Mon AlloCiné
In another country
note moyenne
2,7
336 notes dont 58 critiques
7% (4 critiques)
17% (10 critiques)
36% (21 critiques)
17% (10 critiques)
12% (7 critiques)
10% (6 critiques)
Votre avis sur In another country ?

58 critiques spectateurs

nikko60

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 48 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 19/10/2012

Qu'est allé faire Isabelle Huppert dans cette chose ? Mystère... Bon courage aux amateurs éventuels...

Clingo

Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 128 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 29/10/2012

Il faudrait montrer ce film à Hollywood, aux producteurs avides d'entrées ( de plats principaux et de desserts, ceux qui veulent tout ), aux patrons de studios qui pensent que l'argent est le moteur d'un film. Il faudrait leur montrer In Another Country, grand oublié d'un grand festival, pour qu'ils se rendent compte - peut-être - qu'un film peut être un chef d'oeuvre sans qu'il ne contienne de grosses voitures ni d'explosions. Car aux antipodes de cela, le dernier Hong Sang-soo ( sans sou mais pas sans talent ) est un sommet de simplicité. Et le terme Sommet n'est pas de trop tant le film est vertigineux, additionnant les strates de récits pour s'élever à un niveau qui fait presque peur. Le dispositif à l'oeuvre ici est à double usage : d'une part il est comme une réponse aux critiques parfois formulées à l'égard du cinéaste sud-coréen. Un metteur en scène ferait toujours le même film, et Hong encore plus. Comme ironiquement, c'est à l'intérieur du même film qu'Hong Sang-soo refait deux fois son premier segment. Mais l'intérêt de ce parti pris est aussi de montrer qu'un film n'est jamais la copie conforme d'un autre, comme en témoignent les légères variations de récits et des choix que font les personnages. D'un film à l'autre, il y aura certes chez un cinéaste le même type de personnage principal, le même genre de motivation ( au hasard, trouver l'amour ) et le même ensemble d'actions, mais chaque film sera toujours un autre, tout en étant fondamentalement marqué par le style de son auteur. D'autre part, et cela rejoint le premier point, l'expérimentation mise à l'oeuvre est un commentaire à la fois sur la fiction et à la fois sur la vie. Sur la fiction, parce qu'elle montre son infini champ des possibles et sa capacité à pouvoir tout faire. Sur la vie, et sur l'identité d'un individu et les choix qu'il peut faire, mais surtout sur la même ligne floue qu'occupent ensemble le libre-arbitre et la fatalité. In Another Country est un grand film sur l'existence et sur le caractère particulier du déroulement de la vie, faite de hasards et d'événements inéluctables, où le moindre détail peut paradoxalement provoquer d'énormes bouleversements d'une situation à l'autre. Mais, à l'opposé - preuve de la richesse d'In Another Country - ce que décrit le film, c'est aussi la force de caractère de ses personnages et leur aptitude à une certaine cohérence, qui font que selon le contexte leurs choix et leur attitude pourront différer, mais jamais dans les grandes lignes. Si telle situation change d'une autre, il n'y aura de variations non pas sur la base d'une personnalité, mais par rapport au monde autour. Déjà, dans The Day He Arrives, il était question de cela au détour de quelques dialogues sur le hasard et les choix que l'on peut faire d'un contexte à l'autre. C'est aussi en cela qu'In Another Country - film-miroir du précédent HSS, mais aussi laboratoire d'expérimentations plus vaste - est un film vertigineux, parce qu'il montre la gigantesque variété des possibilités qui s'offrent à nous. Et pourtant, nous ne pouvons à chaque fois que prendre un seul chemin, et suivre la flèche de gauche ou celle de droite. Et Hong Sang-soo, en usant de la répétition comme art poétique, réussit un fantastique tour de force : rendre la fatalité plus libre que jamais. Dans ce film brillant, il fallait des acteurs qui le soient tout autant : Yu Jun sang excelle en " lifeguard " lunaire et un peu paumé. Quant à Isabelle Huppert, elle n'a jamais été aussi belle, légère et pétillante, comme si, sortie des films de Chabrol ou de Haneke, la comédienne française retrouvait un nouveau souffle en prenant l'air et en s'exilant en Corée du sud. Un chef d'oeuvre qu'il faut absolument voir. Et trois fois plutôt qu'une.

Héléna0510

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 119 critiques

3,5Bien
Publiée le 12/03/2013

Ce n’est pas une histoire que nous propose Hong Sang-soo mais trois Trois versions du film où l’on retrouve Isabelle Huppert sous des atours différents Tantôt épouse d’un expatrié trompée, tantôt maîtresse d’un cinéaste ou encore actrice française Chaque version est l’occasion de voir les situations sous un angle différent avec un personnage de maître nageur récurrent

Myene

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 373 critiques

2,5Moyen
Publiée le 28/12/2012

C'est improblable, fait avec trois bout de ficelles ( dont des décors"limites" zones à réhabiliter) Isabelle Huppert "hors d'age" minaude avec différents jeunes asiatiques , mais ça marche !!! J'ai pris un vent de fraicheur et légéreté au milieu de ses affèteries;

Z20070217201248013125651

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

0,5Nul
Publiée le 25/12/2012

Ce film est tellement nul que dans le futur je vais créé une machine à voyager dans le temps pour m'empêcher moi-même d'aller le voir

Emilie C.

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 19 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 03/11/2012

Le film est hélas mauvais. Sorte de remake de "Rashomon" (3 points de vue différents de la même histoire). Isabelle Huppert joue comme dans une pièce théâtre.

Laurent Cambon

Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 834 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 01/11/2012

Cela ressemble à un essai sur le cinéma. Parfois on sourit amusé. On s'ennuie assez souvent. Mais finalement on va au bout de cet étrange objet de cinéma.

geolinette

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 3 critiques

0,5Nul
Publiée le 01/11/2012

J'ai dû louper quelque chose, je crois... L'humour coréen?!? Isabelle Hupper est exaspérante tant elle surjoue...! Très, très ennuyeux!!!

Ganesh1

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 15 critiques

0,5Nul
Publiée le 28/10/2012

Je suis allé voir ce film parceque j'aime beaucoup Isabelle Huppert et que les critiques étaient assez bonnes. Même si le film est bien joué et assez bien mis en scène, il manque une histoire pour relier toutes ces images. On assiste à une succession de scènes banales sans grand intérêt ( promenades sur la plage, repas, ... ) dont il ne se dégage pas grand chose.

fulgur84

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 136 critiques

0,5Nul
Publiée le 20/10/2012

Je suis resté totalement hermétique a cet ovni incomprehensible. Quasiment trois fois la même histoire où Isabelle Huppert est de plus en plus caricaturale et semble parfois perdue. Je me suis ennuyé comme rarement cela m'est arrivé. S'il vous est arrivé de devoir soutenir une discussion avec quelqu'un qui n'a pas de langue, de cadre de référence en commun avec vous... situation où vous trouvez le moment pitoyable et pathétique.. si vous avez aimé, alors allez revivre ça en compagnie de Hong Sang Soo...

titoo66

Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 2 432 critiques

0,5Nul
Publiée le 20/10/2012

Super ennuyeux , I. Huppert parfois fait du n'importe quoi.

kuneut

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 85 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 18/10/2012

un film nul sans aucun intérêt qui raconte 3 versions différentes avec les mêmes personnages on est surpris des situations c'est bof on sort de là hagard vraiment nul

velocio

Suivre son activité 248 abonnés Lire ses 1 807 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 18/10/2012

Le réalisateur coréen Hong Sang-soo avait plutôt bien commencé sa carrière par 3 films très intéressants qu'on avait à tort affublés de l'appellation de trilogie sous prétexte qu'ils étaient tous les 3 sortis le même jour dans notre pays. A partir de son 6ème film, "Conte de cinéma", les choses ont commencé à se gâter, au point qu'on peut dorénavant parler de radotage lorsqu'on évoque ce réalisateur : chaque film a un réalisateur parmi les personnages principaux et on y retrouve systématiquement des scènes de beuverie et des histoires d'adultère. Par ailleurs, après avoir réalisé un film tous les 2 ans à ses débuts, il est passé à un film par an et, depuis 2 ans, à 2 films par an. Autant dire, des films bâclés dans lesquels le j'men foutisme est érigée en vertu cardinale. On se demande bien ce qu'Isabelle Huppert est allée faire dans cette galère, à part montrer qu'elle aussi, quand elle est mal dirigée (ou pas dirigée du tout, ce qui est plutôt le cas), peut arriver à très mal jouer. Quand je pense qu'il y a des critiques pour faire de ce tâcheron un héritier de Rohmer ! Voir critique complète sur www.critique-film.fr

viecine

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 58 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 17/10/2012

Toujours difficile de critiquer car je ne peux m'empêcher de me demander si je ne suis pas passée à côté de la subtilité du scénario...en tout cas je suis sans doute passée à côté de façon magistrale !!! ....quel ennui.....je m'étonne de la critique positive si unanime de la presse...voyons ce que ressentent les autres spectateurs

LUCIEMINIE

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 23 critiques

0,5Nul
Publiée le 26/10/2012

A recommander pour ceux et celles qui veulent passer d'un niveau CM2 à un niveau 6ème d'anglais tant le scénario est ridicule. Ce film est creux, fade, inerte... I. Huppert grande actrice ? Je ne vois toujours pas pourquoi ! Avec sa continuelle moue dédaigneuse de parisienne blasée, elle était juste bonne à tremper ses loutoutins dans l'eau !

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top