Notez des films
Mon AlloCiné
    Ernest et Célestine
    note moyenne
    4,3
    1984 notes dont 221 critiques
    répartition des 221 critiques par note
    55 critiques
    118 critiques
    31 critiques
    14 critiques
    0 critique
    3 critiques
    Votre avis sur Ernest et Célestine ?

    221 critiques spectateurs

    Matthias J
    Matthias J

    Suivre son activité 37 abonnés Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 25 juillet 2013
    Vraiment un super film d'animation à regarder sans hésiter
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 806 abonnés Lire ses 6 873 critiques

    3,0
    Publiée le 26 juin 2013
    Si c'est malheureusement sans mes yeux d'enfants que j'ai découvert « Ernest et Célestine », il serait pour autant dommage de bouder son plaisir. Alors c'est évident : l'œuvre reste avant tout destinée aux têtes blondes, à l'image d'un scénario somme toute assez sage et non sans quelques poncifs. Pour autant, la satisfaction est réelle tant le travail sur l'animation est fluide, intelligent, original et très fidèle aux livres d'origine, permettant une véritable immersion dans cet univers sensible et délicat. Rien de révolutionnaire non plus au niveau du discours, ce qui ne nous empêche pas d'y adhérer tant nos deux héros sont sympathiques, les situations et le casting vocal ne faisant qu'accentuer cette impression. Ne vous attendez donc pas à monts et merveilles si vous avez plus d'une dizaine d'années, mais il n'est vraiment pas interdit d'aller découvrir cette histoire d'amitié tendre et charmante, confirmant élégamment le talent hexagonal pour l'animation.
    Gabith666
    Gabith666

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 789 critiques

    4,0
    Publiée le 24 juin 2013
    Très belle histoire qui devrait ravir les enfants. J'ai adoré les personnages, les musiques, les dessins... La fin était très émouvante.
    Cinephile92
    Cinephile92

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 323 critiques

    3,5
    Publiée le 13 juin 2013
    Une amitié entre un ours et une souris qui va bouleverser ces deux mondes, le film est plein poésie et on s'attache rapidement aux personnages principaux. L'animation est traditionnel, les dessins font penser qu'ils ont été fait à l'aquarelle et je trouve cela original. Bref, Ernest et Célestine est un joli conte pour les grands et les petits à ne pas manquer.
    Yout7
    Yout7

    Suivre son activité Lire ses 56 critiques

    4,0
    Publiée le 7 juin 2013
    Ernest et Célestine est un très joli film d'animation, avec un aspect un peu "aquarelle" qui m'a beaucoup plu. L'histoire est très mignonne, et moralisante sur le côté "ne pas se fier à ce que tout le monde dit". La musique reflète harmonieusement l'esprit et l'atmosphère du film et j'ai bien apprécié les voix françaises adaptées. J'ai également été captivé par le moment où le dessin danse sur la musique, vers le milieu du film. Une très belle animation qui mérite son César.
    Septième Sens
    Septième Sens

