Brazil
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • VOD, DVD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,1 pour 8 723 notes dont 566 critiques  | 
  • 282 critiques     51%
  • 128 critiques     23%
  • 43 critiques     8%
  • 47 critiques     8%
  • 31 critiques     6%
  • 25 critiques     4%

566 critiques spectateurs

Trier par Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
I Fucking Like Movies

12 abonnés | Lire ses 134 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Brazil est un film loufoque qui vous passionera ou vous rebutera. Si vous le regardez avec une grande ouverture d'esprit, vous passerez au-dela des apparences et peut-etre adhererez-vous a cet esprit si special. En effet ce film est un hymne au reve qui vous transporte avec brio dans la vie d'abord trop monotone d'un homme trop ordinaire qui se complait dans sa petite existence tranquille. Le film fonctionne vraiment comme un reve, passant de situations improbables en situations dejantees, au coeur d'une societe completement folle a l'image de son "ministry of torture". C'est au coeur de ce monde qui semble aller bien trop vite qu'on suit avec gourmandise des personnages hauts en couleurs, rehausses par le contexte et les decors et costumes en carton-pate. Le film ne va nulle part et dans tous les sens a la fois, et c'est fait de telle maniere que ca en devient positif. Brazil est drole, triste, gai, captivant, effrayant et tres sombre au final, ce qui contraste beaucoup avec la joyeuse petite melodie qui vous rentrera dans la tete avec insistance. On dit de ce film que c'est une satyre geniale de la societe, qu'il pousse a la reflexion sur notre mode de vie et qu'il faut le visionner encore et encore pour saisir tous les messages du film. Sans doute devrai-je le revoir dans ce cas, car s'il y a sans doute un peu de tout ca, je prefere y voir un conte poetique qui celebre le reve, la liberte et la joie de vivre. Gardez l'esprit ouvert et preparez-vous a toutes les surprises.

Livith Muse Irry

0 abonné | Lire ses 10 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Mon film culte absolu. Mon adoration devant ce film va au delà des mots, difficile de retranscrire cette émotion si particulière qui ne survient que devant de très rares films : humour absurde et noir, critique des dérives de notre société (bureaucratie, publicité, chirurgie esthétique) et surtout place au REVE ! Et plein de petits passages formidables comme de Niro en plombier rebelle, finissant par se faire bouffer par la paperasse comme il l'avait prédit... Enfin, 30 ans après, on retrouve presque dans la vie réelle la scène avec la route bordée de panneaux publicitaires en continu : il suffit d'atterrir à l'aéroport de Hanoi au Vietnam et de prendre une voiture pour le centre-ville pour se rendre compte que Terry Gillam avait déjà tout compris...


Malevolent-Reviews

226 abonnés | Lire ses 3006 critiques |

   4.5 - Excellent

Dès son premier film solo, Jabberwocky, Terry Gilliam a su dévoiler son talent unique : un univers sombre voire pessimiste, des séquences absurdes (issues de ses frasques avec les Monty Python), un humour noir déjanté et un sens du visuel extraordinaire qui repousse toutes les limites. Il l'avait une fois de plus prouvé avec l'exaltant Bandits Bandits, il récidive une fois encore avec son troisième long-métrage, Brazil, qui sera considéré pour beaucoup comme son meilleur film, qui va aller encore plus loin dans l'imaginaire déroutant du réalisateur britannique... Une mouche vient perturber un employé dans le bureau de regroupement d'une puissante entreprise, se fait écraser et tombe dans une machine à écrire, écorchant le nom d'un simple cordonnier. À partir de là, tout va dégringoler dans cet univers futuriste déjanté où la chirurgie esthétique est monnaie courante, où les travailleurs à la chaîne regarde en traître la télévision, où il faut un formulaire pour faire quoi que ce soit et où Sam Lowry, pauvre petit archiviste sans histoire, s'évade à travers des rêves fantasques où il combat des monstres terrifiants et essaie d'attendre un amour impossible. Le simple cordonnier a été arrêté et exécuté sans procès tandis que le véritable homme recherché, un plombier hors-la-loi, va faire la rencontre fortuite de Lowry, l'entraînant malgré lui dans ses aventures. Brazil raconte à peu près ça dans une version courte. Dans une version plus longue, difficile à détailler, Brazil parle de plusieurs choses toutes plus folles les unes que les autres. Il parle de régime totalitaire cher à George Orwell, de stupidités matérialistes gangrénant la société actuelle, de l'importance mais aussi du danger de croire en ses rêves et de la difficulté pour certains de grandir. Des thèmes chers à Gilliam qui sont ici exposés de la manière la plus réussie possible, à travers une mise en scène folle pleine d'ingénieuses trouvailles visuelles, de séquences oniriques palpitantes (le combat contre le samouraï géant est à tomber) et de passages bourrés d'un humour noir aussi hilarant que déstabilisant (la joute verbale contre les plombiers, le dîner au restaurant...). Mené par l'excellent Jonathan Pryce, alors découvert dans La Foire des Ténèbres, le long-métrage nous entraîne dans une folle péripétie située dans les entrailles d'une ville bordélique où se mêlent rêves, cauchemars et incertitudes pour une épopée hors du commun, faisant de Brazil un chef-d'œuvre intemporel qui continue d'émerveiller les pauvres Sam Lowry que nous sommes tous.

http://malevolentreviews.fr/film-brazil/3222

Version Originale

0 abonné | Lire ses 18 critiques |

   4.5 - Excellent

Brazil! Ce film m’a marqué a jamais. Il fait partie de ces films complètement délirant dont on se demande ce qui a pu se passer dans la tête du réalisateur. On apprend à rentrer dans le monde fantasmatique de monsieur Terry Gilliam.

http://www.version-originale.org/brazil/

Sunwalker

0 abonné | Lire ses 7 critiques |

   3.5 - Bien

Avant de voir un film de Terry Gilliam il faut être préparé mentalement! Brazil ne fait pas exception on s'ennuie presque pendant la première heure puis ça part vraiment dans tout les sens! J'ai eu énormément de mal à rentrer dans cet univers si particulier au départ et je peux comprendre la déception de certains : De Niro a un tout petit rôle. L'histoire est tout de même très intéressante Sam tente de s'échapper de la triste réalité de la vie, des obligations, du travail par le rêve. Ce qui m'a justement accroché ainsi que l'histoire d'amour qui va naître entre Sam et la femme de sa vie, les séquences de rêves sont vraiment incroyables, esthétiques et très poétiques. Certaines images/situations sont angoissantes car absurdes on passe du burlesque au sinistre, de la joie à la tristesse... Je ne pensais jamais voir de telles images! Ce film à le mérite de nous faire réfléchir sur l'absurdité de notre quotidien. Je ne le conseille pas à tout le monde, mais c'est définitivement un classique.

Gillot07

0 abonné | Lire ses 16 critiques |

   4 - Très bien

J'Adore ! A voir absolument, bien que le film aie vieilli, il est de plus en plus d'actualité. Attention, âmes sensibles et moutons de panurge, certaines scènes risquent de vous être intolérables ! loOl

guzu

0 abonné | Lire ses 91 critiques |

   2 - Pas terrible

Sans doute de trop haut vol pour moi. J'ai vu le film, j'ai pas vraiment tout compris (sans doute parce que j'ai du m'y prendre à deux fois pour le regarder). Je viens de lire le résumé Allociné, et là - oui, ça devient clair et ça donnerait même envie de le voir. Mais en repensant à ce que j'ai vu, je ne comprends pas trop que ce film soit culte. La musique est bien mais mis à part l'acteur principal (et encore) ça reste assez mal joué.. L'univers m'a beaucoup fait penser à Kafka (le cauchemar de la bureacratie etc) - mais c'est tellement brouillon.. Ca part dans tous les sens. La fin est pas mal mais je trouve qu'elle ne suffit pas à rattraper le film.

-BartMan-

16 abonnés | Lire ses 165 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Donnant vie à ce cauchemar, Terry Gilliam livre ici l'un des films référence concernant les sociétés totalitaires, dans le sillage de ''Metropolis (1928)'' ou encore ''Blade Runner (1983)''. Sa vision apporte son lot de particularités comme l'utilisation de l'humour, qu'il l'emploie non pas désamorcer la désespérance de son récit mais pour appuyer la dimension absurde des situations. Filmé de façon organique, dont la tuyauterie omniprésente rappelle les viscères d'une créature monstrueuse. La cité prend alors une existence autonome et semble littéralement diriger ses habitants. Ce film est la description cauchemardesque d'un monde en plein totalitarisme, qui rappelle cruellement le nôtre et dont la vérité n'est pas très loin dans notre propre réalité. Un film visionnaire, comme l'avait fait Kubrick avec son ''2001'' à l'époque, deux protagonistes attachants et identifiables qui se rebellent contre cette société malsaine de cette pure dictature, Brazil est unique en son genre, les acteurs sont très naturels d'ailleurs. Le ''Fight Club'' des années 80, en bien plus dense et intelligent sans tomber dans le superflu, dérangeant, flippant et complètement passionnant. Il ne doit en aucun cas être pris à la légère, à chaque vision sa qualité s'amplifie, le film culte par excellence ou mêmes les rêves les plus fous deviennent réciproquement des cauchemars ambulants. Ce film en dit tant, à travers l'ambiance et les images, la musique et les acteurs, il y a forcement un avant et un après Brazil.

borgborg

3 abonnés | Lire ses 272 critiques |

   4.5 - Excellent

Brazil reste l'un des films de science-fiction les plus envoûtants et poétiques qui soit, en particulier grâce à sa bande originale planante à souhait. Terry Gilliam nous vend littéralement du rêve avec un grand R, à travers les mésaventures improbables de son héros auquel l'on s'attache et s'identifie facilement. À la fois drôle, entraînant et cruel, Brazil nous dépayse avec son esthétisme kitsch (avec notamment des tuyaux omniprésents), ses séquences souvent délicieusement absurdes et ses personnages farfelus (comme la mère de Sam Lowry et les fonctionnaires). Au-delà de son aspect divertissement assumé, le film propose aussi une critique acerbe du totalitarisme et de l'administration envahissante, faisant directement référence à un certain 1984 de George Orwell. Brazil est un must absolu pour tout fan de science-fiction intelligente qui se respecte.

Florian Malnoe

9 abonnés | Lire ses 301 critiques |

   2 - Pas terrible

Décidément, Terry Gilliam, que ce soit pour la science-fiction traditionnelle (L'Armée des 12 singes), ou la science fiction burlesque avec donc ce "Brazil", je n'accroche vraiment pas. Et pourtant Dieu sait que j'apprécie particulièrement les films d'anticipation aux histoires dystopiques et tout, mais là c'est vraiment... spécial... très spécial...c'est anglais quoi... ce film n'est pourtant pas dénué de bonne idée avec par exemple ce scénario assez original à la base qui prend avec dérision et ironie les travers de notre société, ou même avec ce pitch scénaristique en lui même où un bug informatique dérègle toute cette societé, mais Gilliam n'exploite pas bien ça en profonfeur et surtout, semble ici ne jamais trouver son juste milieu et se perd dans ce qui peut s'apparenter à un melting-pot des genres assez fouillis et vain dans sa globalité. comme cela a déjà été dit ça oscille entre de la sf, du drame, de la comédie, de la romance ... etc et aucun de ces genres n'est bien dévelloppé au final, ça tend donc vers un exercice des styles frisant l'excès de style justement... Si bien que l'on finit par s'emmêler les pinceaux d'un point de vu narratif. Je voulais dire aussi que l'intrigue s'essouffle à partir du second tiers notamment, mais encore faudrait-il que ça se lance véritablement... c'est bourré de longueur, longuet (d'où je fais un pléonasme ?), la mise en scène et la réflexion se veulent poétiques, parfois métaphoriques et fantasmagoriques, mais tout ça ne prend jamais, et l'ensemble est tellement décousu et pas drôle pour moi (je ne suis vraiment pas sensible à l'humour Monty Pithon, que ce soit dans les dialogues ou bien avec les gags en eux mêmes ) donc on s'ennuie ferme. Mention spéciale au rêve à la con récurrent de ce fontionnaire benêt : d'un chiant abyssal tellement ça n'apporte rien au récit... en plus de ça le héro a le charisme d'un bloc de parpaing, donc pour être intéressé par ces états-d'âme ou bien son sort... Et comme je ne suis pas sensible non plus à l'artistique global du film à part un pan d'architecture par ci par là et quelques clins d'oeil à des classiques de sf, ça fait que j'ai du me forcer pour resté jusqu'au générique final avec ce dénouement qui joue la carte de l'imaginaire si j'ai bien compris. Je ne lui trouve que peu d'intérêt en définitif à part peut-être la bande-sonore vraiment bien dans le ton du film (même si là encore l'excès de certaines autres musiques finit par nous fatiguer) ainsi qu'une bonne petite galerie de personnage bien loufoque comme avec la mère de ce protagoniste principal ou bien évidemment ce second rôle campé par le peu présent De Niro. Pour finir sur l'interprétation globale là je n'aurais en revanche pas grand chose à reprocher à ce Brazil , c'est parfaitement dans le ton du film, c'est ce à quoi je m'attendais et ça le mérite de ne pas trop faire dans le cabotinage je trouve; à part avec la VF peut-être mais sinon c'est relativement bien dosée de ce côté là. Nouvelle déception donc pour ce nouveau Gilliam que je me faisais une joie de découvrir à l'avance.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Brazil Bande-annonce VO
26 554 vues
Playlists
20 vidéos
Délires, insolites, dérapages : en 2014 on a vu...
15 vidéos
Best-of 2014 - Danse (et chante) avec les stars d'Hollywood
6 vidéos
LA SHORT PAUSE #21 - 5 courts métrages à déguster
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné