Mammuth
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   2,6 pour 2 960 notes dont 722 critiques  | 
  • 97 critiques     13%
  • 168 critiques     23%
  • 108 critiques     15%
  • 94 critiques     13%
  • 73 critiques     10%
  • 182 critiques     25%

722 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
timM32

4 abonnés | Lire ses 310 critiques |

   3 - Pas mal

Apparemment, il existe plusieurs autres films de ce "genre", un peu décalé, un peu bizarre. Je ne les ai pas vu, mais j'ai bien aimé celui-là. La mise en scène "vieillotte" n'est pas désagréable du tout, et le cadrage n'est pas mauvais en soi. C'est surtout un gros casting, du personnage principal, au petit vieux qu'on aperçoit juste 2 minutes (Philippe Nahon), et un scénario (oui, car il y en a un !) intéressant. Mais je n'ai pas du tout digéré le final, qui nous fait rester sur notre faim quand même... Dommage.

Kalie

2 abonnés | Lire ses 607 critiques |

   2.5 - Moyen

On trouve dans ce fim le meilleur et le pire de l'univers de Groland et des Deschiens. Les répliques décalées de Yolande Moreau sont souvent drôles (la scène du puzzle ou à une cliente au rayon poissonnerie : "Il a des arêtes ?" "oui, ça s'appelle un poisson" "c'est quoi comme poisson ?" "du dauphin"). J'aime bien certaines scènes sous forme de sketches mordants (la dispute avec le boucher du Super U ou Depardieu, très bourrin avec son caddie entre deux voitures sur le parking...). La réalisation est minimaliste. La photographie est plutôt laide avec des gros grains. Parfois, le cadrage est hasardeux pour coller à la réalité. Certaines scènes se suivent sans cohérence. Les rencontres de Serge lors de sa quête aux "papelards" sont tour à tour cocasses (le fossoyeur, Poelvoorde sur la plage etc.), glauques (Serge et un cousin s'entre-masturbant pour fêter leurs retrouvailles, la nièce très bizarre etc.) ou sans intérêt (la fausse handicapée). La présence d'Isabelle Adjani en fantôme d'une accidentée de la route est déconcertante et pas bien amenée dans le film. Le ton est vraiment misérabiliste. Les personnages sont asservis par leur travail et leur patron (Yolande à la supérette mutée au rayon poissonnerie...). Le résultat, bien terne sur la forme, est trop déroutant sur le fond pour m'être sympathique. Je conseillerais "Mammuth" uniquement aux amateurs de films expérimentaux ou aux fans de Depardieu, ici plus vrai que nature.


hpjvswzm5

22 abonnés | Lire ses 430 critiques |

   4.5 - Excellent

J'avais été frustré d'avoir raté Le Grand soir en salles (j'espère le voir bientôt), mais pour une fois qu'on peut compter sur la télé pour nous offrir des films de qualité je ne me plains pas au contraire. Comme d'habitude je dirais, ce genre de films provoque un rejet du grand public trop habitué à bouffer d'un côté les blockbusters qui se suivent et se ressemblent à tel point qu'on est très très rarement surpris par l'un d'entre eux (heureusement ça arrive) et de l'autre des films à oscar académiques parfois élevés au rang de chef-d'oeuvre (exemple type : Forrest Gump). J'en vient à la triste conclusion que le public ne voit plus du cinéma mais des films. Du coup quand on leur met devant les yeux du cinéma (c'est-à-dire quelque chose qui sort de l'ordinaire pour eux mais qui ne reste pas moins du cinéma), ils le rejettent. Si je prends la peine de construire ce raisonnement, ce n'est pas pour montrer à quel point j'suis trop fort et tous ceux qu'aiment pas c'film c dé gro nul. Loin de là, je trouve simplement dommage qu'à cause de la standardisation du cinéma on n'apprécie plus à sa juste valeur des films comme Mammuth. Pire, quand je vois certains dire que le cinéma français est et à toujours été merdique, j'ai mal. Je souffre vraiment intérieurement, parce que c'est dans le cinéma français comme partout : il y a les films grands publics (blockbusters et autres) qui comptent hélas plus de daubes ou de films fades que de réussites et il y a les films disons "moins grand public" qui là aussi sont plus ou moins réussis. D'abord parce qu'on encense parfois bêtement certains films parce qu'ils sont compliqués. Enfin en d'autres termes, on encense tous les "films d'auteurs" de la galaxie et on crache sur tout le reste (ce qui est tout aussi idiot que le contraire, oui moi aussi je regarde certains films pour me divertir, et si ça peut être le cas tout en étant très intelligent c'est encore mieux). Ensuite parce que souvent (comme pour tout dans l'art) l'avis est différent pour chacun, peut-être plus pour les "films d'auteurs" car certains sont tellement complexes et déconcertants qu'on peut les trouver géniaux comme nuls à chier (exemple: disons Pater ou Holy Motors, des films que j'ai vraiment aimé). Cette démonstration n'est pas là pour faire réfléchir qui que ce soit, c'est simplement une manière pour moi d'analyser la situation et de comprendre pourquoi des gens que je connais qui sont plutôt habitués aux "films grand public" mais qui sont aussi capables d'adorer des films dans le même genre (type La guerre est déclarée, bon moins "bizarre" pour quelqu'un habitué au grand public mais quand même) puisse trouver Mammuth simplement "moyen". Je suis conscient que cet avis est bien piètre, d'abord parce que je n'ai pas à débattre là-dessus pendant la moitié du nombre de caractères maximum de cette critique, ensuite parce que vous qui lirez peut-être (sait-on jamais) au détour d'une page cette critique et aurez le courage de la lire jusqu'au bout, vous direz vous sans doute "bon c'est bien beau tout ça mais quand est-ce que cet idiot/imbécile va nous parler du film?" et vous auriez raison. Je termine juste en disant ceci : on a le droit de détester n'importe quel film que je trouverais fabuleux, mais j'aime trop le cinéma pour ne pas éprouver une certaine amertume au fait que quelqu'un ne prenne pas autant de plaisir à regarder tel film que moi. Bref, tout ça pour ça, en effet. N'y allons pas par quatre chemins, Mammuth est pour moi un excellent film. Oui l'image est moche, et alors? Je ne dirais pas que c'est un défaut, tout est crade dans ce film, l'image, le cadre, la sobriété du départ à la retraite etc. La vie est moche, absurde, chiante, et ça ne l'empêche pas d'être formidablement belle. Le personnage est roublard, laid et un peu con (ba oui faut le dire), et ça ne l'empêche pas d'être touchant et libre sur sa moto. Et ce n'est pas parce que l'image est laide que c'est mal filmé, bien au contraire. La musique est superbe, une boucle de quelques secondes, si dans un jeu vidéo c'est énervant au possible là c'est sobre et beau. Depardieu est excellent, comme tous les acteurs en fait (même Poelvoorde que je n'aime pas trop d'habitude est marrant). Enfin je n'ai rien à dire, c'est un superbe film, drôle, émouvant, touchant...

ping wu

3 abonnés | Lire ses 354 critiques |

   4 - Très bien

On dirait une bd glauque,drole et parfois trash dans ses popos.Vraiment un grand film.Mammuth traine sa grande carcasse dans une société absurde et agressive.

phclavel

2 abonnés | Lire ses 306 critiques |

   2.5 - Moyen

beaucoup de bonnes critiques sur ce film, mais personnellement je n'ai pas mordu, ni au jeu de G. Depardieu, ni à la mise en scène, ni à la façon de filmer. Reste malgré tout uen satire sociale sur la façon dont les gens simples et simplets se font exploiter

vinetodelveccio

11 abonnés | Lire ses 587 critiques |

   3.5 - Bien

Parfois merveilleux, souvent exaspérant, Mammuth est un film qui vaut surtout par des moments de grâce qui éclatent subrepticement, sans prévenir et qui ravissent par leur fraîcheur, leur tendresse ou l'intelligence d'un élément de mise en scène. Gérard Depardieu est absolument immense et écrase le film de sa masse et de son talent, grâce également à une caméra placée de façon à suivre avec plaisir ce personnage singulier et attachant. Yolande Moreau, comme d'habitude a un jeu d'une délicatesse infinie et d'une drôlerie immense. Autour de cela, il ne reste pas grand chose : une histoire qui tourne en rond, des maladresses, une volonté d'en faire trop, des clichés et des lourdeurs. Dommage ; plus de simplicité et de d'humilité n'auraient pas été de trop.

Bill Socrates

44 abonnés | Lire sa critique |

   4 - Très bien

De la poésie avant-tout. Un Gérard Depardieu comme on ne soupçonnait pas qu'il puisse encore figurer. Dans la lignée d'Aaltra. Et puis des perles d'humour qui à elles seules font de ce film un objet cinématographique de grande valeur.

EricDebarnot

24 abonnés | Lire ses 862 critiques |

   3.5 - Bien

On avait oublié - honte à nous - après des décennies de rôles caricaturaux et faciles, de films sans grâce, d'apparitions publiques antipathiques, combien Gérard Depardieu était - est - un acteur sublime, lui qui fut dans sa jeunesse l'égal des plus grands. S'il n'y avait qu'une seule bonne chose à dire de "Mammuth", c'est qu'il nous rend l'immense, le génial acteur des années 70, de l'époque Duras, Blier, Téchiné, etc. La subtilité, la légèreté dont fait preuve Depardieu ici, pour donner vie à un personnage qui se prêtait pourtant à tous les excès, laissent tout simplement pantois ! On passera donc une heure et demi émerveillés devant la finesse bouleversante de chacun de ses gestes, de ses mots, et on oubliera d'autant plus facilement les (nombreuses) facettes déplaisantes du film : cette arrogance "arty" qui tire de road movie de Kevern et Delépine vers le bas, loin des modèles Wenders et Jarmusch, clairement évoqués ; cet humour "grolandien" qui en réjouit beaucoup mais me semble assez consternant de facilité ; ces excès de trivialité dépressive qui décrédibilisent nombre de thèmes pourtant pertinents (la dévalorisation du "travail bien fait", la haine de l'autre comme mode de communication systématique, la laideur du milieu urbain "moderne", et globalement la perte générale d'innocence, remplacée par un cynisme déplaisant...). Oui, on passera généreusement sur tout ce qui empêche "Mammuth" d'être du vrai, du grand Cinéma : merci, Monsieur Depardieu !

Cluny

23 abonnés | Lire ses 594 critiques |

   3.5 - Bien

La Münch Mammut est une moto allemande créée en 1968 qui présentait la particularité d'utiliser un moteur de voiture en l'occurence un NSU de 1200 cc, et dont le surnom était dû à son allure de mastodonte. C'est ce engin devenu culte qui dormait sous une bâche depuis des décennies dans le garage du pavillon de Serge et de Catherine Pilardosse que ce dernier va prendre pour partir en quête de ce qu'il appelle ses "papelards", et pour sillonner les Charentes et leurs alentours à un rythme que Catherine qualifie "de retraité". Mammuth, c'est aussi le surnom que trimbale Serge depuis des décennies, rapport à son physique massif. C'est ainsi que l'appellent spontanément tous ceux qu'il retrouve sur les lieux de ses boulots d'antan, fossoyeurs, motards, vignerons, ou videurs de boîte de nuit. Parti comme Jacques Dufilho sur son side-car dans "Une journée bien remplie" (film que j'évoquais déja dans ma critique de "Louise-Michel") avec un itinéraire bien défini, faute de partager avec le héros de Trintignant une réelle motivation, Serge se perd rapidement au fil de ses pérégrinations et des rencontres qu'il fait, voulues ou non, et le récit avec lui prend des tours et des détours de plus en plus erratiques. Ma critique de "Louise-Michel" soulignait positivement la construction de l'histoire, et situait la faiblesse du film dans la vacuité caricaturale des personnages. Je fais référence au précédent film du duo, vu que de nombreux aspects de celui-ci se retrouvent dans celui-là : le petit discours du patron (ici le pot de départ de Serge, parasité par le bruit de mastcation des collègues du récipiendaire d'un magnifique puzzle de 2000 pièces), le principe du road-movie sinueux, la présence de Yolande Moreau, Bouli Lanners, Siné, Miss Ming ou Benoît Poelvoorde, ou encore la musique de Gaëtan Roussel (ex Louise Attaque). On retrouve ici les mêmes qualités, à savoir l'existence d'une histoire plus stricturée qu'il n'y paraît s'appuyant sur une question sociale d'actualité (après les patrons voyous, les retraites), et même si certians aspects agaçants persistent, comme la scène inutilement provocatrice de la masturbation, le reproche du manque d'existence des personnages disparaît. Yolande Moreau porte la culotte du couple, et elle manifeste une ironie et une autorité qui la sort du personnage hébétée de Louise. Quant à Gérard Depardieu, il réussit l'exploit d'imposer son personnage de taiseux balourd par sa seule présence. Quelques scènes suffisent à introduire son personnage : son altercation avec le boucher du Super-U (joué par Gustave Kervern) sur l'amour du travail bien fait dans le jambon, sa piteuse tentative de réparation de la serrure des WC. Puis progressivement, il impose sa lourde carcasse à la Mickey Rourke (façon "The Wrestler ", avec en commun la charcuterie et la fantasie capillaire) à coup de fréquents silences et de rares explosions. Le principe même du road movie permet des rencontres improbables ; "Mammuth" n'y déroge pas. On croise ainsi Dick Annegan en fossoyeur chantant, Siné en patron viticole odieux, Ana Mouglalis en routarde de l'arnaque minable, avec une mention spéciale pour Bruno Lochet en V.R.P. s'effondrant après un coup de téléphone dans une salle de restaurant peuplée d'hommes seuls qui craquent à leur tour. Et puis, il y a la présence d'Isabelle Adjani, l'amour de jeunesse perdu, dont les apparitions qualifiées à juste titre de bunueliennes par Christophe Carbonne dans Première ponctue le voyage de Serge, le transformant d'une simple collecte en pélerinage sur les traces d'un passé enfoui. Tour à tour grave et léger, pamhlétaire et poétique, "Mammuth" marque une étape dans le parcours de Benoît Delépine et Gustave Kervern. Malgré la subsistance de quelques scories grolandaises, leur quatrième film présente une cohérence et une maîtrise de différents registres qui leur faisait défaut jusqu'à présent, et offre à Depardieu un de ses meilleurs rôles depuis bien longtemps. http://www.critiquesclunysiennes.com

Jessy P.

0 abonné | Lire ses 118 critiques |

   2 - Pas terrible

Un histoire inutile. Des images sales. C'est franchement pas terrible. Rien d'autre à dire.

Précédente Suivante
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • ...
  • 73

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Mammuth Bande-annonce VF
804 009 vues
Mammuth Extrait vidéo VF
38 302 vues
Mammuth Extrait vidéo (2) VF
31 564 vues
4 vidéos liées à ce film
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE spéciale Batman - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #10 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos buzz de la semaine #23
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné