Mon AlloCiné
Killing Bono
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Killing Bono" et de son tournage !

Adaptation

Le film est tiré de l'autobiographie I was Bono's Doppelganger, de Neil McCormick, le personnage joué dans le film par Ben Barnes. Il y raconte sa jeunesse aux côtés de Bono, la création de leurs groupes musicaux respectifs et ses échecs face au succès des débuts de U2.

Carrière parallèle

Neil McCormick, dont le film raconte l'histoire tirée de son propre roman, n'est pas devenu la star du rock qu'il escomptait. Mais il est devenu un critique musical réputé du journal anglais le Daily Telegraph.

Le coup de fil tant attendu

Quelques semaines après la sortie du livre de Neil McCormick, Nick Hamm l’a appelé pour lui dire qu’il voulait en faire un film. "Un film sur moi ! Je ne vous dis pas comme j’étais heureux : ce coup de fil, je l’avais attendu toute ma vie. Si, quand j’avais 15 ans, quelqu’un m’avait dit qu’un film serait tiré de mon histoire, j’aurais trouvé ça normal : j’étais intimement persuadé que je deviendrais le leader d’un groupe de rock au succès planétaire", confie l'intéressé.

Les scénaristes

Ce sont les scénaristes Dick Clement et Ian La Frenais, tous deux proches de U2 et du cinéma irlandais, qui ont fait part de leur volonté de travailler sur le projet. C'est par la suite que le jeune Simon Maxwell les a rejoint.

Le monde de la pop-music

Ben Barnes qui joue dans le film le rôle principal n'est autre que le Prince Caspian du Monde de Narnia. A ses côtés, on retrouve l'acteur Robert Sheehan, qui interprète son frère. "L’alchimie entre Robert et Ben sert vraiment le film, le sérieux et la vulnérabilité du premier contrastent parfaitement avec l’irrépressible détermination du second", précise le réalisateur Nick Hamm.

Neil McCormick face à Ben Barnes

Ben Barnes, qui interprète Neil McCormick à l'écran est, selon l'intéressé principal, "bien plus beau" que lui ! "Les gens qui me connaissent aujourd’hui, "à l’âge adulte", ne voient pas le rapport entre ce personnage et moi. Mais ceux qui me connaissaient à l’époque me disent qu’il correspond parfaitement à ce que j’étais. Ben a même retrouvé certaines de mes postures, cette façon de lever le doigt... Alors j’imagine que c’est bien mon "moi" de l’époque."

Dernière séance

Killing Bono est le dernier film de Pete Postlethwaite. Celui-ci devait d'ailleurs à l'origine avoir un plus grand rôle mais considérant sa maladie, le réalisateur Nick Hamm décida de lui écrire un nouveau rôle.

Des experts en musique

Nick Hamm a fait appel aux services de quelques experts du monde de la musique, parmi lesquels le producteur Ian Flooks, qui a travaillé avec U2 pendant plus de 20 ans, et le compositeur et musicien Joe Echo. "Combiner leurs expériences, leurs connaissances de l’industrie musicale passée et présente me semblait idéal pour l’authenticité du projet", dit-il.

Son double maléfique

Neil McCormick raconte dans son autobiographie qu'un jour, il a dit à Bono : "J’ai l’impression que tu vis l’existence qui aurait dû être la mienne". Bono lui a alors répondu, en rigolant : "C’est parce que je suis ton double maléfique. Pour récupérer ta vie, il te faudra me tuer." C’est devenu une blague entre nous. Il me laissait parfois des messages sur mon téléphone, juste pour me dire : "C’est Bono. Tu dois me tuer", raconte-t-il.

Poursuivi par Bono ...

Neil McCormick fait savoir que, même s'il n'avait pas trop son mot à dire lors de l'écriture du scénario, il a néanmoins bien fait attention à ce qu’il n’y ait pas d’erreur sur le groupe U2. Il ironise d'ailleurs à propos de son statut "d'ombre" de Bono puisque ce dernier lui a demandé d’écrire U2 par U2, leur autobiographie ! "J’ai passé deux ans avec sa voix et celle des autres membres du groupe dans la tête. Cela m’a, en quelque sorte, permis de tuer mes démons. Quand mon groupe a fini par se séparer et que je suis devenu journaliste musical, j’étais décidé à ne jamais écrire sur U2. Tu parles ; jamais je n’en réchapperai !"

Un loser heureux

Neil McCormick avoue que les situations du film qui le présentent comme un gentil loser sont plutôt drôles : "Même si certains points du script ne m’enchantent pas, ils me font rire. Et puis le Neil McCormick du film est une version fictionnelle de moi, jeune. Killing Bono est inspiré de mon livre, ce n’en est pas une transposition. Je n’étais pas aussi nul, ni mon frère aussi bon, mais j’ai bien été l’architecte de la plupart de nos fiascos. Avec la malchance. Je ne voyais la vie qu’à travers les tapis rouges et les objectifs des paparazzis. Je ne me demandais même pas comment gagner ma vie puisqu’il était évident que ma musique me rendrait riche. Depuis, j’ai beaucoup évolué. Dans le bon sens. J’ai 50 ans et j’ai beaucoup appris de mes échecs", confie-t-il.

Un groupe maudit ?

Shook up !, le groupe de rock de Neil McCormick, a connu quelques malheureux hasard en plus de leur rivalité avec U2 : leur premier concert dans la plus belle salle de Londres a été programmé le même jour que le Live Aid, un concert de charité historique où toutes les plus grandes rock-stars de l’époque étaient réunies et qui fut suivi par près d’1,5 milliards de personnes dans le monde.

B.o. d'époque

Certaines chansons que l'on entend dans le film sont des créations d'époque du groupe Shook Up ! "Avec Shook Up !, notre groupe à Londres, on a voulu faire de la pop moderne avec des paroles très fortes. On avait en tête un mélange d’Elvis Costello et de Dollar. C’était trop eighties pour Nick Hamm qui voulait d’une musique que l’on puisse aussi apprécier aujourd’hui. Nous avons donc retravaillé quelques chansons pour le film", explique Neil McCormick.

Le film vu par Bono et Yvan

Neil McCormick rapporte que Bono a surtout apprécié les scènes du début du film qui raconte leur jeunesse. De son côté, Yvan, le frère de Neil McCormick, considère que tout s'est passé exactement comme dans le film ! Lors de l’avant-première irlandaise du film à Dublin, sur le tapis rouge, Neil McCormick lui a d'ailleurs glissé à l'oreille : "Tu vois, on y est arrivé. Ça nous a juste pris un peu plus de temps que je ne le pensais."

Killing myself

"Vous savez comment Bono appelle le film ? Killing myself !", s'amuse à raconter Neil McCormick !
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Baywatch - Alerte à Malibu (2017)
  • Bad Buzz (2017)
  • Les Ex (2016)
  • Transformers: The Last Knight (2017)
  • Le Manoir (2016)
  • Wonder Woman (2017)
  • La Momie (2017)
  • Everything, Everything (2017)
  • Ce qui nous lie (2017)
  • Ava (2017)
  • K.O. (2017)
  • Le Grand Méchant Renard et autres contes (2016)
  • Pirates des Caraïbes : la Vengeance de Salazar (2017)
  • Le Roi Arthur: La Légende d'Excalibur (2017)
  • Retour à Montauk (2017)
  • The Last Girl – Celle qui a tous les dons (2016)
  • Rock'n Roll (2016)
  • Marie-Francine (2016)
  • HHhH (2016)
  • Spider-Man: Homecoming (2017)
Back to Top