Stendhal
    note moyenne
    3,3
    197 notes dont 34 critiques
    21% (7 critiques)
    21% (7 critiques)
    15% (5 critiques)
    26% (9 critiques)
    12% (4 critiques)
    6% (2 critiques)
    Votre avis sur Le Syndrome de Stendhal ?

    34 critiques spectateurs

    Angela Ki La
    Angela Ki La

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 587 critiques

    2,5
    Publiée le 21 juillet 2012
    La réalisation pêche comme souvent chez Argento car c’est entre le bon et le moins bon, on commence à s’y habituer, sa « bonne » époque est loin. Nous oscillons ici entre la BD baroque pour adultes, et le thriller classique, quoique très phantasmatique. Le film est sauvé du désastre par son sujet ô combien original, autant que surprenant, et par l’interprétation hors pair d’Asia. C’est incroyable tout ce qu’il arrive à lui faire, lui faire faire devant une caméra, et les choses qu’il ose lui faire subir, c’est presque freudien, ma parole …C’est un peu malsain, et il y a beaucoup de peinture rouge, on est venu voir le film pour ça aussi, et des effets spéciaux pas toujours sérieux, mais Dario assume très bien son côté grotesque. Le scénario est léger et inabouti, il n’a pas assez dans le ventre, et ne vaut pas le sujet, difficile et casse-gueule. La passerelle entre cinéma et peinture, c’est pas mal vu, beaucoup de références picturales, qu’il ne développe pas plus que ça, dommage. La scène d’ouverture où elle plonge carrément dans le tableau est assez impressionnante, on retrouve le Dario qui nous plaisait avant. Sur la distance d’un long métrage, ça devient plus lâche, ça fait commande, c’est une classique histoire de serial killer, histoire du chasseur-chassé, les années 90 c’est pas ça meilleure période. A voir pour Asia seulement.
    Carne
    Carne

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 1 117 critiques

    4,0
    Publiée le 18 février 2008
    Mis à part des effets spéciaux numériques datés, Le Syndrome De Stendhal est une œuvre atypique portée par les fabuleux Thomas Kretschmann et Asia Argento qui interprètent des personnages profonds et remarquablement bien écrits. Dario Argento signait alors son dernier très bon film à la mise en scène lancinante qui mélangeait habilement le thriller psychologique à une horreur efficace et sanguinolente, tout en étant transcendé par la musique enivrante d’Ennio Morricone malgré un final quelque peu prévisible. Un essentiel de maître Argento !
    dragon_ryu
    dragon_ryu

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 487 critiques

    2,5
    Publiée le 15 janvier 2009
    Le film est trop long et n'exploite pas le concept du syndrome de Stendhal convenablement en terme de cinégénie. Le film est heureusement traversé de délires graphiques avant-gardistes et couillus. Asia Argento est vraiment excellente dans ce double rôle de femme fragile/garçon manqué charismatique. Avec ce long-métrage, loin d'être réussi, Dario Argento tentait clairement de faire rentrer le giallo dans le nouveau millénaire approchant. Essai qui ne fut pas transformé puisque "Le Syndrome de Stendhal" est le dernier film potable du réalisateur (en dehors des épisodes pour les "Masters of horror").
    Davidhem
    Davidhem

