Notez des films
Mon AlloCiné
    Sabotage
    note moyenne
    2,1
    1817 notes dont 269 critiques
    répartition des 269 critiques par note
    9 critiques
    26 critiques
    70 critiques
    84 critiques
    48 critiques
    32 critiques
    Votre avis sur Sabotage ?

    269 critiques spectateurs

    Simon1310
    Simon1310

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 201 critiques

    2,5
    Publiée le 9 mai 2014
    Avec Sabotage, je m'attendais au retour de Schwarzy dans un actioner bien bourrin et enfin compte j'ai été à moitié satisfait, la faute à un scénario qui s'alourdit d'une enquête qui plombe quasiment presque tout le film. A coté de cela on a des scènes d'actions violentes et sèches mais malheureusement trop brèves et qui ont la fâcheuse tendance d'être éparpillés afin que le spectateur ne pique pas du nez tant le film s’avère presque soporifique. La prestation de schwarzy est plus que bonne et on retrouve celui qu'on avait tant aimé, on ne peut que regretter que le pitch de départ à savoir une équipe d'intervention de choc se voit décimer les uns après les autres, n’accouche que d'un film qui ne tient pas ses promesses et dont la mise en scènes de david ayer n'arrive à dépasser ces défauts. Dommage
    AMANO JAKU
    AMANO JAKU

    Suivre son activité 226 abonnés Lire ses 756 critiques

    3,5
    Publiée le 8 mai 2014
    Qu’est-ce que j’aime cette récente vague de films d’action qui rend directement hommage aux actioners bourrins et burnés des années 80 : "John Rambo", "Expendables 1&2", "Le Dernier Rempart", "Du Plomb dans la Tête", "Evasion", "Homefront"…Alors autant vous dire que le nouveau film de Schwarzy, je l’attendais avec impatience, d’autant plus que je l’avais bien aimé aux côté de Stallone dans "Evasion" justement ! Mais là où "Sabotage" est surprenant c’est qu’il n’est pas un simple film d’action, il tend même plus vers le thriller sombre et viscéral en nous présentant des héros possédant un côté obscur qui contraste totalement avec leur métier. Nous jouant la carte des « Dix Petits Nègres » d’Agatha Christie, le film nous balance de fausse piste en fausse piste, nous obligeant à soupçonner tout le monde jusqu’à la fin, mais surtout nous tenant parfaitement en haleine, rendant ainsi la révélation finale très attendue. Je vous rassure tout de même, le film n’est pas qu’une enquête : nous aurons droit à des séquences d’action rondement menées avec de bons gun-fights et, cerise sur le gâteau, à une multitude de scènes bien sanglantes qu’on n’aurait pas osé imaginer voir dans ce film ! Côté casting, il faut avouer que Schwarzy tient toujours la dragée haute malgré ses 66 ans et c’est toujours un grand plaisir de le voir à l’écran (et puis, j’aime bien cette nouvelle coupe de cheveux !). Sam Worthington est méconnaissable en étant rasé et adepte du bouc space, mais demeure très bon (ça le change de ses piètres prestations dans "Le Choc des Titans" et "La Colère des Titans" !) et forme un duo incroyable avec celle qui incarne sa femme Lizzy (Mireille Enos, vu dans "Gangster Squad" et "World War Z"), véritable chienne enragée junkie et allumeuse de premier ordre ! Pour le reste de la bande, les personnages sont peu exploités pour les besoins du scénario et c’est un peu dommage, surtout quand il s’agit d’acteurs comme Terrence Howard ou Josh Holloway. Ah, j’oubliais les deux flics, ils sont assez quelconques en fait : Olivia Williams n’est finalement qu’un banal Deus Ex Machina et Harold Perrineau est relégué au statut de simili-sidekick rigolo. Bref, sans être un chef-d’œuvre du genre ou révolutionnaire, "Sabotage" est un excellent divertissement qui remplit parfaitement son rôle. Pour un bon moment, allez le voir sans hésitation !
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 464 abonnés Lire ses 3 205 critiques

    3,5
    Publiée le 7 mai 2014
    Après son retour manqué avec Le Dernier Rempart, Arnold Schwarzenegger a réussi à redorer un tant soit peut son blason aux côtés de son ex-rival Sylvester Stallone dans le très typé 80's Évasion, un film d'action peu subtil mais rondement efficace. Pour sa nouvelle aventure solo, l'Autrichien de 66 ans s'associe au brillant David Ayer (Bad Times, End of Watch) pour un thriller testostéroné où des agents de la DEA mouillés dans une sale affaire vont se faire décimer un à un. À l'Ouest rien de nouveau mais ça n'est pas pourtant que Sabotage soit à éviter, le long-métrage renouant lui aussi avec ce cinéma d'action burné des années 70/80 où on crachait à la gueule de la censure en proposant des films violents et sans tabous. Alors autant se faire plaisir... Le Olivier Marchal américain dénonce une fois encore les dessous des forces de l'ordre et donc ici ceux de la DEA, chargée de la lutte contre le trafic de drogue. Car l'imposant Breacher (Schwarzy, le come-back, le vrai) et sa troupe de baroudeurs ne sont ni des tendres ni des enfants de chœur : après un raid sanglant qui a couté la vie à l'un de leurs équipiers, ils dérobent illégalement plusieurs millions de dollars et repartent à la casbah pour se faire temporairement renvoyer. Plusieurs mois plus tard, la fine équipe (presque) au grand complet devient la cible de qui semble être le cartel qu'ils ont volé. Traqués d'un côté et suivis à la trace de l'autre par une enquêtrice tenace (Olivia Williams, surprenante) qui les soupçonne elle aussi d'avoir volé le butin, nos gros gaillards vont devoir se faire confiance mutuellement, chose qu'il n'ont plus faite depuis leur éviction. Mélangeant film d'action ultra-sanglant et thriller à suspense façon "Dix Petits Nègres", Sabotage n'est en soi pas une réussite totale : pas mal de personnages sont sous-exploités, l'intrigue se complexifie inutilement lors d'un troisième acte apparemment remanié par la production et il manque un certain côté décomplexé. Mais rassurez-vous, le film reste réjouissant grâce à des gun-fights tonitruants, des effets gore bien dégueulasses et une bonne dose de répliques badass aussi frappantes qu'un uppercut de Quinton Jackson. Ainsi, véritable revival (oui encore !) de ce qu'on proposait de mieux dans les eighties avec un casting musclé et une atmosphère sale et bruyante, Sabotage arrive surtout à prouver qu'avec une bonne mise en scène et un réalisateur de talent, Schwarzy peut encore assurer niveau action. On en demandait pas plus.
    Flaw 70
    Flaw 70

