Mon AlloCiné
    Detachment
    Note moyenne
    2,8
    25 titres de presse
    • 20 Minutes
    • Ecran Large
    • La Croix
    • Le Figaroscope
    • L'Express
    • Marianne
    • Metro
    • Studio Ciné Live
    • CinemaTeaser
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Le Parisien
    • Les Fiches du Cinéma
    • Ouest France
    • Première
    • Excessif
    • Le Point
    • Les Inrockuptibles
    • L'Humanité
    • Positif
    • TéléCinéObs
    • Télérama
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com
    • Libération

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    25 critiques presse

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Sa vision pessimiste est contrebalancée par une mise en scène originale (animation, témoignages de profs). On met une très bonne note à ce film instructif.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    Ecran Large

    par Laure Beaudonnet

    "Detachment" invoque assurément la subjectivité de son public, et s'il parvient à résonner, il devient le miroir d'une incommensurable tristesse.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    La Croix

    par Corinne Renou-Nativel

    Loin des films américains qui font de la violence scolaire un spectacle, Tony Kaye montre une réalité difficile avec un grand respect (...). Le réalisateur filme de manière sensible, (...) s'autorise l'insertion d'images animées, de flash-back en Super 8, de métaphores poétiques.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Figaroscope

    par Emmanuèle Frois

    Adrien Brody n'avait pas été aussi bon depuis "Le Pianiste". (...) Il n'y a plus attachant que ce "Detachment".

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaroscope

    L'Express

    par Christophe Carrière

    "Detachment" raconte l'enseignement, la transmission, le mal-être, le désespoir même, avec un tact hors du commun. Et avec Adrien Brody, James Caan, Marcia Gay Harden, acteurs premiers de la classe, eux.

    La critique complète est disponible sur le site L'Express

    Marianne

    par Isabelle Curtet-Poulner

    "Detachment" (...) est une oeuvre noire, sombre, qui laisse sur le flanc. Une histoire jalonnée de réflexions existentielles (...). Le tout filmé avec un mouvement étrangement instable et des compositions très picturales (...). Tony Kaye interroge un monde au bord de la disparition.

    La critique complète est disponible sur le site Marianne

    Metro

    par Mehdi Omaïs

    Adrien Brody livre une composition subtile, influencée par son propre père qui fut professeur d'histoire dans le quartier du Queens, à New-York.

    La critique complète est disponible sur le site Metro

    Studio Ciné Live

    par Véronique Trouillet

    Voir le site de Studio Ciné Live.

    La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

    CinemaTeaser

    par Ilan Ferry

    Nostalgiques du "Cercle des poètes disparus", oubliez : "Detachment" ne fait pas dans la guimauve pédagogue.

    La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    Cet "Entre les murs" nihiliste prend à la gorge malgré une mise en scène qui abuse parfois d'effets stylisés. Forcément interpelé par le sujet (...), Adrien Brody signe une performance aussi subtile que juste.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    Le Monde

    par Jean-François Rauger

    "Detachment" fonctionne sur une série de saynètes, pas toujours follement originales (...). La qualité de l'interprétation, notamment les rôles "d'adultes" tenus par Adrian Brody, Marcia Gay Harden ou James Caan, conjure le danger de sécheresse didactique.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Le Parisien

    par Alain Grasset

    Sorte de pendant américain à " Entre les murs ", de Laurent Cantet, mais encore plus réaliste, " Detachment " offre en tout cas à Adrien Brody un rôle solide (...).

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Les Fiches du Cinéma

    par Pierre-Simon Gutman

    L'auteur du controversé "American History X" explore un terrain périlleux : la solitude inhérente au monde moderne. "Detachment" est finalement moins une énième dénonciation du système scolaire qu'un parent pas si lointain du "Shame" de Steve McQueen...

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Ouest France

    par La rédaction

    (...) Tony Kaye défend son point de vue avec vigueur. Mais aussi avec un certain maniérisme dans une mise en scène qui se surcharge d'effets esthétisants, flashbacks, animation, cadrages, ralentis, comme pour faire oublier la dureté du propos.

    La critique complète est disponible sur le site Ouest France

    Première

    par Gérard Delorme

    "Detachment" est plus qu'un énième film de salle de classe (...). Ses défauts évidents (situations et personnages conventionnels) sont largement rattrapés par ses qualités (...). Adrien Brody [est] dans son meilleur rôle depuis longtemps (...).

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Excessif

    par Romain Le Vern

    (...) malgré la conviction de Tony Kaye et de ses comédiens, [le film] reste un semi-échec : entre les soliloques face caméra, la stylisation outrancière, (...) et les bonnes intentions propres à la catéchèse sociologique, le résultat n'évite pas la démagogie ni le pathos.

    La critique complète est disponible sur le site Excessif

    Le Point

    par Olivier de Bruyn

    Voir le site du Point.

    La critique complète est disponible sur le site Le Point

    Les Inrockuptibles

    par Vincent Ostria

    Un catalogue de clichés outrés et de situations limite.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    (...) le film s'avère conventionnel, (...). Restent les effets de style (...). Purs écrans de fumée pour faire croire à une certaine modernité du propos et/ou du style. Mais on n'est pas dupe. Tony Kaye (...) n'a pas une approche très novatrice de la sociologie.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Positif

    par Grégory Valens

    Comme il est agaçant de voir un film survoler un sujet captivant sans le traiter réellement ! (...) La mise en scène est à l'avenant (...) sans jamais viser à l'unité stylistique.

    La critique complète est disponible sur le site Positif

    TéléCinéObs

    par Nicolas Schaller

    Patchwork surchargé mêlant l'âpreté du nouvel Hollywood des 70's à une esthétique arty très 90's.

    La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

    Télérama

    par Louis Guichard

    Adrien Brody cherche désespérément un grand rôle dans un grand film. Ce ne sera pas encore pour cette fois-ci. (...) Et le réalisateur (...) est resté accro aux effets visuels tape-à- l'oeil - flash-back très flashy sur le trauma fondateur du héros...

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Cahiers du Cinéma

    par Florence Maillard

    Archi-complaisant dans sa contemplation fascinée de la catastrophe, le film de Tony Kaye, mélange d'effets pseudo-documentaires et de stylisation outrancière, agace autant par sa lourdeur que par son ambiguïté.

    Critikat.com

    par Théo Ribeton

    "Detachment" tapine pendant une interminable heure et demie en quête d'un bouc émissaire, et n'est finalement rien de moins qu'une grossière bouillie abjectement démonstrative et voyeuriste.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Libération

    par Bruno Icher

    La facture du film, en forme de clip interminable, achève de mettre les nerfs en pelote.

    La critique complète est disponible sur le site Libération
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top