Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Elvis & Nixon
note moyenne
3,1
697 notes dont 98 critiques
4% (4 critiques)
24% (24 critiques)
44% (43 critiques)
20% (20 critiques)
6% (6 critiques)
1% (1 critique)
Votre avis sur Elvis & Nixon ?

98 critiques spectateurs

JimBo Lebowski
JimBo Lebowski

Suivre son activité 217 abonnés Lire ses 998 critiques

2,0
Je m’attendais à un film beaucoup plus décalé et surtout rythmé, en fait on poirote gentiment pendant une heure pour enfin assister à la rencontre Elvis-Nixon, et ça n’est qu’à ce moment précis où le film est intéressant, dans sa lutte d’égo entre les deux figures, Shannon et Spacey qui s'affichaient comme des marionnettes à la limite du grotesque se révèlent pour une séquence d’entretien assez passionnante il faut dire, enfin dans ce que la mise en scène propose surtout. Car pour le reste le genre du film est plus ou moins indescriptible, ça n’est ni une comédie ni un biopic à proprement parler, on a clairement le cul entre deux chaises et c’est assez déroutant, en fait je crois que j’aurais préféré un truc délirant, genre un détournement de fait réel, comme par exemple un sosie qui se serait fait passer pour Elvis ou un truc dans le genre (et l’absolue non ressemblance entre le King et Shannon aurait été plus légitime), car je le répète l’intérêt de ce long métrage ne doit tenir qu’en à peine une demi-heure, donc autant choisir une ligne de conduite. Décevant donc.
michel111
michel111

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 92 critiques

1,5
Quand t'as vu l'affiche, bah t'as tout vu..En bref, les deux acteurs choisis pour incarner ces deux figures emblématiques ne sont pas vraiment appropriés. Leur manque de ressemblance physique d’abord, puis leur interprétation toujours un peu caricaturale. spoiler: Il y a une scène du film où un sosie d'Elvis rencontre le soi-disant vrais Elvis joué par Michael Shannon, et le prend pour un autre sosie. Michael Shannon et Kevin Spacey sont de grands acteurs mais inadaptés pour ces rôles. Au final, est-ce que tout cela valait vraiment un long-métrage.
Langela diter
Langela diter

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 72 critiques

3,0
beaucoup aimé le génerique film du début ( typiquement dans les graphismes des 70's ), mais moins enthousiaste sur l'ensemble ( acteurs sympas mais loin des originaux surtout pour nixon...) , longuet par moment, et un peu baclé a d'autres. Dommage, car l'idée de scenario etait plus qu'interessante sur la rencontre du 21 décembre 1970, suite a la suggestion d'elvis a l'attention de nixon d'être nommé à titre d'agent fédéral spécial au « Bureau of Narcotics and Dangerous Drugs » / tout a fait veridique, mais contradictoire avec son passé de militaire mal assumé pendant son sejour en allemagne en 1960, ce que le film ne montre pas malheureusement, alors pourquoi ce volte face...? en tous les cas, obama etant en fin de règne, hollywood change de cheval a l'approche republicaine Trump, comme c'est etrange...??
alain T.
alain T.

Suivre son activité Lire sa critique

0,5
Long à démarrer, encore plus looooong à finir. Et l'histoire est sans intérêt. On s'ennuie ferme. Film à des années-lumière de ce que son titre pouvait faire espérer. Cela frise l'escroquerie. A fuir comme la peste!
cylon86
cylon86

Suivre son activité 449 abonnés Lire ses 4 391 critiques

2,0
La rencontre qui a eu lieu en 1970 entre Elvis Presley et Richard Nixon à la Maison Blanche s'est tenu entre les murs du Bureau Ovale et personne n'en sait la teneur. Alors les scénaristes (dont l'acteur Cary Elwes fait étonnamment partie) avaient de quoi se lâcher d'autant que les motifs de cette rencontre étaient hautement improbables, le King souhaitant devenir un agent fédéral pour s'infiltrer au sein d'une jeunesse qu'il jugeait hippie et vouée à l'échec. Nixon, partageant son opinion, souhaitait de son côté obtenir un autographe d'Elvis pour sa fille... De ce postulat délirant, Liza Johnson en tire un film artificiel et sans saveur. La faute à un scénario laborieux qui met du temps à mettre en place la fameuse rencontre pour l'expédier en quelques minutes sympathiques mais bien loin de la folie et du sommet qu'on espérait. C'est d'autant plus dommage qu'on a là deux grands acteurs qui se font face : Michael Shannon et Kevin Spacey. Si Spacey s'éclate visiblement à cabotiner en Nixon, Michael Shannon a beau faire ce qu'il peut, il ne convainc pas du tout dans la peau du King. A aucun moment on ne le sent vraiment dans le personnage et à sa décharge il n'est pas aidé par un traitement particulièrement maladroit accordant de la place à un personnage secondaire insignifiant au détriment d'une rencontre au sommet qui a tout l'effet d'un pétard mouillé, peu aidée par une réalisation carrément mollassonne et beaucoup trop découpée. Sympathique mais sans plus.
Jorik V
Jorik V

Suivre son activité 519 abonnés Lire ses 985 critiques

2,5
Une photo à priori légendaire de la rencontre entre deux illustres figures de l’histoire américaine, l’une politique et l’autre artistique, sert de point de départ à un long-métrage qui s’amuse à imaginer les coulisses d’une anecdote. Pourquoi pas ? Sauf que malheureusement « Elvis et Nixon » ne transcende jamais ce postulat de base et reste justement purement anecdotique et anodin. On aurait aimé, au travers de cette image, en apprendre beaucoup plus sur Elvis Priestley et Richard Nixon, deux figures mémorables et promptes à véhiculer tous les fantasmes ; mais on en reste au statut des préparatifs de cette rencontre ce qui a pour effet de nous laisse un peu sur notre faim. De plus, et c’est peut-être le plus dommageable, les deux acteurs choisis pour incarner ces deux figures tutélaires ne sont pas du tout appropriés. De par leur manque de ressemblance physique qui confine au néant d’abord, puis par l’interprétation qu’ils en font, jamais mauvaise mais toujours un peu caricaturale. Michael Shannon et Kevin Spacey sont de très grands acteurs mais indubitablement inadaptés à ces rôles. Le comble est qu’on finit par être à la limite plus intéressés par les seconds rôles qui gravitent autour d’eux, en particulier par l’ami d’Elvis Priestley joué par Alex Pettyfer dont l’intrigue secondaire se révèle touchante. Certains moments du film sont néanmoins caustiques et très drôles, notamment lors de la rencontre finale tant attendue entre les deux personnages. Mais c’est parfois aussi à la limite du ridicule comme la séquence de karaté. On s’amuse également beaucoup dans la réaction des différentes personnes rencontrées par Elvis lors de son séjour à Washington, entre émerveillement et stupeur. Des moments jouissifs et improbables qui confèrent à ce film bref et sans ennui un côté loin d’être déplaisant mais totalement superficiel. Au final, on se demande si tout cela valait vraiment un long-métrage surtout que c’est réalisé sans grande idée de mise en scène mais plus comme un vulgaire téléfilm du samedi soir.
Cinéphilion
Cinéphilion

Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 201 critiques

2,0
Beaucoup diront explicitement du film qu’il est appréciable parce que le caractère infantile d’Elvis Presley est mis en avant et que cela relate un fait historique génialement contextualisé. Soit ! Elvis Presley est présenté dans sa plus profonde intimité, tout comme Nixon, chacun d’entre eux dans leur entourage et leur environnement respectif. Le film se divise clairement en deux parties : La première constitue le défi que se donne la star du rock’n roll afin de rencontrer le président américain Nixon, la volonté qu’il a et le combat qu’il mène pour y arriver. La deuxième constitue la rencontre entre les deux personnages dans le bureau ovale de la Maison Blanche. A vrai dire, la mise en place traîne tellement sur la longueur qu’elle créée un désir si puissant qu’on ne peut qu’apprécier la confrontation entre les deux hommes comme un soulagement désespéré, dans un espoir que le film va redémarrer. Que nenni ! Les oppositions d’Elvis et de Nixon constituent l’essence même du long-métrage qui donne quelques fois le sourire mais l’ensemble est construit sur une longueur insignifiante. A vrai dire, le spectateur ne saisit pas l’enjeu historique de cette rencontre et en quoi elle peut influer. Fort dommage car Michael Shannon et Kevin Spacey bénéficient d’une mise en avant servit sur un plateau d’argent mais le reste ne suit pas. Voilà le type de reconstitution historique qui puise une mise en scène égocentrique et centraliste du caprice d’une star légendaire. Bilan : L’action se fait désirée. Mais elle n’arrivera jamais. Décevant.
desiles ben
desiles ben

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 192 critiques

1,0
La première déception vient quand on découvre que, même vus de loin par temps de brouillard, les 2 acteurs ne ressemblent absolument pas à Elvis et Nixon. Ensuite les déceptions s'enchaînent...
tixou0
tixou0

