Brazil
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,1 pour 8 381 notes dont 542 critiques  | 
  • 274 critiques     52%
  • 121 critiques     23%
  • 39 critiques     7%
  • 44 critiques     8%
  • 30 critiques     6%
  • 24 critiques     5%

542 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Roy Batty

11 abonnés | Lire ses 78 critiques |

  5 - Chef d'oeuvre

"Brazil" est, selon moi, le premier chef-d’œuvre de Terry Gilliam. Ce film montre avec noirceur et cynisme une société futuriste complètement contrôlée et hiérarchisée, dans laquelle tous les gens sont "robotisés" et où la seule échappatoire sont les rêves. "Brazil" gagne d’ailleurs toute sa force de sa fin géniale, à la fois très noire et ouverte malgré tout. Une de mes fins préférées, à n'en pas douter. Jonathan Pryce est parfait dans son rôle d’homme timide, soumis aux règles, mais qui va peu à peu s’en émanciper dans son désir de trouver la femme de ses rêves (très bien jouée par Kim Greist). Les rares apparitions de de Niro sont géniales. Les nombreux seconds rôles sont tous marquants (de Ian Holm à Bob Hoskins en passant par Michael Chapman). Ajoutons à cela des décors impressionnants, des effets spéciaux réussis et une bonne musique de Michael Kamen. En résumé, "Brazil" est un des joyaux de la science-fiction.

Lucien G.

10 abonnés | Lire ses 4 critiques |

  4.5 - Excellent

Excellent film ! A la fois absurde et poétique, le réalisateur nous livre ici une belle dystopie où règne la folie. Pour tous les amateurs du cinéma, à voir absolument !


kinophil

3 abonnés | Lire ses 239 critiques |

  4.5 - Excellent

Décalé, tordu, loufoque, mélange de Prévert et Kafka, de grand spectacle et de réflexion philosophique qui ne se prend pas au sérieux, Brazil est un conte naïf, un film à la poésie délirante dans la veine de ceux de Tim Burton ou du tandem Jeunet/Caro, marqué par univers graphique sombre, la prédominance de l’imagerie et de l’artifice, l'invention poétique à base de bric-à-brac décoratif et de grands mouvements d’appareil. On voyage dans un monde kitsch et irréel où la réalité côtoie l'absurde, en anticipant sur un futur dramatique. Restant un grand film par les délires d'invention du scénario et la maestria de la réalisation, trente après, certaines scènes (comme celle du combat avec le Samouraï) paraissent un peu longuettes et parfois lassantes dans l'excès et la débauche visuel.

Somchanh

20 abonnés | Lire ses 351 critiques |

  5 - Chef d'oeuvre

Terry Gilliam nous sert un cocktail particulier, touchant toutes les générations, mais qui cependant n’affecte pas tous les cœurs. En effet, cette distinction est essentiellement due à la manière dont le film a été tourné. Il serait fort judicieux d’éclaircir la zone d’ombre entourant le déluge de ce dernier. On constate une présentation originale d’une ville bureaucratique par la législation et l’autorité d’un Big Brother tout à fait malveillant. S’instaure alors un système sauvagement maîtrisé, au gré d’une population se vidant de sa liberté et de ses espoirs. Ajoutons également les inégalités de classe sociale, il s’agit d’un renversement exemplaire. Gilliam a choisi de construire une vie significative, celle du héros, afin de percer un sens moral suivant ses choix. Il s’avère que ce que l’on attendrait ne nous parvienne pas de la manière dont on le souhaiterait… D’où l’échange et le mélange parfumés de genres et d’émotions parfaitement assaisonnés. On ne laisse que le poids au spectateur, celui du jugement. Un fardeau déconcertant qui reste malgré tout nécessaire à l’objectif de l’œuvre. Il suffira de lui ôter toute liberté, à l’exception du rêve. La plus grande toute, à la fois effroyable et sympathique. Tout cela pour remettre en question la place de la machine, ainsi que notre humanité dans un avenir « proche ». Bien que ce ne soit qu’approximatif, le fait de se projeter dans un temps antérieur ou à venir, permettra alors de discuter la volonté humaine face à ses bêtises historiques.

lenferre

9 abonnés | Lire ses 193 critiques |

  0.5 - Nul

Ce film confirme une chose, je n'adhère pas du tout au style de Terry Gilliam

HuGoo78

1 abonné | Lire ses 390 critiques |

  4 - Très bien

Terry Gilhiam décrit une société où tout est contrôlée par l'administration, et où tout le monde est formaté à faire ce qu'on lui demande! Un jeune homme refuse de sombrer dans l'ennui, et la vie morose que cette nouvelle société lui offre. Pour cela il rêve à moitié, en rencontrant des personnages, où chaque action et rencontre qu'il fait, on ne sait pas trop si c'est son imagination ou la réalité! On a l'impression d'assiter à un fim de David Finch, ce film fait réfléchir, et une merveille créative. Je dois dire avoir du mal à tout cerner, et à mon avis plusieurs visionnages sont nécessaires pour comprendre et interpréter tout ce qu'il se passe à l'écran. J'ai hâte de le revoir.

Raw Moon Show

27 abonnés | Lire ses 393 critiques |

  5 - Chef d'oeuvre

Terry Giliam affirme que le cinéma a plus que jamais vocation à nous faire réfléchir en voyageant... Quitter la terre ferme, nous évader, rallier le Brésil comme Sam Lowry, le temps d'une chanson. Brazil est ce merveilleux voyage...

http://lesfilmsderamuntxo.blogspot.fr/2013/06/b...

arthur s.

0 abonné | Lire ses 38 critiques |

  5 - Chef d'oeuvre

dans les 10 meilleurs films de tous les temps l'univers est compact ordonné génial futuriste original sans vieillir les acteurs absolus le film est un manifeste avec de l'onirisme un chef d'oeuvre absolu

Roub E.

17 abonnés | Lire ses 860 critiques |

  5 - Chef d'oeuvre

L enfer administratif vu par le talent de Terry Gilliam. Un de ses films les plus imaginatifs et abouti, un sommet de drôlerie de rêverie par l absurde.

Grouchy

44 abonnés | Lire ses 959 critiques |

  5 - Chef d'oeuvre

De retour pour une nouvelle plongée dans le monde délirant de Gilliam, nous nous éloignons des univers médiévaux et anciens de ses précédents films pour rencontrer la fusion entre l'imaginaire du réalisateur et l'industrie. Gilliam développe un monde inspiré du cinéma soviétique et expressionniste, multipliant les références : les décors à la Metropolis ou encore l'escalier de Potemkine. L'univers visuel est toujours aussi audacieux et riche, par des décors gigantesques ( on est tétanisés par la "salle" d'interrogatoire en intérieur de réacteur nucléaire ) dont les fondations sont faites de tuyaux, autrement dit de vers qui rongent la ville comme celle-ci et ses dirigeants rongent la population. On regrette un peu que le scénario parte comme d'habitude dans tous les sens, pour arriver à la fin classique : ce n'était qu'un rêve. Dommage que Palin n'aie pas un rôle de méchant hyper approfondi. Si le film de Gilliam est majestueux et à saluer pour son aspect artistique, il aurait fallu un peu plus de stabilité scénaristique.

Précédente Suivante
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • ...
  • 55

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Merci Qui? N°94 - "Brazil"
Merci Qui? N°94 - "Brazil"

22 587 vues

5 vidéos liées à ce film
Playlists
7 vidéos
20 ans après : Qu'a dit le cinéma du génocide rwandais ?
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #8 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos qu'il fallait voir cette semaine
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné