Mon AlloCiné
Nymphomaniac - Volume 1
Note moyenne
3,2
25 titres de presse
  • Marianne
  • Transfuge
  • aVoir-aLire.com
  • Cahiers du Cinéma
  • CinemaTeaser
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Point
  • Les Fiches du Cinéma
  • Metro
  • TéléCinéObs
  • Télérama
  • TF1 News
  • 20 Minutes
  • Critikat.com
  • L'Humanité
  • Paris Match
  • Positif
  • Studio Ciné Live
  • Chronic'art.com
  • Ecran Large
  • Le Nouvel Observateur
  • Les Inrockuptibles
  • La Croix
  • Libération
  • Télérama

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

25 critiques presse

Marianne

par Aude Lancelin

Le cinéaste danois livre avec "Nymphomaniac" une de ses oeuvres les plus puissantes et les plus dérangeantes.

Transfuge

par Damien Aubel

La vie sexuelle de Joe (Charlotte Gainsbourg) sert d'abord de trame à une de ces brillantes conversations cérébrales, en forme de dissection philosophique.

La critique complète est disponible sur le site Transfuge

aVoir-aLire.com

par Virgile Dumez

Ce premier volume censuré tient la plupart de ses promesses, mais ne réconciliera pas les admirateurs et détracteurs d’un Lars von Trier toujours aussi provocant et controversé.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Cahiers du Cinéma

par Vincent Malausa

Par-delà ses relents de chair triste, un mélodrame glacial à la mystifiante beauté.

CinemaTeaser

par Aurélien Allin

En dépit de la censure et des coupes, le premier volet du diptyque de Lars von Trier s’avère d’une richesse cinématographique et d’une densité émotionnelle indéniables.

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

Cette oeuvre audacieuse, poétique et métaphysique, résolument polyphonique, est traversée d'éclairs d'humour, et de génie.

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

Le Point

par Florence Colombani

Excentrique, abonné aux scandales, il cache sous les oripeaux de la polémique une nature inquiète, mélancolique, misanthrope. (...) Incapable d'abandon et de plaisir, mécanique et cérébrale dans son rapport au sexe, compulsive et autodestructrice, elle incarne l'autre visage de Lars von Trier. (...) Preuve ultime qu'un artiste ne décrit jamais autre chose que lui-même.

Les Fiches du Cinéma

par Nicolas Marcadé

Lars von Trier aborde la pornographie par la forme du roman picaresque et livre un film brouillon, énergique et déconcertant, qui s'interroge moins sur le sexe que sur la manière de raconter des histoires.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Metro

par Jennifer Lesieur

Le réalisateur offre un nouveau portrait de femme inédit au cinéma, jusqu'au-boutiste, audacieux sans tomber dans le vulgaire, au grand dam de ses détracteurs.

La critique complète est disponible sur le site Metro

TéléCinéObs

par Nicolas Schaller

Lourdement œdipien et volontiers antimachiste, ce "scènes de la vie vaginale" est un film d’une tristesse d’autant plus vénéneuse qu’elle se nimbe de douceur et d’innocence.

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

Télérama

par Aurélien Ferenczi

POUR C'est un film dont on sort en s'interrogeant, et en interrogeant son voisin : sur ce qu'on a vu et sur le sens de ce qu'on a vu.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

TF1 News

par Romain Le Vern

"Nymphomaniac" ressemble à une hydre à deux têtes, un corps en ébullition, en pleine expérimentation. Les premiers chapitres posent les bases d'une odyssée passionnante.

La critique complète est disponible sur le site TF1 News

20 Minutes

par Caroline Vié

Plus subtile que provocatrice, cette œuvre brillante n’a rien de sensuellement excitant. Il s’agit d’un film d’auteur aux frontières du cinéma expérimental : en bref, de ce que l'on pouvait antendre d'un long-métrage de Lars von Trier.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

Critikat.com

par Louis Blanchot

Au fond, la provocation chez LVT (hybridation formelle, mélange de trash et de haute culture) n'existe qu'en proportion d'une pudibonderie moraliste assez désuète.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

L'Humanité

par Jean Roy

Ce qui est dit et montré est précis jusqu’à la crudité, mais simultanément très intellectuel et stylisé, un peu à la manière de ce qu’avait tenté Alain Robbe-Grillet à une époque.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Paris Match

par Yannick Vely

Et s’il réserve des grands moments de mise en scène – l’ouverture sur Rammstein, l’insensé split-screen final, les jeux de surimpression sur l’image -, ce montage très cut n’a pas la puissance formelle des meilleurs films du démiurge danois – «Dogville», «Melancholia».

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Positif

par Jean-Loup Bourget

Si la réussite est inégale, ce qui n'est guère en doute est la virtuosité du cinéaste, (...), il voulait donner des exemples de tous les styles, de tous les genres, de tous les affects.

La critique complète est disponible sur le site Positif

Studio Ciné Live

par Thierry Cheze

Voir le site de Studio Ciné Live.

La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

Chronic'art.com

par Jérôme Momcilovic

Admettons pour l'heure que, s'il est toujours difficile de prendre au sérieux Lars Von Trier comme cinéaste, on peut commencer à le trouver intéressant comme dépressif.

La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

Ecran Large

par Simon Riaux

LVT se désintéresse totalement de son film pour se préoccuper uniquement de son impact supposé. Prétentieux, scolaire et puéril.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Le Nouvel Observateur

par Pascal Mérigeau

"Nymphomaniac" ne fait pas exception, dont les redites lassent le spectateur aussi sûrement que l'encombrent les multiples plans de nature gynéco ou urologique, où il arrive que les dialogues tournent au bavardage, quand ils ne versent pas carrément dans le verbiage.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Les Inrockuptibles

par Serge Kaganski

En attendant le "Volume 2", difficile de dire si le film est misandre ou misanthrope, féministe ou misogyne, philosexuel ou sexophobe, hors morale (Joe) ou conflit de morale (Seligman)...

La Croix

par Arnaud Schwartz

(...) le film ressemble à un étrange collage de scènes d’un intérêt très inégal. (...) Lars von Trier semble éprouver quelque difficulté à préciser son propos lorsque celui-ci pourrait devenir moins illustratif et un peu plus abouti (...).

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Libération

par Didier Péron et Julien Gester

Le fatras d’angoisses et de branlettes qui tente ici de percuter le monde comme le nouveau chef-d’œuvre, vendu comme un «porno» qu’il n’est évidemment pas du tout, signé d’un maestro désormais vaguement maudit, est exactement le genre de chose dont on aimerait être épargné.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Télérama

par Pierre Murat

CONTRE La misogynie de Lars von Trier rejoint le vide de sa pensée. 

La critique complète est disponible sur le site Télérama
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top