Mon Allociné
Vous n'avez encore rien vu
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Vous n'avez encore rien vu" et de son tournage !

Une collaboration qui dure

Vous n'avez encore rien vu signe la neuvième collaboration entre le cinéaste Alain Resnais et l'actrice Sabine Azéma, qui travaillent ensemble depuis leur rencontre en 1983 ! André Dussolier et Pierre Arditi sont eux aussi des habitués du réalisateur, avec respectivement sept et huit films tournés sous sa houlette !

Les nouveaux venus

Outre les onze acteurs avec qui il avait déjà collaboré, Alain Resnais a fait appel à des comédiens avec lesquels il n'avait pas eu l'occasion de tourner auparavant, tels que Denis Podalydès, Andrzej Seweryn, Hippolyte Girardot et Michel Robin : "J’avais été fasciné par le phrasé de Denis Podalydès dans les films de Bruno Podalydès ou d’Arnaud Desplechin, par son côté caméléon quand il fait des lectures de livres à la radio. J’avais admiré Hippolyte Girardot dans Rois & reine et Un conte de Noël de Desplechin ou dans Lady Chatterley de Pascale Ferran. Andrzej Seweryn était extraordinaire par exemple en Dom Juan dans la pièce de Molière. J’ai vu Michel Robin sur scène ou en coulisses je ne sais combien de fois depuis ses rôles chez Roger Planchon à la fin des années 50", partage-t-il.

Deux pièces de Jean Anouilh

Vous n'avez encore rien vu réunit deux pièces de théâtre de Jean Anouilh suite à une suggestion de Laurent Herbiet. Le scénariste a en effet proposé de composer un scénario à partir d'Eurydice et d'une autre pièce du même auteur qui n'est autre que Cher Antoine ou l’amour raté.

Une libre adaptation d'"Euridyce"

Même si le film est officiellement inspiré de la pièce Euridyce de Jean Anouilh, il s'agit en réalité d'une adaptation très libre, qui pourrait davantage s'apparenter à un hommage.

Le premier souvenir d'"Eurydice"

Alain Resnais se souvient très bien de la première fois qu'il a vu Eurydice de Jean Anouilh au théâtre : "J’ai assisté à la création d’une vingtaine de ses pièces depuis la fin des années 30. En sortant d’Eurydice au théâtre de l’Atelier il y a soixante-dix ans, j’étais si ému que j’ai fait le tour de Paris à bicyclette et que j’ai revu la pièce la semaine suivante", confie-t-il. Après avoir lu plusieurs pièces d'auteurs différents pour le film, le réalisateur a fini par choisir Anouilh en se rappelant cette émotion.

La mise en abyme

Vous n'avez encore rien vu présente un film dans le film. En effet, les acteurs sont invités à visionner une captation de la pièce de théâtre Eurydice, jouée par la troupe de jeunes "la Compagnie de la Colombe". Alain Resnais a choisi de confier la réalisation de cette captation à Bruno Podalydès : "C’était une expérience, un jeu. Si j’avais dû inventer moi-même cette mise en scène théâtrale d’une jeune troupe de 2012, j’aurais eu l’impression de tricher, je n’aurais pas été sincère. Il était plus stimulant de le demander à un confrère et ami proche de cette génération". L'acteur-réalisateur s'est alors chargé de la captation avec beaucoup de liberté : "Le pari qui m’amusait, c’était d’attendre le montage pour découvrir comment ses images et les miennes se rencontreraient", ajoute Resnais. Podalydès a ainsi réalisé une captation de la pièce complètement indépendante du film, et qui dure en réalité 28 minutes.

Préparation à la captation d'"Eurydice"

Avant de filmer la représentation théâtrale d'"Eurydice", Bruno Podalydès a essayé de se familiariser avec les troupes de jeunes en se rendant au Festival d'Avignon. Il a ensuite rejoint Resnais en Bretagne pour discuter avec lui de ses idées de mise en scène : "La Compagnie de la Colombe devait être une troupe débutante, sans moyens mais avec de l’envie. À l’intérieur de ce cadre, Alain voulait que je dispose de la plus grande liberté et que la captation ne ressemble en rien à ce qu’il allait tourner. Nous avons passé quatre beaux après-midi à relire le scénario et à parler à bâtons rompus", rapporte Podalydès.

Casting pour la captation

Bruno Podalydès a choisi des jeunes comédiens novices, parmi lesquels on trouve des stagiaires de la Comédie Française et des jeunes du Conservatoire. Il a aussi fait appel à Vimala Pons, avec laquelle il avait joué dans un court métrage de Baya Kasmi peu de temps avant ce tournage : "J’ai aussi réuni une jeune équipe technique, ce qui me paraissait indispensable pour mieux nous mettre dans la peau de la Compagnie de la Colombe. Nous avons tourné en cinq jours, à une cadence rapide, quelques semaines avant le tournage d’Alain. J’ai filmé un peu plus que ce qui était strictement nécessaire, de façon à ce que les comédiens entrent dans l’action demandée et en sortent le plus naturellement possible", partage Podalydès à propos de cette expérience.

Les entrepôts comme scène de théâtre

La représentation d'Eurydice, qui a été filmée par Bruno Podalydès, n'a pas eu lieu sur une scène théâtrale. Tout s'est en effet passé dans des entrepôts déserts : "Je cherchais un type de friches industrielles qu’une commune aurait pu prêter à une jeune troupe pour qu’elle y installe un décor provisoire. Ce devait être un lieu de répétitions presque dû au hasard. Ces entrepôts, c’était un espace gigantesque qui offrait quantité de possibilités et qui poussait les acteurs au jeu théâtral (...). Je suis allé chercher les bidons qui étaient dans l’entrepôt d’à côté pour en faire le comptoir du buffet de la gare", raconte le metteur en scène.

Le pendule de Foucault

Sur les conseils de François Philippi, superviseur des effets spéciaux, Bruno Podalydès a fait fabriquer un pendule de Foucault spécialement pour le film : "Je tenais à ce que le pendule soit autonome, qu’il mène sa vie, que les comédiens s’écartent pour le laisser passer. Quel que soit le rythme de la scène, il y avait, visible, un temps objectif, inéluctable", explique-t-il.

Resnais retrouve Mark Snow

À l'occasion de Vous n'avez encore rien vu, Alain Resnais a retrouvé le compositeur Mark Snow pour la troisième fois après avoir collaboré avec lui dans ses deux précédents films, Coeurs (2006) et Les Herbes folles (2009) : "Je voulais que la musique donne l’équivalent de l’hypnose dans laquelle les invités d’Antoine sont plongés par les souvenirs qui les assaillent. Mark Snow était donc idéal", explique le réalisateur.

La musique pendant le tournage

Pendant le tournage du film, Resnais a mis des musiques de Mark Snow pour aider ses acteurs à se plonger dans l'atmosphère voulue : "Le monteur Hervé De Luze et moi, nous avions aussi placé des morceaux de Snow sur le montage provisoire afin de mieux trouver le rythme du film", raconte le cinéaste. Lorsque le compositeur a vu le montage provisoire avec ses anciennes musiques, il s'est exclamé : "Si je comprends bien, il faut que je fasse encore mieux que moi-même !" Ce qu'il a en effet réussi à faire, d'après le réalisateur.

Paris je t'aime !

Contrairement à certains cinéastes qui sillonnent la planète pour trouver le lieu de tournage idéal, Alain Resnais reste très attaché à la région parisienne et à ses environs. Il a ainsi tourné son film dans les studios de Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis.

Projet retardé

Pour Les Herbes folles (2009), il était prévu que le réalisateur Alain Resnais adapte une pièce de théâtre pour le producteur Jean-Louis Livi. En se mettant à lire des pièces, le cinéaste est tombé par hasard sur le roman de Christian Gailly, dont il s'est inspiré pour faire son film. C'est avec Vous n'avez encore rien vu que la commande de Jean-Louis Livi a finalement été réalisée.

Œuvre testamentaire ?

Lorsqu'il a été question d’œuvre-testament pendant la conférence de presse de Vous n'avez encore rien vu, Alain Resnais a exprimé sa position : "J’essaye toujours en faisant un film de ne pas penser au précédent, de ne pas me répéter, donc si je m’étais rendu compte pour ce film que ça pouvait passer pour une espèce de testament, je crois que je n’aurais jamais eu ni l’audace ni l’énergie de le tourner."

Festivals

Vous n'avez encore rien vu a été sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes en 2012. Le film a également été sélectionné à la première édition du Champs-Élysées Film Festival.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Independence Day : Resurgence (2016)
  • Le BGG – Le Bon Gros Géant (2016)
  • Insaisissables 2 (2016)
  • L'Âge de Glace : les Lois de l'Univers (2016)
  • American Nightmare 3 : Elections (2016)
  • Jason Bourne (2016)
  • xXx : Reactivated (2016)
  • Tarzan (2016)
  • Suicide Squad (2016)
  • Colonia (2015)
  • Comme des bêtes (2016)
  • Le Monde de Dory (2016)
  • Camping 3 (2015)
  • Débarquement immédiat (2016)
  • Conjuring 2 : Le Cas Enfield (2016)
  • Star Trek Sans limites (2016)
  • Nos pires voisins 2 (2016)
  • Bad Moms (2016)
  • Jack Reacher: Never Go Back (2016)
  • Médecin De Campagne (2016)