Notez des films
Mon AlloCiné
    La Maison de la radio
    Note moyenne
    3,6
    25 titres de presse
    • aVoir-aLire.com
    • Le Monde
    • Les Inrockuptibles
    • L'Humanité
    • Marianne
    • Ecran Large
    • Elle
    • Le Figaroscope
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • L'Express
    • Positif
    • Première
    • Studio Ciné Live
    • Télé 7 Jours
    • TéléCinéObs
    • Télérama
    • Critikat.com
    • Libération
    • Ouest France
    • Cahiers du Cinéma
    • La Croix
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Parisien
    • Transfuge

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    25 critiques presse

    aVoir-aLire.com

    par Jean-Patrick Géraud

    Le documentaire a quelque chose d'un ample poème auditif, ambitieux par la variété des registres qu'il explore, rhapsodique dans ses effets de composition et de reprise, vibrant toujours sur le fil invisible de l'écoute.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Le Monde

    par Jacques Mandelbaum

    Un régal. (...) Ceci, pour l'impression: fascinant, drôle, insolite, racé, élégant. (...) Ceci pour la sensation: délié, acoustique, aérien, pneumatique, fluide, ondoyant.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Les Inrockuptibles

    par Serge Kaganski

    Film sur un média qui ne s'adresse a priori qu'aux oreilles, "La Maison de la radio" est un grand morceau de cinéma.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    L'Humanité

    par Jean Roy

    "La Maison de la radio", passionnant document, confirme une nouvelle fois le grand talent de Nicolas Philibert. [Il] réussit à rendre (...) l'invisible (...) tangible. Dans le suivi d'un Frederick Wiseman, le réalisateur a vraiment réussi son coup.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Marianne

    par Danièle Heymann

    On est conquis, entraînés dans cette formidable plongée au coeur de ce "lieu-monde" comme l'appelle Philibert. (...) l'homme qui sait donner à voir.

    La critique complète est disponible sur le site Marianne

    Ecran Large

    par Cédric Le Penru

    Le cinéaste de "Être et avoir" a posé sa caméra six mois durant dans le château fort radeau-France (...) Disons-le sans ambages, le résultat est surprenant, instructif et souvent drolatique ; pas d'un mauvais rire gras, mais d'un rire complice qui vient en se prenant d'empathie pour les artisans jusqu'ici invisibles des antennes hertziennes.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    Elle

    par Anne Diatkine

    On quitte le film en se disant que la radio est un média joyeux , peut-être parce que sa matière échappe à l'image.

    La critique complète est disponible sur le site Elle

    Le Figaroscope

    par Marie-Noelle Tranchant

    Vingt-quatre heures pour découvrir ce qui se passe derrière les titres d'émissions, les voix, les musiques et les bruits. Un exercice d'attention et de perception réjouissant.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaroscope

    Le Nouvel Observateur

    par Pascal Mérigeau

    (...) Les films de Nicolas Philibert ne laissent jamais indifférent : (...) le film est bien dans sa manière, habile et astucieuse, gentiment paresseuse aussi.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Fiches du Cinéma

    par Chloé Rolland

    Nicolas Philibert s'introduit dans une riche, celle de Radio France, où butinent avec passion des journalistes de tous horizons. Un sujet passionnant soutenu par un formidable travail sur le son.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    L'Express

    par Julien Welter

    Voir le site de l'Express

    La critique complète est disponible sur le site L'Express

    Positif

    par Vincent Thabourey

    De cette surabondance sonore, Nicolas Philibert dégage une ligne claire, définissant la parole, et par extension la musique comme l'essence de notre humanité.

    La critique complète est disponible sur le site Positif

    Première

    par Christophe Narbonne

    "La Maison de la radio" [est] un objet avant tout plastique ainsi qu'une déclaration d'amour sans équivoque excluant tout discours militant.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Studio Ciné Live

    par Thierry Cheze

    Voir le site de Studio Ciné Live.

    La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

    Télé 7 Jours

    par La rédaction

    Nicolas Philibert, dont on a tant aimé le fabuleux documentaire "Être et avoir", (...) s'est immergé au coeur de Radio France. Avec lui, la radio crève l'écran !

    La critique complète est disponible sur le site Télé 7 Jours

    TéléCinéObs

    par Sophie Grassin

    (...) Le film rend hommage au langage (...) et à ses déclinaisons (...). Souvent burlesque (...), parfois émouvante, cette leçon de montage se révèle aussi un (épatant) film sur l'échange, la mise en scène et l'organisation du chaos.

    La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

    Télérama

    par Frédéric Strauss

    En allant voir ceux qui parlent dans le poste, Philibert a rencontré des gens qui continuent à être un peu cachés, derrière leurs micros. On sent qu'il a aimé ce mélange de pudeur et d'expressivité qui fait un monde à part. Et un beau film.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Critikat.com

    par Estelle Bayon

    Superbe projet cinématographique que d'aller en quête de l'invisible qui auréole la grande maison du son. Mais superbement vain. Car si le film est sympathique, il souffre cependant d'une absence d'enjeu conséquente.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Libération

    par Olivier Séguret

    Certains des personnages ou séquences (...) offre des moments cocasses ou attachants, (...) mais ces instants ne suffisent pas à donner une consistance réellement cinématographique à un projet qui garde toutes les apparences d'un bon programme télé.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Ouest France

    par La rédaction

    Les voix deviennent des visages, et des métiers de l'ombre se montrent en pleine lumière. Des anecdotes, parfois lugubres, des instantanés, des surprises, des situations comiques, voire triviales. Mais aussi quelques séquences répétitives. Très en longueur.

    La critique complète est disponible sur le site Ouest France

    Cahiers du Cinéma

    par Ariel Schweitzer

    Quand on pense aux crises profondes qui agitent certaines chaînes de la maison (France Inter ou RFI, notamment), on ne peut qu'éprouver une gêne en voyant que le film ne s'en fait pas l'écho. "La Maison de la radio" est un film élégant, parfois jubilatoire, mais qui, en faisant comme si de rien n'était, manque terriblement de dialectique, de tension, et de véritable enjeu.

    La Croix

    par Jean-Claude Raspiengeas

    Nicolas Philibert commet l'erreur de s'évader de la Maison de la radio (...). Non seulement il ne nous apprend rien mais il ne nous surprend pas (nous avons déjà vu mille fois ces images-là).

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Journal du Dimanche

    par Jean-Pierre Lacomme

    Donner à voir du son... Vaste programme à moitié réussi. (...). Si quelques vignettes sont intéressantes ou amusantes, beaucoup de séquences répétitives finissent par lasser.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    Le Parisien

    par Pierre Vavasseur

    Ce défi de passer de l'oreille à l'image était alléchant. Il se révèle, au final, un peu décevant.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Transfuge

    par Louis Séguin

    (...) Les séquences drolatiques se succèdent, les personnages hauts en couleur fanfaronnent, le tout dans le bunker de l'avenue du Président-Kennedy. Les contrechamps (...) n'existent jamais, donnant l'impression que cette grande ruche, dont le film prend tant de plaisir à montrer l'activité, ne travaille que par et pour elle-même.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top