Notez des films
Mon AlloCiné
    Sabotage
    note moyenne
    2,1
    1825 notes dont 268 critiques
    répartition des 268 critiques par note
    9 critiques
    26 critiques
    69 critiques
    84 critiques
    48 critiques
    32 critiques
    Votre avis sur Sabotage ?

    268 critiques spectateurs

    MaCultureGeek
    MaCultureGeek

    Suivre son activité 830 abonnés Lire ses 1 168 critiques

    3,5
    Publiée le 17 octobre 2015
    Je n'ai jamais compris, et je ne comprends toujours pas pourquoi ce métrage ci s'est à ce point fait basher. A une époque, il semblait être la cible à abattre, le film à démolir : tout le monde s'y mettait, et sa note baissait au fur et à mesure que le temps passait. Sauf que "Sabotage" n'est pas un mauvais film. Non, ce n'est juste pas le produit que les mecs nous vendaient. Schwarzenegger oblige, tout le monde, ou presque, s'attendait à quelque chose de bourrin et de purement explosif. Sauf que Schwarzy ne reste jamais dans la même cour : il aime changer, et nous le fait comprendre. "Sabotage" n'est donc pas un film commun. Réalisé par David Ayer, célèbre pour son approche réaliste du genre, il avait toutes les cartes en mains pour réussir son coup. Et tant mieux, parce qu'il l'a fait. Concrètement, le niveau est très bon. Vraiment, c'est surprenant. En fait, au départ, j'étais quelque peu déçu pour la raison évoquée plus haut : je m'attendais à quelque chose de vraiment différent, bon sang ! Sauf que j'adore Schwazy. J'ai donc pris la peine, même si l'on ne peut guère parler de peine, de le revisionner. Et j'ai bien fait. Le résultat, bon et déroutant, s'avère efficace et percutant. Toutes les qualités d'un bon thriller d'action, quoi ! Car David Ayer sait parfaitement comment bien mettre en évidence ses acteurs, son histoire et le spectaculaire même de son intrigue. Même s'il est tout de même jeune, il fait preuve d'une certaine expérience très appréciable, et d'un esprit old school presque indéniable. C'est comme s'il nous renvoyait vingt ans en arrière; je n'étais certes pas né, mais ayant grandi avec ce genre de films ( dure enfance, pensez-vous? pas du tout ), je pense pouvoir m'avancer sur cet argument, sachant que ce que cela fait que de se montrer nostalgique des bons vieux métrages d'action des années 80-90. Déja, les impacts de balle ne sont pas faits à l'ordinateur : c'est du trucage, du vrai. C'est un détail, certes, mais c'est un détail qui fait foutrement plaisir. Parce que les fusillades, réalistes au plus haut degrès, sont terriblement efficaces : tournées de la meilleure des manières, on s'y croirait. Vraiment, je m'y croyais. Elles redoublent souvent d'inventivité au niveau de la mise en scène, bourrée d'effets de style originaux et réfléchis : la scène dans les bois, par exemple, n'est que pur régal. Ensuite, le métrage est clairement porté par un scénario bien rédigé. Car contrairement à ce que l'on pourrait penser aux premiers abords, non, ce n'est pas que bourrin. Loin de moi l'idée de vous faire circuler celle prétendant que le film n'est en rien primaire : il l'est clairement, et c'est tant mieux comme cela. Le métrage est ainsi équilibré entre une certaine réflexion, et un aspect bourrin heureusement assumé. Certes, cela lui confère un certain côté "bâtard", le genre qui fait que l'on se demande la réelle nature du film, mais j'ai justement bien apprécié cet aspect tantôt sophistiqué, tantôt lourd. Attention, ce n'est jamais lourdingue; nuance. Le scénario, retors et bourré d'imagination, s'avère terriblement triste et pessimiste, à la limite du glauque et du sadisme. Pétri d'une infinie tristesse, il surprendra d'autant plus que son héros ne nous avait guère habitué à pareilles oeuvres. Et c'est justement là que l'on comprend que Schwarzy est particulièrement bon : même s'il n'est clairement pas le meilleur aceur de sa génération, il sait choisir ses rôles et, surtout, joue parfatement ave cson âge. Il est évident qu'il n'a pas honte de vieillir; mieux même, il revendique son âge, et s'en moque. Il se tourne donc vers l'autodérision ( précisément depuis "Expendables 2" ), et fait de son évidente vieillesse un argument marketing. Il sait donc se vendre, et nous vent une bonne prestation dans ce métrage ci. Le reste du casting est également convaincant. On a surtout droit à des instants de grand jeu d'acteur ( des mecs qui insultent des femmes, boivent des bières et débitent des dialogues philosophiques sur fond de musique blues ), et à un Sam Worthington qui passe son temps à gueuler. Oui, c'est original. Et non, je ne suis pas sérieux. En même temps, c'était un peu forcé. Seulement, je tiens à préciser que le gros balèse du truc, le gars avec la tresse en arrière et les bras de bodybuilder du dimanche, lui, il a un bêtede charisme. Et pour le coup, je dois bien dire que je suis impressionné par sa prestation. Il n'est certes pas très fin ( qui l'est, dans ce film? ), mais comme son charisme vient remplacer ses erreurs de jeu, et que le but n'est pas de se montrer fin, cela ne pose guère de problème. Les dialogues suscités ne sont à l'évidence guère élégants : c'est lourd, con et bourrin. Faut pas s'attendre à du Kant ou du Zola. Non, là c'est de la réplique de bonhomme, du dialogue de mâle testostéroné et vénère. Les mecs, faut pas les chercher, sinon, ils te font bouffer leurs mots. Tu saisis le niveau, un peu? Les rapports des personnages sont, bien évidemment, du même niveau : primaires, bêtes et comiques. Mais justement, c'est aussi cela qui confère cette âme que le film arbore fièrement : lui peut, au moins, se targuer d'être fait dans la tradition. En gros, c'est un bon film d'action à l'ancienne, le genre suffisament viscéral et marquant pour plaire aux passionnés. Il est vrai qu'il ne faudra pas s'attendre à du Proust ou du Shakespeare, à du Tarantino ou du Cronenberg; ce n'est certes pas du grand cinéma; ce n'est pas du cinéma d'auteur roumain qui passe dans un cinéma d'art et d'essai. Non, c'est du cinéma bourrin loin d'être commercial, et c'est, surtout, du bon cinéma bourrin comme il en faut pour, de temps en temps, évacuer sa haine sur des méchants stupides et voir, une nouvelle fois, Schwarzy s'éclater comme un fou dans un rôle qui lui va si bien ...
    djnasty
    djnasty

