Notez des films
Mon AlloCiné
    Retour à Zombieland
    Note moyenne
    3,2
    22 titres de presse
    • Ouest France
    • CNews
    • L'Ecran Fantastique
    • Le Journal du Geek
    • Le Parisien
    • Mad Movies
    • Télé 7 Jours
    • Télé Loisirs
    • Télérama
    • Voici
    • CinemaTeaser
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Inrockuptibles
    • Première
    • Ecran Large
    • La Voix du Nord
    • Le Monde
    • Les Fiches du Cinéma
    • Libération
    • Le Dauphiné Libéré

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    22 critiques presse

    Ouest France

    par François Léger

    On en redemande.

    CNews

    par La rédaction

    Une chasse aux morts-vivant toujours aussi plaisante avec Woody Harrelson, Jesse Eisenberg, Emma Stone et Abigail Breslin.

    L'Ecran Fantastique

    par Véronique Trouillet

    Cette zom-com mélange habilement l'horreur, la comédie, l'action, le road movie et le romantisme.

    Le Journal du Geek

    par Amandine Jonniaux

    Sans se prendre au sérieux, le nouveau long-métrage de Ruben Fleischer réussi à nous faire rire (presque) autant que le premier volet. On continuera de préférer la version 2009 mais ce retour 10 ans plus tard signe un joli hommage qui tombe à pic pour Halloween.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Geek

    Le Parisien

    par La Rédaction

    On prend les mêmes et on recommence, l'histoire étant quasiment la même que dans le premier volet. Mais grâce à une bonne dose d'humour politiquement incorrect, ce « Retour à Zombieland » s'avère plein de charme.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Mad Movies

    par Jean-Baptiste Herment

    "Retour à Zombieland" s'avère donc très fidèle à son modèle, jusque dans le côté éphémère et inconséquent du plaisir pourtant bien réel que procure cette zombie comedy aussi généreuse qu'appliquée.

    Télé 7 Jours

    par Julien Barcilon

    Soyez les bienvenus, cette grosse farce à mourir de rire est le parfait antidote pour se réconcilier avec le genre !

    Télé Loisirs

    par Thomas Colpaert

    L'humour est toujours omniprésent, vache et sanglant, et ce nouveau volet fourmille de séquences jubilatoires [...].

    Télérama

    par Jérémie Couston

    Débordante d’esprit et d’ironie, cette comédie joyeusement gore (on y dégomme du zombie à tour de bras) est un plaisir auquel on succombe sans la moindre culpabilité.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Voici

    par Daniel Blois

    L'histoire s'avère sommaire, mais les acteurs et une ironie plutôt bien maîtrisée permettent à cette suite d'être globalement amusante.

    CinemaTeaser

    par Emmanuelle Spadacenta

    Un gros barnum entièrement dédié à Woody Harrelson et à l’amour que lui et le public se vouent réciproquement depuis des années.

    La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

    Le Figaro

    par La Rédaction

    Ruben Fleischer et ses scénaristes mettent les bouchées doubles pour ce second volet, dix ans après Bienvenue à Zombieland,pour une comédie horrifique encore plus garnie en humour.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    Rien ne résiste à la moulinette de cette farce gore à l’enthousiasme communicatif.

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    Woody Harrelson en va- t-en-guerre fan d’Elvis, et Jesse Eisenberg en geek peureux fiancé à Emma Stone, dure à cuire post-#Metoo, s’en donnent à cœur joie dans ce bouillon de pop culture qui tache sans laisser de trace.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Inrockuptibles

    par Ludovic Béot

    Avec une trame narrative aussi dépouillée que ses no man's lands post-apo, "Retour à Zombieland" exhibe au contraire les coutures de son unique enjeu : faire rire (ce qu’il sait très bien faire lorsqu’il en a l’envie – c'est-à-dire pas toujours). De cette transparence décomplexée naît le charme insolent du film, qui fait éclore ce qui pourrait être son sujet souterrain : le rire comme ultime riposte face à l’ennui de la fin du monde.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Première

    par François Léger

    À quelques longueurs près, vite dissipées par un Woody Harrelson flamboyant, on attend la prochaine réouverture du parc avec impatience.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Ecran Large

    par Geoffrey Crété

    "Retour à Zombieland" reprend à peu près tous les ingrédiens du premier épisode, pour les redéployer selon la même formule, quitte à ressembler à une grosse copie. Il y a moyen de s'en amuser, mais surtout de baîller face à une telle paresse, où l'amusement semble désormais artificiel et forcé.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    La Voix du Nord

    par Christophe Caron

    La suite de « Bienvenue à Zombieland » se révèle bavarde et ennuyeuse avant de décoller dans la dernière ligne droite. Trop tard.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Le Monde

    par Murielle Joudet

    A ce titre, si l’on pénètre dans la salle avec un minimum d’exigence et la simple envie de voir d’excellents acteurs s’échanger des vannes et détruire des zombies à l’arme lourde, Retour à Zombieland remplit son office de blockbuster modeste, familial et sympathiquement paresseux.

    Les Fiches du Cinéma

    par Simon Hoarau

    Dans cette suite dispensable, Fleischer fait l'erreur de croire que la quantité peut primer sur la qualité.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Libération

    par Marcos Uzal

    La vérité est qu’il serait abusif de classer "Retour à Zombieland" dans le genre, tant les morts-vivants n’y sont qu’un prétexte paresseusement exploité. De cette faiblesse, voire de ce je-m’en-foutisme, le film parvient parfois à tirer une certaine drôlerie.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    Seule la présence nouvelle d’une blonde à cervelle d’oiseau vient apporter un peu de fraîcheur : avec son quotient intellectuel au-dessous de zéro, elle se trouve en phase parfaite avec le film…

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top