Mon Allociné
L'Amour et rien d'autre
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
3,4 165 notes dont 36 critiques
11% 4 critiques 31% 11 critiques 39% 14 critiques 14% 5 critiques 3% 1 critique 3% 1 critique

36 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
jacquesecret

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 22 critiques

4,0Très bien • Publiée le 24/04/2012

J'ai beaucoup aimé ce premier film, paraît-il, diffusé seulement dans 46 salles en France ! Quelle chance j'ai eu de pouvoir le voir ! Un critique de cinéma a écrit que le sujet (du déni...) avait à voir avec le beau film de Ozon "Sous le sable..." Pour ma part, j'irais plutôt du côté de "L'emploi du temps" ou de "L'adversaire" parce qu'il s'agit avant tout d'un drame, que le suiscide de ce mari tant aimé a une explication, qu'on ne comprend pas ou plutôt qu'on comprend plus tard, au moment où Martha découvre elle-même, et nous spectateurs en même temps qu'elle, tout ce qu'elle ignorait de lui... Cette jeune actrice Allemande est époustouflante d'énergie, d'expression dans ce rôle ô combien difficile. Elle est incandescente et veut que l'Amour continue à tout prix, elle fait un "transfert" (Freud, es-tu là ?) sur ce nouveau compagnon bien sage, bien raisonnable devant elle. La fin gâche un peu le reste. Martha ira finalement à Marseille. Cette ville pouvait être mieux représentée que par les quelques plans plutôt laids de quartiers avec vue sur la mer, avec une complainte en Arabe en prime. On se serait cru brusquement chez Guédiguian...

Garancia

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 3 critiques

3,5Bien • Publiée le 24/04/2012

Beaucoup aimé...

Patrick Braganti

Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 425 critiques

4,0Très bien • Publiée le 23/04/2012

Sans volonté d’être réaliste, le film s’apparente à une variation intellectualisée sur le sentiment amoureux, comment il se perpétue ou au contraire disparaît ou se transforme lorsque l’être aimé n’est plus. Pour Martha, la mort de Paul son mari est sans doute un choc énorme mais sa conception de l’amour l’amène dans un premier temps au déni total – d’où l’impossibilité du deuil et du chagrin – puis assez rapidement à engager une nouvelle histoire qui n’est au fond que la continuation de la première dans un transfert pour le coup très freudien. Ici ce n’est pas tant l’être chéri qui est primordial, puisqu’il est au demeurant interchangeable, mais l’image et le fantasme projetés sur lui. Une scène apparemment anodine, une soirée dans un bar, contient pourtant le sujet dialectique du film : une conversation aboutit à associer amour et fascisme, c’est-à-dire dictature des sentiments, soumission plus ou moins consciente d’une part et façonnage plus ou moins fantasmé d’autre part. La répétition des scènes et des circonstances offre dès lors un troublant continuum et dissipe du coup le refuge du déni, à partir de l’instant où Paul est substitué par un nouveau venu, particulièrement souple et prêt à endosser le rôle sans trop poser de questions, du moins au départ. La comédienne Sandra Hüller est une habituée des compositions de déséquilibrée, de femme au bord de la folie ou en marge des comportements raisonnables ou conventionnels. Elle donne au personnage de Martha une froideur et une capacité à manipuler très inquiétantes, tout en lui conservant d’importantes zones d’ombre. Dans des décors froids aux architectures rectilignes, baignés d'une lumière blanche et froide, presque clinique, L’Amour et rien d’autre retient l’attention parce qu’il déconcerte et emprunte des chemins pas toujours balisés, loin des clichés attendus sur le deuil et l’éternité de l’amour. La collision entre une forme rigoureuse et désincarnée en apparence et un fond où affleurent la folie et la déraison donne naissance à une œuvre inhabituelle, qui ne cherche pas à plaire et place le spectateur dans l’inconfort, ce qui n’est pas le moindre de ses atouts.

green_velvet

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 273 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 22/04/2012

Ce film ne répond à aucune question : pourquoi Paul s’est suicidé, que faisait-il vraiment mais j’ai trouvé que Sandra Hüller crevait l’écran. Elle dégage quelque chose de tellement sincère et frais qu’on laisse de côté certains aspects un peu boiteux :Spoiler: par exemple, le film est très rapide sur certaines choses et je trouve qu’elle fait vite son deuil. Après, la déception qui suit le décès peut l’expliquer. Ca m’a touchée toutefois comment cette femme blessée renait. On a beau dire, le plus souvent, on se relève et la vie continue. Heureusement...

ffred

Suivre son activité 210 abonnés Lire ses 2 551 critiques

2,0Pas terrible • Publiée le 22/04/2012

Une bande annonce intrigante et une belle affiche...ne font pas forcément un grand film... Tout était pourtant réuni pour faire quelque chose d’intéressant, à défaut de passionnant. Une histoire déroutante, mais pas nouvelle, à la mort de son mari une femme découvre qu'il lui a menti pendant des années, une actrice convaincante, le jeux des hasards et des coïncidences de la vie... Pour son premier film, le réalisateur allemand Jan Schomburg passe, à mon avis, à côté de son sujet. Cela commence pourtant très bien. Jusqu'à la mort du mari... La suite sur : http://lecinedefred2.over-blog.fr/article-l-amour-et-rien-d-autre-103852043.html

titoo66

Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 2 394 critiques

4,0Très bien • Publiée le 22/04/2012

Voila un film qui fait plaisir a voir , l ' actrice principale est une vrai revelation , je regrette un peu le final, mais cela n' enleve rien a ce bon film.

JCOSCAR

Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 1 106 critiques

1,0Très mauvais • Publiée le 21/04/2012

L'Amour et rien d'autre est un drame confus et incohérent... un scénario mal construit.

pitch22

Suivre son activité 95 abonnés Lire ses 557 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 21/04/2012

Les Allemands rêvent d'envahir la France! Je plaisante... Portée par une formidable interprète (Sandra Hüller), cette comédie dramatique pâtit d'une peinture sexuée particulièrement fade, super normative (à part qu'on voit un peu l'actrice à poil), d'un traitement très classique -déjà qu'on baigne dans la sobriété limite clinique- et, enfin, d'un manque de clarification. En même temps c'est un premier film, alors faut le prendre comme ça, avec ses limites. Mais y en a marre de ces pitchs où on nous balance la moitié de l'histoire, déjà qu'elle est super mince; va falloir vraiment arrêter de lire les présentations et commentaires pour apprécier un film du genre, tellement le packaging risque d'en gâcher la saveur! Bon, au-delà du thème du sentiment d'irréalité et de dédoublement projectif, ça parle de réactions face à un drame, de doutes, d'entêtements et d'obsession névrotique. Comme c'est très posé ça paraît limpide, mais en même temps c'est vachement obscur Spoiler: , comme le coup où, fébrile, elle intime l'ordre à son boyfriend d'enlever sa chemise -un rappel de l'autre. On pense être débarrassé des films allemands toujours liés au passé et en fait pas totalement puisqu'ici on nous met une tite causerie sur le rapport amour-fascisme, un prof d'histoire, sans parler du souvenir de 1939-45 qui émane de Marseille. Mieux vaut ne pas trop chercher à comprendre. Tout semble bien trop retenu, malgré quelques échanges stress; comme trop sage avec juste une petite dose de folie. Über Uns Das All (À propos de nous, tout), le titre original, fait référence à une histoire intime particulière, sans racoler avec le terme plutôt trompeur d'amour puisque, justement, il y a bien autre chose. En fait, le titre français résonne d'avance comme une sorte de morale du film donc bof. Et puis la fin arrive comme un œuf sur le plat, ça largue son émotion mais sans convaincre réellement. Ça reste un beau film en lui-même, doté d'une charge émotionnelle palpable, soutenue par une volonté de réalisme, mais ça manque d'originalité et on a l'impression qu'un esprit extérieur vient alourdir l'ensemble. Gentil, à voir pour l'actrice.

stephaniematias

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 79 critiques

3,5Bien • Publiée le 21/04/2012

J'ai beaucoup aimé ce film, les plans, l'ambiance et des acteurs fabuleux. Il passe à L'escurial Paris 5, salle très agréable.

missfanfan

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 524 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 20/04/2012

Voilà une assez bonne surprise que ce film Allemand les acteurs sont bon mais dommage la fin laisse unpeu à désirer

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse