Mon AlloCiné
La Fureur de vivre
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "La Fureur de vivre" et de son tournage !

1955, la comète James Dean

Si on excepte une poignée de longs-métrages pour lesquels l'acteur n'est pas crédité au générique, La Fureur de vivre est l'un des trois seuls films dans lesquels joue James Dean. Au printemps 1955, pendant le tournage du film de Nicholas Ray, sortit sur les écrans A l'Est d'Eden d'Elia Kazan, révélant le comédien. A peine le tournage de La Fureur de vivre terminé, Dean enchaîna avec celui de Géant, sous la direction de George Stevens. Ce sera son dernier film. Le 30 septembre 1955, James Dean se tua dans un accident de voiture, à 24 ans. Le 27 octobre de la même année, La Fureur de vivre est à l'affiche. Géant sortira un an plus tard.

Une jeunesse révoltée

Au début des années cinquante, le cinéma rend compte du malaise de la jeunesse américaine. Après la bande de motards menée par Marlon Brando dans L'Equipée sauvage, sorti en 1954, et les élèves révoltés de Graine de violence, à l'affiche en 1955, c'est James Dean qui symbolise l'adolescence rebelle de La Fureur de vivre.

Un rôle pour Brando

Lorsque la Warner acheta les droits du livre "Rebel with a cause", écrit par un psychiatre en 1944, elle songea à confier le rôle de l'adolescent à Marlon Brando. Mais le projet fut abandonné, jusqu'à ce que, quelques années plus tard, Nicholas Ray soit contacté pour réaliser l'adaptation du livre. Ray, qui a lui-même écrit un récit sur ce thème, "The Blind run" ("La Course aveugle"), accepta cette proposition. Il choisit finalement James Dean, sur les conseils d'Elia Kazan qui venait de le faire tourner dans A l'Est d'Eden.

Les débuts de Dennis Hopper

S'il est apparu dans un précédent film de Nicholas Ray, Johnny Guitar, pour lequel il n'était pas crédité, l'acteur Dennis Hopper trouve son premier véritable rôle dans La Fureur de vivre. Dans le film, il est Goon, un des adolescents.

Frappés par le destin

James Dean n'est pas le seul comédien de La Fureur de vivre à avoir connu un destin tragique. Natalie Wood est morte noyée en 1981. Quant au jeune Sal Mineo, il a été assassiné en 1976 pour des raisons qui restent mystérieuses.

Noir et blanc

Au départ, La Fureur de vivre devait être en noir et blanc. Mais après quelques jours de tournage, et le succès en salles d'A l'Est d'Eden qui révéla James Dean, Jack Warner, conscient du potentiel commercial du film, décida que celui-ci soit en couleurs.

Monteur et producteur

Avant de produire La Fureur de vivre, David Weisbart a été chef monteur, pour des films comme Un tramway nommé désir ou Le Roman de Mildred Pierce.

Stern suggéré par Rosenman

C'est le compositeur Leonard Rosenman, ami de longue date de James Dean - il avait déjà écrit la musique d'A l'Est d'Eden - qui suggéra au cinéaste de travailler avec Stewart Stern pour le scénario.

De Trask à Stark

Jim Stark, le nom du personnage interprété par James Dean, a été choisi en référence au prénom de l'acteur d'une part, au nom de son personnage (Trask) dans A l'Est d'Eden d'autre part.

Retrouvailles

Juste après La Fureur de vivre, Sal Mineo retrouvera James Dean sur le tournage de Géant.

Malaria

Durant le tournage du film, James Dean a attrapé la malaria.

Caméo

L'homme que l'on voit apparaître dans le tout dernier plan n'est autre que Nicholas Ray, le réalisateur du film.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Gardiens de la Galaxie 2 (2017)
  • Alien: Covenant (2017)
  • Jour J (2017)
  • Outsider (2016)
  • Django (2016)
  • Life - Origine Inconnue (2017)
  • Get Out (2017)
  • Fast & Furious 8 (2017)
  • Aurore (2016)
  • Sous le même toit (2016)
  • Baby Boss (2017)
  • Le Procès du siècle (2016)
  • On l’appelle Jeeg Robot (2015)
  • Tunnel (2016)
  • La Belle et la Bête (2017)
  • Après la tempête (2016)
  • Les Schtroumpfs et le village perdu (2017)
  • Cessez-le-feu (2016)
  • À bras ouverts (2016)
  • Braquage à l'ancienne (2017)
Back to Top