Notez des films
Mon AlloCiné
    Le jour et la nuit
    note moyenne
    1,3
    153 notes dont 50 critiques
    répartition des 50 critiques par note
    10 critiques
    2 critiques
    1 critique
    2 critiques
    3 critiques
    32 critiques
    Votre avis sur Le jour et la nuit ?

    50 critiques spectateurs

    L'homme le plus classe du monde
    L'homme le plus classe du monde

    Suivre son activité 232 abonnés Lire ses 450 critiques

    5,0
    Publiée le 22 octobre 2013
    J'étais curieux de voir ce film considéré par Chabrol comme étant "le plus mauvais film jamais tourné". Et je n'ai pas été déçu. "Le jour et la nuit" est un chef-d'oeuvre de mauvais gout. Une véritable démonstration d'égo dans lequel BHL se prend pour Godard, Alain Delon se prend pour BHL et Karl Zero se prend pour... Je ne sais pas vraiment pour qui se prend vraiment Karl Zero, en fait. Probablement une sorte d'erzatz cocaïnomane de Louis De Funes. En tout cas, c'est incontestablement le personnage le plus drôle du film. Car oui, ce film est drôle. Ce n'est sans doute pas le but principal de Bernard Henry Levy qui voulait sans doute proposer une réflexion philosophique pertinente sur les sujets majeures de notre société consumériste. Le sexe, l'amour, la révolution, blablabla... Mais ça, on s'en fout pas mal, car "le jour et a nuit" est surtout une hilarante comédie, pour quiconque a une haine viscérale envers le leader en chemise blanche et pompe croco de la révolution Lybienne. C'est mal joué, mal réalisé, monté n'importe comment et incroyablement prétentieux. Et en plus, c'est plein de seins et de fesses ! Youpi !
    Thierry R.
    Thierry R.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 6 critiques

    0,5
    Publiée le 2 mai 2014
    Vu récemment. Ayant depuis sa sortie pris gout aux nanars, il fallait que je me confronte à la "chose". J étais prêt.C'est une pièce de choix, un os à ronger délectable, pour le critique amateur et une souffrance sans nom pour les cinéphiles. Autant que le film c'est BHL qui est fascinant. Voir ces interviews ou si c'etait a refaire il ne changerait rien, pas un plan, pas une ligne de dialogue. Karl zero ? "mais il est parfait". Des erreurs techniques ? "Mais pas du tout". etc..et puis le doute ..et si il avait raison. Si c'est nous qui n'étions pas prêt pour la réception d'une telle oeuvre. Apres tout l'histoire de l'art... Puis non un type qui considère "cineman" comme un chef d'oeuvre n'est définitivement pas crédible et je crois, se fout de la gueule du monde. Un exercice intéressant serait de le remonter complétement avec une resynchronisation, reecriture des dialogues. Il y a de la matiere: exotisme, belle photo, la musique de JM jarre, Delon et on devrait aboutir à un TV film érotique qualité HBO.
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 14 mars 2011
    Nom d'une pute borgne !!! Je ne pensais pas que c'était possible, et ben si. Même au 4em, 5em degré, ce n'est pas regardable. Quand on a rien à dire, ben il vaut mieux se taire. Et quand on croit qu'on a des trucs à dire et qu'on sait pas comment les dire, ben il il vaut mieux se taire aussi.
    nougayork
    nougayork

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 32 critiques

    0,5
    Publiée le 15 janvier 2008
    Ah ah ah ah ah ah ah ah !!
    nicoju
    nicoju

    Suivre son activité Lire ses 5 critiques

    0,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Bernard-Henri Lévy a enfin réalisé un film à la hauteur des "Tortues Ninjas" (1990) et de "Kangourou Jack" (2002). Du grand art. Bravo l'artiste...
    Max Rss
    Max Rss

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 1 571 critiques

    0,5
    Publiée le 21 mars 2019
    Quand Bernard-Henry Lévy, philosophe de comptoir du dimanche matin et bon chienchien fidèle d'Israël décide de passer derrière la caméra, ça nous donne «Le jour et la nuit», l'un des plus formidables navets du cinéma français voire mondial et aussi l'un des plus formidables échecs critiques et commerciaux dans la carrière d'Alain Delon. L'ami Alain, quant à lui, a vu son égo démesuré prendre un sacré coup sur le pif. Durant le tournage celui ci a demandé à BHL de changer le scénario en prétextant je cite "qu'Alain Delon ne pouvait pas perdre un combat face à un gringalet comme Xavier Beauvois". Voila une preuve des plus concrètes pour ceux qui doutaient encore que Delon avait la tête aussi gonflée qu'une montgolfière. Il n'y a absolument rien à sauver dans ce film: aucun cadre, aucun talent, aucune direction d'acteurs, un montage à la truelle, des tonnes et des tonnes de clichés sur la mort, la création. Et bien sûr, des acteurs complètement aux fraises. Que ce soit Alain Delon qui se la joue à la Ernest Hemingway mais qui fait plus pitié qu'autre chose, une Lauren Bacall dont se demande pourquoi elle est venue s'embourber jusqu'au cou dans cette galère, cette espèce de neuneu d'Arielle Dombasle qui ne sait rien faire d'autre que se montrer dans son plus simple appareil. Sans oublier cette tronche de cake de Karl Zéro à qui l'on a envie de coller des poings sur la tronche ou des coups de pied au derche. C'est vous qui choisissez ! Tout ce formidable condensé de n'importe quoi s'est donc soldé par un véritable lynchage en règle bien mérité. Et BHL, ce pauvre petit chérubin a quand même eu le culot de dire qu'il était victime d'un complot organisé, que son film était incompris car trop en avance. Là j'ai envie de répondre: écoute Bernard-Henri, ton film c'est de la bouse et aies au moins les roupettes de le reconnaître. Comme l'a si bien dit le père Chabrol: "l'auteur de l'attaque des tomates tueuses pensait sûrement qu'il était un génie, mais il ne l'a jamais dit". Ce qui signifie, à mots très peu couverts que, BHL aurait mieux fait de la boucler et continuer à croire qu'il est intelligent ou se rendre à l'évidence en avouant ouvertement qu'il est le papa d'un des plus gros navets du cinoche.
    gnomos
    gnomos

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 508 critiques

    0,5
    Publiée le 7 avril 2013
    J'ai eu l'idée de voir ce film, car il est longuement chroniqué sur Nanarland, et je pensais me payer une bonne tranche de fous rires, sachant pertinemment qu'il ne s'agissait pas d'un chef d'oeuvre. Mais, las, les chroniqueurs de ce site et moi ne devons pas avoir le même sens de l'humour, car pour moi, il ne s'agit de rien d'autre que d'un navet, et des pires. Il n'est pas drôle, même pas au dixième degré, il transpire la prétention la plus boursouflée, et il n'y a vraiment pas de quoi, car au fond, c'est très bête. C'est mal filmé, Arielle Dombasle en femme fatale, on n'y croit pas une seconde, Karl Zéro joue comme un pied, (en même temps, ce n'est pas son job), mais bon, cinéaste, e n'est pas le job de BHL non plus et ça se voit. Par moments, il y a une espèce de tremblement de terre ou éruption volcanique, du coup, on ne comprend plus les dialogues, mais on ne perd rien pour autant, tant ils sont creux. BHL fait du remplissage avec des scènes de cul, toutes ses actrices y ont droit, (enfin, les jeunes), on montre un homme nu, (pourquoi), la petite guérilla pour enlever le potentat local tourne à la farce, et puis ces montgolfières, saoulant. En bref, que vient faire la légende Bacall dans une telle daube, et Beauvois se débrouillera mieux derrière la caméra par la suite, (des hommes et des dieux). Une sacrée déculottée pour notre touriste engagé national, qui je l'espère, l'empêchera de récidiver.
    kobayashi3
    kobayashi3

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 15 juin 2008
    J'ai rarement autant ri. Merci Bernard et toute l'équipe pour ces moments inoubliables...
    alonzo2008
    alonzo2008

    Suivre son activité Lire ses 4 critiques

    5,0
    Publiée le 30 novembre 2008
    tout bonnement incroyable! ce film est à voir absolument tellement il est mauvais sur tout les plans : montage, scenario, dialogue, prise de son, décors, mise en scene etc pour la partie "sauce BHL" bien écœurante ou bien hilarante, c'est selon: ce film a reçu plus de 1 200 000 euros (un millions deux cents mille euros) d'avance sur recette du CCF, c'est EXCEPTIONNEL et bien plus qu'aucun autres films de réalisateurs talentueux et RECONNUS comme tel, de plus, il a bénéficié d'un campagne marketing impressionnante et complaisante bref la sempiternelle tambouille du vaporeux philosophe
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1028 abonnés Lire ses 3 662 critiques

