Notez des films
Mon AlloCiné
    Le jour et la nuit
    note moyenne
    1,3
    154 notes dont 50 critiques
    répartition des 50 critiques par note
    10 critiques
    2 critiques
    1 critique
    2 critiques
    4 critiques
    31 critiques
    Votre avis sur Le jour et la nuit ?

    50 critiques spectateurs

    ConFucAmuS
    ConFucAmuS

    Suivre son activité 190 abonnés Lire ses 527 critiques

    0,5
    Publiée le 16 novembre 2019
    Curieux que je suis, je ne pouvais pas rater le premier film de Bernard-Henri Lévy. Le genre d'œuvres précédées d'une aura si monstrueuse que sa vision devient une nécessité absolue. Dans mon entourage, toutes les personnes bien intentionnées m'ont déconseillé de prendre Le jour et la nuit à la légère. Parmi les critiques, même son de cloche. Le cinéma lui-même semblait se démener pour m'empêcher de glisser ce film dans le lecteur de disques. En vain, car je le regarderai, quelles qu'en soient les conséquences... Petite note personnelle : je n'ai pas d'aversion particulière pour le réalisateur. Je tiens à le dire. Sa vie ne m'intéresse pas, son avis ne m'intéresse pas plus. Je ne connais rien de ses productions (selon mes amis c'est heureux) et encore moins de sa personne. Bref, Bernard-Henri Levy a tourné un film, c'est avec un casting plus que prometteur. Très bien, je veux le voir. Alain Delon, Lauren Bacall, Xavier Beauvois, Karl Zéro et...Karl Zéro? Hum. Bon, ok pourquoi pas? Et Arielle Dombasle...Euh?...Bon, d'accord c'est un peu insolite comme cast mais justement, ça donne envie. Je refuse catégoriquement de m'abaisser à malmener jusqu'à plus soif Le Jour et la Nuit. Sans lui, je n'aurais jamais eu la chance de découvrir le formidable documentaire "Autopsie d'un massacre", consacrée à la réception pour le moins houleuse du film à sa sortie. Un pur délice, peu avare en moments comiques. Merci donc à lui pour ça. Si vous ne l'avez pas vu, je vous le conseille. Si vous avez zappé votre séance d'abdos de la journée, vous allez la rattraper vite fait avec ce documentaire. Au delà de ça, Le jour et la nuit est une pure leçon. À peu près tout ce que fait le film devrait être enseigné en école de cinéma, tant sa ferveur à se vautrer intégralement tient du pur geste artistique. Pour être franc, je ne sais même pas de quoi parlait le film. Et ce n'est pas faute d'avoir essayé de m'y intéresser. Tout ce que j'ai vu, c'est un Delon qui fait du mauvais Delon, une Arielle Dombasle en plein casting pour la lingerie Aubade, un Xavier Beauvois sous ébriété permanente et un Karl Zéro perdu dans un film muet. Ah si, j'y ai vu de formidables clichés sur l'Amérique du sud (où les habitants semblent tous sortir de Tintin chez les Picaros). Et je ne peux évidemment pas oublier de mentionner une séquence propre à devenir immortelle dans les encyclopédies du pire sur pellicule. Imaginez-donc : deux montgolfières et une tripotée de personnages qui parlent entre eux. Simple, on est d'accord. Mais la maestria démente de Levy parvient à annihiler toute lisibilité : découpage insensé (des plans toutes les secondes!), des dialogues invraisemblables, une lecture de l'espace jetée au fin fond du Pacifique,...Un supplice sans pareil. Et une séquence parfaite pour synthétiser l'ensemble. Un carnage total à tel point que j'ai dû compter les plans à peu près valables de l'ensemble. J'en compte moins d'une dizaine. Bah vous êtes gentils mais vu que je ne pouvais me rabattre ni sur l'histoire, ni sur la mise en scène, ni sur les acteurs, comment faire autrement? J'ai bien conscience que beaucoup de gens ont travaillé durement sur le film. Mais il faut croire que leur labeur a été souillé par Le Jour et la nuit. Que dire? Ce film n'est pas une date. Juste un titre qu'on accolera à la définition du pire au cinéma. Il ne sera pas seul, évidemment. Mais il a une place que même les plus grands cauchemars de cinéphiles n'arriveront pas à atteindre.
    cyrilxy
    cyrilxy

    Suivre son activité Lire ses 9 critiques

    4,5
    Publiée le 28 octobre 2012
    Une rencontre au sommet entre 2 monstres sacrés : Alain Delon et Lauren Bacall ! le résultat ? un film intelligent, brillamment interprété et aux couleurs sublimes, du beau cinéma !
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 2525 abonnés Lire ses 10 394 critiques

    1,0
    Publiée le 28 octobre 2009
    Quand Bernard-Henri Lèvy veut faire de la philo, il ècrit des livres de philo; mais là, c'est un vrai dèsir de fiction avec l'ambition de jouer sur le registre de l'èmotion, du lyrisme et du tragique mais ici le rèsultat est confondant, proche de la catastrophe! Pour ses dèbuts dans la mise en scène, Lèvy a jouè à fond les balais la carte du romantisme dègoulinant! Dans de splendides paysages, il filme les amours d'Alain Delon, vieil ècrivain dèsenchantè et de la sculpturale Arielle Dombasle! Lauren Bacall et Karl zèro (aïe!) complètent un casting prestigieux, creux et pompeux pour ce film qui souffre de trop d'amateurisme! Une ètoile symbolique pour la nuditè d'Arielle Dombasle...
    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 331 abonnés Lire ses 1 747 critiques

    0,5
    Publiée le 10 octobre 2010
    Vu cette nuit... J'aurais aimé faire preuve d'originalité, me démarquer des critiques de Panurge par souci de distinction ou de bon goût. J'aurais aimé rire, au moins face au ridicule, histoire de me taper la poilade ultime. J'aurais presque eu envie de défendre cette chose, de tenter d'être objectif et de ne pas la réduire à la qualification de " pire film de l'Histoire du Cinéma " ( et encore, ça serait flatteur ! ). Mais c'est tout bêtement impossible : rien, mais strictement RIEN n'est à sauver dans ce truc déguisé en film ! BHL a voulu faire du cinéma... Pourquoi pas ? Mais qu'il assume les retombées, bon sang ! Que les critiques soient désastreuses n'a rien du " ressentiment organisé " qu'il prétend ( je cite ). Car avant d'être juges les journalistes sont des spectateurs comme les autres, capables d'analyser le cinéma. Parlons donc du métrage en lui-même, puisque taper sur BHL ne sert visiblement pas à grand-chose ( il y aura toujours quelques faux-culs prédisposés à retourner leur veste, même 13 ans après le massacre ) : introduction muette - mais musicale ! - cadrée par un Max Pécas qui se prendrait pour Godard ( ruptures de tons, échanges de regards, et patati et patata ). Et puis le Mexique, lourdingue, à mi-chemin entre l'imagerie Club-Med et le National Geographic : le chef op' a dû se faire soudoyer par BHL pour alimenter cette daube ( RIP Orson Welles... ). Montage catastrophique, indigne d'un étudiant en FEMIS... Après BHL parle de caméra subjective ininterrompue, dispositif qu'il ne maîtrise absolument pas ( aucune science de l'angle, du raccord et du rythme en général ). Succession - ou plutôt tas de plans - censée raconter les déboires sentimentaux d'un écrivain taciturne, épris des montgolfières et de la bibine : plus cliché, tu meurs ! Dialogues verbeux, vulgaires, étalant des banalités suffisantes... BHL n'a également aucune maîtrise du symbole, son allégorie transpire la maladresse, en plus d'être réductrice ( un ballon dirigeable évoquant l'utérus de maman, c'est gonflant ! ). Musique de Jarre, insupportable, vaguement repiquée au Mépris ( encore Godard, merci )... Dombasle ridicule, Delon itou - pas même arrogant, c'est un comble ! Zéro grotesque, bien qu'il soit le seul à nous inspirer de la sympathie, surtout quand il tente de défendre humblement le bidule qu'il trouve plutôt chouette... Bref je pensais qu'il était plus difficile de faire un bon film qu'un mauvais film, mais là j'en doute. BHL se targue d'avoir réalisé un chef d'oeuvre incompris, jugeant coupables les critiques haineuses de l'époque - qui bien entendu n'ont rien capté au cinoche ( forcément, la cinéphagie abruti...). Pour ma part je m'en vais rejoindre le vide-ordures, chose qui ne m'est encore jamais arrivé. Oui : le cinéma et Lévy, c'est le Jour et la Nuit.
    Satan Officiel
    Satan Officiel