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 113 critiques

    3,5
    Publiée le 17 janvier 2017
    Un film d'action bien pêchu avec un Schwarzy en grande forme. Une bonne dose d'action, pas mal d'hémoglobine, une enquête bien emmenée avec un final surprenant
    Guillaume
    Guillaume

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 739 critiques

    2,5
    Publiée le 27 octobre 2014
    Des muscles, de la testostérone et un scénario somme toute franchement banale. Un rôle taillé sur mesure pour notre acteur légendaire. Mais pour l'originalité, il faudra repasser (son linge ?).
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 343 abonnés Lire ses 2 878 critiques

    1,0
    Publiée le 30 septembre 2016
    David Ayer signe un thriller tellement raté, qu’on hésite à s’assurer que c’est une blague. En prétextant une histoire de cartel, le réalisateur tente vainement de proposer des scènes d’actions gonflées. Or, Schwarzi plane toujours dans ce genre de film en pensant davantage avec ses muscles vieillissants que son cerveau de plus en plus trouble. Sabotage présente une flopée de personnages sans jamais se concentrer sur leur intention à voler ce butin. On se retrouve en conclusion avec un ensemble cheap et trop peu réfléchi. D'autres critiques sur ma page Facebook : Cinéphiles 44
    thomas89500
    thomas89500

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 51 critiques

    0,5
    Publiée le 13 novembre 2014
    Pourquoi ? Pourquoi faire un film si moche ? Pourquoi un scénario si ridicule ? Et ben je ne sais pas , franchement j'ai détesté , les acteurs sont moches et joue des grosses brutes qui ne comprennent pas grand chose , le scénario est indigne d'un film qui passe au cinéma . Enfin même pas la peine d'en parler .
    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 76 abonnés Lire ses 2 462 critiques

    3,0
    Publiée le 28 juillet 2016
    David Ayer écrit et réalise ce film d'action qui se veut d'ailleurs un peu plus que ça. En effet, le scénariste de Training Day, a tenté de mêler un aspect thriller à son histoire. Il n'aurait peut-être pas du, car ce choix fait plus de mal que de bien à son film. Ayer ne parvient pas à instaurer une tension ainsi qu'un enjeu suffisamment important, et les rebondissements sont souvent prévisibles. Dommage car côté action, le film est plutôt réussi (combats, explosions, fusillades, meurtres...). Au final un film moyen plus, sauvé par sa grosse dose d'action et par son casting.
    BeatJunky
    BeatJunky

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 1 930 critiques

    2,5
    Publiée le 31 mai 2014
    Un film d'action classique mais avec une fin originale qui m'a bien plu et m'a fait revoir cette impression de bof que j'avais juste avant le dénouement. J'ai aimé les scènes d'action, bien mises en scènes. Ce sont les personnages qui m'ont moins plu notamment Worthington que j'ai pas trouvé à sa place, pas convaincant avec sa barbichette! L'ensemble devrait plaire aux fans de Schwarzy dans le genre de films d'actions qui lui vont comme un gant... On revient petit à petit au genre de films que j'adorais plus jeune, les films d'action des années 80/90 simples et directs et de ce côté, je pense que le film remplit le contrat. J'en sors donc pas émerveillé mais content d'en avoir eu pour mon argent, pas d'arnaques sur ce qu'on m'a vendu... fan de films d'action à la Stallone, Willis etc, ce film vous plaira autant qu'Evasion ou le Dernier rempart....
    Oxymetal
    Oxymetal

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 688 critiques

    2,0
    Publiée le 15 mai 2014
    Malgré son déballage de "Stars" et une orientation clairement Polar/Action/Thriller, le film de "David Ayer" (Notamment scénariste de "U-571", "Training Day", "Fast & Furious" ou encore "S.W.A.T.: Unité D'Elite") reste globalement une bonne grosse déception. Une histoire fumeuse de vol de dollars d'un important cartel Mexicain (Et peu crédible), des meurtres "Craspec" rappelant fortement ceux d'un certain "Seven", des dialogues scabreux et surtout stupides à plus d'un titre, "Sabotage" peine à trouver son rythme de croisière et part dans tous les sens sans vraiment trouver de véritable fil conducteur réaliste. Et cerise sur le gâteau, "Arnold Schwarzenegger" s'avère totalement insipide dans le rôle titre de "John Breacher Wharton". Le film souffre surtout d'une certaine comparaison avec la série emblématique "The Shield" qui reste largement supérieur sur tous les plans. Pour une fois le métrage porte plutôt bien son nom, et reste (A mon humble avis) un des pires, voir sinon le pire film de la carrière de "Arnold Schwarzenegger". C'est ce qu'on appel communément un "Sabotage" total !
    pfloyd1
    pfloyd1

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 1 552 critiques

    2,0
    Publiée le 28 août 2014
    Les films de Schwarzzy sont depuis longtemps devenu mauvais et sans intérêt , icône du bourrinage qui flingue à tout va , Gouvernator n’échappe pas à sa règle première. Le scénario léger et une violence gratuite des images sanglante enfoncent le clou d'un film creux sans interet. La grosse (mauvaise) surprise est la surenchère de la cruauté des meurtres, sang et autres boyauteries, c'est l'arbre qui cache la foret d'un mauvais film sans charisme. Les acteurs ne sont pas mauvais quoique caricaturaux et la qualité de la réalisation en dent de scie, enfin, un schwarzzy reconvertit dans la boucherie pour espérer remonter un gout drôlement fade, un film qui sera vite oublié.
    nicothrash60
    nicothrash60

    Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 1 807 critiques

    1,0
    Publiée le 17 avril 2015
    LE ratage de la carrière d'Ayer, par contre au niveau du titre c'est parfait ! Jamais un film n'aura aussi bien porté son nom ! Dès les premières minutes on sait que ça va être très dur et très long ... Les dialogues sont pitoyables, vulgaires au possible et la VF ne doit rien arranger ... Quand au pilier principal du film, je ne parle évidemment pas du scénario ... l'ami Schwarzy apparait complétement rinçé, au bout du rouleau, avec en point d'orgue du ridicule le barreau de chaise d'un mètre cinquante qui fini de vous achevez ! Je n'ai vraiment rien trouvé à sauver de ce nanar, par contre je l'ai terminé et ça j'en tire une certaine fierté !
    Elthib7
    Elthib7

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 1 277 critiques

    2,5
    Publiée le 24 juillet 2014
    Film assez moyen, ça manque un peu d'action à part au début et à la fin et c'est un peu long globalement. La réalisation est bizarre et les dialogues crues. Heureusement le casting limite la casse. 2,5/5
    Nicolas S.
    Nicolas S.

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 1 232 critiques

    3,5
    Publiée le 9 juillet 2015
    "Sabotage" m'a fait l'effet d'une bonne surprise jusqu'à ce que je vois le nom de David Ayer crédité comme réalisateur et scénariste et là, j'ai compris. J'ai compris l'obsession du réalisme autour des cartels de la drogue et des méthodes d'entraînement et de progression sur le terrain des flics payés pour les neutraliser (vous voyez l'influence de "End of Watch" ici ?), j'ai compris la volonté de réalisme brut, quitte à montrer des scènes d'une violence insoutenable tout en ne tombant pas dans le gore gratuit (et là, celle de "Fury" ?) et j'ai enfin compris le caractère de ces personnages de flics borderlines, très américains, (ici, on a plutôt l'influence de "Training Day", un de ses scénarii). Oui, "Sabotage" est un pur film de David Ayer qui y infuse sa façon de filmer et ses obsessions et encore une fois, il arrive à livrer un film qui vous donne une bonne claque même s'il est vrai qu'il est moins bon que ses derniers films. Toutefois, cela me laisse augurer les meilleures choses pour "Suicide Squad" et confirme que David Ayer est un réalisateur à suivre. Mais ce n'est pas le seul bon élément de l'équipe : certains membres du casting sont impressionants et surpassent la bande pourtant composée de fortes personnalités. Je veux parler de Sam Worthington et de Arnold Schwarzenegger. Le premier est méconnaissable le crâne rasé et une longue barbichette sur son visage. Il endosse le rôle d'un personnage qui n'est pas vraiment un leader dans la bande mais son jeu tout en nuances le distingue des autres acteurs : lui ne fait pas passer son personnage pour une brute endurcie et qui prend du plaisir à tuer. Non, Worthington lui donne une certaine humanité, le dote de sentiments, d'une capacité à ressentir le doute. Il n'a pas un visage fermé et dénué d'expression comme les autres. C'est cette performance toute en nuances qui le fait sortir du lot. Je peux dire la même chose pour Schwarzy qui fait preuve ici, comme rarement ailleurs, d'une certaine profondeur dans son jeu d'acteur : il n'hésite pas cette fois à montrer des sentiments de faiblesse et de tristesse même si le gros dur reste tout de même bien plus présent. Ces deux acteurs sont malheureusement l'exception car le reste du casting, à quelques rares exceptions près, est mauvais, froid et inexpressif au point que l'on ne ressent pas d'empathie pour leur sort individuel. C'est dommage d'avoir fait un si mauvais choix de casting quand on voit l'application avec laquelle des recherches ont été faites sur les milieux de la DEA et des cartels de la drogue, sur le fonctionnement des unités spéciales et sur les façons d'opérer des traficants. Ce travail pour être le plus proche possible du réel est un peu gâché par cette erreur de casting. Cela dit, le film reste quand même une (petite) claque et est très efficace. En grande partie, encore une fois, grâce à David Ayer.
    Le cinéphile
    Le cinéphile

    Suivre son activité 178 abonnés Lire ses 2 134 critiques

    1,5
    Publiée le 23 janvier 2016
    Le film de David Ayer est un copieux ratage. Scénario bâclé et paresseux, mise en scène douteuse, direction artistique laborieuse, un Swcharzenegger trop caricatural, et surtout des dialogues navrants. Reste une course poursuite impressionnante, mais "Sabotage" est un prétexte à beaucoup de violence gratuite et énormément d'hémoglobine. https://www.facebook.com/La-7eme-critique-393816544123997/
    tristan stelitano
    tristan stelitano

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 987 critiques

    3,0
    Publiée le 15 février 2015
    Ce film réaliser par David Ayer s'en sort pas trop mal. Si l'on oublie les répliques un peu connes, les fausses émanations de sang, ou bien la raison illogique de la mort imminente de chacun des membres de l'équipes,"Sabotage" vaut le détour. Le casting est correct, avec Arnold Schwarzenegger en tête et, Terrence Howard ainsi que Sam Worthington en second rôles. Il y a du rythme, de l'action, de l'émotion et la réalisation est bien. Un triller musclé réservés pour une poignée d'amateurs et qui ne s'attendent pas à un grand film au scènario complexe. Il faut ce le dire franchement, le scènario n'a rien dans la caboche. Il est là pour remplir ce film de scènes d'actions bourrins et rien d'autres. Le scènario est une déception. Le développement du personnage joué par Schwarzy, est le seul point fort de l'histoire. Le reste vire dans la mièvrerie.Un film très décevant, mais reste distrayant. Si "Sabotage" n'est pas fait pour vous, ne chercher pas la petite bête, passer tout simplement votre chemin.
    Patricemarie
    Patricemarie

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 1 277 critiques

    3,5
    Publiée le 29 juillet 2014
    Quand Schwartzy nous joue de Steven Seagal : Commandos musclés, boum boum badaboum, il a l'air de bien s'amuser en tout cas.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top