Mon AlloCiné
    Terminator: Dark Fate
    Note moyenne
    3,0
    28 titres de presse
    • 20 Minutes
    • Filmsactu
    • GQ
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Parisien
    • Libération
    • Mad Movies
    • Sud Ouest
    • Cahiers du Cinéma
    • La Voix du Nord
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Le Point
    • Les Fiches du Cinéma
    • L'Express
    • Première
    • Rolling Stone
    • Télé 7 Jours
    • Télé Loisirs
    • Télérama
    • aVoir-aLire.com
    • CinemaTeaser
    • Critikat.com
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Inrockuptibles
    • Ouest France
    • Le Figaro

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    28 critiques presse

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Ajouter un sixième volet à la saga « Terminator » ne semblait pas indispensable depuis que James Camerons’était fait remplacer à la réalisation. Et pourtant, Terminator, Dark Fate de Tim Miller constitue une excellente surprise !

    Filmsactu

    par Pierre Champleboux

    Osé et franchement bien amené.

    La critique complète est disponible sur le site Filmsactu

    GQ

    par Alexandre Lazerges

    Ce Terminator fonctionne comme une madeleine de Proust savoureuse à souhait [...].

    La critique complète est disponible sur le site GQ

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    Un film au scénario ingénieusement agencé pour recycler les éléments de la saga, notamment des deux premiers numéros, et qui intègre joliment le paramètre du temps qui a passé, y compris pour Schwarzy, le Terminator de base…

    Le Parisien

    par La Rédaction

    Un faux remake, aux scènes d'action spectaculaires et affichant des effets spéciaux toujours aussi dingues.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Libération

    par Camille Nevers

    Produit par James Cameron et conçu comme la fin de sa trilogie initiale, le film est un honnête reboot parfois très inspiré.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Mad Movies

    par Marc Toullec

    Socialement, politiquement et même philosophiquement engagé, "Terminator : Dark Fate" n’est évidemment pas film à sacrifier le spectacle dans le seul but de délivrer des messages. Au contraire, le spectacle les porte.

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Tim Miller à la réalisation ("Deadpool") se surpasse. Quant au récit, il s’autorise à faire de l’humour tout en fustigeant la politique migratoire des États-Unis à la frontière mexicaine.

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

    Cahiers du Cinéma

    par Jean-Sébastien Chauvin

    Dommage que cet enchevêtrement complexe où la frontière entre organique et inorganique vacille, où le féminin colore le blockbuster testostéroné d’une étrange aura, ne soit pas davantage habité par Tim Miller, parfois bon à la réalisation mais sans réelle vision. Dark Fate n’en reste pas moins très plaisant.

    La Voix du Nord

    par Catherine Painset

    Ce girl power, abdication de la testostérone, est l’une des forces du film, qui sinon récite les recettes du succès : intrigue linéaire et limpide, voire naïve, scènes d’action spectaculaires, ennemi indestructible et impassible... L’autre réjouissance, c’est le retour de Linda Hamilton en Sarah Connor (...).

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Le Journal du Dimanche

    par Barbara Théate

    Amusant.

    Le Monde

    par Jacques Mandelbaum

    C’est ici, bien sûr, que l’impertinence de Tim Miller allège un film par ailleurs assez routinier, en poussant le personnage de Sarah Connor aux confins d’une Madame Foldingue et en conférant au T800 une famille, un métier (drapier) et une passion avouée pour la décoration d’intérieur.

    Le Point

    par Philippe Guedj

    Sans rien révolutionner, ce 6e Terminator déploie assez d'énergie et de respect du spectateur pour remplir sa mission et racheter en partie une franchise en perdition.