    Suivre son activité 233 abonnés Lire ses 422 critiques

    3,0
    Publiée le 8 mai 2014
    David Ayer est un de ses cinéastes avec une véritable patte artistique, après avoir commencer sa carrière comme scénariste pour Training Day et Dark Blue entre autres, il se lance dans la réalisation pour approfondir ses thèmes de prédilections. Son premier film Bad Times était une descente aux enfers fascinante et complexe mais qui souffrait de trop de longueurs puis son deuxième film Au bout de la nuit était un polar classique mais maîtrisé ensuite il a atteint la grâce avec son troisième film End of Watch, un polar nerveux et virtuose qui prenait place dans le quotidien de deux flics à L.A. Ayer a une fascination pour les polars qu'il exploite de façon brillante en arrivant de façon juste et intéressante à les renouveler et pour son quatrième film il continue d'explorer cette voie tout en s'essayant à l'actionner. Et pour s'essayer à ce genre quoi de mieux que de faire appel à une ancienne icone des films d'actions des années 80-90, le bulldozer Arnold Schwarzenegger. Tout d'abord le scénario n'est pas totalement abouti mais il se montrera assez surprenant, en bien comme en mal. Pour ce qui est des points positifs le faite de faire une adaptation très libre des dix petits nègres d'Agatha Christie permet au récit de prendre un tournant intéressant jouant plus sur le suspense que sur l'action. De plus les personnages ont le mérite d’être dans la pure tradition de Ayer, celui-ci s'intéresse aux personnalités borderlines qui jongle constamment entre la légalité et l'illégalité offrant des personnages loin du manichéisme de ce genre de films, et ici même si ils ne sont tous pas aussi réussi ils ont le mérite d'avoir leurs propres personnalités et leurs propres failles même si ils flirtent parfois avec le caricatural. Et le film a le mérite de ne faire aucune concession sur sa noirceur et sa radicalité instaurant un climat psychologique intéressant. Pour ce qui est des points négatifs ont regrettera des rebondissements grotesque et mal amené ainsi qu'un manque d'approfondissement des personnages. On aura donc du mal à s'intéressé à eux surtout qu'ils sont plutôt détestable car Ayer préfère s'intéressé à des salauds sans foi ni loi plutôt qu'aux gentils flics. D'ailleurs les personnages secondaires auront du mal à trouver une place et seront peu enthousiasmant mis à part peut être l’enquêtrice. Sinon les dialogues sont la plupart du temps risibles et les blagues se situe généralement sous la ceinture ce qui a tendance à devenir agaçant. Mais le point le plus regrettable car il aurait pu remonter le niveau du récit c'est le choix de la narration car à force de multiplier les points de vue le film ce perd dans ses personnages et les ellipses narratives ce qui engendre un début laborieux et de gros problèmes de rythmes. Même si ce choix est là pour entretenir le mystère, il finit à force de digression par l'étouffer et il aurait été plus judicieux de ce concentré uniquement sur le noyau central de l'équipe, le film en aurait été mieux construit et plus solide surtout que l'un des twist repose sur un rapprochement dans l'équipe mais qui n'a pas été exploité au préalable on a alors l'impression que ça tombe de nul part. Tout comme l'obsession et les motivations de Breacher qui ne sont pas assez exploités et définis au final. Pour ce qui est du casting ils sont globalement tous bons, on retiendra surtout Joe Manganiello qui surprend en bien tous comme Sam Worthington qui est très impliqué et qui rend les nuances de son personnage plus intéressante, il fait un très bon retour. Par contre Mireille Enos est trop dans la caricature et Terrence Howard n'est absolument pas convaincant dans un rôle qui n'était pas fait pour lui. Pour ce qui est de Arnold Schwarzenegger après un retour mitigé et fatigué dans Le Dernier Rempart ainsi qu'un rôle oubliable dans Evasion, il revient ici en grande forme est opère son vrai retour. Ayant un rôle plus sombre et torturé que d'habitude il se donne à fond avec beaucoup d'énergie pour offrir à son personnage un charisme imposant même si il n'a jamais été un grand acteur, il signe une prestation plus nuancé que d'habitude et il s'impose clairement dans son meilleur rôle. Pour ce qui est de la réalisation on a le droit à un travail intéressant sur le montage car même si les ellipses du début sont raté, le film va progressivement distillé des idées audacieuses qui prennent par surprise spoiler: ( l’assaut chez Tripod en flashback ainsi que la mort de Monster ) et la mise en scène de David Ayer est encore une fois percutante et maîtrisé. Il revient à une réalisation plus classique mais lors de ses scènes d'actions qui sont parsemé avec savoir-faire il retrouve la virtuosité de End of Watch grâce à une utilisation toujours aussi brillante et esthétique de la GoPro qui dynamise les fusillades. En plus il livre des scènes vraiment badass qui ravira le fans d'action pur et dur notamment avec une très bonne course poursuite ainsi qu'un final jouissif. En conclusion Sabotage est sans doute le film le moins réussi de David Ayer faute à un scénario approximatif qui ne sait pas trop ou il va mais qui compense par une mise en scène dynamique et des personnages plus complexes qu'espéré et qui offre à Schwarzenegger son meilleur rôle. On ressort donc de ce film avec un avis mitigé mais je suis néanmoins satisfait de ce que le film m'a proposer car il prend le risque d’être différent des films d'actions insipides et sans saveurs qui sortent dernièrement. C'est donc un film passable qui ne réussi pas dans tous ce qu'il entreprend mais qui va jusqu'au bout de son idée et qui à le mérite de partir d'une idée originale et de proposer une véritable identité en terme d'esthétisme et d'écriture.
    romano31
    romano31

    Suivre son activité 160 abonnés Lire ses 1 468 critiques

    4,0
    Publiée le 7 mai 2014
    Arnold Schwarzenegger devant la caméra de David Ayer ? Le résultat promettait d'être intéressant et ce fut le cas. Ayer réalise un film nerveux, sanglant avec une caméra toujours aussi proche de l'action et toujours aussi vive et fluide. Schwarzy est parfait dans son rôle de chef d'équipe et montre une nouvelle fois qu'il est bien de retour et que la retraite ce n'est pas pour tout de suite. Les autres acteurs sont plutôt convenables, Sam Worthington en tête, les scènes d'action sont bien menées et bien réalisées et le scénario est plus profond qu'il n'y paraît au premier abord. Sabotage est un sympathique thriller/action devant lequel on passe un bon moment et où l'on ne s'ennuie pas une seconde. Les fans du genre et de Schwarzy devraient apprécier.
    Jean-philippe N.
    Jean-philippe N.

    Suivre son activité 80 abonnés Lire ses 925 critiques

    1,5
    Publiée le 12 juillet 2014
    Sur un scénario fleurant furieusement le faisandé (en même temps, vu la quantité de viande froide sanguignolente qui parsème ce film avec une régularité métronomique...) l'ex gouverneur de Californie, au lieu de passer des jours heureux dans une résidence huppée pour vieux en Floride, peine à convaincre dans "Badass, le retour de la vengeance 3", pourtant un rôle sur mesure. On le sent fatigué, notre autrichien stéroïdé préféré, pas franchement à l'aise dans une prestation qui se voudrait plus subtile que d'habitude. Encore un mythe qui s'effondre, on en aurait presque envie de chialer. De désespoir, m'en vais me refaire pour la quarante douzième fois "Predator" et les "Conan". Histoire de garder une image positive de mon dernier héro en action...
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1138 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    1,0
    Publiée le 6 novembre 2014
    On se demande si l'auto-satisfaction de David Ayer est volontaire ou non. Il est satisfait de son "Sabotage",mais on n'a pas du voir le même film... Film de braquage à la sauce "Dix petits nègres",ce film se distingue surtout par sa nullité abyssale. L'humour badass fait peine à voir. Arnold Schwarzenegger ne sait pas comment se positionner entre le chef de meute à l'ancienne ou le parodique outré. Les rebondissements téléphonés,la mise en scène soit atone soit épileptique et la partie policière complètement ratée,achèvent les plus motivés d'entre nous.
    stallonefan62
    stallonefan62

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 1 608 critiques

    4,0
    Publiée le 2 janvier 2019
    un bon schwarzy, simple mais très efficace, très bien filmé avec des bonnes scènes d'actions assez violente parfois !! Le casting est très bon avec un Schwarzy en forme
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 548 abonnés Lire ses 2 233 critiques

    4,0
    Publiée le 19 septembre 2014
    Sabotage : Un thriller d’action musclé, nerveux et efficace et qui a des couilles car niveau violence, c’est bien gore et sanglant comme il le faut et ce n’est pas plus mal. Vraiment, on est à fond dans l’enquête car oui, c’est surtout un film policier. Car, c’est une équipe de forces spéciales qui se fait doublé puisque ils se fondent dépouilles de 10 millions de dollars qui voulez voler a des drogués. Et donc, malgré qu’ils aient rien volé, l’état leur met ça sur le dos et il y a des puissances mafieux qui tue leur entourages : mais quel est, d’où vient la menace… Réponse à la fin qui est assez bizarre et franchement pas terrible comparé au film en général. Mais, j’ai apprit que c’était la fin des producteurs car le réalisateur voulait un fin plus cohérent qui a était refusé mais on peut la voir dans les bonus du dvd. Donc voila, scénario plutôt bien ficelé, rythmé, avec du suspense et une non censure comme je disais très appréciable (il est même plus violent que certains film d’horreur). Et ça grâce à une réalisation bien calibré et nerveuse. Et pour finir, le casting est vraiment top : Sam Worthington (Avatar), Olivia Williams et j’ai bien aimée cette espèce d’équipe qui sont comme une famille. Et pour commende cette équipe, on a le droit a un Arnold Schwarzenegger en plein forme et égal a lui-même avec un très bon rôle pour lui (car il a perdu ça famille…). Donc voila, vraiment, très bon film du genre action.
    bolt
    bolt

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 779 critiques

    4,0
    Publiée le 8 mai 2014
    Je m'attendais à un film bidon....Mais il n'en est rien......En effet, SABOTAGE s'avers être un bon film. Certes il n’innove pas le genre, mais il n'en reste pas moins très agréable à regarder. Belle surprise en somme.
    Jean Pierre H.
    Jean Pierre H.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 6 critiques

    4,0
    Publiée le 8 mai 2014
    Après l'avoir vu ce soir, je trouve ce film assez bien ficelé. Les scènes d'actions sont peu nombreuses mais bien filmé (quelques effets "call of duty"). Je penses que pour critiquer ce film il faut une des deux raisons suivantes - détester schwarzy (qui livre une prestation nettement supérieure à Evasion - détester Ayer (si vous n'aimez pas ce film, vous n'aimez pas non plus Training Day sauf si vous combinez à la première raison spoiler: J'ai trouvé énorme le clin d’œil de schwarzy sur l'affiche de rambo
    forfe2803
    forfe2803

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 12 mai 2014
    Film d action !!!!!!!!!!!!!!!!!! Sans plus ni moins !!!!! 50 caractères c est bcp !!!!!!!!!! !!!!! !!!!!!!!!!!!!!!
    nikolazh
    nikolazh

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 1 060 critiques

    1,0
    Publiée le 10 mai 2014
    S'il est des films qu'on s'étonne de voir atterrir directement en dvd sans passer par la case cinéma, il en est d'autres pour lesquels c'est le contraire qui étonne. Sabotage fait partit de ceux la. Comme son nom l'indique, il s'agit ici d'un gros sabotage, celui de la carrière de notre bien aimé Schwarzy, qui fait ici son plus mauvais film. Un gros navet extrêmement vulgaire qui joue la carte faussement moderne du gore à outrance. C'est lourd, c'est mal fait (autant dans la réalisation que le montage, souvent confus), trop long, ennuyeux, inutilement sur-violent... et ce ne sont pas les tag lines artificielles honteusement mauvaises rajoutées pour ponctuer la platitude des dialogues qui vont aider à remonter le niveau. Une honte. A fuir. A oublier.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 2110 abonnés Lire ses 6 878 critiques

    1,0
    Publiée le 3 mars 2016
    Comme quoi, tout le monde peut avoir un moment d'égarement... Habituellement auteur d'un cinéma d'action extrêmement solide, David Ayer se plante complètement ici avec cette pseudo-variation des « Dix Petits Nègres » aux rebondissements médiocres, souvent ennuyeuse et tellement « burnée» que cela en devient vite ridicule. Franchement, comment peut-on aujourd'hui offrir des dialogues aussi honteux, à base de « put*** », « mer** », « enc*** » à raison parfois de dix ou quinze par minute ? Cela est assez sidérant, d'autant que notre intérêt pour les personnages est à peu près du même niveau : bourrés de testostérone, lourds et donc terriblement vulgaires... Avec en bonus un Arnold Schwarzenegger qui n'a peut-être jamais été aussi mauvais, entouré de quelques bons acteurs de télé venus cachetonner, tandis qu'on ne sait toujours pas ce que la belle Olivia Williams est venue faire dans cette galère. Même les scènes d'action se voulant « réalistes » tombent complètement à plat, tandis qu'une certaine complaisance vis-à-vis de la violence et d'un discours ouvertement réac se fait ouvertement ressentir : non, vraiment, rarement film aura mieux porté son titre, heureusement, « Fury » viendra nous confirmer que « Sabotage » n'était qu'un accident de parcours pour son réalisateur.
    cris11
    cris11

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 970 critiques

    3,5
    Publiée le 9 mai 2014
    Un bon film où les scènes d'actions sont parfaitement bien filmés. On se croit à chaque fois complètement au coeur de l'action. De ce point de vue, le metteur en scène est au top (c'était déjà le cas sur son dernier film, le surprenant end of watch). Côté acteurs, c'est toujours un immense plaisir de retrouver Schwarzie au top. Il y a un reproche cependant, c'est une très grosse sur enchère dans la vulgarité. Alors certes, quand je vais voir un Schwarzie, je ne m'attend pas à de la grande poésie mais la quand même ils y ont été un peu fort. Si non, sabotage se laisse bien suivre avec une histoire qui, à défaut d'être révolutionnaire, propose un bon lot de rebondissements.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top