Mon AlloCiné
    The Housemaid
    note moyenne
    3,3
    622 notes dont 125 critiques
    6% (7 critiques)
    28% (35 critiques)
    38% (48 critiques)
    18% (22 critiques)
    6% (8 critiques)
    4% (5 critiques)
    Votre avis sur The Housemaid ?

    125 critiques spectateurs

    Appeal
    Appeal

    Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 569 critiques

    3,0
    Publiée le 3 décembre 2012
    Il m'a bien plu ce Housemaid, mais je ne dirais pas plus que ça; c'est assez vide, la lutte des classes à l'intérieur d'une maison bourgeoise pourquoi pas mais a vrai dire on apprend pas grand chose d'autre que ce qu'on savait déjà. Ce qui m'a plu c'est la mise en scène, très esthétique, qui dépeint une lieu clos immaculé, qui sent l'argent et la méprise. Cette mise en scène est bourgeoise, volontairement "très propre" sur fond de piano et violoncelle, à la lumière blanche écarlate et aux acteurs parfaitement clean. C'est beau et travaillé, ca masque les carences du scénario, ca rend le tout très agréable et on le parcours sans ennuie. Ca aurait pu être parfait si il n'y avait pas un coup de mou en milieu de film. L'introduction, comme la conclusion sont géniales, mais l'élément de la grand mère, introduit en cours de film, donne un aspect trop caricaturale à l'oeuvre. On croit que Im Sang Soo dépeint le mode bourgeois avec justesse mais son introduction flingue un peu tout ca. Dommage, on retiendra quand même de bons acteurs, la servante Jeon Do-yeon, le très convaincant Lee Jung Jae, la vieille gouvernante Yoon Yeo Jeong. Seo Woo est magnifique mais ne joue malheureusement pas très bien, tout comme sa mère Park Ji young, fort belle, mais qui vient plomber le film.
    Quentin C.
    Quentin C.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 32 critiques

    3,0
    Publiée le 8 novembre 2011
    À en voir l'affiche un peu outrancière et la bande annonce un tantinet aguicheuse et le titre digne d'un bon porno, on pouvait s'attendre avec The Housemaid à encore un de ces films erotico-stylisés asiatiques, mais le film est tout autre. Certes, le film comporte quelques scènes qu'on pourrait aisément qualifier d'érotiques, mais le film est loin d'être centré dessus. En effet, dès les premières minutes du film, qui montrent la vie agitée d'une grande ville de Corée du Sud, on comprend qu'il explore bien plus que ça. Ce milieu populaire et pauvre dont est extrait le personnage central du film va contraster avec celui qu'elle va rencontrer en acceptant son emploi de bonne. Et c'est sur le choc de ces deux milieux sociaux que va porter en grande partie le film, pouvant être lu localement comme une critique de la société coréenne, et, plus largement du capitalisme mondial et des inégalités qu'il entraine. Le monde apparemment austère et étriqué de la haute bourgeoisie coréenne dans lequel va entrer la bonne, dans une maison froide montre d'abord une absence de sentiments et de leur expression, mais le chef de famille, présenté comme un jouisseur vivant à l'occidentale (il prends de grands airs en se baladant avec sa bouteille de vin dans la maison et en faisant beaucoup de manières pour le goûter) va se révéler moins inhumain que les autres habitants de la maison. Mais cela sera-t-il suffisant ? Certes, le sujet du film est assez classique, et il faut savoir que c'est un remake. N'ayant pas vu la première version, coréenne elle aussi, je ne pourrais pas dire s'il est justifié, mais les qualités de la direction d'acteurs, de leur jeu, de la réalisation font de ce film un film à voir.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 478 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    4,0
    Publiée le 13 novembre 2011
    Sur un sujet finalement assez convenu (la femme, le mari, la femme de ménage enceinte du mari), Im Sang-Soo signe un film à la fois troublant et fascinant à la mise en scène soignée qui n'épargne rien au spectateur. Les interprètes sont tous très bons et le scénario intelligemment écrit, reposant surtout sur les non-dits.
    ANDRÉ T.
    ANDRÉ T.

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 129 critiques

    3,5
    Publiée le 9 décembre 2011
    Film baroque où l'engrenage des événements crée une atmosphère de plus en plus étouffante.... Les plans glacés du début, l'esthétisme froid, laissent place à des scènes grand-guignolesques. La famille grande bourgeoisie devient de plus en plus odieuse, jusqu'à l'éxagération. Le raffinement à l'occidental (vins, musique, littérature, peinture) n'a d'égal que la volonté d'écraser toute possibilité de rebellion, des "serviteurs". L'ambiguité de la vieille servante en chef, crée un personnage clé de ce beau film. La famille "trop riche" n'a rien pour se racheter, c'est l'horreur cachée sous le vernis. Le mari a toujours eu ce qu'il voulait... La belle-mère est machiavélique L'épouse, ne se rend pas compte... Un film qui fait froid dans le dos
    tuco-ramirez
    tuco-ramirez

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 618 critiques

    4,0
    Publiée le 12 décembre 2011
    Une famille de la haute bourgeoisie Coréenne attend un heureux événement : des jumeaux. Le mari, homme d’affaire très pris, la femme, bourgeoise centrée sur son bien être, embauchent une jeune femme pour aider au quotidien cette famille. Intégrée dans la petite équipe des gens de maison, elle va découvrir la lutte des classes. Dans un environnement moderne, une réalité proche du 19ème siècle européen se dessine devant nous. Im Sang-Soo, grand réalisateur sud-coréen, démontre sa grande maitrise du cadre dans un film d’une élégance visuelle rare. Grande réussite, les images sont somptueuses, les acteurs impeccables et la mise en scène virtuose. Il nous entraine très vite sous le vernis de la lutte des classes dans un thriller sensuel, sexuel glaçant, froid et terrifiant. Très charnel, ce film se révèle aussi cynique. « Basic Instinct » fait office de faire valoir. La fin du film en est même terrifiante ; la scène finale est d’une inventivité folle. Une seule nuance à apporter, le scénario est un peu trop schématique. Un film à voir impérativement pour le sens de l’esthétisme visuel du cinéma asiatique.
    Alice C.
    Alice C.

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 32 critiques

    4,0
    Publiée le 26 décembre 2011
    La Beauté du cinéma sud-coréen démontrée une fois de plus avec The Housemaid... L'histoire est très simple, limpide et les acteurs sont très justes dans leur rôle. Nous avons surtout affaire à une beauté d'image renversante avec des scènes d'ouverture et de clôture marquantes à souhait. En ajoutant une bande sonore délicate, The Housemaid peut, à mes yeux, être qualifié de bon film.
    cioran53
    cioran53

    Suivre son activité Lire ses 80 critiques

    3,0
    Publiée le 27 août 2012
    Quand une jeune femme de chambre pénètre dans le monde corseté d'une famille bourgeoise, les choses tournent mal. Film d'ambiance et de malentendus, ce Housemaid provoque le spectateur, joue sur ses sens et ses dégouts pour réussir à le rendre mal à l'aise et tenir le pari d'un scénario pourtant simpliste.
    Truman.
    Truman.

    Suivre son activité 140 abonnés Lire ses 1 364 critiques

    3,5
    Publiée le 13 mars 2014
    J'ai pu constater à droite et à gauche que "The Housemaid" se faisait descendre, souvent qualifié de coquille vide et soporifique à l'aspect faussement érotique . Et je dois dire que ça aurait été mon ressenti si je n'avais pas vu le film original "La Servante" de Kim Ki-young . En effet voir l'original permet non seulement de comparer mais de voir la différence et la vision du réalisateur qui est ici Im Sang-soo . Une vision ancrée dans l'air moderne, dans la richesse et dans une société différente . La première chose que l'on constate dans The Housemaid c'est qu'il perd son aspect Hitchcockien qui lui offrait un style unique, on perd bien évidemment le noir et blanc et la grandeur de la réalisation de Kim Ki-young mais on modernise le tout, on garde quelques plans bien sympas, puis on change de cap là ou La Servante concentrait son point de vu sur le mari ici The Housemaid nous place du coté de la servante . Un changement de coté très intéressant qui permet une réflexion bien mieux abouti, on rajoute une bande son sympathique et quelques passages érotiques et voilà un remake plus que correct . Il est vrai ensuite que le rythme est mou, que ça risque d'ennuyer beaucoup de monde et que la première partie reste bien meilleurs que la seconde qui se dévoile moins percutante . Néanmoins malgré ses défauts The Housemaid est un bon film car c'est un remake loin du vulgaire copié collé, on a ici un remake qui donne sa vision, une vision différente qui se détache de l'original sans s'en égarer pour autant .
    Zabou2004
    Zabou2004

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 32 critiques

    1,5
    Publiée le 17 juin 2014
    Bof... Un film qui veut à la fois se donner des accents occidentaux via la famille bourgeoise coréenne écoutant de la musique classique et buvant du vin fin, et se donner des allures de drame érotique notamment par son affiche aguicheuse.... C'est surfait, prétentieux. Et surtout pur mensonge car l'érotisme n'est présent que dans 2 ou 3 scènes au début, assez courtes d'ailleurs, et puis plus rien. Ce n'était qu'un leurre pour cacher la faiblesse du scénario. Le drame de la jeune bonne/nounou nunuche et enceinte du maître de la maison n'est pas du tout crédible à notre époque, notamment avec le personnage de la belle-mère machiavélique qui n'a semble-t-il qu'un seul but dans la vie: anéantir cette pauvresse comme on le faisait au moyen âge... Pour un peu, on se croirait sans un conte d'Andersen pour adultes! Le réalisateur s'est trompé d'époque. Pourtant ça commence bien. Et puis l'on tombe rapidement dans la vacuité, l'absence de scénario et la caricature. Dommage. Les acteurs jouent bien, l'image est belle, c'est sans doute ce qui m'a permis de ne pas zapper avant la fin.
    boscopax
    boscopax

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    2,5
    Publiée le 6 juillet 2014
    Entre littérature érotique et description de la servitude, ce remake reste moyen, même si le sujet est bien traité.
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 358 abonnés Lire ses 5 436 critiques

    3,0
    Publiée le 26 juillet 2010
    Im Sang-soo réalise ici le remake d'un célèbre film Coréen intitulé Hanyo (1960) de Kim Ki-Young. Ayant lui-même réécrit le script afin de mieux recentrer l'histoire à notre époque (l'original ne datant pas d'hier, le train de vie des Coréens ayant tellement changé depuis, qu'il était nécessaire de remettre au goût du jour le script original). Avec The Housemaid (2010), le cinéaste en restitue une oeuvre radicalement différente, puisque cette dernière se présente comme un thriller sexuel dans lequel une aide-gouvernante dans une maison bourgeoise devient petit à petit la maîtresse du riche propriétaire. Les choses s'envenimant les unes après les autres, le calme paisible régnant dans la maison va vite basculer en règlements de compte. Cette nouvelle adaptation fut présentée en Compétition Officielle lors du 63ème Festival de Cannes, mais il repartit bredouille. Pourtant, le film de Im Sang-soo mérite toute notre attention. Le scénario nous prend aux tripes, ses personnages tous passionnants les uns que les autres nous tiennent en haleine jusqu'au couperet final (un clin d'oeil renvoyant au prologue du film). Interprété avec beaucoup de sensibilité et de subtilité, les deux interprètes principaux sont remarquables (Jeon Do-Yeon & Lee Jung-Jae) aux côtés de Youn Yuh-Jung & Seo Woo. Une réalisation marquante pour une oeuvre qui ne l'est pas moins, ce huis-clos au sein de ce triangle amoureux risque à coup sûr de ne pas faire l'unanimité !
    jujulcactus
    jujulcactus

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 291 critiques

    4,0
    Publiée le 16 septembre 2010
    Le remake est un exercice de haute voltige, et ce qu'a réussit là Im Sang-Soo est remarquable. Il a déjoué tous les pièges, encrant pleinement son film dans le XXIe siècle et laissant sous son aspect travaillé et sophistiqué un message social intéressant et assez saisissant. Un scénario sans grande originalité (la servante qui devient maîtresse de l'homme de maison) mais très bien tenu avec un réel sens du rythme, de la reflexion, et surtout mené par des acteurs proches de la perfection dans des rôles souvent intrigants, la palme à la magnifique Jeon Do-Yeon qui tient l'ambiguité de son rôle dans tout sa nuance, apportant même son petit grain de folie par la relation assez forte qu'elle établie avec la petite fille de la maison, personnage clef du film. Mais c'est grâce à sa présentation que «The Housemaid» s'éloigne des genres et des codes en déployant ses ailes. Une gigantesque maison sous la neige coupée du monde, où chaque pièce exploite son goût pour le luxe à l'extrème, sa grandeur en vient à inspirer le vide, le froid et participe grandement a cette ambiance si singulière que le réalisateur coréen injecte à son film par sa maitrise insolente de la caméra, sa mise en scène millimétrée, la beauté de son image, de ses décors, de ses acteurs ... C'est sublime en tout point, non dénué d'une certaine émotion ni d'une certaine tension, le film fait son effet et capte tout l'attention. La fin m'a un peu surpris, un peu déçu aussi mais elle reste marquante, et l'ensemble est d'une qualité ésthétique époustouflante mais pas seulement, le film sait tenir ses promesses sous sa parure dorée, la critique du monde bourgeois est efficace, les personnages plus complexes qu'ils en ont l'air, l'histoire en elle même saisissante... Il ne faut donc pas confondre «The Housemaid» avec un simple exercice de style, il est bien plus que ça : une oeuvre fascinante!
    pandani
    pandani

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 379 critiques

    4,0
    Publiée le 26 avril 2011
    A ma grande honte, je ne connaissais pas Im Sang-soo (j'avais notamment raté son "vieux jardin"). C'est bien dommage, car ce type est un vrai virtuose. Sa mise en scène et sa façon de filmer ce huis clos bourgeois et quasi-Hitchcockien, pleines de talent, de maîtrise et de bonnes idées, font d'un remake qui aurait normalement du être sans intérêt, un nouvel avatar extrêmement réjouissant de la vitalité du cinéma Coréen. C'est juste dommage que l'acteur masculin ne soit pas au niveau des actrices, car on est passé tout près du très très grand film.
    chouchou75
    chouchou75

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 19 critiques

    3,5
    Publiée le 20 septembre 2010
    De très belles images une musique superbe une scène d'ouverture assez prenante, une premiere partie sensuelle dans tous les sens du terme ! Tout pour plaire cependant le sujet traîté manque un peu de rythme et pourrait être plus sulfureux vu le sujet dont il traîte ! Bref le milieu du film est un peu ennuyeux mais les dernières minutes reviennent (comme le début) rehausser le film pour en faire un très bon film ! Très magistralement interprétée !!!! Un film à voir
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 339 abonnés Lire ses 2 113 critiques

    3,0
    Publiée le 23 septembre 2010
    Ce nouveau film de Im Sang-soo est très différent de son précédent Le vieux jardin que j'avais adoré. Il est toujours question de lutte des classes ici mais mais l'univers a changé, le style aussi. On assiste là à un huit-clos étouffant, érotique et meurtrier. Un bel exercice de style à mon goût. Les images sont d'une grande beauté, d'un esthétisme froid, contrastant avec la bouillonnement des sentiments des personnages. La magnifique scène d'ouverture contraste elle aussi avec le calme apparent de la suite. L'interprétation est de haute volée. Jeon Do-Yeon est parfaite, oscillant entre le calme, la passion et la folie. Une prestation à la Adjani comme j'ai pu l'entendre. Youn Yuh-jung dans le rôle de la vieille gouvernante est tout aussi impressionnante. La mise en scène, virtuose, peut paraitre froide et distante. Alliée à un scénario machiavélique, on est tour à tour intrigué puis fasciné. Les scènes d'amour sont d'un érotisme troublant, ce qui ne gâte rien. Si l'intérêt faibli à un moment avec l'intervention de la belle-mère, le dénouement arrive inéluctable et terrible, avant une bizarre scène finale digne des meilleures David Lynch. Au final on assiste à quelque chose d'étrange, de visuellement magnifique, laissant dans la bouche un goût amer et dérangeant. Beau et troublant.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top