    La critique complète est disponible sur le site Le Point

    Les Fiches du Cinéma

    par Thomas Fouet

    Sixième volet de la franchise, "Dark Fate" opère l'effacement pur et simple des trois opus précédents. Ce que le film gagne en fidélité à l'esprit initié par James Cameron - ici producteur et coscénariste -, il le perd en ludisme, en invention et en charge théorique.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    L'Express

    par Christophe Carrière

    Bref, rien de très nouveau dans le futur, si ce n'est une jolie tendance girl power, quelques astuces (faciles) de scénario, un peu de mise en scène dans les séquences d'action, un bon gros kif lors du retour d'Arnold...

    Première

    par Sylvestre Picard

    Divertissement plus qu’honnête, le sixième Terminator, mené par Linda Hamilton et Mackenzie Davis, déploie beaucoup d’efforts pour ressembler au Jugement dernier (le film, pas l’événement).

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Rolling Stone

    par Jessica Saval

    Si les ongles enfoncés dans les accoudoirs et le pop corn dans la bouche on ne s’ennuie pas un instant, on ne peut finalement pas passer outre la vacuité de ce sixième volet.

    La critique complète est disponible sur le site Rolling Stone

    Télé 7 Jours

    par Isabelle Magnier

    Cameron en est le producteur et le coscénariste, et cela se voit : les courses-poursuites sont folles et les clins d'oeil de la partie.

    Télé Loisirs

    par Thomas Colpaert

    Un retour aux sources spectaculaire, même si le propos pèche parfois par naïveté [...].

    Télérama

    par Frédéric Strauss

    Ce ­retour gagnant de Terminator est surtout assuré par un scénario qui respecte le principe simple et imparable des origines : taper sans fin sur une machine qui ne s’arrête jamais

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    aVoir-aLire.com

    par Laurent Cambon

    Rien de nouveau sous le soleil chaotique, avec ces monstres d’acier increvables, sinon que le temps de l’égalité homme femme fait son apparition dans les films d’action et que pour héroïne, à la machine, on préfère une femme augmentée. C’est plaisant, mais le genre peine à se renouveler.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    CinemaTeaser

    par Aurélien Allin

    Moins calamiteux que le nanardesque Terminator Genisys, ce soft reboot en forme de suite directe à Termonator 2 n’est pas glorieux pour autant.

    La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

    Critikat.com

    par Anthony Moreira

    Outre qu’il réduise le T-800 à un simple fétiche, ce retour renseigne sur la schizophrénie d’un projet qui se veut progressiste et qui pourtant nage dans une constante nostalgie, dans l’ombre de son imposant modèle.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Dernières Nouvelles d'Alsace

    par Thibault Liessi

    Mais malgré ces changements, on a la désagréable sensation de revoir le même film qu’en 1991, en moins bien. Rien ne vient surprendre le spectateur. C’est le plus gros défaut de Dark Fate : être correct sans être marquant. À se demander si le retour de James Cameron était aussi nécessaire…

    La critique complète est disponible sur le site Dernières Nouvelles d'Alsace

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    Le pire, c’est que ce sixième « Terminator » n’est pas mauvais.  (...) Mais ni les chemises de bûcheron de la star ni les rides de Linda Hamilton ne suffisent à gripper cette machine à recycler aux scènes d’action sans âme, symptomatique de ce qu’est devenu le divertissement selon Hollywood.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Inrockuptibles

    par Jean-Marc Lalanne

    Avec ses scènes d’action trop (et pas très bien) découpées (à rebours des plans-séquences ahurissants de "Gemini Man"), son robot labile qui recycle sans aucun apport tous les tours du vieux T-1000 de 1991, le film est bien en peine de susciter ce petit ébahissement devant des prodiges formels, préalable contractuel de la franchise.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Ouest France

    par Sylvestre Picard

    Le principal intérêt du film ? Linda Hamilton, de retour dans la peau de Sarah Connor.

    Le Figaro

    par Etienne Sorin

    James Cameron et Arnold Schwarzenegger sont de retour pour Terminator: Dark Fate, un nouvel épisode réalisé par Tim Miller. Mais la veine semble à bout de souffle.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top