Mon AlloCiné
    Sur la route
    Note moyenne
    3,0
    22 titres de presse
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Nouvel Observateur
    • Paris Match
    • Positif
    • Première
    • TéléCinéObs
    • 20 Minutes
    • Critikat.com
    • Elle
    • Excessif
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • L'Express
    • L'Humanité
    • Marianne
    • Metro
    • Télérama
    • Ecran Large
    • La Croix
    • Le Parisien
    • Cahiers du Cinéma
    • Libération

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    22 critiques presse

    Le Journal du Dimanche

    par Barbara Théate

    Walter Salles réussit à donner toute sa modernité à l'oeuvre de Kerouac à travers un road-movie toujours sur les chapeaux de roues. Électrisant.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    Le Nouvel Observateur

    par Pascal Mérigeau

    La part de romantisme que chaque personnage porte en lui (...) se trouve considérée sans contaminer jamais le regard porté sur eux, sur leur histoire, sur cette forme même de naïveté. C'est une des raisons qui font que le film touche autant, et si durablement.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Paris Match

    par Christine Haas

    Bien sûr il y a des longueurs, car les voyages sont parcourus et reparcourus sans autre but que l'amitié, la conduite et la fête. Mais Walter Salles transmet comme personne cette fureur de vivre.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Positif

    par Hubert Niogret

    Un découpage très libre, une caméra proche des personnages, sans cesse aux aguets des émotions affleurant sur les visages, une lumière souvent naturelle (parfois un peu sauvage) contribue à la construction d'un voyage dans toutes ses directions physiques et mentales.

    La critique complète est disponible sur le site Positif

    Première

    par Gérard Delorme

    Le cinéaste brésilien s'en tire plutôt bien, imposant à son film le même rythme jazz que celui qui avait accompagné et inspiré le jeune écrivain. (...) Le voyage de ces pionniers peut paraître limité (...) mais il a le mérite d'être le premier du genre, et ses interprètes réussissent à nous faire partager l'excitation de la découverte.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    TéléCinéObs

    par Didier Jacob

    Mais l'acteur principal, c'est encore la route, soit l'infini paysage américain qu'arpente sans relâche la caméra de Salles (magnifique image du chef opérateur français Eric Gautier), qui a fait le juste choix de la liberté endiablée sur celui de l'adaptation littérale.

    La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    [La] relecture [de Walter Salles] du roman d'une sincérité évidente fait pardonner les baisses de rythme en cours de route.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    Critikat.com

    par Antoine Oury

    A force d'un surplus de respect, Walter Salles ne s'approprie jamais vraiment l'oeuvre de Kerouac. La linéarité de l'adaptation, engoncée entre la première et la dernière phrase du roman, ne surprend que trop rarement le spectateur.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Elle

    par Françoise Delbecq

    Drogue, alcool et free-jazz se succèdent à un rythme effréné, hommage s'il en est à la prose spontanée de la fin des années 50. Walter Salles a aussi un grand talent de directeur d'acteurs et nous révèle un Garrett Hedlund, néo-James Dean mâtiné de Marlon Brando et vibrant talent.

    La critique complète est disponible sur le site Elle

    Excessif

    par Nicolas Gilli

    "Sur la route" tient sur quelques points, de ses comédiens globalement très bons à sa belle musique transpirant le jazz, en passant par une photographie sublime (...). [Mais] rien ne transpire de "Sur la route", ni la passion ni la liberté, et rarement un film avec autant de mouvement à l'écran aura paru aussi immobile.

    La critique complète est disponible sur le site Excessif

    Les Fiches du Cinéma

    par Marie Toutée

    Fidèle à l'esprit du roman de Jack Kerouac, Walter Salles calque ce road-movie sur le rythme d'un jazz endiablé. Un film prévisible mais carré, nerveux et servi par des acteurs talentueux.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Les Inrockuptibles

    par Serge Kaganski

    Ce n'est pas chez Salles qu'on trouvera de l'inventivité formelle ou de la singularité stylistique. (...) Cet académisme de bonne qualité mais ronronnant est heureusement habité par les relations entre les protagonistes. (...) un produit correct mais formaté qui ne parvient pas à traduire à l'écran la fièvre de l'écriture de Kerouac.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    L'Express

    par Eric Libiot

    Sur le papier, ça craint. Sur l'écran, la surprise est plutôt bonne. (...) L'adaptation a beau être à mille lieues du livre, le résultat séduit parce que les partis pris de lisibilité sont assumés (...).

    La critique complète est disponible sur le site L'Express

    L'Humanité

    par Dominique Widemann

    La répétition des scènes de défonce et de sexe ne suffit pas à pallier cette absence de contexte, ne serait-ce que par le truchement de ce que les personnages en éprouvent. (...) Ainsi, malgré les talents réunis, l'émotion s'ébrèche sur l'anecdote.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Marianne

    par Hubert Prolongeau

    Même si Salles, intelligemment, filme plus les corps que les paysages, même s'il réussit à faire de la voiture de ses héros une sorte de lieu clos en mouvement, même si ses acteurs sont souvent magnifiques, ce film qui illustre plus qu'il ne recrée a avant tout le mérite, par sa simple existence, de redonner vie à la génération qu'il dépeint.

    La critique complète est disponible sur le site Marianne

    Metro

    par Jennifer Lesieur

    "Sur la route" emporte sans griser ; à force de construire un bel objet cinématographique, il sacrifie l'urgence du départ à la fièvre de l'instant, la réflexion sur l'Amérique des fifties au sourire canaille de ses personnages. Ce qui n'est déjà pas si mal.

    La critique complète est disponible sur le site Metro

    Télérama

    par Jacques Morice

    Les inconditionnels du manifeste (enfin adapté !) de la Beat generation risquent fort d'être déçus. Où est passé ce fameux style " be-bop " de Kerouac, ce chant exalté et syncopé ? Walter Salles (...) a choisi une autre option, plus facile d'accès. Son film n'est pas une trahison, plutôt une version light, avec de très bonnes surprises.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Ecran Large

    par Stéphane Argentin

    "On the road", grisé par la vitesse comme s'il était à la recherche du temps perdu, ne nous laisse le temps de nous attacher à rien.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    La Croix

    par Jean-Claude Raspiengeas

    Walter Salles a été victime de lui-même. En voulant demeurer fidèle au texte, il en a édulcoré l'esprit, livrant un film trop propre, trop bien léché où l'on ne sent jamais la sueur, l'odeur de macadam, d'huile, d'essence et de poussière, la déglingue, l'atmosphère de vertige et de folie mâtinée de contemplation, le désespoir sans retour.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Parisien

    par Pierre Vavasseur

    Walter Salles oublie de mettre un tigre dans le moteur de ce road-movie fondamentalement exalté et sexuellement sauvage. Et quand le récit appuie sur le champignon, le réalisateur ne passe jamais la vitesse supérieure. Ce n'est plus de la pudibonderie, c'est du frein à main.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Cahiers du Cinéma

    par Nicolas Azalbert

    Le cinéaste brésilien a donc filmé un mythe au lieu d'adapter un livre, et nous vend une publicité au lieu de nous transmettre une expérience. (...) Salles ne donne à voir que l'encanaillement, très bourgeois dans son fantasme actuel, de jeunes freluquets.

    Libération

    par Bruno Icher

    Le film manifeste si peu d'ambition que l'on ne peut même pas blâmer le pauvre Walter Salles dont les précédentes productions sont à des kilomètres de ce naufrage absolu.

    La critique complète est disponible sur le site Libération
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top