Brazil
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • VOD, DVD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,1 pour 8 855 notes dont 572 critiques  | 
  • 285 critiques     51%
  • 130 critiques     23%
  • 43 critiques     8%
  • 47 critiques     8%
  • 31 critiques     6%
  • 26 critiques     5%

572 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Forrest 10

23 abonnés | Lire ses 261 critiques |

   4.5 - Excellent

1984 est un livre plein d'idées politiques et sociales qu'il est impossible d'adapter à l'écran. Voilà pourquoi l'adaptation du célèbre livre de Georges Orwell au cinéma passa un peu inaperçue, contrairement à Brazil, que, pour ma part, je considère comme la réelle adaptation de 1984. Certes, plus de big brother, des personnages et un univers différents, mais l'idée, dans le fond, reste la même : un monde où tout est contrôlé et où la liberté d'expression est réduite à néant. Le génie de Gilliam est de créer tout un univers loufoque autour de ce thème. Un univers fou. Un univers à la fois drôle et effrayant. Un univers où une simple faute de frappe mènera à une suite de conséquences tragiques. Gilliam alterne les séquences de la vie réelle avec les séquences de rêve de Sam Lawri, le personnage principal ( interprétation magistrale de Jonathan Pryce ). Ce mélange de futur et de rêve créé un univers surréaliste propre à Gilliam. Les effets spéciaux sont bons et le monde loufoque est très bien représenté. Mes seuls regrets auront été quelques longueurs et le fait de ne pas avoir beaucoup vu le personnage de Robert De Niro ( un de les acteurs préférés ). Toutefois, pour finir sur une note positive, le film délivre quand même un sublime message d'espoir, la très belle chanson Brazil ( qui donne son nom au film ) m'est restée très longtemps dans la tête et la fin est l'une des plus magnifiques de l'histoire du cinéma.

Pierre-Alain L.

83 abonnés | Lire ses 79 critiques |

   4.5 - Excellent

Certains films sont indéniablement ancrés dans notre mémoire, ils constituent à nos yeux, une valeur inestimables qui les distinguent des autres et les rendent légendaires... Brazil fait partie de ces films que j'admire tant. Dans un univers digne d'un roman d'Orwell ou motif kafkaïen, Sam Lowry, un héros la tête plein de rêves, cherche par tous les moyens de s'évader d'un monde dirigé par la bureaucratie et l'armée. Terry Gilliam nous livre une oeuvre rétro-futuriste remarquable. Ce sont de subtiles mises en scène quand bien même audacieuses et visionnaires que le cinéaste a imaginé. L'histoire conclue sur une note très sombre, ce qui cristallise d'autant plus ma fascination pour ce film, éternellement magique à mes yeux.


PERICLES429

0 abonné | Lire ses 11 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Le chef d'oeuvre de Terry Gillian. Tout y est réuni : originalité, maîtrise technique, émotion... Une réécriture personnelle et réussie du roman 1984. A ne pas louper !

gregbutton

7 abonnés | Lire ses 450 critiques |

   2 - Pas terrible

Il y a quelques éléments bien intéressants, une satire de la société de l'apparence physique, de la paperasse à excès qui complique tout, bureaucratique jusqu'à l'absurde. Mais on se perd entre le rêve et la réalité, bien compris que c'etait le but, m'enfin ça parait être de l'anticipation sous drogues dures. Peut être que je suis passé à côté mais ça parait quand même trés (trop) décousue par moment.. Certains décors et éléments de réalisation ont extrêmement mal vieillit aussi..

