Mon Allociné
Holy Motors
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Note moyenne 4,4 30 titres de presse
  • Elle
  • Les Inrockuptibles
  • Charlie Hebdo
  • Critikat.com
  • Ecran Large
  • Paris Match
  • Télérama
  • Studio Ciné Live
  • Cahiers du Cinéma
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • L'Humanité
  • TéléCinéObs
  • Le Point
  • Les Fiches du Cinéma
  • Marianne
  • Libération
  • Chronic'art.com
  • Excessif
  • Positif
  • Mad Movies
  • La Croix
  • L'Express
  • Première
  • Le Journal du Dimanche
  • 20 Minutes
  • Le Parisien
  • L'Ecran Fantastique
  • Metro
  • CinemaTeaser

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de Allociné, de 1 à 5 étoiles.

30 critiques presse

Elle
par Anne Diatkine

["Holy Motors"] autorise le spectateur à entrer dans son univers, au lieu de rester à la porte de la perfection. (...) Au côté de Lavant, Edith Scob, vieille dame inquiétante, conduit la luxueuse roulotte. Deux merveilles. Plus l'image de Caroline Champetier, cela fait trois.

La critique complète est disponible sur le site Elle
Les Inrockuptibles
par Jean-Marc Lalanne

Conquérant souverain, faussement mélancolique, incroyablement ludique, sidérant d'originalité et d'invention : Carax décoche un film génial.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles
Charlie Hebdo
par Jean-Baptiste Thoret

C'est par l'immense petite porte du cinéma de genre et des folles libertés qu'il permet, que [Carax] atteint ici le sommet. (...) Formellement prodigieux, "Holy Motors" navigue sur cette crête étroite qui sépare le kitsch de l'éblouissement et évite presque tous les écueils de sa structure éclatée.

La critique complète est disponible sur le site Charlie Hebdo
Critikat.com
par Arnaud Hée

Comme quelques films qui déboulent de temps à autre, "Holy Motors" nous rappelle qu'il n'y a pas lieu de transiger, que l'on est toujours en droit d'attendre beaucoup du cinéma. On n'a pas fini de faire et refaire le tour de la prodigieuse dernière oeuvre de Leos Carax.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com
Ecran Large
par Simon Riaux

Borges, Dalì et Ionesco ont eu un fils, il s'appelle Leos Carax.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large
Paris Match
par Alain Spira

Avec "Holy Motors", [Leos Carax] (...) a jeté au coeur du Festival de Cannes une grenade à fragmentation qui n'a malheureusement pas atteint le jury. Dommage, le film aurait mérité (de loin) la Palme d'or.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match
Télérama
par Jacques Morice

Carax revisite l'histoire du cinéma et jongle avec les correspondances. (...) [Le film], fort heureusement, n'est pas qu'un hommage au septième art. Il célèbre, aussi, la vie et ses illusions, la vie comme une succession vertigineuse de rôles, un tourbillon plus ou moins absurde de personnages.

La critique complète est disponible sur le site Télérama
Studio Ciné Live
par Emmanuel Cirodde

Voir le site Studio Ciné Live.

La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live
Cahiers du Cinéma
par Jean-Sébastien Chauvin

Peu de cinéastes ont le courage de questionner ainsi leurs spectateurs, à part Godard évidemment, sans s'ériger en petit juge comme le fait Haneke, mais avec l'angoisse profonde de l'artiste qui se demande s'il reste des spectateurs pour voir la beauté dans le monde.

La critique complète est disponible sur le site Cahiers du Cinéma
Le Monde
par Thomas Sotinel

La beauté et l'étrangeté s'imposent, irréfutables. Ces sentiments contradictoires qu'évoque le même film donnent une idée de son ampleur. (...) Ce qu'accomplit Denis Lavant dans "Holy Motors" tient du prodige.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde
Le Nouvel Observateur
par Pascal Mérigeau

"Holy Motors" est un film de fulgurances, où rien n'est donné, où tout est offert, ses beautés multiples sont convulsives, de celles qu'André Breton célébrait et appelait de ses voeux, avant tout elles sont de cinéma (...) c'est ce qui éblouit aussi.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur
L'Humanité
par Jean Roy

Un film d'une liberté suprême.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité
TéléCinéObs
par Guillaume Loison

Dérive poétique, délire narcissique prophétisant la mort du cinéma, éructant (avec humour) le pourrissement du monde occidental, "Holy Motors" est forcément plus que cela, oeuvre buissonnière débordant sans cesse de son programme (...), Carax investissant chaque interstice pour y déployer une idée de cinéma.

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs
Le Point
par François-Guillaume Lorrain

Voir le site du Point.

La critique complète est disponible sur le site Le Point
Les Fiches du Cinéma
par Nicolas Marcadé

Arrimé à un véhicule poétique surpuissant, Carax se laisse glisser et soulève de lumineuses gerbes de créativité, de fantaisie et de beauté.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma
Marianne
par Danièle Heymann

Carax, pactisant avec l'ennemi - le numérique -, réussit à nous entraîner dans un carrousel d'images aussi étrangement émouvantes que celles du cinéma des premiers âges, et, multipliant les réminiscences, les rémanences (...) nous fait monter sur son vertigineux manège des métamorphoses.

La critique complète est disponible sur le site Marianne
Libération
par Julien Gester

Chacune des exténuantes incarnations [de Monsieur Oscar] transfigure le film lui-même, dans la clarté éblouissante de ses effets comme l'intensité mate de son mystère, en un jeu de dupes et de doubles.

La critique complète est disponible sur le site Libération
Chronic'art.com
par Jérôme Momcilovic

La damnation, ici, n'est pas seulement celle d'un artiste qui a vu son oeuvre entravée. C'est celle d'un homme à qui, frêle fantôme, ces entraves furent d'autant plus douloureuses qu'il avait choisi de se condamner au cinéma.

La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com
Excessif
par Romain Le Vern

Ce conte enchanteur passe par tous les états du cinéma, toutes époques confondues. Denis Lavant, lui, est capable de provoquer toutes les émotions (...). Carax a construit ce dédale méandreux en considérant le cinéma comme une forme artistique libre.

La critique complète est disponible sur le site Excessif
Positif
par Elise Domenach

La mise en abyme se renverse en allégorie de la recréation de l'humain à l'écran. La grandiloquence a gagné. Avec elle, un sens du spectacle cinématographique dans sa concrétude qui se repaît de la splendeur des corps, des voix des décors...

La critique complète est disponible sur le site Positif
Mad Movies
par Gilles Esposito

(...) Un authentique "film fou" dont la progression donne l'idée d'un monde où la disparition de toute fiction pousserait les gens à jouer sans cesse leur(s) vie(s).

La critique complète est disponible sur le site Mad Movies
La Croix
par Arnaud Schwartz

Le périple semble parfois long, mais le sentiment de vacuité et l'ennui laissent parfois place à la magie pure. Un film déconcertant, à la puissance intermittente.

La critique complète est disponible sur le site La Croix
L'Express
par Eric Libiot

"Holy Motors" a plein de qualités. C'est un film original, singulier, souvent inspiré et qui n'appartient qu'à son auteur (...). [Mais] "Holy Motors" n'est pas exempt d'échappées pas forcément belles et d'écarts de conduite.

La critique complète est disponible sur le site L'Express
Première
par Thomas Agnelli

Le nouveau long-métrage [de Leos Carax] est magique, accessible et d'une prodigieuse légèreté. (...) "Holy Motors" ressemble à un miracle permanent, suscitant chez le spectateur toutes sortes d'émotions. (...) Carax s'autorise tous les décochages, tous les dérapages, toutes les rencontres.

La critique complète est disponible sur le site Première
Le Journal du Dimanche
par Danielle Attali

La mise en scène brillante nous plonge dans les coulisses du septième art, cette folle "machine" à fabriquer des illusions. Ainsi va "Holy Motors", inventif, insolite, surprenant, fantasque...

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche
20 Minutes
par Stéphane Leblanc

Sacré Léos Carax, qui déclare une nouvelle nouvelle fois sa flamme au septième art. "Holy Motors" est un film ultra-référencé, (...).

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes
Le Parisien
par Pierre Vavasseur

Il est définitivement certain que Leos Carax, estampillé "maudit", est le plus poète de nos cinéastes. C'est aussi un vrai metteur en scène, un fabricant d'images, de lumières, de situations. (...) Ne serait-ce que par la capacité de ce film à faire rêver, il serait dommage de le louper.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien
L'Ecran Fantastique
par Jean-Pierre Andrevon

Hélas, cette suite de sketches visant à désorienter ne provoque qu'une certaine perplexité que guette l'ennui. On se rattrapera avec quelques beaux plans (...). Mais pour ce qui aurait pu être un brûlot allumé par le génie du siècle, on repassera.

La critique complète est disponible sur le site L'Ecran Fantastique
Metro
par Rania Hoballah

Malgré quelques scènes visuellement sublimes, et une sacrée dose d'humour, le film de Leos Carax reste un ovni cinématographique qui frôle le ridicule.

La critique complète est disponible sur le site Metro
CinemaTeaser
par Emmanuelle Spadacenta

Théorique, autocentré et hermétique. Seuls points forts : Denis Lavant, Kylie Minogue et le morceau final de Gérard Manset.

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

Les meilleurs films de tous les temps