Mon Allociné
Brazil
Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques presse Photos VOD Blu-Ray, DVD
Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
4,2
9284 notes dont 589 critiques
51% 301 critiques
22% 129 critiques
8% 49 critiques
8% 49 critiques
6% 33 critiques
5% 28 critiques

589 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
Kloden

Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 996 critiques

2,0Pas terrible
• Publiée le 07/01/2016

Susciter l'étonnement par un univers original ne dispense pas d'une vraie écriture. Le scénario de ce Brazil est aussi pauvre dans son écriture (ses discussions dystopiques ont déjà été tant de fois répétées depuis 1984 qu'elles perdent tout impact) que fouillis et sans progression identifiable. Tout juste voit-on les rêves du personnage se briser petit à petit contre un système sans pitié. Mais cela est amené sans un vrai sens de la symbolique et surtout, le personnage de Jonathan Pryce se doit en conséquence de conserver une bonne part de sa naïveté initiale pour que le tout fonctionne. Cela m'a vite amené à un agacement rédhibitoire devant un personnage au départ sympathique mais incapable d'évoluer réellement. On pourra dire que la fin est réussie et que l'humour satirique (ou potache selon les situations) de Gilliam fonctionne bien dans sa retranscription d'un univers malade, mais cela ne sauvera pas un film largement surcoté, qui confirmait la difficulté de la carrière solo de Terry Gilliam à décoller sur un plan artistique, après un Jabberwocky pourtant très réussi. Une déception.

ArtVanCastel

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 13 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 10/10/2015

Après l'engouement en l'an 1984 pour le bouquin du même nom, l'ancien Monthy Python Terry Gilliam posa ses mirobolantes couilles d'acier sur la table et créa son propre univers dystrophique. Ainsi naquit Brazil. N'ayant rien à voir avec le pays d'Amérique latine, Brazil se déroule dans une ville étrange contrôlée par un ordinateur géant. L'univers glauque de ce film d'anticipation fait peur car le propos est tout à fait crédible (le monde régit par la bureaucratie d'un ministère de l'information, les gens contrôlés par ce même ministère, des fonctionnaires se battant pour une place plus élevée ne connaissant pas même le nom de leurs enfants, les routes pleines de panneaux publicitaires...), le tout saupoudrée d'absurde monthypythonesque exagérant les propos, les rendant plus forts. Le héros est un rêveur cherchant la femme de sa vie, sa quette et ses idéaux broyée par la société monstrueuse, comme la bataille qu'a du livrée Gilliam contre les producteurs pour sortir ce film en entier, est d'un pathétisme très attachant. Les acteurs livrent un jeu parfois quasi-absurde mais toujours sur le bon ton du film et l'ambiance sonore et très bien gérée. Les decors et costumes sont somptueusement effrayent. Un chef d'oeuvre de Terry Gilliam.

christine D.

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 52 critiques

0,5Nul
• Publiée le 22/09/2015

C'est laid, c'est incompréhensible, c'est ininteressant, c'est ennuyeux, c'est prétentieux mais c'est en couleur..

Empereur Palpoutine

Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 194 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 07/09/2015

Je viens de découvrir ce magnifique chef d'oeuvre de Terry Gilliam. Que dire ! Magistral, immense film aux décors titanesques. Brasil (probablement écrit sous LSD) est doté d'une couche graphique des plus psychédéliques. Le scénario est universel, traite de la condition humaine avec une justesse inégalée. Les inventions farfelues et originales de Brazil en font un cas unique en son genre. Enfin, Brazil est un rêve à moitié éveillé, du quel il faudrait faire une longue analyse psychologique. Le jeu d'acteurs quand à lui est superbe.

ManoCornuta

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 1 112 critiques

3,0Pas mal
• Publiée le 24/08/2015

Brazil est avant tout un énorme délire visuel orwellien, où Terry Gilliam s'ingénie à filmer avec de grands effets de style des décors à la laideur repoussante, passant les clichés des grandes réalisations à la moulinette de son esprit parodique. Le film est une métaphore des tracasseries administratives, où Gilliam dénonce tout ce qui étouffe nos sociétés modernes. C'est finement pensé, mais trop de longueurs finissent par nuire au propos. Le casting est intéressant, même si c'est surtout Jonathan Pryce qui focalisera l'attention avec une composition magistrale, les autres rôles étant soit purement utilitaires, sot terriblement sous-développés. Un grand spectacle kitsch, auquel il manquera au final un poil de mordant et des dialogues plus consistants pour être franchement inoubliable.

David B.

Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 309 critiques

1,0Très mauvais
• Publiée le 16/08/2015

Ce film, sorti dans les années 80, créait un univers futuriste mais qui vu de maintenant a très nettement vieilli. Attiré par les critiques élogieuses, je n'ai pas du tout été sensible à son côté loufoquerie-burlesque-absurdité, très présent.

Wolfa

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 26 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 09/08/2015

L'un de mes grand classiques ! Chef-d'œuvre incontestable de Terry Gilliam mettant en scène Jonathan Pryce, Sam Lowry petit bonhomme dans une société rétro-futuriste du XXe siècle complètement réglementée, « paperassisée », sans amour, sans liberté, non.. juste une vie formatée où tu travailles avec ton imper, ton chapeau, sans dire mots dans un paysage « tuyautisé », pollué, laid bref le rêve kafkaïen ! Un cauchemar certes, mon Dieu j'espère que ce n'est pas notre avenir mais un rêve devant sa télé ! J. Pryce n'a pas eu de très grands rôles à part celui-ci, dommage car il démontre un réel talent d'acteur. Il interprète un anti-héros, on peut le dire, un peu pathétique, maladroit, un type normal menant sa vie comme chacun dans ce monde étrange se doit de la vivre, a l'air ni heureux ni malheureux, juste là point. Mais, il tombe amoureux de Jill Layton (Kim Greist), une terroriste ne jouant évidemment pas dans le même terrain que celui du Ministère de l'Information de Central Services (M.O.I), organisation d'État surveillant tout dans laquelle travaille Sam Lowry. Un amour impossible dans une dictature qui va donner du fil à retorde à l'acteur. Robert de Niro fait partie de l'équipe en jouant Harry Tuttle technicien chauffagiste, porte bonheur du personnage principal. Un rôle ma foi rare dans le film mais c'est de Niro.. génial quoi. D'autres acteurs jouent dans le match comme Bob Hoskins et Ian Holm. Les effets spéciaux sont loufoques et suspects mais comprenons que c'est un film de 1984, anglais avec un budget pas si énorme que ça. Pourtant, il en a fallu du matériel pour les costumes, les décors carrés et stricts, les gadgets rétro-futuristes comme les machines à écrire-ordinateur avec écran très louche.. Une musique magnifique très soignée en harmonie avec le film. La fin est à couper le souffle la première fois, en tout cas, une des meilleures fin de l'histoire du cinéma !

Nnni

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 4 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 08/07/2015

Brazil a peut-être été mon premier film culte, l'un de ceux que l'on voit et revoit sans jamais se lasser... D'autant plus c'est un film à tiroir, dont on ne peut apprécier toutes les subtilités en un seul visionnage. Cette parodie de Kafka, à la fois glaçante et burlesque joue, à l'image de son héros, sur un registre tout aussi grandiose que dérisoire. L'univers labyrinthique tout empli d'une bureaucratie tentaculaire absurde épaulée par des cohortes de fonctionnaires bornés et de machines délicieusement rétro et inefficaces est une perfection du genre. Jonathan Price est également parfait dans son rôle ambivalent de fonctionnaire modèle, minuscule rouage du système que ses rêves vont gripper, un peu à son corps défendant. A voir aussi pour Robert de Niro, étonnant dans le rôle d'un improbable justicier de la tuyauterie, là où le tuyau est l'information...

Je suis mort.

Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 802 critiques

0,5Nul
• Publiée le 18/06/2015

Donnant vie à ce cauchemar, Terry Gilliam livre ici l'un des films référence concernant les sociétés totalitaires, dans le sillage de ''Metropolis (1928)'' ou encore ''Blade Runner (1983)''. Sa vision apporte son lot de particularités comme l'utilisation de l'humour, qu'il l'emploie non pas désamorcer la désespérance de son récit mais pour appuyer la dimension absurde des situations. Filmé de façon organique, dont la tuyauterie omniprésente rappelle les viscères d'une créature monstrueuse. La cité prend alors une existence autonome et semble littéralement diriger ses habitants. Ce film est la description cauchemardesque d'un monde en plein totalitarisme, qui rappelle cruellement le nôtre et dont la vérité n'est pas très loin dans notre propre réalité. Un film visionnaire, comme l'avait fait Kubrick avec son ''2001'' à l'époque, deux protagonistes attachants et identifiables qui se rebellent contre cette société malsaine de cette pure dictature, Brazil est unique en son genre, les acteurs sont très naturels d'ailleurs. Le ''Fight Club'' des années 80, en bien plus dense et intelligent sans tomber dans le superflu, dérangeant, flippant et complètement passionnant. Il ne doit en aucun cas être pris à la légère, à chaque vision sa qualité s'amplifie, le film culte par excellence ou mêmes les rêves les plus fous deviennent réciproquement des cauchemars ambulants. Ce film en dit tant, à travers l'ambiance et les images, la musique et les acteurs, il y a forcement un avant et un après Brazil...

PAUL G.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 11 critiques

3,0Pas mal
• Publiée le 15/06/2015

A la fois drôle et inquiétant , triste mais aussi déjanté

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top