Notez des films
Mon AlloCiné
    J'ai rencontré le Diable
    Note moyenne
    4,2
    19 titres de presse
    • 20 Minutes
    • Excessif
    • L'Ecran Fantastique
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Parisien
    • Mad Movies
    • Metro
    • Première
    • TéléCinéObs
    • Charlie Hebdo
    • Filmsactu
    • Les Inrockuptibles
    • L'Express
    • Paris Match
    • Studio Ciné Live
    • Télérama
    • Cahiers du Cinéma
    • Le Monde
    • Critikat.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    19 critiques presse

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    La violence de certaines scènes fait réserver ce petit bijou très gore aux amateurs de sensations fortes.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    Excessif

    par Romain Le Vern

    Ce film appartient à ces joyaux impurs, proches de la transfiguration morbide, qui s'enroulent dans un linceul noir et dessinent les contours d'un drame humain. On ne sursaute pas, on est pétrifiés.

    La critique complète est disponible sur le site Excessif

    L'Ecran Fantastique

    par Yann Lebecque

    On ressort de "J'ai rencontré le diable" durablement marqué, avec le sentiment d'avoir assisté à un spectacle d'une rare intensité, sans concession mais ni complaisance non plus, jouant avec les émotions, les sensations et l'intelligence du spectateur sans jamais tricher. (...) On ne peut que saluer la puissance d'une oeuvre implacable.

    La critique complète est disponible sur le site L'Ecran Fantastique

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    Une oeuvre choc dont on ne ressort pas indemne.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    Le Parisien

    par Marie Sauvion

    Il y a ce que l'on voit, c'est-à-dire l'affrontement de deux acteurs géniaux dans une histoire de vengeance sans limites, et ce que l'on ressent : un mélange inédit de peur, de jubilation et de tristesse glaçante. Du grand art.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Mad Movies

    par Julien Sévéon

    Brillant. Un des plus gros chocs ciné de l'année.

    La critique complète est disponible sur le site Mad Movies

    Metro

    par Mehdi Omaïs

    [...] ceux qui auront le courage d'embarquer pour ce voyage ambigu et nihiliste [...] décèleront l'empreinte d'un film majeur.

    La critique complète est disponible sur le site Metro

    Première

    par Thomas Agnelli

    C'est le chant du cygne d'un genre, et on regarde le film - dont l'interdiction au moins de 16 ans est justifiée - le couteau entre les dents, les yeux écarquillés d'effroi.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    TéléCinéObs

    par Nicolas Schaller

    Transcendée par le regard noir, ironique et malicieusement pervers d'un virtuose de la mise en scène, la barbarie a rarement été aussi terrifiante drôle et tragique à la fois. Un grand film !

    La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

    Charlie Hebdo

    par Gérard Biard

    (...) Le film, avec son "héros" faussement lisse, sa galerie de pervers d'anthologie et sa volonté de pousser les codes du genre jusqu'à leur point ultime sans jamais les caricaturer, n'est pas une balade de santé. Dans la platitude d'un été cinématographique qui s'annonce infesté de superhéros propres sur eux et de franchouillardises lénifiantes, il n'en est que plus précieux.

    La critique complète est disponible sur le site Charlie Hebdo

    Filmsactu

    par Elodie Leroy

    Si la mise en scène de Kim s'avère toujours aussi efficace, fourmillant de belles idées soutenues par une photographie de toute beauté, "J'ai rencontré le Diable" manque tout de même d'enjeux dramatiques suffisamment forts pour justifier les 2h24 de bobine, au point que le concept finit par s'épuiser. (...) Mais il est difficile de ne pas être fasciné par la radicalité et le jusqu'auboutisme de ce jeu enragé du chasseur et de sa proie.

    La critique complète est disponible sur le site Filmsactu

    Les Inrockuptibles

    par Romain Blondeau

    A ce petit jeu, le film dépasse de très loin les conventions du polar contemporain et s'approcherait même d'une veine parodique du cinéma d'horreur. (...) Comme si le film se sabotait de l'intérieur, échappant à l'impasse morale qui le menace pour dériver vers le cartoon gore – ce qu'il n'est pas interdit de considérer, aussi, comme une critique de la fascination qu'exerce le vigilante sur le cinéma sud-coréen

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    L'Express

    par Christophe Carrière

    Pour le spectateur, c'est éprouvant. Mais, heureusement, pas vain. On sort de là secoué, avec une furieuse envie de débattre sur ce qu'on vient de voir. En l'occurrence, un long-métrage choquant et, précisons-le, sacrément maîtrisé question image et interprétation, rappelant que tout cela n'est que du cinéma. Et du bon.

    La critique complète est disponible sur le site L'Express

    Paris Match

    par Alain Spira

    Enrichi de personnages annexes dont un gastronome cannibale, ce thriller jusqu'au-boutiste au dénouement à perdre la tête, est à la hauteur de son titre.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Studio Ciné Live

    par Thierry Cheze

    voir le site de Studio Cinélive

    La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

    Télérama

    par Jérémie Couston

    C'est là l'habileté du cinéaste : brouiller les règles morales du polar traditionnel. Le sadisme du flic et le masochisme du tueur (qui en redemande) résonnent avec le plaisir et la peur du spectateur devant ce jeu pervers du chat et de la souris.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Cahiers du Cinéma

    par Vincent Malausa

    [Un] sympathique marathon de l'horreur.

    Le Monde

    par Jean-François Rauger

    L'humour, la répétition presque burlesque de certains moments de cruauté, les gags horrifiques qui, paradoxalement, neutralisent la violence et font que les coups et les mutilations semblent ne plus faire mal au-delà d'une certaine dose, transforment le film en une sorte de dessin animé, de cartoon sadique, amusant mais inoffensif et fatalement à côté de la plaque lorsqu'il semble vouloir poser des questions sérieuses.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Critikat.com

    par Vincent Avenel

    Deux ans après "Le Bon, la brute et le cinglé", la déception est amère : la sophistication de "Deux Soeurs" et de "Bittersweet Life" est envolée, la folie du "Bon...", oubliée. Affreusement premier degré, d'une complaisance éprouvante, "J'ai rencontré le diable" s'impose comme une énorme faute de goût dans la filmographie de son auteur.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top