GermanMax

31 abonnés | Lire ses 1127 critiques |

   1 - Très mauvais

Depuis que je m’intéresse au cinéma, je crois bien n’avoir jamais vu un film aussi référencé que « Brazil ». En effet, ce film fait de nombreux clins d’yeux à des œuvres phares du cinéma ou de la littérature. Notamment au « 1984 » de George Orwell, roman écrit en 1948. Je crois aussi n’avoir jamais vu un film aussi inventif que celui-ci. Inventif, référencé, coloré, décalé, incontournable, les adjectifs sont nombreux pour qualifier ce film considéré comme l’œuvre phare de Terry Gilliam. « Brazil » est une critique des sociétés totalitaire. On voit clairement que ceux qui s’opposent au régime sont fichés comme étant des ennemis de l’état, sont immédiatement traqués par une milice agressive et sont mis à mort. Tout cela rappelle fortement « 1984 » et son Big Brother, bien que Gilliam ait toujours affirmé ne s’être jamais inspiré du roman d’Orwell. Pour moi, il n’y a pas de doutes, « Brazil » fait partie des films les plus singuliers que j’ai pu voir. Mais cela n’empêche pas que je n’ai pas adhéré une seule seconde à ce film. En lui-même, le film est bien loin d’être mauvais, ce serait limite hérétique de dire ça. Mais c’est du Gilliam, et j’ai beaucoup de mal avec le style du bonhomme. J’ai pas aimé non plus les personnages. Celui qui est interprété par Jonathan Pryce est tout bonnement insupportable et on aurait envie de l’acheter pour lui mettre des claques. Et quel dommage que l’on voit si peu Robert De Niro, qui par sa seule présence arrive à bonifier les trois scènes dans lesquelles il apparaît. Puis j’ai pas aimé l’histoire. Ça part dans tous les sens, Gilliam poussant une nouvelle fois son délire au maximum. Pourtant, en règle générale, j’aime bien ce qui est décalé, mais là, ça n’est pas passé. Mais entendons nous bien, je le redis encore une fois pour éviter tout malentendu, « Brazil » est tout sauf un mauvais film. La clé pour l’apprécier, c’est d’être un adepte du genre prôné par son réalisateur.

Nico Delpo

2 abonnés | Lire ses 150 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Un film référence. "Brazil' est un excellent film d'anticipation, porté par de très bon acteurs . Un chef d'oeuvre du genre.

Anemrod

2 abonnés | Lire ses 40 critiques |

   3 - Pas mal

Film pour le moins intéressant! Intéressant, e visionnaire! Les acteurs sont tout à fait à la hauteur, l'histoire (qui traîne un peu par moments) convainc, et le message, transmis en humour noir, est multiple et intriguant. Même si ça a un peu vieillit, ça reste à voir!

I Fucking Like Movies

13 abonnés | Lire ses 165 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Brazil est un film loufoque qui vous passionera ou vous rebutera. Si vous le regardez avec une grande ouverture d'esprit, vous passerez au-dela des apparences et peut-etre adhererez-vous a cet esprit si special. En effet ce film est un hymne au reve qui vous transporte avec brio dans la vie d'abord trop monotone d'un homme trop ordinaire qui se complait dans sa petite existence tranquille. Le film fonctionne vraiment comme un reve, passant de situations improbables en situations dejantees, au coeur d'une societe completement folle a l'image de son "ministry of torture". C'est au coeur de ce monde qui semble aller bien trop vite qu'on suit avec gourmandise des personnages hauts en couleurs, rehausses par le contexte et les decors et costumes en carton-pate. Le film ne va nulle part et dans tous les sens a la fois, et c'est fait de telle maniere que ca en devient positif. Brazil est drole, triste, gai, captivant, effrayant et tres sombre au final, ce qui contraste beaucoup avec la joyeuse petite melodie qui vous rentrera dans la tete avec insistance. On dit de ce film que c'est une satyre geniale de la societe, qu'il pousse a la reflexion sur notre mode de vie et qu'il faut le visionner encore et encore pour saisir tous les messages du film. Sans doute devrai-je le revoir dans ce cas, car s'il y a sans doute un peu de tout ca, je prefere y voir un conte poetique qui celebre le reve, la liberte et la joie de vivre. Gardez l'esprit ouvert et preparez-vous a toutes les surprises.