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 235 critiques

    0,5
    Publiée le 9 avril 2017
    BHL à la réal d'un film c'était trop tentant pour que je n'essaye pas, juste par plaisir de tirer sur l'ambulance mais aussi parce que les nanars dramatiques manquent à ma culture j'ai franchis le pas et mon dieu que c'est hilarant. BHL se prend pour Godard, c'est à la fois vide et pompeux dans la réal, mais le jeu, la subtilité de la scénarisation, c'est vraiment fantastique de médiocrité. Les personnages sont tous droit sortie d'amour, gloire et beauté, Karl Zéro est un abruti total, le jeu est mauvais mais d'une force, c'est à peine croyable. Cette surenchère d'ennui que ça dégage, c'est vraiment prodigieux. La mise en scène est vraiment déplorable dans le sens ou BHL ne comprend pas comment on fait ressentir des émotions. Godard, en plus d'un sens plastique indéniable, il joue sur la duré, le hors-champ, le sous-entendu, la c'est d'un grossier, c'est écrit et réalisé comme un téléfilm, t'as un tas de plans aériens mal torchés sensés retranscrire une évasion, et ça se prend pour un poète, et c'est laid, c'est vain. Non, vraiment ça fait quand même sacrément pitié ce genre de film, rempli d'un égo démesuré pour nous servir du néant filmique. Quitte à voir un nanar je préfère ne pas me faire chier quand même, Troll 2 me sied mieux et est plus ambitieux (oui, oui), la on la connais l'ambition mais n'en résulte qu'un démagogie triste.
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 4 septembre 2015
    Un film incompris car au-delà de son époque. Un film vérité sur le mysticisme de la création, inaudible chez certains, mais tellement vrai pour d'autres. BHL a réalisé avec ce film une ouvre majeure du cinéma moderne et soyez en sûrs, Le Jour et La nuit sera redécouvert dans quelques années.
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    Publiée le 14 mai 2008
    cette parodie est arrivé à me tirer quelques sourires et on profite bien de la plastique d'arielle, miam miam.
    bsalvert
    bsalvert

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 2 987 critiques

    2,0
    Publiée le 3 juin 2011
    on espère que les acteurs se sont fait plaisir en jouant ensemble car ils ne le laissent pas deviner.
    rosebud83
    rosebud83

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 29 critiques

    0,5
    Publiée le 16 juin 2012
    Une véritable merde. A voir pour comprendre la médiocrité de son auteur.
    Attigus R. Rosh
    Attigus R. Rosh

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 1 823 critiques

    0,5
    Publiée le 6 mars 2019
    Eh ben, la médiocrité de ce film n'a pas été survendue. C'est vraiment très très très très mauvais. Et le déni complet du réalisateur vis-à-vis de la nullité indéniable du film rend ce dernier assez culte. C'est d'ailleurs drôle de constater que les critiques ayant mis 5 étoiles à ce film l'ont fait car le film était incroyablement mauvais. Et au final, c'est difficile d'émettre une critique de ce film sans tirer sur une ambulance. Mais il faut être franc, c'est complètement raté. Le film est d'un ennui mortel du début à la fin ; dès les 10 premières minutes, mes paupières sont devenus très lourdes (la mini-introduction de l'arrivée en voiture de Laure et Filippi est tout simplement grotesque et pas drôle du tout). L'intrigue est vide. Les quelques éléments de réflexion sont mal servi et n'amènent à rien pour la simple raison que le film n'a rien à dire (à sa décharge, ce n'est pas le seul film pseudo-intellectuel qui en fait est complètement vide de sens ; c'est le cas pour bien d'autres films et certains même ont eu un succès critique et commercial). Le contexte révolutionnaire mexicain, non seulement paraît crédible mais ne sert absolument à rien. Les acteurs sont vraiment catastrophiques. Karl Zéro en fait des caisses, même si à sa décharge, je vois mal comment bien interpréter un personnage aussi mal écrit que le sien avec des lignes de dialogues particulièrement lourdes. Arielle Dombasle est catastrophique. BHL voulait mettre en avant les formes de son épouse mais n'avait clairement aucune personnalité à offrir à son personnage. Le film réussit même l'exploit de faire mal jouer Alain Delon (pas tout le temps, fort heureusement, il y a tout de même quelques scènes où il joue bien). Seule la bande-originale de Maurice Jarre tient la route. Bref, le seul moyen d'apprécier ce film est de le regarder comme un nanar (et encore, ce serait un nanar particulièrement ennuyeux).
    Vladimir.Potsch
    Vladimir.Potsch

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 389 critiques

    0,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un générique prometteur, un titre très « profond », un philosophe qui se prend pour un cinéaste : tels sont les ingrédients d'un film qui, Dieu merci, est un cas isolé dans l'univers cinématographique contemporain. Quand l'intellectel est synonyme de vacuité, voir de prétention, quand des acteurs venus de tous horizons débitent des aphorismes spécialement concoctés à leur intention, quand la mise en scène se résume à des scènes de roman feuilleton où évoluent des personnages plus ou moins énigmatiques, mais totalement inconsistants, entrecoupées de plans de paysages exotiques, on se demande quel est le fond de la pensée de B.H.L. A t'il considéré qu'il devait profiter coûte que coûte d'une distribution aussi éclectique ? En tout cas, ce film n'apportera rien à la filmographie de la plupart de ces acteurs de prestige et on se demande d'ailleurs comment ils sont tombés dans un piège aussi grossier.
    Yvon Fabre
    Yvon Fabre

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 17 critiques

    0,5
    Publiée le 20 décembre 2015
    "Il vaut mieux se taire et risquer de passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute sur le sujet." Pierre Desproges Ce pauvre et pathétique M. Levy n'a fait que démontrer par ce film qu'il n'a rien d'un sage. Maintenant le doute n'est plus permis... Le formidable réseau d'influence qu'il a su se forger, qui lui a permis de produire cette immondice, d'en faire la propagande afin d'essayer de tromper les gens sur la qualité de la marchandise, ne l'aura pas aidé à convaincre les spectateurs. Le masque est tombé de nouveau. Si la richesse monétaire, issue de la captation du fruit du travail des autres rendait talentueux, ça se saurait! Du point du vue technique, nous sommes au niveau zéro. En ce qui concerne le scénario, nous sommes en-dessous du niveau zéro. Quant aux dialogues et au jeu des acteurs on atteint le paroxysme du ridicule. Un véritable néant, voila ce que m'inspire ce que j'ai vu. Le mot pitoyable n'a jamais eu autant de sens que durant ces 1h et 52 minutes. Dans la définition d'un nanar intervient une notion de plaisir lors du visionnage, dû au charme que le film opère malgré sa nullité. Là, il s'agit d'une véritable torture, on ne souhaite qu'une seule chose, que ça s'arrête! La mégalomanie d'une personne aura donné naissance à une chose qui n'a sa place qu'au fond de la cuvette des toilettes. Tirez la chasse...
    Aurelien P
    Aurelien P

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 2 critiques

    0,5
    Publiée le 15 avril 2017
    Jamais vu pire je crois Sans fond, mal filmé, je ne connaissais pas ce realisateur mais c'est chose faite et je ne souhaite pas en voir plus
    Frédéric L
    Frédéric L

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 127 critiques

    0,5
    Publiée le 30 août 2013
    Ce n'est pas qu'un beau film de propagande sur les moustiquaires, le Jour et la Nuit surpasse aussi l'entendement cinématographique. L'histoire n'a absolument ni queue, ni tête. Alain Delon, Arielle Dombasle et Karl Zero nous font des numéros de cirque et la romance est gâtée comme un fruit flétri et visqueux qui serait resté trop longtemps au soleil.
    littema
    littema

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 5 critiques

    0,5
    Publiée le 1 janvier 2009
    le ridicule ne tue pas. heureusement sinon BHL serait mort depuis la sortie de ce film: dialogues ridicules, acteurs qui surjouent. N'en jetez plus. Perte de temps est une formule qui sied bien à cet objet cinématographique identifié comme un des nanars de la décennie. "Somnifère" et "laxatif" en sont deux autres. Un conseil pour vous,pauvres âmes errantes: fuyez!!!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top