Suivre son activité 260 abonnés Lire ses 1 648 critiques

2,5
Voilà un film qui laisse perplexe - au prétexte de la rencontre avérée entre Presley et Nixon fin décembre 1970, que cherche-t-on à nous montrer ? Sans doute une sorte de portrait instantané de l'icône, avec toutes ses fêlures et obsessions, une légende (encore) vivante alors, qui veut ajouter à sa collection de breloques diverses (dont celle de "sheriff" de Memphis) une improbable plaque d'agent fédéral, "at large"... Le politicien matois, cédant à la pression de sa fille Julie, s'offre quelques heures rafraîchissantes, en rencontrant l'"entertainer" célébrissime, celui qui ne se déroba pas à ses obligations militaires (2 ans en Allemagne - 58/60), et avait une foi patriote aussi naïve que totale. Fort bien, mais on reste sur sa faim, le film (court - moins d'une heure et demie) exploitant toujours la même veine (déclinée), et piétinant beaucoup. Spacey et Shannon ne ressemblent ni l'un, ni l'autre, à leurs modèles, mais s'en sortent plutôt bien - surtout Shannon, qui, à défaut d'avoir le physique avantageux de l'idole (qui était encore mince), et même son âge (35 ans), restitue la gestuelle et le parler traînant du natif du Tennessee, dans ses défroques clinquantes et pathétiques (la réalisatrice ayant pris le parti opportun de ne pas le faire chanter... puisque c'est le "citoyen Elvis" qui se met en avant). Au bilan, une bonne idée, mais exploitée paresseusement - et au positif, la plongée nostalgique dans les seventies débutantes...
Mick1048
Mick1048

Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 80 critiques

2,5
"Elvis & Nixon" est un film assez moyen et réellement décevant. Le film n'est pas indispensable ni inoubliable et c'est franchement dommage. Le sujet de départ était plutôt intéressant sur le papier mais il n'est jamais réellement exploité jusqu'au bout. Pourtant c'est inspiré d'une histoire vraie et l'idée que ces deux personnalités se rencontrent paraissait vraiment intéressant, mais le film tourne vraiment autour du pot et au final, ça ne raconte pas grand chose... Tout d'abord, le point fort du film : les acteurs. On a de très bonnes interprétations de Michael Shannon (dans le rôle d'Elvis Presley), Alex Pettyfer (Jerry Shelling), Colin Hanks (Egil Krogh vraiment excellent) et Evan Peters (Dwight Chapin). Le reste des acteurs sont bons eux aussi mais certains ne marquent aucunement l'esprit, comme Kevin Spacey (Richard Nixon) qui se révèle assez décevant. Son interprétation est correcte, mais son temps d'apparition à l'écran et la façon dont son personnage est écrit est vraiment très maladroite et assez mauvaise. Côté réalisation, pour son premier film Liza Johnson s'en sort sans pour autant faire le film du siècle. Elle dirige bien ses acteurs et les décors rappellent bien cette époque des 70's. Il y a aussi une bonne bande originale avec les musiques du Roi du Rock et une belle partition musicale derrière signée par Ed Shearmur. Mais hormis ça, au final le film se retrouve vide... Le film est court et pourtant on s'ennuie dès les premières minutes du film car il n'y a rien à raconter... Il y a seulement trois scènes nécessaires : la déposition de la lettre d'Elvis à la Maison Blanche, Krogh et Chapin qui essaye de convaincre Nixon de recevoir Elvis et la fameuse rencontre attendue. Et ça, ça tenait facilement en vingt-cinq minutes. Donc il y a au total une heure où il y a une multitude de scènes de dialogues vraiment inutiles et la rencontre tant attendue qui dure dix minutes à tout casser et j'ai vraiment été déçu. Alors on passe tout de même un bon moment mais on ressort mitigé. Dès que l'on a franchi le pas de la porte, on a déjà tout oublié car rien n'est vraiment marquant. Le film est donc décevant, donc tout juste la moyenne. 4,5/10
Marc L.
Marc L.

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 390 critiques

2,5
La rencontre incongrue de Elvis Presley et Richard Nixon dans le bureau ovale fut un micro-événement de la présidence de ce dernier, peu connue du grand public pendant longtemps et sans autre conséquence tangible qu’une simple photo. Dans le climat tendu du début des années 70, le King, ringardisé par les nouvelles tendances musicales en provenance d’Angleterre, s’imaginait pouvoir profiter de son aura pour affaiblir cette contre-culture des sixties qu’il haïssait : Les conseillers de Nixon y virent l’occasion de revitaliser l’image médiatique déplorable de leur patron. C’est toute la préparation en coulisses de cette rencontre improbable entre un président parano et une star mégalo qui crée l’objet du film : les approches plus ou moins directes pour convaincre un politicien rétif à cette mascarade, les tractations et manoeuvres des conseillers de la Maison Blanche et ceux d’un artiste qui se voit déjà infiltrer les mouvements subversifs en tant qu’agent fédéral, les caprices du second qui s’opposent au protocole strict qui régit les rencontres officielles du premier,...tout cela est suffisamment surréaliste, et prémonitoire d’un certain cirque médiatique entourant aujourd’hui la fonction présidentielle américaine, pour susciter un intérêt amusé. La rencontre en elle-même est relativement brève, faute d’informations détaillées sur ce qui s’y est réellement déroulé : à leur surprise mutuelle, les deux hommes s’apprécieront, chacun percevant en l’autre le réactionnaire et le miroir de ses propres doutes. Elle ne donne en tout cas, à Michael Shannon et Kevin Spacey, que l’occasion de se livrer à un “cabotinage à récompenses�, comme on en voit tant d’autres.
Caine78
Caine78

Suivre son activité 730 abonnés Lire ses 7 320 critiques

2,0
Curieux film. Pas bon, pas mauvais non plus. Cela manque sensiblement de personnalité derrière la caméra, Liza Johnson s'étant manifestement laissée porter par son sujet sans se préoccuper outre-mesure de la forme, tout juste convenable. D'ailleurs, je suis resté pendant un bon moment dubitatif. J'avais beau à peu près voir où la réalisatrice voulait en venir, je trouvais ça emprunté, peu dynamique, n'ayant finalement pas grand-chose à dire. Parce que sur le papier, c'est plutôt sympa une rencontre Presley - Nixon, mais sur grand écran, c'est autre chose ! Tout un cheminement plus ou moins drôle et intéressant pour traduire la volonté du « King » à rencontrer le Président américain et y parvenir, égayé principalement par la garde rapprochée de ce dernier, l'excellente prestation de Colin Hanks étant d'ailleurs à saluer. Le film vaut donc presque uniquement pour cette petite trentaine de minutes très curieuse, mais assez savoureuses. C'est qu'en réalité, personne ne sait ce qui s'est dit ce jour là entre les deux hommes : rien n'a filtré, mystère total ! Ce qui est à la fois une force et une faiblesse : l'aspect « historique » de cette vision n'a aucune valeur, de l'autre, il est plutôt amusant d'imaginer que cette rencontre ait pu rencontrer à cela, d'autant qu'elle est suffisamment étonnante et perchée pour qu'on y adhère un minimum. D'autant que côté casting, si Michael Shannon est un Elvis honorable, il se fait voler la vedette par Kevin Spacey, excellent en président légèrement je-m'en-foutiste et moyennement préoccupé par l'avenir de la nation. À vous de voir si ce dernier tiers justifie un visionnage de ce « Elvis & Nixon » plutôt sympa, mais assez anecdotique.
ManoCornuta
ManoCornuta

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 1 766 critiques

2,5
Petite curiosité que cette histoire qui semblait hautement improbable, mais vraiment très petite curiosité. On comprend que le film soit assez bref car, en définitive, le sujet en lui-même n'a rien de bien passionnant: une heure de développement pour expliquer le pourquoi et le comment de la rencontre entre la plus grande star de la planète et l’homme le plus puissant du monde, la rencontre proprement dite (pas spécialement lourde d'enjeux) et... fin. Ce film nous offre un regard sur un épisode finalement hautement insignifiant de l'histoire récente des USA, heureusement servie par une mise en scène joliment calibrée, deux-trois touches d'humour, et des acteurs principaux qui, s'ils ne semblent pas être le meilleur choix question physique, se fondent dans le moule avec brio et font très bien leur job. Regardable.
Nathan R.
Nathan R.

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 21 critiques

4,0
Un très bon film, tellement fou du fait qu'il soit tiré d'une histoire vraie. Des acteurs incroyables et une histoire courte, simple mais incroyablement cocace et fascinante. À voir.
vincent L.
vincent L.

Suivre son activité Lire ses 240 critiques

2,5
Cela aurait pu être très bien. Mais le choix des acteurs me parait discutable et avouons-le cette rencontre n'est pas des plus intéressante. Entre Nixon qui n'avait pas spécialement envie de rencontrer le king et Elvis qui venait voir le président pour quelques raisons (moyennement définis), le résultat est à l'image de cette rencontre : ennuyeux
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top