Livith Muse Irry

1 abonné | Lire ses 10 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Mon film culte absolu. Mon adoration devant ce film va au delà des mots, difficile de retranscrire cette émotion si particulière qui ne survient que devant de très rares films : humour absurde et noir, critique des dérives de notre société (bureaucratie, publicité, chirurgie esthétique) et surtout place au REVE ! Et plein de petits passages formidables comme de Niro en plombier rebelle, finissant par se faire bouffer par la paperasse comme il l'avait prédit... Enfin, 30 ans après, on retrouve presque dans la vie réelle la scène avec la route bordée de panneaux publicitaires en continu : il suffit d'atterrir à l'aéroport de Hanoi au Vietnam et de prendre une voiture pour le centre-ville pour se rendre compte que Terry Gillam avait déjà tout compris...

Malevolent-Reviews

239 abonnés | Lire ses 3031 critiques |

   4.5 - Excellent

Dès son premier film solo, Jabberwocky, Terry Gilliam a su dévoiler son talent unique : un univers sombre voire pessimiste, des séquences absurdes (issues de ses frasques avec les Monty Python), un humour noir déjanté et un sens du visuel extraordinaire qui repousse toutes les limites. Il l'avait une fois de plus prouvé avec l'exaltant Bandits Bandits, il récidive une fois encore avec son troisième long-métrage, Brazil, qui sera considéré pour beaucoup comme son meilleur film, qui va aller encore plus loin dans l'imaginaire déroutant du réalisateur britannique... Une mouche vient perturber un employé dans le bureau de regroupement d'une puissante entreprise, se fait écraser et tombe dans une machine à écrire, écorchant le nom d'un simple cordonnier. À partir de là, tout va dégringoler dans cet univers futuriste déjanté où la chirurgie esthétique est monnaie courante, où les travailleurs à la chaîne regarde en traître la télévision, où il faut un formulaire pour faire quoi que ce soit et où Sam Lowry, pauvre petit archiviste sans histoire, s'évade à travers des rêves fantasques où il combat des monstres terrifiants et essaie d'attendre un amour impossible. Le simple cordonnier a été arrêté et exécuté sans procès tandis que le véritable homme recherché, un plombier hors-la-loi, va faire la rencontre fortuite de Lowry, l'entraînant malgré lui dans ses aventures. Brazil raconte à peu près ça dans une version courte. Dans une version plus longue, difficile à détailler, Brazil parle de plusieurs choses toutes plus folles les unes que les autres. Il parle de régime totalitaire cher à George Orwell, de stupidités matérialistes gangrénant la société actuelle, de l'importance mais aussi du danger de croire en ses rêves et de la difficulté pour certains de grandir. Des thèmes chers à Gilliam qui sont ici exposés de la manière la plus réussie possible, à travers une mise en scène folle pleine d'ingénieuses trouvailles visuelles, de séquences oniriques palpitantes (le combat contre le samouraï géant est à tomber) et de passages bourrés d'un humour noir aussi hilarant que déstabilisant (la joute verbale contre les plombiers, le dîner au restaurant...). Mené par l'excellent Jonathan Pryce, alors découvert dans La Foire des Ténèbres, le long-métrage nous entraîne dans une folle péripétie située dans les entrailles d'une ville bordélique où se mêlent rêves, cauchemars et incertitudes pour une épopée hors du commun, faisant de Brazil un chef-d'œuvre intemporel qui continue d'émerveiller les pauvres Sam Lowry que nous sommes tous.

http://malevolentreviews.fr/film-brazil/3222

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Brazil Bande-annonce VO
30 443 vues
Playlists
10 vidéos
AlloCiné... Nostalgie !
15 vidéos
Les Avengers font le buzz
14 vidéos
Moins fast, moins furieux : les blockbusters US parodiés !
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné