Mon AlloCiné
While We're Young
Note moyenne
3,2
27 titres de presse
  • Le Nouvel Observateur
  • Le Point
  • La Croix
  • La Voix du Nord
  • Le Nouvel Observateur
  • Les Fiches du Cinéma
  • Les Inrockuptibles
  • Studio Ciné Live
  • Sud Ouest
  • Télérama
  • aVoir-aLire.com
  • CinemaTeaser
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Monde
  • Le Parisien
  • L'Express
  • L'Humanité
  • Libération
  • Positif
  • Première
  • TF1 News
  • Voici
  • Cahiers du Cinéma
  • Charlie Hebdo
  • Critikat.com
  • Le Dauphiné Libéré
  • Ouest France

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

27 critiques presse

Le Nouvel Observateur

par Jérôme Garcin

Une comédie savoureuse sur le choc des générations et les mystères du fashion style (...). Quel que soit votre âge, ne manquez pas ce film, le plus grinçant et le plus rafraîchissant du mois de juillet.

Le Point

par Thomas Mahler

Remixant la pétillante comédie loufoque des années 30 dans le Brooklyn gentrifié d'aujourd'hui, Baumbach réussit pleinement sa querelle entre les Anciens et les Modernes.

La Croix

par Corinne Renou-Nativel

Vieux à 40 ans ? "While We're Young" raconte avec humour et tendresse les caractères d'imprimerie qui rapetissent ou la souplesse envolée, mais il décrypte aussi avec une impressionnante acuité et une délicieuse acidité une époque qui inverse tranquillement les valeurs.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

La Voix du Nord

par Philippe Lagouche

Sympathique comédie satirique tournée à New York chez les bobos de Brooklyn et Manhattan.

La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

Le Nouvel Observateur

par Fabrice Pliskin

Une comédie réjouissante.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Les Fiches du Cinéma

par Jef Costello

Une comédie sans temps morts, habritant d'intéressantes méditations sur le travail du temps, l'éthique de la création et les frottements générationnels.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Les Inrockuptibles

par Jacky Goldberg

S'il n'a pas la suprême élégance ni la générosité d'un Brooks ou d'un Woody Allen (période "Zelig"), Baumbach se distingue par une grande attention aux détails, une acuité au présent et une forme de modestie aussi qui le fait payer son tribut aussi bien aux anciens qu'aux plus jeunes que lui.

Studio Ciné Live

par Laurent Djian

Très ancrée dans son époque, cette comédie séduit autant par son foisonnement thématique que par sa fantaisie.

Sud Ouest

par Sophie Avon

La force de Noah Baumbach est de filmer la crise de ce couple avec un sens du détail et une justesse qui n'empêchent pas les situations d'aller vers le burlesque.

Télérama

par Louis Guichard

Cet humour très woody-allenien, ce comique de caractère affûté et acide, voilà ce que le film offre de mieux. (...) Concentré avant tout sur les deux personnages masculins, Noah Baumbach tient une paire d'acteurs idéale pour ce duel truqué.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

aVoir-aLire.com

par Frédéric Mignard

Noah Baumbach s’amuse à mélanger les générations dans une comédie new-yorkaise douce-amère sur la crise de la quarantaine. Convenu, mais charmant.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

CinemaTeaser

par Aurélien Allin

Après un excellent début, cette comédie dramatico-sociale peine à confirmer et tombe dans la confusion.

Le Journal du Dimanche

par Barbara Théate

Dommage que la réflexion sur le documentaire de cinéma vienne alourdir cette comédie générationnelle bien vue et aux dialogues pétillants.

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

Le Monde

par Franck Nouchi

Dialogues incisifs, notations ethnographiques rigolotes, on se croirait vraiment dans un Woody Allen.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Le Parisien

par Alain Grasset

(...) Une petite comédie new-yorkaise bien ficelée et distrayante.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

L'Express

par Sandra Benedetti

Aguichant mais exaspérant.

L'Humanité

par Vincent Ostria

Quelque part en route, Noah Baumbach, plus inspiré avec son précédent "Frances Ha", se perd. Mais on lui sait gré d’avoir essayé de faire rire intelligemment des ridicules de ses contemporains. Il n’y parvient que partiellement.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Libération

par Clémentine Gallot

Il y aurait dans cette fable amère quelque chose d’une ratiocination de vieux con si Baumbach ne confiait lui-même s’identifier simultanément aux deux couples, voire davantage à ces jeunes loups aux dents longues.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Positif

par Pierre Eisenreich

La finesse du scénario est parfaitement sensible. La description du New York Village est aussi très réussie. On peut juste regretter une mise en scène quelque peu conventionnelle dont l'audace à trouver pouvait s'appuyer sur des interprètes au top, dont Charles Grodin, exceptionnel en monstre de paternité artistique et cynique.

Première

par Isabelle Danel

Malgré l’abattage des comédiens, l’ensemble oscille entre simplisme et lourdeur. L’autre thème abordé, celui de la vérité en art (...) est bien plus passionnant.

La critique complète est disponible sur le site Première

TF1 News

par Romain Le Vern

Le film n'est pas sans charme mais anecdotique, inégalement inspiré. Surtout, on ne comprend pas pourquoi Noah Baumbach délaisse ce qui fonctionnait bien, à savoir la comédie new-yorkaise loquace et l'étude des conflits générationnels, pour asséner des considérations éculées sur le documentaire.

La critique complète est disponible sur le site TF1 News

Voici

par La Rédaction

Comédie new-yorkaise caustique, qui n'évite pas les clichés.

Cahiers du Cinéma

par Joachim Lepastier

Une écriture de l’amertume qui ploie sous l’accumulation facile des clins d’œil générationnels (…) et des notations directement tirées des pages « tendance » d’un newsmag. Dommage qu’un film sur une étrange amitié manquée prenne lui-même la forme d’une occasion manquée.

Charlie Hebdo

par Jean-Baptiste Thoret

Le problème de Baumbach, c’est que, passé le syndrome du « film charmant » et des signes qui font mouche, il semble reculer, ou faire un pas de côté, par rapport à la puissance critique de son sujet.

Critikat.com

par Damien Bonelli

Sur ce canevas surécrit où les personnages remplissent avant tout des fonctions, "While We’re Young" tente une chronique générationnelle où les artifices scénaristiques l’emportent sur le désir d’émouvoir.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Le Dauphiné Libéré

par La Rédaction

La rencontre d’un autre couple, de vingt ans leurs cadets, fait entrer dans leur existence un souffle de jeunesse qui change leur vie. Mais qui n’apporte pas au film le punch espéré : on s’ennuie vite…

Ouest France

par Pierre Fornerod

Très bavard, le nouveau Noah Baumbach. Et peu pétillant.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top