Mon AlloCiné
    Pseudonym
    note moyenne
    3,6
    57 notes dont 44 critiques
    34% (15 critiques)
    43% (19 critiques)
    18% (8 critiques)
    2% (1 critique)
    2% (1 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Pseudonym ?

    44 critiques spectateurs

    framboise32
    framboise32

    Suivre son activité 80 abonnés Lire ses 834 critiques

    3,0
    Publiée le 14 avril 2015
    Le kidnapping d’un homme est au centre de ce long-métrage. Attiré sur le net par une très belle femme, Alex se retrouve dans une situation dangereuse et effroyable. Pseudonym est un thriller psychologique. On est dans une réalité possible, l’histoire d’une rencontre sur le net, qui semble anodine. Alex voulait juste s’échapper du quotidien. Ce qui aurait pu etre une rencontre sympa devient un cauchemar. Le film est noir. Quelques faiblesses de rythme, des personnages caricaturaux mais Le film reste intéressant. Les raisons de ce kidnapping sont liées à la perversion d’un homme. Aucun réglement de compte, aucune raison financière, aucun racisme juste de la violence gratuite ! Cette histoire est glacante. Le réalisateur nous laisse continuellement en alerte. L’atmosphère est opressante. Thierry Sebban s’est donné le rôle principal. A ses côtés, une jeune actrice qui a commencé au théatre la jolie Perrine Tourneux, avec un rôle pas facile mais l’actrice est parfaite. Igor Skreblin que l’on a vu entre autres, dans plusieurs séries et fictions. Et un casting d’acteurs motivés que l’on n’a pas l’habitude de voir, des vrais personnages. Le talentueux Simon Abkarian fait une apparition remarquée ! Il va falloir attendre un peu pour voir ce long métrage. L’équipe attend un distributeur. Mais le film est en compétition dans plusieurs festivals. Signes qu’il sera bientôt sur les grands écrans ? Pseudonym est un thriller glacant. Une possible réalité inimaginable et pourtant…
    In Ciné Veritas
    In Ciné Veritas

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 7 critiques

    1,0
    Publiée le 10 avril 2016
    Derrière ce titre anglais "Pseudonym" se cache un film français aux moyens limités. Malheureusement Thierry Sebban, son réalisateur (et acteur), peine à masquer cette carence : mise en scène statique (une seule caméra) cumulant de gros plans disgracieux par écrans interposés (Skype), éclairage sommaire et acteurs peinant à convaincre. Ce cyber-thriller au sujet racoleur n'est pas suffisamment écrit (dialogues souvent de pacotille) et ne brille pas par son originalité spoiler: : un réseau de prostitution tenu par des personnes originaires de pays de l'est, une jeune femme exploitée par son employeur contrainte de se prostituer pour payer sa drogue, un client divorcé bien sur tous rapports et... des policiers peu psychologues !? . Film finalement manichéen "agrémenté" d'une violence sadique et gratuite spoiler: ("fruit du hasard", "nécessité d'adrénaline") . La principale qualité du film réside dans sa durée... courte.
    Michelparis75
    Michelparis75

    Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 10 mars 2016
    Un film nerveux qui vous tient en haleine... Pas un temps mort... Et un sujet qui nous concerne tous aujourd'hui... La cybercriminalité... A découvrir absolument... Belle prestation également des comédiens dont de Thierry Sebban...
    GiPé92
    GiPé92

    Suivre son activité 42 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 10 mars 2016
    Pseudonym est un thriller intelligent. Devant un manque de moyens évident mais désormais courant pour les films de genre en France, le réalisateur réussit à en faire une redoutable arme de mise en scène. Dès l'ouverture, nous sommes embarqués avec Alex, qui à son insu va vivre une soirée dramatique. Filmée au plus près du personnage, la fiction fait place à une réalité quasi documentaire qui n'est pas sans nous rappeler La Mort en direct. On pourrait également trouver une autre référence, toujours chez Tavernier (!) à Pseudonym qui est L’Appât, dont Pseudonym est un enfant version 2.0. Il a fort à parier que Tavernier aurait utilisé aujourd'hui les mêmes ressorts dramatique que Pseudonym pour ancrer cette chasse à l'homme dans la technologie de notre siècle naissant. Une caméra virevoltante, des acteurs sous tension, une bande son hypnotique signée Nicolas Baby (membre du groupe FFF), un sujet brûlant d'actualité, Pseudonym est une vraie découverte. Gageons que nous reverrons bientôt Thierry Sebban aux manettes des noirceurs de notre société !
    Giuseppe C.
    Giuseppe C.

    Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 14 mars 2016
    Très captivant, un excellent thriller qui fait monter un suspens implacable pendant plus d'une heure. des acteurs impeccables (une mention spéciale à Nina, sublime, poignante, un personnage superbe), un montage efficace, un scénario très noir pour un film qui passe en un battement de cils et dont on ressort secoué. A voir.
    Benito G
    Benito G

    Suivre son activité 142 abonnés Lire ses 1 624 critiques

    3,0
    Publiée le 24 décembre 2015
    Une nouvelle preuve que le cinéma c'est avant tout des idées et du savoir-faire ; filmé avec une certaine économie de moyens, Pseudonym a pourtant tout d'un grand. Le montage alterné de grande qualité, qualité qui ne sera jamais démenti tout au long du film, nous met dans l'ambiance glauque et mystérieuse de l'oeuvre ; le tout est réalisé avec une vraie intelligence et une redoutable efficacité (C : . les dialogues en webcams, le foundtage des webcam et l'alternance visage face caméra / visage de biais..) Devenant un peu lourdingue à force même s'il a son effet. Je craignais d'assister à une oeuvre "pédago", étude sur les relations humaines et amoureuses modernes via les nouvelles technologies, voir à un exposé démago sur les dangers et les dérives du web... Et bien il s'agit d'un thriller aux allures classiques mais qui ne manquera jamais d'aller là où vous ne l'attendez pas et de surprendre son monde par la tournure de son histoire. On regrettera cependant deux choses : l'histoire un peu trop légère de la jeune fille (dope, alcool & fête) même si la fin est plutôt désabusée, et la reprise d'un concept déjà exploité par la saga américaine des Hostel. Mais le scénariste est tout excusé : il a dépassé son modèle, qualitativement, et en choisissant un aspect plus réaliste que hardcore. Les acteurs sont comme des poissons dans l'eau et la photographie charnelle est somptueuse. Donc oui certains plans, séquences, en rappel d'autres et dans le globale il surpasse le coté de l'histoire de la jeune fille profite d'une sortie entre pote pour ce la mettre et ou l(on sait la fin à peine le genérique à la fin.
    DKAV.
    DKAV.

    Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 9 mars 2016
    Pseudonym : La découverte d’un cinéaste. Le film Pseudonym sort en salle mercredi 8 mars. Pour son premier long métrage Thierry Sebban s’impose d’emblée comme un vrai cinéaste. En travaillant sur une petite production, avec un tournage en 12 jours, le résultat est un film haletant, beau et enivrant. La mise en scène et la photo sont magnifiques. Thierry Sebban évite les pièges de vouloir tout mettre dans un premier film. Il propose des cadrages inédits au cinéma, notamment dans sa façon de filmer les écrans aussi bien le téléphone portable, que les écrans d’ordinateurs. C’est avec justesse qu’il réalise un thriller où l’utilisation d’internet est au cœur du basculement. Le casting est absolument parfait : Thierry Sebban compose une vraie performance. Simon Abkarian et Igor Skreblin sont toujours aussi bons. Mais la vraie grande révélation est sans conteste la jeune actrice Perrine Tourneux, absolument prodigieuse, dans un rôle fort et multiple, rarement offert à une femme dans le cinéma français. Pseudonym est une vraie pépite qu’il ne faut pas rater et qu’il faut soutenir, car ce n’est pas tous les jours qu’un cinéaste émerge avec des vraies idées de cinéma (Dès la scène d’ouverture montrant la toile…). Une réjouissance ! Guillaume Descave de L'émission Et si on parlait cinéma
    Frédéric B.
    Frédéric B.

    Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 11 mars 2016
    Voilà un thriller captivant réalisé avec très peu de moyens mais avec une grande maîtrise. On est pris dans la spirale infernale des cybercriminels avec le protagoniste du film. à voir
    cine-directors
    cine-directors

