Mon AlloCiné
Ma vie avec Liberace
Note moyenne
4,0
28 titres de presse
  • 20 Minutes
  • aVoir-aLire.com
  • Le Parisien
  • L'Humanité
  • Libération
  • Marianne
  • Studio Ciné Live
  • Transfuge
  • CinemaTeaser
  • Ecran Large
  • Elle
  • La Croix
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Le Point
  • Les Inrockuptibles
  • L'Express
  • Metro
  • Paris Match
  • Première
  • Télé 7 Jours
  • TéléCinéObs
  • Télérama
  • Cahiers du Cinéma
  • TF1 News
  • Critikat.com
  • Télérama

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

28 critiques presse

20 Minutes

par Caroline Vié

Les performances impressionnantes du duo Douglas/Damon sont pour beaucoup dans les émotions qui se dégagent (...). Cette belle histoire d’amour au masculin est aussi bouleversante (...) La solidité de la réalisation comme la splendeur de la reconstitution historique ajoutent au charme de cette chronique.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

aVoir-aLire.com

par Bruno Rit

Amour, humour, émotions : oui, "Ma vie avec Liberace" est un génial moment de cinéma.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Le Parisien

par Alain Grasset

En se focalisant sur l’histoire d’amour, Soderbergh évite le biopic classique mais raconte de belle façon les fortes pressions qui pesaient sur leur couple, condamné à cacher sa relation. Son film touchant et un brin nostalgique, qu’il annonce comme son dernier, doit aussi beaucoup à l’extraordinaire composition de ses interprètes.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

L'Humanité

par Marie-José Sirach

Ce qui aurait pu être un biopic de plus (...) devient, sous sa direction, une aventure, une épopée, filmant "l’envers du music-hall" qu’évoquait Colette. Derrière la maîtrise et le respect des codes du genre, il s’en libère avec virtuosité.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Libération

par Olivier Séguret

"Ma vie avec Liberace" brille, (...), mais pas seulement par sa matière, pas seulement parce qu’il enivre et éblouit. Lorsque tous ses feux sont éteints, il scintille toujours : au-delà de son chatoiement, le film est par lui-même brillant.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Marianne

par Myriam Perfetti

(...) refusé par tous les studios. Trop gay. C'est la chaîne privée HBO qui l'a produit, elle a bien fait. (...) Une bien belle sortie, monsieur Soderbergh.

Studio Ciné Live

par Thomas Baurez

Voir le site Studio Ciné Live

La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

Transfuge

par Damien Aubel

(...) sous l'exhibitionnisme formel, la virtuosité prétendument gratuite de Soderbergh, se dissimule non pas un petit maître d'esbroufe, mais un grand cinéaste. "Ma vie avec Liberace" le prouve - avec éclat, bien sûr.

CinemaTeaser

par Emmanuelle Spadacenta

Une exigence de mise en scène et d’interprétation qui confine au sublime.

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

Ecran Large

par Chris Huby

Une descente virtuose dans l’intimité d’une grande histoire d’amour tragique. Et l’occasion pour Michael Douglas de signer une performance phénoménale.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Elle

par Florence Ben Sadoun

L’histoire d’amour fou entre Liberace et Scott, incroyable Matt Damon. Mais ce que fait Douglas, qui a autant le sens de la mesure que de la démesure, est sidérant.

La critique complète est disponible sur le site Elle

La Croix

par Arnaud Schwartz

Derrière le décorum et les extravagances en tout genre, le film se mue cependant en une œuvre glaçante.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

Ce biopic tragi-comique vaut pour la reconstitution méticuleuse de l'environnement de Liberace, clinquant et kitsch, et surtout pour la performance stupéfiante des deux acteurs principaux (...).

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

Le Monde

par Isabelle Regnier

Steven Soderberg (...) met en scène la première moitié de son film (la meilleure, la plus folle, la plus drôle) comme une interminable surenchère d'objets kitsch (...). Le choix de Michael Douglas pour jouer Liberace n'était sans doute pas évident, mais s'avère parfait.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Le Nouvel Observateur

par Pascal Mérigeau

Le tableau de la société américaine des années 70 (...) n'en finit pas de sidérer. Michael Douglas et Matt Damon seront célébrés à raison.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Le Point

par François-Guillaume Lorrain

(...) étonnante reconstitution baroque et strass d'un maître du showbiz américain.

La critique complète est disponible sur le site Le Point

Les Inrockuptibles

par Jean-Marc Lalanne

"Ma vie avec Liberace" est un film impitoyable sur la domination sociale. (...) Dosant à la perfection la noirceur et la drôlerie, Soderbergh dresse le portrait acide d’un absolu tyran.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

L'Express

par Christophe Carrière

Voir le site de L'Express.

La critique complète est disponible sur le site L'Express

Metro

par Mehdi Omaïs

Epaulé par l’excellent Matt Damon en amant peroxydé, Michael Douglas, plus libéré que jamais, prête ses traits au musicien et livre une performance incroyable. Son Liberace se révèle euphorisant, drôle et terriblement touchant dans ses moments de solitude.

La critique complète est disponible sur le site Metro

Paris Match

par Alain Spira

Soderbergh a la finesse de ne pas avoir fait de son biopic une cage aux folles. Au contraire, grâce à l'époustouflante composition de Michael Douglas, ce personnage excentrique et tyrannique conserve, en dépit de sa démesure, une dimension humaine.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Première

par Antoine Prioul

La force du film réside dans sa manière d'animer cette double routine (celle du biopic et celle de l'étude des moeurs) sans jamais sombrer dans l'hystérie de la romance passionnée ni celle de la caricature du showbiz gay seventies à la Michou (...)

Télé 7 Jours

par Julien Barcilon

Le réalisateur signe autant un portrait haut en couleur, sans complaisance, qu'un hymne à la liberté d'aimer.

TéléCinéObs

par Nicolas Schaller

Cette relation Pygmalion-protégé, monstrueuse d’égotisme et d’excès, Soderbergh la filme avec son habituel mélange de classe et de discrétion, de premier degré et de distance amusée. (...) Une manière aussi belle qu’inattendue pour le cinéaste de tomber le rideau.

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

Télérama

par Frédéric Strauss

[POUR] Une mise en scène d'un superbe classicisme (...) : Soderbergh reste assez en retrait pour éviter la caricature, assez proche des personnages pour ne pas les observer en voyeur.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Cahiers du Cinéma

par Gaspard Nectoux

C’est là que s’arrête Soderbergh : au moment exact où les sentiments indicibles prennent le pas sur les gestes définis, et où la mise en scène doit pour les représenter balayer les impératifs réalistes. C’est ce saut dans le vide qui manque au Soderbergh fin-de-carrière, cet abandon du concret pour mieux voir la force des sentiments.

TF1 News

par Romain Le Vern

Le savoir-faire de Steven Soderbergh fait que l'on ne s'ennuie jamais et procure un plaisir réel rien que pour ses interprètes masculins dans des postures, des costumes et des situations surprenantes. (...) On n'a jamais vu Michael Douglas dans un tel état (...). Face à lui, Matt Damon est parfait (...).

La critique complète est disponible sur le site TF1 News

Critikat.com

par Théo Ribeton

Si Soderbergh a certes bien saisi l’attrait tragique de cette prédestination, qu’il écrit savamment au goutte à gouttes, effeuillant peu à peu l’ivresse enthousiaste des premiers temps, il en fait aussi un cap dévorant, où l’on ne peut que guetter les premiers signes de destruction du couple, et ne jamais vraiment croire à son amour.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Télérama

par Pierre Murat

[CONTRE] Aucune audace. Aucune invention. Aucune surprise. Que du prévisible : on s'attend à un déluge de mauvais goût kitsch ? On l'a. A un numéro insupportable de Michael Douglas ? On l'a. A des scènes fielleuses entre une grande folle et un blondinet vieillissant ? On les a... 

La critique complète est disponible sur le site Télérama
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top