Mon AlloCiné
Pixels
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Pixels" et de son tournage !

Court-métrage

En 2010, Patrick Jean réalise un court métrage du nom de Pixels où des créatures 8-bits envahissent New York. Pixels de Columbus en est largement inspiré.

Inspiration

L’objectif des producteurs et scénaristes était de faire un film dans la même veine que S.O.S Fantômes.

Lieux de tournage

En plus d'avoir la ville de New York pour décor, Pixels a été tourné à Toronto dans les studios Pinewood. Les prises de vues ont duré trois mois.

Retrouvailles

Kevin James et Adam Sandler n'en sont pas à leur première collaboration : ils ont en effet joué ensemble dans Amour et amnésie, Quand Chuck rencontre Larry, Rien que pour vos cheveux et Copains pour toujours. Peter Dinklage et Sean Bean, quant à eux, se sont partagé la vedette dans la série culte Game of Thrones.

Papa Pac

Le personnage du Professeur Iwatani est basé sur le véritable créateur de Pac-Man, Toru Iwatani.

Rachel a dit non

Jennifer Anniston a refusé le premier rôle féminin, au profit de Michelle Monaghan.

True Gamers

Les scores évoqués dans le film correspondent aux véritables records atteints par les joueurs dans le monde réel. Celui que Sam Brenner a obtenu en jouant à Pac-Man, à savoir 3 333 360 a été précédemment atteint par Billy Mitchell. C'est le score le plus haut jamais atteint. Le score de Ludlow Lamonsoff à Centipede, 16 389 548, correspond (à point près) à celui du marathonien Jim Schneider. Eddie Plant, quant à lui, a obtenu 1 068 100 en jouant à Donkey Kong, ce qui fait 100 points de plus que le score détenu par le précédent recordman, Hank Chien.

Quand la manette prend le contrôle

Le cinéma aime quand ses créatures s'échappent de leur espace bidimensionnel. Dans le genre, nous pouvons citer Space Jam, The Ring, Last Action Hero, La Rose pourpre du Caire, La Lanterne magique et bien d'autres. En revanche, cette thématique est un peu plus rare quand il s'agit de personnages tirés de jeux vidéo (même si on peut citer le récent Les Mondes de Ralph), bien qu'il y ait eu de nombreuses adaptations.

Chris Columbus, parfait pour le job

Après avoir développé le projet chez Happy Madison, les producteurs se sont mis en quête du réalisateur idéal pour le porter à l’écran. Allen Covert déclare : "Nous avons tout de suite pensé à Chris Colombus parce qu’il a réalisé des blockbusters à effets visuels impressionnants et écrit le scénario de certains de nos films cultes préférés avec Gremlins et Les Goonies. Il a un don pour mêler effets éblouissants et comédie de façon crédible."

Un mélange improbable

Chris Columbus a confié qu’il avait trouvé le scénario de Pixels intéressant de par son mélange de comédie et d’action et que c’était l’occasion de donner forme à un film de l’envergure des deux Harry Potter qu’il a réalisés. Il ajoute : "J’ai essayé de pousser au maximum la comédie dans le cadre d’un vrai film d’action et d’aventure. Pixels, c’est un peu un mélange entre GremlinsLes Goonies et Harry Potter."

Stars du jeu-vidéo

Parmi les stars pixélisées du film figurent entre autres les piliers des salles d’arcade des années quatre-vingts, le célèbre Pac-Man, Donkey Kong; le premier gros succès de Nintendo, Space Invaders, le tout premier shoot them up, ainsi que Centipede, Galaga et Q*bert.

Bienveillance de l'industrie vidéoludique

Un des producteurs, Allen Covert, a insisté sur le fait que les sociétés responsables de la création de toutes les icônes du monde du jeu-vidéo qui apparaissent dans le film ont été très réceptives aux différentes idées évoquées pour le scénario. Sans l’aval de sociétés comme Nintendo, Sony, Konami ou encore Bandai, le film n’aurait pas pu être tourné car les personnages les plus mythiques de l'univers vidéoludique auraient été absents.

Revival des eighties

Les jeux-vidéo n’ont pas été la seule source d’inspiration de l’équipe du long-métrage comme l’a expliqué le producteur exécutif Michael Barnathan, qui est aussi le président de 1492 Pictures. La plupart des membres du studio ont été des fans des comédies d’action et d'aventure des années 80 comme S.O.S fantôme, Qui veut la peau de Roger Rabbit ? et Les Goonies. L’objectif de l’équipe était de faire un film qui s’adresse au public contemporain en essayant de retrouver ce mélange d’action et de comédie qui rend les films des années 80 si spéciaux.

Un entraînement farfelu

Jouer face à des personnages en images de synthèse n’est pas ce qu’il y a de plus facile, mais Kevin James confie s’être beaucoup entraîné. Il explique : "J’ai remplacé les membres de ma famille par des balles de tennis pour m’habituer. Ils ont quitté la maison pendant un mois et j’ai vécu avec des balles de tennis. Quand on est parent, on est tout le temps en train de crier à ses enfants de manger, de nettoyer ou de ranger, je me suis donc mis à crier sur les balles de tennis. Je me suis très vite habitué et je suis devenu très bon !"

Josh Gad, un habitué des salles d'arcade

Josh Gad a voulu prendre part au projet parce que cela lui donnait l’occasion de jouer aux jeux vidéo de son enfance grandeur nature. L’acteur est né en 1981, pendant l’âge d’or des jeux d’arcade. Il allait, avec ses deux frères, dans une salle d’arcade baptisée Grand Prix et y passait tous ses samedis et dimanches après-midis. Son jeu préféré, "Galaga", a été utilisé pour le tournage du film.

Coupe mulet & manches courtes

Peter Dinklage, incontournable Tyrion Lannister dans la série culte Game of Thrones, a arboré un style très particulier dans le film : il était muni d’une coupe mulet et d'un uniforme sans manches. L’acteur commente : "Mentalement et physiquement, il semble tout droit sorti des années 80. Je connais des types comme lui, qui n’ont pas réalisé que leur look était complètement has been, mais l’important c’est qu’ils sont heureux comme ils sont. Eddie a une coupe impossible, des tatouages – mais pas de jolis tatouages comme on en fait aujourd’hui – et il a l’habitude d’ôter les manches de tous ses vêtements. J’imagine qu’il est complexé par sa nuque, mais pas par ses bras !"

Effets visuels innovants

C’est au chef décorateur Peter Wenham que l’on doit le style visuel global du film, et notamment l’apparence des personnages emblématiques des jeux vidéo. Il était important de rester fidèle le plus possible à l’esthétique des jeux en deux dimensions alors que les personnages apparaissent en 3D. L’équipe a donc décidé de conférer aux personnages une aura lumineuse, un effet qui se propage également aux objets qu’ils pixélisent sur Terre.

Fidélité aux jeux

Pour le superviseur des effets visuels, Matthew Butler, il était important que Pac-Man et consorts se déplacent et interagissent comme dans leur jeu-vidéo d’origine. Pac-Man mâche et se déplace par exemple à une vitesse donnée. Donkey Kong a lui aussi une manière très codifiée de se déplacer qui a été recréée tout en conservant l’esthétique des sprites, ces éléments graphiques mobiles propres au monde vidéoludique.

Le Voxel

Techniquement, le titre du film n’est pas correct, selon Matthew Butler. "Un pixel 3D est en réalité appelé un voxel, un cube en trois dimensions", précise-t-il. En prenant l’exemple de Pac-Man, il a expliqué qu’en 2D, ce personnage de forme ronde apparaît plat et qu’il a fallu lui donner le volume d’une sphère en 3D composée de voxels.

Donkey Kong : Grandeur nature

Lors d’une bataille contre les extraterrestres, les héros nommés les Arcaders ont dû littéralement jouer à une version de Donkey Kong grandeur nature. Pour tourner la scène, l’équipe a dû construire d’immenses poutrelles de plus de 21 mètres de hauteur pour recréer l’esthétique du jeu-vidéo. Cet immense décor a été édifié sur le plus grand plateau de tournage d’Amérique du Nord, le Mega Stage des studios Pinewood à Toronto.

De vraies bornes d'arcade

Pour la séquence des championnats du monde de jeux-vidéo, l’équipe de Peter Wenham s’est procurée des centaines de machines d’arcade originales aux quatre coins des États-Unis. Chacune de ces bornes a été entièrement rénovée car nombre d’entre elles étaient endommagées. Il a ensuite fallu trouver le bon graphisme, refaire les sérigraphies et équiper les cabines de nouveaux écrans LCD et de nouveaux jeux. Chaque jeu et chaque graphisme devait être approuvé par la société d’origine.

Des costumes par centaines

La chef costumière, Christine Wada, a mis du temps pour trouver le style idéal pour l’uniforme des Arcaders. Elle a dû faire des recherches sur les combinaisons de parachutistes et d’aviateurs composées d’une ou deux pièces. Chris Columbus a passé en revue plus d’une centaine de costumes dont une avec musculature intégrée. Il a finalement opté pour une tenue inspirée des combinaisons de pilotes automobiles qui semblait convenir à tout le monde.

Ressemblance avec Futurama

Une grosse partie de la trame scénaristique de Pixels s’inspire d’un épisode de la série animée Futurama s’intitulant : "Histoires formidables 2". Dans cet épisode, la terre se fait attaquer par des personnages de jeux-vidéo comme Pac-Man, Donkey Kong, Mario ou encore les aliens de Space Invaders.

Les 35 ans de Pac-Man

Pour fêter les 35 ans de Pac-Man, les producteurs de Pixels ont organisé plusieurs évènements à travers le monde. Ainsi, on pouvait assister à un gigantesque flash mob au Japon, le pays natal de la célèbre boule jaune. D’autres évènements autour du jeu-vidéo ont été organisés aux États-Unis et à travers toute l’Europe.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Un homme pressé (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • A Star Is Born (2018)
  • Sale temps à l'hôtel El Royale (2018)
  • En liberté ! (2017)
  • Un Amour impossible (2018)
  • Les Chatouilles (2018)
  • Kursk (2018)
  • Fou d'amour (2015)
  • Red (2010)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • Capharnaüm (2018)
  • Chacun pour tous (2017)
  • Au Poste! (2018)
  • Christ(off) (2017)
  • Crazy Rich Asians (2018)
  • Les Animaux fantastiques (2016)
Back to Top