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 322 critiques

    5,0
    Publiée le 2 août 2007
    Trois ans après Trauma, film qui a donné un nouveau souffle à la carrière de Dario Argento et qui a lancé sa fille Asia, le père et la fille collaborent à nouveau sur un thriller original baptisé "le syndrome de stendhal". Le film relate l'histoire d'une femme inspecteur de police lancée à la recherche d'un violeur de femmes et tueur en série. Elle souffre du syndrome de stendhal, une sensation qui lui permet de s'immerger dans les oeuvres d'art. La première partie est ennivrante, Dario Argento utilise de nombreux effets spéciaux accompagnés de la musique terriblement envoûtante d'Ennio Morricone et on s'aperçoit que cette jeune femme est malade lorsque vient l'élément déclencheur et le face-à-face entre Asia et le meurtrier. Dario Argento dresse le portrait psychologique de cette jeune femme torturée mentalement par les épreuves successives qu'elle va traverser tout le long du film. Le scénario est remarquablement bien ficelé et ne souffre d'aucun temps mort grâce à une ambiance glauque, des dialogues efficaces et des scènes ultra-violentes qui pourront choquer les plus jeunes. Le résultat est plaisant et le dénouement est tout à fait innatendu, Argento comme à son habitude, multiplie les fausses pistes et les brouillent de telle sorte à scotcher le spectateur à son siège jusqu'à la dernière seconde du film. Un film à la fois romantique, sombre, pessimiste, violent et implacable! Asia Argento trouve ici un de ses meilleurs rôles où elle démontre toute l'étendue de son immense talent et sa forte personnalité. Le maître du giallo Dario Argento réalise un film poétique et sanglant qui constitue l'un des meilleurs films de sa flamboyante filmographie.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 229 abonnés Lire ses 1 053 critiques

    2,0
    Publiée le 19 décembre 2014
    Le film à plusieurs défauts, déjà la durée, deux heures c'est trop long (du moins pour ce que l'auteur veut nous dire), ensuite si le sujet est prometteur, le traitement n'est pas des plus passionnant, ça se traîne, ça s'étire, ça n'a aucun rythme. Asia Argento parvient néanmoins par sa présence à sauver un peu le film et si la scène où elle massacre (le mot n'est pas trop fort) le violeur est hallucinante, l'ensemble reste juste moyen.
    dandes91
    dandes91

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 337 critiques

    2,5
    Publiée le 5 janvier 2008
    Un sérial killer très lent, poussif, un film qui vieillit mal. Autrement dit c'est regardable mais uniquement si on n'a rien d'autre à faire et que l'on n'a pas trop envie de dormir, sinon on risque de plongée dans les bras de Morphée.
    belo28
    belo28

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 1 130 critiques

    2,0
    Publiée le 29 juillet 2012
    Un Argento mineur! La faute à une réalisation sans aucune forme de créativité et à un scénario trop prévisible! Pourtant le sujet est plutôt original et complexe, il laissait à portée de grandes questions qu'Argento n'effleure même pas... Peut être était ce trop complexe de représenté un tel syndrome au cinéma... Et les effets vieillots n'y aident pas! Cependant Asia Argento et Thomas Kretschmann assurre un véritable duel d'acteurs pas inintéressant.
    Buzz063
    Buzz063

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 919 critiques

    2,0
    Publiée le 28 février 2011
    Le film propose de très bons moments, en particulier dans sa première demi-heure, où Dario Argento laisse libre court à son penchant formaliste et baroque dans les séquences où son héroïne est victime d'hallucinations. La partie thriller psychologique est plus convenue mais est sauvée par l'interprétation solide d'Asia Argento.
    NomdeZeus
    NomdeZeus

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 922 critiques

    2,5
    Publiée le 10 août 2013
    Malgré une idée de départ aussi originale que complexe, Dario Argento accouche d’un film pas bien passionnant. Ce thriller contient son lot de scènes chocs et distille une ambiance extrêmement glauque mais la mise en scène n’est jamais transcendante et certains effets spéciaux sont carrément grotesques. Et je ne m’étendrais pas sur le fait que je trouve assez malsain qu’un père réalise des scènes de sexes salaces mettant en jeu sa propre fille. Les repas de famille doivent être intéressants chez les Argento.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1558 abonnés Lire ses 8 722 critiques

    2,0
    Publiée le 20 février 2016
    Ecrit et rèalisè par Dario Argento, "La Sindrome di Stendhal" est un voyage angoissant dans un monde de terreur indicible où les tableaux et les oeuvres d'art influent sur nous! Les grandes oeuvres surtout! spoiler: Saviez-vous qu'en 1817, Stendhal vint à Florence! Alors qu'il admirait les oeuvres de l'èglise Santa Croce, il fut pris d'un èmoi violent! Cela avait dèjà dû arriver à d'autres, mais il fut le premier à le dècrire! C'est pour cela qu'on le nomme le syndrome de Stendhal! il y a une part de bien-être dans cette sensation forte de Stendhal! Et, malgrè tout, il ne chercha qu'à oublier! Avec cette sensation si profonde qui confine à la pitiè, Asia Argento en brune / blonde, en victime / bourreau, livre une performance hallucinante! Parmi les symptômes de sa prestation : spoiler: sueur froide, nausèe, anxiètè, hallucinations, profonde dèpression et modification de la personnalitè! il est cependant regrettable qu'elle hurle pendant tout le film au point de battre en dècibel une certaine Isabelle Adjani dans "Possession". Reste du gore (parfois numèrique) bien teigneux, des effets envoûtants, un baiser de poisson monstre fascinant, un environnement glauque, malsain! Ce n'est pas une cinècure que ce « syndrome de Stendhal » qui s’effiloche au fur et à mesure que l'histoire (vertigineuse dans ses meilleurs moments) avance mais c'est assurèment un Argento à revoir! Musique composèe par Ennio Morricone en personne...
    Sansami
    Sansami

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 118 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Là, je DOIS défendre un film que j'aime beaucoup et très sous-estimé à mon avis! Le Syndrome de Stendhal n'est pas vraiment un film d'horreur (j'avoue que je suis assez perplexe face aux gens qui lui reprochent le manque de scène gore...) mais un portrait psychologique insolite et totalement désespéré d'une femme, Anna Manni (l'incroyable Asia Argento, qui m'a surpris comme je ne l'aurais jamais imaginé), torturée au sens physique et moral du terme. Dario Argento se penche vers d'autres choses que l'angoisse (même si un climat malsain et stressant plane sur tout le film), il s'intéresse aux sentiments, et ce qui est étonnant c'est qu'il arrive à livrer des émotions fortes par ce film. La lenteur joue en la faveur de l'histoire à mon avis, installant une ambiance tantôt joyeuse, tantôt malsaine... bref, c'est très destabilisant. Beaucoup de choses sont symboliques dans ce film et il offre une belle matière à réflexion, ce qui fait forcément plaisir. Bref, un film très sous-estimé à mon avis.
    MaxBart59
    MaxBart59

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 51 critiques

    5,0
    Publiée le 30 septembre 2008
    LE seul bon film de Dario Argento des années 90'. L'idée de reprendre le theme du syndrome de stendhal est geniale. On va nous faire une mixture pour les fans d'arts baroques en leurs faisant visiter Florence (d'une bien curieuse maniere), en les immergeants dans des ambiances froides, flippantes et pleines de mysteres distillées par un score de morricone (un peu repetitif mais qui colle bien aux scenes) du sang, de la folie, une asia argento impeccable et vachement convaincante (contrairement a d'autres de ses roles) et vous obtenez ce film superbe! Seul point faible: 3 ou 4 effets de syntheses completement ridicules et tres mal foutus, mais on s'en cogne! Le film du reveil du maitre, reveil de courte durée d'ailleurs
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 223 abonnés Lire ses 1 413 critiques

    4,0
    Publiée le 28 septembre 2016
    Le Syndrome de Stendhal est un film que j’avais vu il y a longtemps, avec un certain enthousiasme. Son revisionnage me laisse une bonne impression aussi, le métrage s’avérant scénaristiquement très bien mené, et étant, esthétiquement, très acceptable, même si Argento a déjà du mal avec les effets numériques ! Le métrage développe une histoire plaisante. Ok, le fameux syndrome n’est finalement pas au cœur du propos, mais l’histoire, violente, radicale, tranchant avec pas mal de films aux sujets approchants mais souvent consensuels ou tout dans l’excès visuel, est une réussite. Le métrage est sérieux, sans humour, sans concession, et c’est probablement le film le plus sombre de Dario Argento, lequel s’attaque ici aux déboires psychologiques de l’héroïne après une succession de traumatisme. Si les amateurs du réalisateur de gialli et de films fantastiques baroques seront sans doute un peu décontenancés, néanmoins ce serait dommage de bouder un métrage qui fait preuve d’une radicalité si marqué, en dépit de quelques séquences parfois superflus et prétextes. La fin saura surprendre pas mal de monde aussi ! Le casting est emmené par deux noms qu’on a pu revoir en collaboration sur un autre Argento, Dracula 3d : Asia Argento et Thomas Kretschmann. La première livre sans doute une si ce n’est sa meilleure prestation, dans un rôle sombre et torturé qui lui va bien, tandis que Kretschmann est percutant en fou séduisant ! Il apparait cependant peu, le film restant tout de même ultra-centré sur Asia Argento, et c’est logique vu que le métrage explore sa descente aux enfers mentale. Quelques seconds rôles assez tiédasses, avec des acteurs qui ne m’ont pas marqué outre mesure, si ce n’est, et cela malgré un rôle de 30 secondes, John Quentin, impressionnant de monolithisme que j’aurai bien vu dans des rôles de méchants ou d’officiers ultra-fermes ! Sur la forme le gros souci du film c’est clairement les images de synthèse moisies dont semble vouloir s’encombrer Argento. Je dis bien s’encombrer car elles sont strictement inutiles là où elles apparaissent, et sont très moches, et heureusement pas trop nombreuses. Le film possède pour le reste les qualités du metteur en scène : réalisation soignée, soins des décors, travail sur les ambiances, Le Syndrome de Stendhal est un film très propre. Quelques débordements sanglants un poil racoleur, et une bande son élégante mais finalement assez rare dans le métrage complètent les remarques que l’on peut faire sur ce film. Même si j’ai adressé des reproches au métrage, il n’en reste pas moins qu’on tient là un film très propre d’Argento. Je ne crois pas qu’il s’agisse de son meilleur, mais indéniablement il s’agit de son plus profond scénaristiquement parlant, avec une approche psychologique structurée qui saura plaire à des amateurs exigeants, et pas forcément séduit généralement par le cinéaste. Je donne 4
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 364 abonnés Lire ses 3 097 critiques

    3,0
    Publiée le 31 décembre 2013
    Pour beaucoup considéré comme le « dernier bon » film de Dario Argento, Le syndrome de Stendhal est au moins la meilleure de ses collaborations avec sa fille Asia. Le maitre de l’épouvante transalpin lui donne ici le rôle d’une policière en proie à de violentes hallucinations et à la poursuite d’un étrange sadique, un pitch lui permettant de mêler une mise en scène glauque et fantastique à une intrigue de thriller hitchcockien. Les quelques scènes fantasmatiques présentes dans la premières moitié du film (qui d’ailleurs rendent superbement hommage à l’art pictural de la renaissance italienne) sont visuellement plutôt bien arrangées, contrairement à d’autres effets spéciaux absolument dérisoires censés illustrer le récit. L’enquête policière se veut complexe mais est au final suffisamment bien développée pour se mettre en place parallèlement au drame psychologique de l’héroïne et converger vers une conclusion assez surprenante. Même si la mise en scène n’a rien d’extraordinaire, on y retrouve tout à fait la patte de l’ancien maitre du giallo, et en particulier dans l’usage de la musique d’Ennio Morricone pour donner à l’ambiance une dimension cauchemardesque.
    pietro bucca
    pietro bucca

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 573 critiques

    3,0
    Publiée le 7 décembre 2012
    Quand Argento se met aux effets speciaux cela donne ce film....Je suis un peu "couci couca" .....Il y a certes une certaine ambiance indeniable sur ce film,mais ce n'est pas le Dario qui me plait.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top