Mon Allociné
Les herbes folles
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Les herbes folles
Date de sortie 4 novembre 2009 (1h 44min)
Avec André Dussollier, Sabine Azéma, Emmanuelle Devos plus
Genres Drame, Romance
Nationalités Français, Italien
Bande annonce Ce film en VOD
Presse 4,1 27 critiques
Spectateurs 2,11115 notes dont 269 critiques

Synopsis et détails

Marguerite n'avait pas prévu qu'on lui volerait son sac à la sortie du magasin. Encore moins que le voleur jetterait le contenu dans un parking. Quant à Georges, s'il avait pu se douter, il ne se serait pas baissé pour le ramasser.
Distributeur StudioCanal
Récompenses 1 prix et 16 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2008
Date de sortie DVD 09/03/2010
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 16 anecdotes
Box Office France 466 440 entrées
Budget 11 000 000 €
Langues Français
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa -

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Les herbes folles en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Les herbes folles
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
  • Acheter (8.99 €)
Les herbes folles
Définition standard
VF
Disponible sur une Box Internet
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
  • Louer (2.99 €)
  • Louer
  • Acheter (7.99 €)
Les Herbes folles
Haute définition
Ce film en VOD
  • Louer (7.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Les Herbes folles (DVD)
Date de sortie : mardi 9 mars 2010
neuf à partir de 4.88 €

Interviews, making-of et extraits

<strong>Michel Vuillermoz</strong> Interview : Le Dernier pour la route, Les herbes folles 9:27
Michel Vuillermoz Interview : Le Dernier pour la route, Les herbes folles
3 539 vues
<strong>Anne Consigny, Alain Resnais</strong> Interview : Les herbes folles 3:00
Anne Consigny, Alain Resnais Interview : Les herbes folles
4 620 vues
<strong>Sabine Azéma, André Dussollier</strong> Interview 14: Les herbes folles 9:59
Sabine Azéma, André Dussollier Interview 14: Les herbes folles
9 568 vues
9 vidéos

Acteurs et actrices

André Dussollier
André Dussollier
Rôle : Georges Palet
Sabine Azéma
Sabine Azéma
Rôle : Marguerite Muir
Emmanuelle Devos
Emmanuelle Devos
Rôle : Josepha
Anne Consigny
Anne Consigny
Rôle : Suzanne
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • L'Humanité
  • Le Monde
  • Le Point
  • Le Nouvel Observateur
  • Marianne
  • Libération
  • Les Inrockuptibles
  • Positif
  • Cahiers du Cinéma
  • Télérama
  • Télé 7 Jours
  • Brazil
  • Studio Ciné Live
  • La Croix
  • Le Figaroscope
  • TéléCinéObs
  • 20 Minutes
  • Le Parisien
  • L'Express
  • Metro
  • Ouest France
  • Elle
  • Dvdrama
  • Première
  • Le Journal du Dimanche
  • Télérama
  • Filmsactu
27 articles de presse

Critiques Spectateurs

nekourouh
Critique positive la plus utile

par nekourouh, le 26/08/2011

3,5Bien

Lorsque Alain Resnais, enfant de la nouvelle vague qui comme Truffaut, Godard, Chabrol et compagnie qui a su se démarquer... Lire la suite

Arthur M.
Critique négative la plus utile

par Arthur M., le 20/05/2013

2,0Pas terrible

Un film sans grand intérêt, très lent. Un scénario à dormir debout. Le casting est cependant bon. Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
9% 25 critiques 13% 34 critiques 11% 30 critiques 15% 41 critiques 19% 50 critiques 33% 89 critiques
269 Critiques Spectateurs

Photos

13 Photos

Secrets de tournage

Un Prix d'exception

Le jury cannois présidé par Isabelle Huppert a décerné à Alain Resnais un "Prix exceptionnel" pour Les Herbes Folles (qui était présenté en compétition) et pour l'ensemble de sa carrière.

