Mon AlloCiné
Un Été Brûlant
note moyenne
1,9
255 notes dont 60 critiques
0% (0 critique)
5% (3 critiques)
18% (11 critiques)
10% (6 critiques)
37% (22 critiques)
30% (18 critiques)
Votre avis sur Un Été Brûlant ?

60 critiques spectateurs

chrischambers86

Suivre son activité 1035 abonnés Lire ses 10 061 critiques

1,0
Publiée le 11/08/2013
Aïe, rien à faire! Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas! Cette sèlection officielle à la 68e Mostra de Venise promettait pourtant sur le papier avec une distribution à s'en lècher les babines, qui en fait à la fois le charme et les limites: la plantureuse Monica Bellucci, le mystèrieux Louis Garrel et l'ètoile montante Cèline Sallette, sous la camèra de Philippe Garrel! Malheureusement, rien ne nous èpargnè: ça pleure, ça parle, ça repleure, ça boit, ça repleure de plus belle, ça hurle même (le rat). Le seul moment de grande èmotion est l'apparition fulgurante de Maurice Garrel (magnifiquement photographiè) dans une chambre d'hôpital qui èchange quelques mots avec son petit fils Louis! Ce fût d'ailleurs son ultime rôle avant qu'il ne rejoigne l'autre-monde quelques semaines après la sortie du film! Le reste est presque thèorique, c'est à dire dispensable! A moins que vous ayez envie de voir Monica Belluci danser dans un seul plan sèquence ? La dèception est donc à la hauteur de la filmographie de Philippe Garrel, jusque là sans tache dans tout ce que j'ai pu voir! Espèrons qu'"Un ètè brûlant" reste un accident dans ce parcours unique et prècieux...
conrad7893

Suivre son activité 113 abonnés Lire ses 1 549 critiques

0,5
Publiée le 15/12/2012
nullissimo quoi de plus une histoire plate on s'ennuie à mourir dans ce film dialogues inaudibles
fredelz

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 141 critiques

0,5
Publiée le 12/12/2012
Autant "Les Amants réguliers" était un film intéressant à plus d'un terme, autant "Un été brûlant" est à fuir, sauf peut-être pour ses effets involontairement burlesques. Chef d'oeuvre selon Libé et Les Inrocks (évidemment), pour qui jamais Monica Belluci n'a été si belle et si intelligemment filmée. Ah? Elle est pourtant d'une inexpressivité parfaite. Les conversations politiques? Une succession de perles... Le fou-rire n'est pas loin: "La révolution, il n'y a que ça, sinon, c'est la guerre. Si t'es pas pour la révolution, t'es un réactionnaire, et les réactionnaires, c'est les copains des fascistes". Tordant. Sinon, on y trouve aussi des aphorismes d'une profondeur impressionnante: "On n'est pas ensemble, on est côte à côte. L'amour et l'amitié, c'est pas pareil." Woaw. En gros, donc deux couples à la joie de vivre évidente (Elisabeth a déjà tenté plusieurs fois de suicider, Angèle en a très envie, et Frédéric se fout contre un platane parce qu'il est contrarié de perdre sa copine), gauchistes dans l'âme, qui lorsqu'ils voient des policiers arrêter des types, se fendent d'un "salaud Sarko" hyper militant. Qui fument des joints, sniffent un peu de coke, peignent des tableaux, jouent à l'acteur ou vendent "La Cause du peuple" (euh, non, "l'insurrection" en fait), et sinon glandent à Rome. Louis Garrel est encore plus tête à claques que d'habitude, surjouant jusqu'au comique toutes les émotions humaines. L'amour, l'amitié, le suicide, l'art, la révolution, une lointaine référence au Mépris de Godard... Tous les éléments étaient réunis, en effet, pour que certains critiques se caricaturent eux-mêmes dans l'ovation du vide. Merci Philippe Azoury et Serge Kagansky! Qu'est-ce qu'on deviendrait, sans vous!!
shmifmuf

Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 1 760 critiques

4,5
Publiée le 27/09/2012
La nostalgie, l'érosion des utopies, l'incompréhension entre les hommes et les femmes, la fin d'un amour, tout cela habite ce film intense où la violence et la force des sentiments n'ont d'égales que la justesse de l'interprétation. Bellucci n'a jamais été aussi bien filmée (surtout quand elle danse) et Louis Garrel prend indéniablement du galon.
NeσLaiη

Suivre son activité 157 abonnés Lire ses 4 730 critiques

0,5
Publiée le 16/11/2012
Un été quoi ?! Faut m'expliquer là ! Et vous même vous allez vous posez des questions. On va dire un hiver tellement froid qui vous laissera de glace pour cette histoire qui autant le début et la fin ne vous apportera rien. Un film d'auteur qui nous nargue par sa lenteur unanime et sans concrétisation. Le milieu de parti est tout aussi vide et nous empale définitivement. Oui il faut se rendre compte également que la beauté de Monica Bellucci peut parfois nous endormir.
pcellier

Suivre son activité Lire ses 8 critiques

0,5
Publiée le 28/10/2012
D'un ennui mortel. Plat et quasiment inaudible. Il faut être courageux pour aller jusqu'à la fin.
norman06

Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 1 205 critiques

2,5
Publiée le 27/10/2011
Poète marginal du grand écran, l'auteur des "amants réguliers" rate ici son essai : la couleur lui sied peu, le scénario et les dialogues sont ineptes, et Monica Bellucci, méritante pour s'être engagée dans un cinéma aux antipodes de son univers, ne parvient pas à faire oublier le souvenir des Christine Boisson et Anne Wiazemsky. Si le film ne mérite pas les excès d'honneur du "triangle des Bermudes" (les Cahiers/Libé/Les Inrocks), il est loin de l'indignité à laquelle veulent le réduire les défenseurs d'un cinéma aseptisé et calibré.
Maitre Kurosawa

Suivre son activité 177 abonnés Lire ses 1 243 critiques

3,0
Publiée le 07/07/2017
Dans la première moitié du film, on cherche en quoi cet été peut bien brûler. Les dialogues de Garrel sont étrangement poussifs ou ne touchent que par fulgurances et du coup peinent à incarner les couples à l'écran. La soi-disant amitié entre Paul et Frédéric peine à exister au-delà de la voix-off et, si Monica Bellucci et Céline Sallette ont rarement été aussi bien filmées, leurs personnages semblent moins intéresser le cinéaste que les protagonistes masculins. C'est finalement dans ses zones de tensions, dans l'écroulement des relations trop sagement établies que la puissance dramatique du film s'exprime enfin, jusqu'à un final qui ne sonne en aucun cas comme un passage en force puisqu'il est dévoilé en ouverture. C'est parce que l'amour entre Angèle et Frédéric ne peut plus durer que la solitude du peintre devient émouvante, de même que sa rencontre imprévue avec Paul et Elizabeth lors d'une scène nocturne qui mêle l'angoisse du suicide à la compassion sincère de ses amis, toutefois impuissants face à une telle désillusion sentimentale. Ainsi, Garrel signe un film largement imparfait mais qui se sauve en trouvant enfin ses vrais enjeux dans sa seconde partie.
pantagruelon

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 16 critiques

1,0
Publiée le 16/11/2012
Affligeant, pompeux, creux, insupportable ... Monica nous démontre à nouveau son gout prononcé pour les mauvais choix de film, hormis irréversible, et qu'elle n'est définitivement pas une actrice. Acteur livré à eux même ("Alors les Z'enfant aujourd'hui vous allez improviser sur le thème de l'onanisme artistique ...") Techniquement, rien ne rattrape cette prétention [les mots courtois me manquent] : son moisi, cadrage approximatif, éclairage déplorable, bref à fuir, ou alors pour le plaisir de se faire mal .
Pierrick G.

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 3 critiques

0,5
Publiée le 07/10/2012
Ce film se veut "intellectuel" mais ce n'est qu'un faux semblant ! Les acteurs sont là sans y être. Le scénario est creux et on s'ennuie (malgré la courte longueur du film). Bref c'est tout ce que je déteste dans ce type de cinéma "bobo".
Frédéric M.

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 288 critiques

0,5
Publiée le 29/09/2012
C'est simple, j'ai coupé au bout de 20 minutes. Il ne se passait rien et Louis Garrel était inaudible. Depuis le temps, on ne lui a pas expliquer qu'il fallait ouvrir la bouche et articuler ? Je ne regarde pas un film pour m'endormir aussi vite...
Tseg59

Suivre son activité Lire ses 154 critiques

0,5
Publiée le 16/08/2012
J'aime beaucoup le cinema d'auteur mais alors là, le scenario etait pourtant attirant mais lorsque l'on le visionne on s'ennuie des les premieres 10 minutes, des dialogues plats, des acteurs qui ne font rien passer. On dirait du Godard pour amateur. Aucune poesie et aucun charme a ce film comme on le prédisait. J'en suis restée insensible du début jusqu'a la fin.
Tseganesh

Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 78 critiques

0,5
Publiée le 29/07/2012
C'est quoi ce film sérieux, le scénario m'avait beaucoup attiré mais alors quand on le visionne, on s'ennuie des les 10 premières minutes, des dialogues plats, des acteurs qui ne font rien passer. Avec tout le respect que j'ai pour la nouvelle vague, on dirait du Godard pour amateur. Je n'ai trouvé aucune poésie et aucun charme à ce film, j'en suis restée insensible du début à la fin.
sharonneedle

Suivre son activité Lire ses 2 critiques

0,5
Publiée le 27/02/2012
Chiant à mourir et pourtant je ne suis pas membre des cahiers du cinéma qui cassent tout le monde, particulièrement les bons films et encensent les films merdiques ! Le réalisateur à eu le mérite de faire un film... C'est fini la nouvelle vague ! Un film intello à deux balles, du sous Godard, de la peinture de merde, des dialogues tout nazes, des acteurs d'une nullité absolue, on dirait que Louis Garrel se regarde jouer, déjà avec le film Dans Paris... on lui fait croire dans ses films que c'est le nouveau Jean-Pierre Léaud, mais c'est raté, ses rôles sont faibles, et pas forcément à cause de lui... Pas d'action, des sentiments bidons, bref, un film raté...
jfharo

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 1 232 critiques

0,5
Publiée le 28/10/2011
Philippe Garrel frappe encore , et le beau Louis commence un tantinet à nous agacer avec ses airs boudeurs et répétitifs ,va finir par devenir" la nouvelle Bardot mâle" du cinéma Français , que dire de Bellucci de plus en plus Big Mama que Mama ,faut qu'elle arrête de se prendre pour une actrice !.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top