    0,5
    Publiée le 3 juin 2012
    Lorsque j'ai appris que le grand philosophie Bernard-Henri Lévy avait fait un film, forcément j'étais intrigué. Je ne savais pas encore que j'allais perdre mon innocence. Bon il faut être honnête j'en ai rien à foutre de BHL et de sa vie de merde, de ce qu'il peut bien penser, mais voir un nanar (parce qui oui c'est chroniqué sur nanarland) auteurisant avec Delon, Bacall (mais putain quoi elle sort de sa retraite pour ça !!!), Beauvois, Denicourt ça envoie du pâté en croûte ! Je veux dire comment rater un film avec ces acteurs là ? Bon il y a bien Karl Zéro qui peut expliquer un échec ou bien Dombasle. Enfin Dombasle elle a beau avoir l'air d'une conne et être aussi excitante qu'un chevreuil mort, elle a joué avec Rohmer et n'était pas si mauvaise que ça. D'ailleurs on peut ironiser, Godard avec Karina, Welles avait Hayworth et BHL a Dombasle. On n'a que ce que l'on mérite on dirait. Déjà il faut parler du film, c'est un sujet qui honnêtement aurait pu être bien, je veux dire un vieil auteur qui fut longtemps un génie et qui n'a plus d'inspiration etc c'est pas mal, en plus Delon a son âge avait la tête de l'emploi, mais là c'est d'un navrant. Comment peut-on échouer aussi fort à un truc qui pouvait franchement être sympa. Bon déjà les dialogues sont nuls, tous les acteurs sont à chier, putain Bacall sert à que dalle (on a tous capté qui elle était vraiment dès le début mais bon), c'est triste à dire quoi. Heureusement qu'il y a Denicourt pour nous montrer ses seins et son sexe parce que sinon c'était la fin quoi. Parce que bon, à l'époque, elle était quand même pas mal. Franchement on a quand même BHL qui arrive à réunir cette brochette d'acteur et filmer la moitié d'entre eux à poil, c'est aberrant. Et putain mais Karl Zéro quoi, mais Karl Zéro quoi ! Si on se foutait de notre gueule on aurait pas fait mieux. Putain cherchez l'intrus dans le casting quoi. En plus j'ai l'impression que certains dialogues ont été très mal post synchronisés parce que le son est dégueulasse. Techniquement c'est très faible, et on se tape des plans aérien soit à l'hélico soit à la grue qui doivent coûter une fortune alors que ça ne sert à rien, rien ne le justifie, comment dépenser de la thune dans de la merde pour rien du tout. Le pire c'est que ça se prend joyeusement au sérieux, avec Delon qui surjoue faisant passer Dujardin pour un un acteur bressonien. Ce truc n'a aucune crédibilité. Franchement je pensais au début que ce film avait été quand même beaucoup décrié parce que c'était nul, mais surtout parce que BHL s'était planté et du coup on en rajouter un couche pour se foutre de sa gueule. Mais en fait, c'est vraiment aussi nul que ce qu'on disait de ce film. C'est aberrant de nullité. Néanmoins on assiste à plusieurs scènes d'une nanardise rare, Delon avec sa casquette (je ne sais pas comment ça s'appelle en vrai) et son perroquet mais le plan est juste immonde, on se croirait entrain de regarder Les Tuche, soirée chez les ploucs. C'est inconsistant tout en se croyant super profond c'est quand même assez surréaliste d'écouter les dialogues et voir la tronche à Karl Zéro ! Heureusement qu'on voit les nichons à Denicourt !
    brianpatrick
    brianpatrick

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 1 123 critiques

    0,5
    Publiée le 9 septembre 2010
    Un gros navet bobo et réservé aux bobos. Le film bobo par excellence. BHL dans ses œuvres pour nous produire au beau navet. A défaut de jouer au terrorisme intellectuel, il nous offre sa femme à poil et signe un gros navet incommensurable.
    Bardon de Kater
    Bardon de Kater

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 67 critiques

    0,5
    Publiée le 12 avril 2014
    Claude Chabrol n'a pas toujours été un grand cinéaste, mais ces critiques acides furent souvent juste ! Alors qu'est ce qu'i la dit papa Chabrol ? Que était le plus mauvais film jamais réalisé. Et il a raison, parce que le Lac des Morts Vivants, c'est peut-être pas terrible mais on rigole bien.
    Lucas Decaudin
    Lucas Decaudin

    Suivre son activité Lire ses 274 critiques

    0,5
    Publiée le 9 février 2020
    Au début on croit en une parodie, tellement la voix de Karl Zero semble débile et les dialogues indigents et plats. Mais non, faut s'y faire. Le ton est annoncé et ça sera comme ça tout le long du film. Alors on prend son mal en patience et on se dit qu'il faudra bien se moquer et rire de cette daube, sinon on risque de s'ennuyer ferme. Et on a de quoi rire quand ce n'est pourtant jamais le but : une histoire sans queue ni tête, des acteurs qui jouent mal, et c'est extrêmement mal tourné. Alain Delon qui a la tête plus grosse qu'une mongol-fier (appréciez le jeu de mots, et c'est pas forcément gentil pour les mongols) et Bernard-Henri Lévy : autant dire qu'on est dans un univers d'extrême mégalomanie… et pour un ratage complet ! On a aussi des parties de jambes en l'air injustifiées, des femmes à poil (dont Arielle Domballes, pas plus excitante qu'un rat crevé gisant sur le sol d'un WC public pas encore nettoyé) dans une maison de luxe aux confins du Mexique… à vrai dire on dirait un film porno, sans sa crudité certes, mais la nullité des dialogues et du tournage y fait inexorablement penser.
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 395 abonnés Lire ses 5 476 critiques

    0,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Alain Delon, Lauren Bacall une telle affiche c'est forcément du grand cinéma et bien non BHL rate totalement son film. Il sombre dans le ridicule. A éviter ou à regarder uniquement par curiosité.
    Axel Janvier
    Axel Janvier

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 1 décembre 2015
    "Le jour et la nuit" est un grand mélodrame aux accents surréalistes. On y sent la poésie de l'auteur à chaque coin de plan. C'est un film hors du temps, drôle et magnifique. L'artiste visionnaire a su saisir une part d'absolu. Je pense que l'insuccès rencontré est venu essentiellement de ce que la grosse masse, avec ses idées toutes faites, n'a pas pu apprécier la signification de l'oeuvre (c'était donner de la confiture aux cochons). BHL est bel et bien un génie incompris (n'en déplaise à certains).
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top