Un "incident"... sans précédent

Les Herbes folles est inspiré du roman L'Incident de Christian Gailly, publié aux Editions de Minuit en 1996. Si Alain Resnais a souvent travaillé étroitement avec de grand romanciers, comme Marguerite Duras (Hiroshima mon amour) ou Alain Robbe-Grillet (L'Année dernière à Marienbad), c'est en fait la toute première fois qu'il porte à l'écran un roman déjà existant. Précisons qu'au départ, le film avait également pour titre L'Incident.
16 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2008, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2008.

Commentaires

  • wanshai

    A éviter même par une après midi pluvieuse et glacée. C'est long, verbieux et sans interet. un non evenement du début à la fin. même les hommages au cinéma sont ratés.

  • wolan1000

    Très déçu. On peut être respectueux d'un artiste, d'une oeuvre et néanmoins continuer à exercer son sens critique. J'ai trouvé le film horripilant, et terriblement laborieux. On nous raconte comment naît un amour, une attirance entre deux êtres, mais le choix de Dussollier et Azema comme protagonistes de cette histoire, est contre-productif tant ces deux acteur sont si peu sexy, jamais on n'a envie qu'ils se prennent dans les bras, on le redoute même. Anne Consigny, en femme bafouée, joue comme à son habitude les pleurnicheuses agaçantes, et on sent à chacune de ses apparitions qu'elle n'en revient pas d'être dans un film de Resnais. La mise en scène tout en mouvements de grue étudiés est soulignée en diable, la lumière orangée assez laide finalement. La fin, plus qu'énigmatique, nous tombe des mains. La critique a parlé d'audace, de liberté de ton, je n'y ai vu que complaisance et incohérence. J'avais adoré tant de films de Resnais que je suis surpris qu'il soit tombé dans ce piège, sans doute à force de travailler avec les mêmes équipes, les mêmes acteurs, tout ce petit oublie que le questionnement, la remise en question permanente est la meilleure façon de ne pas tomber dans cette auto-satisfaction qui baigne le film du début à la fin.

  • tixou0

    Pourquoi diable l'héroïne de ces "Herbes folles" s'appelle-t-elle "Muir" ? Est-ce pure imagination de Resnais qui n'a pas écrit le scénario, mais a pu avoir quelque influence sur son élaboration, ou bien Christian Gailly avait-il déjà choisi cet inhabituel patronyme dans son "Incident" d'où l'histoire est tirée ? L"'aventure" de Marguerite Muir n'a rien à voir avec celle que Mankiewicz met en scène en 1947, et Sabine Azéma, qui s'obstine à s'enlaidir avec son inénarrable chevelure aussi hirsute que flamboyante, n'a rien de commun avec la délicieuse Gene Tierney... Et pourtant Madame Muir version 2009 n'est-elle pas elle aussi dans une certaine mesure aux prises avec un "fantôme", au moins pendant la première partie du film ? Avant de rencontrer le fantasque Georges, Marguerite a tout loisir en effet de l'imaginer au travers de ses lettres et autres messages qui suivent leur unique, bref et impersonnel contact téléphonique. Resnais mène avec bonheur ces premiers développements fantasmatiques, mais pour moi rate la rencontre et ses suites, entraînant ses personnages sur un terrain qui n'est plus imagination et légèreté, mais où la fantaisie trop appuyée tourne à l'exercice de style pur - la fin et l'épilogue (?) étant la cerise sur le gâteau ! A propos de fantôme, il faut encore espérer que ces "Herbes folles" à propos desquelles l'on résiste encore à l'idée de l'arrachage, parce qu'elles ont quand même été dispersées par un indéniable bon faiseur et incarnées par des comédiens de talent, ne sont pas le signe d'une inspiration à conjuguer définitivement au passé.

  • cultissimes

    un film complètement barré, à voir!
    Bravo et merci Resnais!!

  • moreapacifique1

    Film étrange et inégal. Début lent puis on pense que Dussolier va camper un personnage de névrosé obsessionnel intéressant et que Sabine Azéma va être à la hauteur mais l'histoire s'enlise et on n'y croit pas un seul instant. Quant à la fin, comprenne qui pourra.
    Beaucoup de bruit pour un incident banal...
    Heureusement que Resnais a fait d'autres films subtils et même droles qui, eux, avaient un sens.

