Mon Allociné
Looper
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Looper" et de son tournage !

Retrouvailles

Looper marque la troisième collaboration entre le réalisateur Rian Johnson et le comédien Joseph Gordon-Levitt. Ils avaient en effet déjà travaillé ensemble sur Brick (2005) et sur Une arnaque presque parfaite (2008), dans lequel l'acteur faisait une brève apparition.

Maquillage

Sachant que dans Looper, Joseph Gordon-Levitt interprète une version jeune du personnage de Bruce Willis, de nombreuses séances de maquillage ont été nécessaires à sa transformation : tous les matins, il passait ainsi trois heures entre les mains de professionnels chevronnés ! Il s'est également fait poser des prothèses, et ses yeux ont ensuite été numériquement modifiés pour qu'ils aient la même couleur que ceux de son aîné. Cependant, Rian Johnson précise : "On savait bien que le personnage de Joe ne ressemblerait pas exactement à Bruce Willis jeune. On a donc simplement isolé quelques caractéristiques essentielles de sa physionomie". Apparemment, cela a suffi à impressionner le héros de Die Hard, puisque Joseph Gordon-Levitt déclare qu'en voyant le résultat, "Bruce a un peu flippé". Sa partenaire à l'écran Emily Blunt a également été impressionnée : "En arrivant pour la première fois sur le plateau, j'ai à peine reconnu Joseph !", s'exclame-t-elle.

Un travail d'acteur au top

Même si la transformation physique de Joseph Gordon-Levitt saute aux yeux, ce n'est pas le seul changement que l'acteur a effectué. Pour que son personnage soit crédible, il a également modifié son jeu en l'adaptant à celui de Bruce Willis, adoptant certains de ses tics et opérant un travail sur sa voix, comme le confirme sa partenaire Emily Blunt. D'ailleurs, la comédienne a elle aussi subi des changements, bien que plus discrets : elle déclare s'être teint les cheveux et avoir bronzé pour le rôle, sans oublier son accent britannique, qu'elle a dû faire disparaître pour composer son personnage, censé être américain.

Bruce Willis... en plus jeune !

Si dans Looper, Bruce Willis se retrouve confronté à son jeune "alter-ego" (campé par un Joseph Gordon-Levitt méconnaissable), ce n'est pas la première fois que la star fait une telle expérience ! En effet, dix ans auparavant, dans Sale môme, le comédien avait déjà incarné un personnage qui se retrouvait face à lui-même plus jeune, en donnant la réplique à Spencer Breslin !

Parole de Bruce

Bruce Willis himself a été impressionné par la performance de Joseph Gordon-Levitt. Le comédien raconte une anecdote à ce propos : "On était assis à une table et Joe était en face de moi, j'étais censé lui donner la réplique, mais tout à coup, je me suis surpris à le regarder et j'ai eu un sentiment étrange : c'est vraiment bizarre d'avoir quelqu'un en face de soi qui vous ressemble, mais en plus jeune. C'est un formidable acteur : j'adore sa manière de travailler et je suis emballé par son jeu dans ce film. Il a réussi à adopter mon phrasé et mon élocution, ce qui était à la fois étrange et vraiment judicieux". Le réalisateur Rian Johnson évoque également ce moment : "On avait ces deux grands comédiens, assis l'un en face de l'autre, qui étaient en pleine discussion, et c'était un spectacle enthousiasmant. On se rapprochait de la fin du tournage et, jusque-là, on avait surtout travaillé avec Joe et Bruce séparément, si bien que c'était exaltant de les avoir réunis dans la même scène", s'exalte le cinéaste.

En famille

La bande originale de Looper a été composée par Nathan Johnson, qui n'est autre que le cousin du cinéaste Rian Johnson. Les deux hommes travaillent souvent ensemble, puisque le musicien avait déjà composé les scores de Brick et d'Une arnaque presque parfaite.

Un trailer animé

A l'occasion de la promotion du film, l'équipe de Looper a mis en ligne un trailer... animé ! A mi-chemin entre l'univers des comics, du story-board et de la peinture, cette nouvelle bande-annonce reprend les thèmes du film avec une grande originalité graphique.

Dans la peau d'un Looper !

Toi aussi, viens essayer de tuer Bruce Willis ! Le site officiel du film propose aux internautes de se glisser dans la peau d'un Looper le temps d'un jeu. Le but ? Tuer le plus de cibles possibles sans en laisser échapper aucune, et surtout pas son alter-ego du futur !

"Le Matrix de notre génération"

Au Royaume-Uni, Looper a été très bien accueilli par la critique, et les magazines Empire et Total Film n'ont pas tari d'éloge sur le film qu'ils ont qualifié de "Matrix nouvelle génération", ajoutant que Looper s'impose comme la meilleure œuvre de science-fiction depuis Les Fils de l'homme et Moon, concluant sur le fait que le cinéma n'avait pas fait mieux en matière de voyage dans le temps depuis L'Armée des 12 singes. Certains critiques américains ont quant à eux comparé le long métrage à Terminator !

Un acteur qui se donne à fond

De passage sur le plateau du célèbre Saturday Night Live pour la promotion de Looper, Joseph Gordon-Levitt n'a pas hésité à donner de sa personne puisqu'il s'est lancé dans une parodie de Magic Mike en reprenant la chorégraphie endiablée de Channing Tatum ! On ne lésine pas sur la promo !

Le voyage dans le temps

Le voyage dans le temps est un sujet récurrent au cinéma. De Robert Zemeckis (Retour vers le futur) à Alain Resnais (Je t'aime, je t'aime) en passant par Terry Gilliam (L' Armée des 12 singes), ce thème n'a eu de cesse de nourrir l'imaginaire des réalisateurs. Entre science-fiction et thriller, Looper se rapproche cependant plus de Source Code de Duncan Jones, sorti en 2011.

Jeff Daniels

Rian Johnson a engagé l'acteur Jeff Daniels pour jouer le rôle du gangster Abe dans Looper. Ce choix a été critiqué par les responsables du casting car Daniels est plutôt un acteur habitué à jouer les "gentils", et ils avaient peur que celui-ci ne soit pas crédible dans ce rôle à contre-emploi. Au final, Jeff Daniels est "formidable et nous a tous scotchés", concède Ram Bergman, le producteur.

Décors

Le film a été tourné en grande partie en Louisiane, à la Nouvelle-Orléans et à Napoleonville. L'équipe est cependant allée tourner pendant deux semaines en Chine, à Shanghai. Au départ, le scénario mentionnait Paris comme décor mais le distributeur chinois du film a proposé de modifier la destination, proposition acceptée par Rian Johnson : "Plus j'y réfléchissais, plus je me disais que c'était assez logique par rapport à l'histoire : Joe rêve de Paris, mais la Chine est une destination où un jeune homme pourrait se rendre dans l'avenir", précise le cinéaste.

Ambiance futuriste

Rian Johnson a travaillé avec le chef décorateur Ed Verreaux et le directeur de la photographie Steve Yedlin pour récréer une ambiance à la fois futuriste et réaliste : "Je voulais que l'intrigue se déroule à une époque suffisamment lointaine pour qu'on puisse prendre quelques libertés, mais pas non plus dans un futur si éloigné de nous qu'on n'ait plus aucun repère", précise Rian Johnson. "Il fallait qu'on comprenne que la situation de l'être humain s'est dégradée, que l'économie s'est effondrée et que les usines ne tournent plus. C'est pour cela que les voitures ont une trentaine d'années. Les gens extrêmement riches roulent dans des voitures neuves, mais la grande majorité de la population n'a que de vieilles voitures", ajoute Ed Verreaux.

La machine à voyager dans le temps !

Rian Johnson et Ed Verreaux ont confié s'être inspirés de livres d'histoire pour concevoir le design de la machine à voyager dans le temps : "Rian m'a montré une photo de la toute première bombe atomique, surnommée "Gadget" (...). Dès que j'ai découvert ça, j'ai compris ce qui me restait à faire. J'ai cherché un style rétro, très dépouillé, et réaliste. Le plus important, c'était que le spectateur croie que la machine fonctionne – car de toute façon, ce qui compte en réalité, c'est de s'attacher à la progression de l'histoire", affirme le chef décorateur.

Pour ne rien Looper

Pour ne pas vous retrouver démuni face à certains termes utilisés dans le film, voici un petit lexique pour briller en société : en premier lieu, un Looper est un tueur de seconde zone qui travaille pour la mafia du futur. Ses victimes sont envoyées à son époque et il est chargé de se débarrasser de leur cadavre. On croisera également des personnages appelés les portes-flingues ; ce sont des gangsters beaucoup mieux entraînés et chevronnés. Ils détestent les Loopers qu'ils considèrent comme des incompétents. On entendra ensuite parler de Métapsychiques. En 2040, environ 15% de la population a développé des facultés métapsychiques. Il ne s'agit pas d'un réel pouvoir mais plutôt d'un don banal et peu utile, qui sert surtout à frimer. Enfin, les Loopers utilisent une arme spéciale pour tuer leurs victimes ; cette arme, appelée mousqueton, s'avère pratique pour des tueurs peu doués comme les Loopers car elle permet de tuer une cible facilement à une distance de seulement quelques mètres.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Radin ! (2016)
  • Les 7 Mercenaires (2016)
  • Brooklyn Village (2016)
  • Morgane (2016)
  • Juste La Fin Du Monde (2016)
  • La Danseuse (2016)
  • Miss Peregrine et les enfants particuliers (2016)
  • Aquarius (2016)
  • Victoria (2016)
  • Dogs (2016)
  • Bridget Jones Baby (2016)
  • Cézanne et moi (2016)
  • Frantz (2016)
  • Kubo et l'armure magique (2016)
  • War Dogs (2016)
  • Le Pape François (2015)
  • L'Odyssée (2016)
  • Deepwater (2016)
  • Brice 3 (2015)
  • Une autre vie (2013)