    Suivre son activité 78 abonnés

    4,0
    Publiée le 9 mars 2016
    Une nouvelle preuve que le cinéma c'est avant tout des idées et du savoir-faire ; filmé avec une certaine économie de moyens, Pseudonym a pourtant tout d'un grand. Le montage alterné de grande qualité, qualité qui ne sera jamais démenti tout au long du film, nous met formidablement dans l'ambiance glauque et mystérieuse de l'oeuvre ; le tout est réalisé avec une vraie intelligence et une redoutable efficacité (Cf. les dialogues en webcams et l'alternance visage face caméra / visage de biais). Je craignais d'assister à une oeuvre "pédago", étude sur les relations humaines et amoureuses modernes via les nouvelles technologies, voir à un exposé démago sur les dangers et les dérives du web... Et bien il s'agit d'un thriller aux allures classiques mais qui ne manquera jamais d'aller là où vous ne l'attendez pas et de surprendre son monde par la tournure de son histoire. On regrettera cependant deux choses : l'histoire un peu trop légère de la jeune fille (dope, alcool & fête) même si la fin est plutôt désabusée, et la reprise d'un concept déjà exploité par la saga américaine des Hostel. Mais le scénariste est tout excusé : il a dépassé son modèle, qualitativement, et en choisissant un aspect plus réaliste que hardcore. Les acteurs sont comme des poissons dans l'eau (Abkarian me fait vraiment flipper !) et la photographie charnelle est somptueuse.
    Jean-Philippe D.
    Jean-Philippe D.

    Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 10 mars 2016
    Ce film excellent du point de vue cinématographique, d'une grande intensité de par son rythme, révèle tout le talent de son réalisateur Thierry Sebban, qui signe là son premier long métrage très prometteur, et de son équipe. Le scénario, le réalisation et les comédiens nous tiennent en haleine du début jusqu'à la fin. Cette fiction traite des dangers et des manipulations sur Internet, nous amène à y réfléchir sans vouloir faire de la pédagogie ... tout en restant très efficace. Une réussite. A voir !
    Christine G.
    Christine G.

    Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 10 mars 2016
    Personne n'est à l'abri d'une mauvaise rencontre.... Voilà un film intelligent, une intrigue qui commence, simple... et puis en devient haletante. L'art de raconter une histoire jusqu'à son bout en laissant le spectateur collé au siège. On en ressort un peu sonné, avec une envie de réfléchir à ce qu'on fait avec internet. Et puis il y a les acteurs, le montage, la caméra au plus près, la bande son... Alors allez voir ce film, soutenez cette équipe, vous n'aurez pas perdu votre temps!
    Josy A.
    Josy A.

    Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 13 mars 2016
    Trouvez n importe quelle salle dans les environs et allez voir PSEUDONYM de Thierry Sebban ceka ne vous laissera pas indifférent a notre mode de communication sur Internet
    nicolas D.
    nicolas D.

    Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 9 mars 2016
    Le film peut agacer ou faire sourire par moment, un peu à l'instar d'Hostel (Eli Roth, 2005) où des riches pervers torturent pour le plaisir de simples innocents. Heureusement son rythme, sa musique et les questions qu'ils soulèvent ne laissent pas indifférent, loin de là. Pseudonym ouvre beaucoup de portes concernant les rapports intimes et l'évolution des mœurs dans des sociétés individualistes.
    louisber
    louisber

    Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 12 mars 2016
    Pseudonym a pour vocation de plonger le spectateur dans la tourmente du Dark Net et rappelle que tout le monde peut être victime. La violence issue de ce film permet de choquer et d'ancrer une morale dans notre inconscient. Le manque de moyen qu'a rencontré ce film donne une dimension rapide et surprenante. Effet réussi.
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 192 abonnés Lire ses 90 critiques

    3,0
    Publiée le 13 mars 2016
    Pseudonym est un long-métrage qui centre son intrigue sur les dangers d’Internet et toutes sortes de prédateurs qui se cachent derrière leurs écrans. On entend beaucoup parler de pervers sexuels, de pédophiles ou encore d’étrangers qui cherchent à soutirer de l’argent. Ici, le réalisateur fait le choix de montrer un homme mûr, divorcé et finalement sain dans sa peau. Celui-ci fait une rencontre par vidéo-conférence, comme cela se fait de plus en plus. Seulement derrière cette belle femme qui est finalement une prostituée, se cache un homme riche dont la seule volonté est de nuire pour son plaisir. Voici pourquoi le film sort du lot et reste intéressant. Malheureusement Pseudonym se contente d’être un thriller horrifique bien haletant. Certaines séquences voguent parfois sur le sadisme pornographique et rappellent l’ambiance des films Hostel. L’ambition de dénoncer les abus d’Internet est raté, mais voici tout de même un film à ne pas mettre de côté pour les émotions qu’il peut provoquer. D'autres critiques sur ma page Facebook : Cinéphiles 44
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top