Brazil
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,1 pour 8 620 notes dont 555 critiques  | 
  • 278 critiques     51%
  • 125 critiques     23%
  • 41 critiques     8%
  • 46 critiques     8%
  • 30 critiques     6%
  • 25 critiques     5%

555 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Luna Tik

8 abonnés | Lire ses 47 critiques |

   4 - Très bien

Le décalage entre le rêve et la réalité.Les gens formatés, sous la dictature de la norme. L'indifférence des puissant ou des riches face a la détresse des plus faibles. L'amour impossible...Une folle tragédie haute en couleur, un peu comme la notre. Il existe (ou a existé) 2 fins à cause des Prod qui voulait une certaine fin et le réalisateur une autre.

NeoLain

103 abonnés | Lire ses 4450 critiques |

   4 - Très bien

Terry Gilliam déploie les ailes de son Brazil au grand public. C'est un des films des plus personnels de sa part. Brazil se veut complexe et certains pourront soit comprendre peu de choses ou soit être combler. En tout cas, tout l'art farfelu de mister Gilliam est mise avant, une ambiance rétro-futuriste totalitaire. L' idée fondatrice s'absorbe George Orwell mais aussi d'innombrables influences comme Metropolis ou bien encore Les Sept Samouraïs. Ma première vision fut très nourri par la curiosité, et je pense que je me contenterai d'une seule vision comme une dernière, car une seconde si elle s'impose, il est probable que le film ne m'emballe plus autant qu'au départ.


Davidhem

47 abonnés | Lire ses 329 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Original, flamboyant, coloré, grandiose, métaphorique, prenant, bluffant, extraordinaire, les éloges à l'égard du film de Terry Gilliam sont tous mérités. Pendant plus de deux heures, le spectateur assiste à un film hors du commun, qui dépasse l'imagination. Le film date de 1985 et malgré son âge, il remporte le coeur de toutes les générations. Jamais un réalisateur ne nous avait offert jusque-là un monde futuriste présenté de cette manière. Le film est un savant mélange de comédie, de science-fiction, de thriller et d'horreur. Le résultat donne un cocktail détonnant qui fige le spectateur à son siège et qui lui offre une jouissance visuelle incontestable. Aucun défaut, que des qualités. Il ne sert à rien de dévoiler l'intrigue puisqu'elle est tellement compliquée, ponctuée d'un nombre de rebondissements tellement ahurissants que l'on en reste scotché. Nous éprouvons tout, le rire, la peur, l'action, l'intérêt. Le long-métrage est volontairement satirique, il critique la société de consommation dans tous ses paramètres. Chaque plan est minutieusement travaillé, chaque image apporte sa contribution au scénario, un scénario très riche, très dense, possédant une profondeur saisissante. Quand on termine de regarder ce tourbillon, on éprouve l'impression que le réalisateur a compris tous les phénomènes de la société contemporaine comme le refus de vieillir avec la chirurgie esthétique, les interrogatoires d'Etat qui se résument à des tortures, la cupidité du patron, des employés qui ne songent qu'à une chose lorsque celui-ci ne les surveille pas, s'amuser, se divertir sur le lieu du travail par le biais de la télévision, des erreurs judiciaires épouvantables qui conduisent à la mort de pauvres innocents, des hommes et des femmes désespérés qui ne pensent qu'à se révolter, renverser le système petit à petit en commettant de nombreux attentats terroristes, des hommes qui profitent de ce système dictatorial dans lequel celui qui dénonce un renégat de cette société est grassement récompensé soit par une grosse somme d'argent soit par une promotion dans le monde du travail, des femmes qui parlent pour ne rien dire et qui se soucient en tout et pour tout uniquement de leur silhouette et de la finesse des traits de leur visage, des hommes riches qui passent leur temps à flirter avec les femmes pour une histoire de sexe, bref un monde futuriste qui ressemble énormément à celui dans lequel nous vivons aujourd'hui. Comment échapper à ce système d'hommes et de femmes qui agissent comme des robots au lieu de se comporter comme des humains? Le film donne une réponse radicale lors du dénouement à cette question qui nous taraude tous si un jour ce genre de monde devait prendre forme dans la société qui est la nôtre. Au final, Terry Gilliam réalise et signe une oeuvre majeure, indispensable, sublime dans la forme et terrifiante dans le fond. Un chef-d'oeuvre intemporel!

ouroboros360

0 abonné | Lire ses 8 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

A voir absolument! Le chef d’œuvre de Terry Gilliam. Un scenario surprenant, des personnages loufoques, un univers démentiel, des situations incongrues... etc Ce film vous transporte de l'euphorie au dégout, du rire au désespoir, de l'amour à la cruauté, du rêve au cauchemar effroyable. Tant d'emotions vous traverse dans ce film qu'il faut un peu de temps pour comprendre tout ce qui s'est passé en vous. A ceux qui croient aller voir 1984 sachez bien que ce n'est pas le livre d'Orwell que vous allez voir. Terry Gilliam a supplanté le livre pour sortir ce film encore plus déjanté que les monthy pythons, un vrai bijou! Unique.

totoro35

40 abonnés | Lire ses 1785 critiques |

   4 - Très bien

Avec ce film désormais culte, l'ex Monty Python va connaître ses premiers gros déboires avec Hollywood. Si le tournage, plutôt lourd, offrira une totale liberté au cinéaste, la Universal (détentrice des droits de diffusion sur le territoire nord-américain) va massacrer le film dans les grandes largeurs, sabrant près d'une heure de métrage et transformant un final à l'origine apocalyptique et cauchemardesque en vulgaire happy end (dieu merci, nous autres européens auront eux la chance de le découvrir de sa version originale). Ce qui va avoir pour résultat de rendre le message de Gilliam encore plus pertinent, le monde qu'il dépeint, enfer bureaucratique et déshumanisé régie par des règles totalement absurdes et contradictoires où le culte de l'apparence règne en maître, n'étant pas si éloigné d'une certaine mecque du cinéma, où l'on doit parfois passer par nombre de grattes papier pour changer ne serais-ce qu'une malheureuse ligne de dialogue. Bien qu'il s'en défende (mouais), Terry Gilliam signe une sorte d'adaptation officieuse et complètement frappadingue du "1984" d'Orwell, délire sur pellicule visionnaire et fascinant, parfois longuet et un peu cheap (ce qui fait son charme) mais sincère, bourré d'idées géniales et infiniment poétique. Du grand art.

Condemned

2 abonnés | Lire ses 85 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Chef d’œuvre du cinéma, Brazil mêle tous les genres avec brio et donne une vision époustouflante de justesse du monde de demain voire d’aujourd’hui. A la réalisation on retrouve Terry Gilliam qui livre le film le plus abouti de sa carrière, l’univers créé est sombre, réaliste, dur et à la fois majestueux et fantasmagorique. On a ici une vision futuriste qui se montre plutôt d’anticipation par moment (chirurgie esthétique, fichage, hyper-administration) et plutôt fantaisiste « à la Gilliam » à d’autre moment (gags hilarants, les conduits, voitures, loupes), cette vision à deux niveaux fait qu’aujourd’hui, 25 ans après la sortie du film, c’est un véritable délice à regarder. La BO orchestrale est grandiose et colle à la perfection à l’univers de Gilliam. Les acteurs jouent juste, Pryce (Lowry) et Greist (Jill) sont très complices et leur relation est parfaitement retranscrite Le scénario est superbe, sorte de conte d’amour dans un futur triste et sombre. La fin est une des scènes les plus marquantes du cinéma et les 2 niveaux rêves/réalité de Lowry sont fantastiques. Brazil est une claque, un véritable chef d’œuvre du cinéma : beau, drôle, anticipateur et qui fait en plus réfléchir sur notre société occidentale actuelle, un film que tout le monde devrait avoir vu au moins une fois dans sa vie. 5/5

ledpacks

4 abonnés | Lire ses 159 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Une oeuvre d'art, aussi étrange qu’irréelle. Le film impressionne encore plus par son style visuel que par son histoire. Chaque plan, chaque instant renvoie à une référence culturelle, du futurisme rappelant le Metropolis de Fritz Lang à l'oppressante société que décrit George Orwell dans 1984. C'est donc surtout visuellement que ce film est extraordinaire, aussi virtuose que Blade Runner. Il semble être tantôt un rêve, tantôt un cauchemar, tantôt les deux à la fois. Durant la première partie du film, on pourra être un peu dérouté par le manque de fil conducteur et d'évolution du personnage, mais l'univers que nous montre Terry Gilliam est si recherché, stylisé qu'au final on se laisse bercer par les images. C'est un mindfuck incroyablement réussi et hyper maîtrisé où on retrouve toute l'inventivité de l'ex Monty Python. Bien qu'il abandonne l'humour anglais, il garde une certaine ironie sur le monde réel qui donne un coté visionnaire à l'oeuvre.La deuxième moitié est encore meilleure, passant la vitesse supérieure au niveau du scénario, et toujours aussi merveilleux graphiquement. Le tout agrémenté des musiques brésilienne paradisiaques en total décalage avec la vision totalitaire du film, ce qui renforce encore son aspect irréel. Bien qu'un peu spécial, ce film est une pure merveille.

docteur-lili

0 abonné | Lire ses 36 critiques |

   4 - Très bien

Déconcertant, surprenant, délirant ! Génial pour les amateurs d'OVNIS cinématographiques !!!!!!!!!!

Retxed

4 abonnés | Lire ses 464 critiques |

   3.5 - Bien

Ce film d'anticipation a de trés bonnes idées et un scenario trés bon mais un probléme de taille,un manque d'exploitation de ses idées,ainsi le film est par moment extremement lent et d'autre trop rapide. On retiendras neanmoins une severe critique mais moins poignante que dans s'autre film comme V pour Vendeta ou encore le fils de l'homme,la faute un humour omnipresent et parfois pas bien placé

Xavi_de_Paris

14 abonnés | Lire ses 1580 critiques |

   4.5 - Excellent

Un O.V.N.I. cinématographique que "Brazil", mélange entre "Orange mécanique" et "Le Procès" d'Orson Welles, largement inspiré du culte "1984" de George Orwell. Réalisation impeccable, réflexion politique imparable et rythme enlevé : le bonheur, quoi !

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Brazil Bande-annonce VO
23 032 vues
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #17 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #16 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #15 - 5 courts métrages à déguster
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné