Mon AlloCiné
Toy Story
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Toy Story" et de son tournage !

Un désir d’authenticité

Une des préoccupations centrales des créateurs du film consistait à rendre les jouets les plus vivants possible, comme en témoignent les propos du producteur Ralph Guggenheim : "La qualité du jeu des personnages de Toy Story parvient à vous faire croire que les jouets sont vivants. Après avoir vu le film, vous ne regarderez plus jamais vos jouets ou ceux de vos enfants comme avant. Finalement, Toy Story n’est peut-être pas une histoire imaginaire..."

Une collaboration

Toy Story résulte de la collaboration entre les Studios Disney et les Studios Pixar. Pixar a apporté ses compétences techniques en matière d’effets spéciaux, tandis que Disney était en charge de tout ce qui concernait la strucure narrative et le processus de création du long métrage.

Un "buddy movie"

Pour donner corps à l’histoire de Toy Story, centrée sur les aventures entre deux personnages qui ne se ressemblent pas, John Lasseter s’est inspiré de 48 heures, Midnight Run et L' Arme fatale, trois "buddy movie" des années 1980 fonctionnant sur un duo improbable : "C’est un genre que personne n’avait réellement exploré dans le domaine de l’animation. Nous y avons vu un grand potentiel pour réaliser un film avec des personnages forts. L’idée de base d’un “buddy movie”, c’est de mettre en scène 2 personnages au caractère résolument opposé et de les placer dans une situation qui les oblige à collaborer et à se remettre en cause. Cela permet de traduire à l’image toutes les étapes de leur évolution, et cela offre de grandes possibilités en termes d’interprétation."

Un énorme succès

A sa sortie en 1995, Toy Story devient rapidement le plus gros succès commercial de l'année, en engrangeant des recettes d’environ 190 millions de dollars aux Etats-Unis, et de plus de 360 millions de dollars dans le monde. Au succès commercial s’ajoute le succès critique, le film ayant été nominé pour trois Oscars (Meilleure musique, Meilleure chanson originale et Meilleur scénario original). John Lasseter reçoit également un Oscar d’honneur pour sa contribution à l'évolution technique du cinéma.

La technologie au service des personnages

Si Toy Story fait partie des films qui ont révolutionné le cinéma d'un point de vue esthétique, John Lasseter insiste tout de même sur le fait que les moyens techniques mis en œuvre ne prennent sens que parce qu’ils sont au service d’un scénario de qualité, au sein duquel interagissent des personnages intéressants : "Ce film a nécessité des performances dans le seul but de faire partager au spectateur une aventure jusque-là impossible à filmer. C’est un peu comme si Buzz et Woody avaient attendu que nous soyons techniquement capables de raconter leurs folles aventures. (…) L’histoire et les personnages sont notre première préoccupation : ce sont eux qui commandent à tout ce que nous faisons. Il est bien sûr possible de stupéfier le public avec une technologie entièrement nouvelle, mais lorsque les gens quittent la salle, ce sont les personnages qu’ils ont gardé en mémoire."

John Lasseter

John Lasseter, le réalisateur de Toy Story, a par la suite mis en images d’autres films d’animation à succès (toujours chez Pixar), comme Toy Story 2 en 1999 ou Cars en 2005. Il a également participé à la production de tous les films de Pixar sortis à ce jour.

A l'origine...

Le processus de création du film a duré 4 ans. C’est en 1991 que John Lasseter propose une idée à Disney, celle d’un jouet oublié par une famille sur une aire d’autoroute…

Révolution technique

Diffusé en salles en 1995, Toy Story est le premier long métrage réalisé entièrement en images de synthèses, donc par des images intégralement produites par l’informatique. De par ses caractéristiques technologiques inédites en son temps, le film a initié une nouvelle manière de concevoir le cinéma d'animation, et représente ainsi un tournant décisif dans l’histoire du septième art.

Trouver des noms...

L'idée du prénom de Buzz provient de l'astronaute Buzz Aldrin, et celle de Woody d'un acteur familier des films de John Ford, Woody Strode.

Woody et Buzz

John Lasseter s'est inspiré de l'un de ses propres jouets pour créer le personnage de Woody (le pantin au look de cowboy), tandis que l'idée du personnage de Buzz l'Eclair lui a été soufflée par les figurines GI Joe. De part leurs caractéristiques opposées, ces deux héros donnent ainsi forme à ce buddy movie : “Buzz l’Eclair incarne le jouet idéal de tout petit garçon, un jouet sur lequel vous craquez et qui éclipse tous les autres. Woody est ce que nous avons tous eu : un jouet usé jusqu’à la corde, dont personne d’autre ne voudrait, mais que vous adorez”, explique John Lasseter. Le scénariste Andrew Stanton poursuit en insistant sur le fait qu'"il fallait que le pantin soit l’opposé absolu d’un jouet spatial. C’est ainsi que nous en avons fait un cowboy. Le duo fonctionnait en complémentarité : la vieille école et les nouvelles frontières...”
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • Independence Day : Resurgence (2016)
  • Les Chatouilles (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Un homme pressé (2018)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • En liberté ! (2017)
  • Floride (2015)
  • Un Amour impossible (2018)
  • Les Bonnes intentions (2018)
  • Overlord (2018)
  • Suspiria (2018)
  • Mauvaises herbes (2017)
  • Les Animaux fantastiques (2016)
  • Fou d'amour (2015)
  • Capharnaüm (2018)
  • Independence Day (1996)
Back to Top