  • tixou0

    Cela démarre sur les chapeaux de roues par la promotion des souliers "Marc Jacobs" (dont on peut douter qu'ils soient d'une quelconque utilité à l'héroïne quand on découvre plus avant ses pieds - "Scholl" aurait été plus approprié, moins glamour cependant !), cela continue par celle de la marque "Siemens" sur laquelle s'attarde avec complaisance la caméra chaque fois que Georges téléphone à Marguerite (et il téléphone beaucoup, même s'il tombe le plus souvent sur son répondeur). C'est donc un film publicitaire, ces "Herbes folles" ? Restons sérieux… Ce nouvel opus du vénérable (87 ans) Alain Resnais est très décevant. Certes, on retrouve avec plaisir deux de ses comédiens fétiches (Dussolier, Azéma) bien entourés par d'autres interprètes de talent (mention spéciale à Anne Consigny, au jeu délicat et nuancé), oui, l'aspect esthétique est soigné et la mise en scène impeccable. Mais au service de quelle histoire ? Que veut (dé)montrer le cinéaste ? Personnages seulement ébauchés pour scénario filandreux - on n’admire plus la verve, la subtilité, on sent le système. Hélas !
    Ce deuxième commentaire pour remplacer une critique que, pour une raison qui m'échappe, je ne peux absolument pas "poster" - j'ai essayé au moins 6 ou 7 fois !

  • argante11

    C'est une voix "off" (empruntée à Edouard Baert) , chaleureuse, empreinte de sollicitude,teintée de facétie, qui nous ouvre les portes du rêve; faisant de nous les spectateurs captifs d'une aventure burlesque. Nous voici entraînés dans les turbulences d'un univers chaotique délicieusement vertigineux, où la dérisoire matérialité des choses revêt une dimension étonnamment drôle.
    Jusqu'au moment où nous nous retrouvons connectés
    à la" Réalité" par l'incongruité d'une dernière réplique ...à repenser .
    C'est juste JU BI LA TOIRE !
    Moins poilant que" Bienvenue chez les ...? Sûrement !

  • lachelloise

    UNE INTRIGUE PALPITANTE
    et DES QUESTIONS SANS RÉPONSES
    La fille qui se fait tirer son sac : ho! zut! je me suis fait tirer mon sac. Je cri, je cri pas, oui, non, ou peut être pas. Je sais pas je suis pas sûr de ne pas savoir.
    La voix off : Elle c'est fait tirer son sac, oui non ou peut être pas. Elle regrette d'être allé en SMART acheté des chaussures chez MARC JACOBS. Elle culpabilise ou regrette ou hallucine.

    UNE MORALE D'ENFER
    Tous les rêves sont permis. Perso je veux être une tortue pour manger de la salade verte et vous?

    UN FILM ULTRA CONCEPTUEL
    Vol de sac à main au début. Vol en avion à la fin. Bam! rebondissement décollage pour l'imaginaire, chat croquette, tortue, salade...

    Alain RESNAIS le dit lui même Christian Gailly est le spécialiste des question auquel il se garde bien d'y répondre tout comme resnais lui même. Nous ne connaissons finalement rien des gens ni de nous même nos motivations nos pulsions : nos folies sont inexplicables et pourquoi tenter de les expliquer. Bref on fait un film pour payer ses loyers et quelques bonnes critiques pour gagner une palme aux idées courtes.

  • bactou

    Que dire devant un tel gâchis, un tel navet !!
    Il n'y a rien à récupérer, cela transpire l'oeuvre de commande pour arrondir les fins de mois.
    Pas d'inspiration, pas de souffle, les comédiens ne sont pas dirigés, ils cabotinent tous à qui mieux mieux, c'est indigent.
    L'histoire n'en parlons pas, il n'y en n'a pas, alors ce la ne vaut pas la peine de parler pour rien.
    Et encore, nous sommes là, loin de la vérité.
    Oh bien sûr, ce film n'est pas pour le grand public.
    nous sommes face à du nombrilisme pur et simple pour intellectuel hors d'âge, et bien évidemment, le microcosme intellocinéphile crie au génie, puisque lui seul peut être à même de comprendre, de regarder le plat film qui est le sien.
    Les quelques idées éparses sont totalement "pompées" sur les collègues.
    Le mieux s'endormir au début, se réveiller à la fin. vous aurez toout vu, rien compris mais de toute façon si vous restez eveillés, cela sera la même chose.

  • Apollinaire

    vais le voir ce soir

  • ZybaX

    Et pourtant, c'est tout le contraire, puisque ce film devient limpide à partir du moment où l'on se prend au jeu, un peu comme chez David Lynch en fait. Rien d'intello, rien de nombriliste, juste de la fantaisie cinématographique pure et dure.

    Comme quoi, les goûts et les couleurs...

  • Coralia22

    Azéma, Dussolier et de jolis plans, de beaux cadrages... mais le scénario m'a semblé plutôt flou, et au final, très creux. C'est pas un navet mais ça s'en approche...

  • SyZe

    Mes parents sont allés le voir avec un couple d'amis, ils ont rien compris et n'ont pas aimés.
    J'ai pas osé leur dire juste avant qu'ils partent au ciné que les critiques spectateurs sont pas très bonnes, je regrette j'aurais pu les aiguiller vers autre chose.

    PS : Encore un beau décalage entre la presse et "les gens" ^^ Et je suis rarement du côté de la presse (exit transformers).

  • ZybaX

    S'ils n'ont rien compris au film, l'idéal serait de les aiguiller jusqu'ici pour qu'ils en discutent avec ceux qui l'ont apprécié et peut-être compris justement.

    Mais bon. Je ne lis pas trop la Presse et vais la plupart du temps au cinéma parce que j'ai envie de voir un film - quitte à être déçu - par contre je suis content de voir que les journalistes savent encore faire la différence entre un film de Resnais et un film de cette grosse tâche de Bay. :sweat:

    Les "gens" méritent aussi de s'attarder sur des film qu'ils n'ont pas l'habitude de voir à la télévision.

  • Johannis1

    Une comédie très divertissante. Le scénario est léger, léger, mais le jeu des acteurs est excellent. On retrouve l'esprit de la comédie musicale "on connaît la chanson. André Dussolier est encore plus déjanté qu' au film d'alors mais le miracle de l'identification au héros ou antihéros fonctionne à merveille grâces aux procédés du metteur en scène.

  • Barbusportif78

    Quel délice, le dernier film d'aAlain Resnay ! Celui-ci prend son temps, la caméra s'attarde sur des petits détails de la vie (acheter une chaussure pour Sabine Azéma), l'examen détaillé du porte-feuilkle de celle-ci pour André Dossolier, ...) et les dialogues sont savoureux. La première parole à Sabine Azema quand ils se rencontrent enfin (au bout d'une heure de film !) est : "Alors vous m'aimez ?" et le film se déroule ainsi jusqu'au dénoûment énigmatique et curieusement grâve. Drôile de changement de ton pour un film ludique et drôle aux personnages décalés (Edouard Baer en commentateur qui doute et se mélange, Mathieu Amalric en flic complètement décalé, tendre et drôle, Anne Consigny en épouse attentive, Emmanuelle Devos en amie-traitresse). Tous les comédiens jouent (au sens propre) et leur jeu rendent heureux, des plus expérimentés (Azéma/Dussolier) aux plus jeunes (Nicolas Duvauchelle, Sar Forestier) et même les plus anicens qui font une apparition aussi qu'inattendue qu'heuresues (Anny Cordy, Roger Pierre). Tous ce petit monde est au service d'une histoire enchantée et poétique. Près de deux heures de bonheur ! Merci, AlainRresnay (sans doute notre plus grand magicien du 7ème art).

  • Pierre Coërs

    Quelle liberté, quelle fraîcheur. effectivement, c'est un film à regarder comme on écoute de la musique. Il y a peu de logique, sinon pas du tout. Laisser couler ... regarder les visages,les images intérieures. Il m'a demandé à moi aussi de me libérer de mes exigences de logique habituelles. Les personnages sont tellement mignons, tellement rafraichissants, mystérieux comme on rêve que soit notre vie, comme quand on joue à cache-cache. Un film d'enfant, sans doute.

  • mjkrimo

    Quand Alain Resnais se prend pour David Lynch !!

  • marcfieldfr

    Tres brouillon ... voire trop brouillon

  • kodeck

    Navrant!!! Mais alors vraiment navrant pour ne pas dire autre chose...

  • clairou59

    un film sans dynamique, une histoire qui traine, aucun interet

  • Loïc D.

    Décalé, libre, du cinéma imprévisible !
    Dans la ligné de Lynch ou de Jeunet.
    Resnais sait encore nous enchanter.

  • Skamonak

    Je suis très très déçu de ce film ou on essaie de nous tenir en halène alors que pendant les 3/4 du temps il ne se passe rien. Une soirée de perdu!

  • ardeo

    Je me demande comment un si 'grand' auteur a "commis" ce film aussi maladroit et aussi peu cohérent. Je me demande surtout pourquoi ce succès critique et même populaire ? Peut-être à cause de ce que j'appelle de lincohérence ?

  • miriani

    Décevant et soporifique

  • David Ma

    Un duo à l'affiche très alléchant...mais...un film très décevant. Une histoire plutôt intéressante, A. Dussolier est parfait dans son rôle, sa femme (dans le film) est assez "débile" pour accepter cette nouvelle personne dans la vie de son mari, bref pour ne pas tout dévoiler, des personnages inintéressant...N"anmoins, j'aime le côté décalé du film.

  • nicolas Ternon

    ceux qui recherchent une histoire seront déçus mais ceux qui recherchent une ambiance aimeront ce film.

  • ValWet

    Budget de 11,100,000 quand même, un beau gachis cinema. Quand on parle des films français trop chers ....

  • JudasIscariote

    Un excellent film qui sort des sentiers battus, et ça fait le plus grand bien au cinéma français. Loin des comédies sentimentales formatées cul-cul la praline, "Les herbes folles" est un film à la fois drôle, étrange et dramatique. André Dussollier et Sabine Azéma sont parfaits comme toujours. J'ai adoré la fin, Marguerite enfant : "Maman, est-ce que, quand je serai un chat, je pourrai manger des croquettes ?"

  • hpjvswzm5

    C'est quoi cette note spectateur? Et après on dit que le cinéma français est pourri, forcément si on crache sur ceux qui font partie des films intelligents... J'te jure...

  • Arthur M.

    Un film sans grand intérêt. Une histoire qui tourne en rond.
    Le casting est cependant bon.

  • Cinemotions

    film intelligent ? la bonne blague... note spectacteur totalement méritée ! Essayer de faire un film différent et décalé c'est bien, le réussir c'est mieux ! Beau casting comme toujours avec ce réalisateur mais comment expliquer leur role si mal joué ??? Moi qui voulait découvrir ce grand réalisateur français... va falloir en regarder un autre et vite fait pour oublier ce film sans intéret ! Ce n'est que mon avis bien sur...

  • eury imp?ratrice

    de bons acteurs, un scénario original et surprenant, mais avec quelques longueurs

  • angelabassompierre

    j'aime beaucoup resnais, l'ai vu au ciné, trop tordant à certains moments...

  • Isidora M.

    Film totalement soporifique. Je n'ai pas vu la "poésie" peut-être car je ne suis pas une vraie cinéphile? Je trouvais que ça partait dans tous les sens et je ne parle même pas de la fin du film... J'ai surtout rigolé devant l'absurdité du scénario. C'est pas "les herbes folles" ce film, mais plutôt "les herbes folles que le réalisateur a fumées" pour réaliser "son œuvre".... Très très bof bof me concernant.

Voir les commentaires