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 762 critiques

    4,0
    Publiée le 7 juin 2013
    En animation, les opposés s'attirent (Bee Movie, Ratatouille) pour donner souvent naissance à de très belles histoires faites de tolérance et d'ouverture d'esprit (Zarafa, Ame & Yuki). En reprenant la série de livres créée par Vincent, les trois réalisateurs Renner, Aubier et Patar réussissent à faire d'Ernest et Célestine un film d'animation plein d'inventivité qui plaira aux petits comme aux grands. Il y a le monde d'en haut, copie conforme de la société humaine remplacée par des ours. Et le monde d'en bas, communauté de souris très bien organisée où les dents sont la principale richesse. Le point commun de ces deux univers ? La peur de l'autre et le système répressif. En effet, les policiers sont partout et sont aussi bêtes qu'omniprésents. Ernest et Célestine prend véritablement tout son sens dans la deuxième partie du récit, lorsque le duo commence réellement à prendre forme. Car c'est bien l'art qui unit l'ours et la souris. L'un est musicien quand l'autre est dessinatrice. Ces dessins à l'ancienne et ces couleurs aussi simples que puissantes donnent au récit un ton juste, à l'image de ses personnages. Mais si la narration reste très simple puisque le film vise principalement les enfants, cela n'empêche pas à l'oeuvre d'avoir une double lecture, dotée de symboles réussis. La figure de la justice est montrée comme un monstre qui finira par s'autodétruire à cause de sa bêtise, et de sa confiance inaltérable en ses vieux principes. En outre, une petite critique du capitalisme est également évoquée, où créer un désir chez l'homme doit être nécessaire pour qu'il puisse consommer. Se battant pour le droit à la différence, Ernest et Célestine fait forcément écho à l'actualité, mais il n'oublie pas pour autant d'où il vient. Il finit sur une très belle mise en abîme sur le dessin, l'essence même de sa composition.
    mookie_e
    mookie_e

    Suivre son activité Lire ses 31 critiques

    4,0
    Publiée le 28 mai 2013
    Il n'est pas nécessaire de faire du Pixar pour raconter un belle histoire, ce film d'animation en est la preuve.
    Stéphanie B.
    Stéphanie B.

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 26 mai 2013
    Ce petit bijou rempli d'espoir démontre que deux mondes que tout oppose - celui des ours et des souris -peuvent entrer en contact et cohabiter. La pugnacité de "Célestine", une petite souris au grand coeur fait fondre "Ernest", un ours mal léché... La "patte"du tandem belge Vincent Patar et Stéphane Aubier, connus sous le nom des « Pic Pic André » relève avec brio le défi de transposer à l’écran la finesse des dessins de feue Gabrielle Vincent. Un grand moment d'évasion pour les petits et surtout "les grands"!
    pseudodieuse
    pseudodieuse

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 2 critiques

    2,0
    Publiée le 12 mai 2013
    J'ai trouvé ce film très brutal et bruyant surtout au début, alors qu'il est conseillé aux enfants dés 3 ans... (!) Mon fils a eu peur, moi j'étais agacée de voir tous ces personnages adultes hurler pendant la moitié du film sans aucun sens sinon nous renseigner sur la puérilité des auteurs... Tout le monde ne sait pas écrire pour les tout-petits... ce film et son "humour" relèvent plus des 7/8 ans à mon avis. Seule la rencontre des deux personnages est très réussie. Les dessins en revanche m'ont beaucoup plu, et le scénario aussi, bien que très ambigu sans l'assumer vraiment puisque les deux protagonistes deviennent bizarrement des modèles de moralité à la fin... Bref, sentiment de m'être fait avoir par une promesse de poésie et de douceur, qui n'a pas été tenue si ce n'est par les graphisme en lui-même.
    Poey B.
    Poey B.

    Suivre son activité 5 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 19 mai 2017
    Super film d'animation !!! il faut toutefois aimer (ou s'adapter) au graphisme epure de ce dessin anime ... Sinon, l'histoire est super, tres emouvante, pleine de finesse et d'humour (l'histoire des souris dentistes qui ramassent les dents sous les oreillers durant la nuit pour en faire des implants sur les patients souris, c'est une super idee) ... Bref, je le recommande pour tout public ...
    MesMotsEn16/9
    MesMotsEn16/9

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 200 critiques

    5,0
    Publiée le 8 mai 2013
    Pas d'image de synthèse, pas de 3D, pas d'ordinateur, juste un film d'animation. Ernest et Célestine est le film d'animation de l'année, et surement bien plus encore. Le film est d'une beauté à couper le souffle tant par son esthétisme ou le spectateur a quasiment l'impression les coups de crayon posés sur le papier, que par son contenu d'une grande profondeur. Un film d'animation beau, drôle, touchant, émouvant, captivant. Si vous n'avez pas vu Ernest et Célestine vous n'avez rien vu en 2012.
    John K.
    John K.

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 16 critiques

    0,5
    Publiée le 4 mai 2013
    Gabrielle Vincent ne voulait pas de son vivant adapter son œuvre (ni n'en a donné l'autorisation)... Mais bon... Vu qu'elle est morte, hein ! Quand j'ai ouvert il a longtemps La Naissance de Célestine, j'ai pleuré. Et je ne peux ouvrir ce chef d'œuvre sans être infiniment ému. Par conséquent, malgré la trahison de l'auteure de la série, je souhaitais voir ce que j'y trouverai. Et bien, rien. Ça n'a aucun rapport avec Ernest et Célestine. On a piqué le style de dessin et le titre... Mais aucun rapport entre ça et l'original. Ce n'est même pas une copie, c'est un vol. Dans l'original il est sujet de paternité, de l'incompréhension d'une société contre un un ours qui non seulement décide de paterner, seul, mais d'adopter la différence (quoique les souris et les ours cohabitent). Les Naouri, les Rufo, tous ces pedopsys réacs doivent être bien content : c'est bien seule une môman qui peut s'occuper d'un bébé (Le Pseudo Ernest n'en fera pas la preuve) : Ici Ernest est juste un ami balourd, pas un papa... Gabrielle Vincent infirme tout cela - sans dire du mal des mamans (on est pas dans un épisode des papas montent sur une grue pour taper sur les méchantes mômans). Ici, ben Ernest, c'est un opportuniste, et il ne trouve pas un bébé mais une souris déjà pré-ado... tout le parti pris anti-normes est évacué, ou presque. Ça me fait penser aux "nouveaux" pères qui ne s'intéressent à leurs gosses que pour jouer (les torcher, et se lever la nuit pour le biberon, ça non !), l'Ernest du dessin animé n'aura pas eu à changer les couches, de manière malhabile, mais avec tellement d'amour. Et pis là, de toute manière, Ernest est pas papa, c'est un ami. Ca change tout. On se trouve dans le déjà vu 500 000 fois : le type bourru qu'il faut CONVAINCRE, parce qu'à la base, il est intolérant, ou qu'il s'en fout, plutôt (voire il est intéressé : il est prêt à bouffer la souris, le salaud !?). Et "Ernest" Et "Célestine" ne se choisissent pas, là... Ils finissent par faire contre nécessité bon cœur. Et puis tous ces flics ?! D'où ils sortent ! Là c'est de la science-fiction. Et Feu Gabrielle Vincent ne donne pas dans la science-fiction. Alors certes, il y a procès, incendie à grand spectacle... Tout un tintamarre utilisant de grosses grosses cordes. Adieu simplicité, adieu lente révolte contre une société qui - comme la nôtre - nous ronge doucement par ses normes, et a juste besoin (c'est toute sa force) de nous emprisonner dans des cages mentales invisibles. Ernest, le vrai, n'écoute que son cœur, et en subi les conséquences. Il paterne, donc, et connaît toutes les difficultés face à l'éducation d'un petit bébé. Certes, Célestine grandit (et connaît avec son papa plein d'aventures - d'ailleurs La Naissance de Célestine n'est pas le premier album, même si c'est bien le début de leur histoire), mais c'est avec son papa ours à ses côtés. Sans procès, sans grandiloquence. Juste de la tendresse. Pas besoin de noircir le trait, tout coule de source. Émerveillez vous devant les albums de Gabrielle Vincent... Et vous comprendrez à quel point dans cette société certains sont prêt à tout pour se faire des succès sur le dos des autres. En trahison l'imaginaire, surtout quand il est décalé. Dire que certains et certaines ne connaîtront que le film... Et ne verseront pas de petite larme en ouvrant la Naissance de Célestine. La seule scène du film, la seule selon moi, qui fait ressentir cette atmosphère, c'est quand l'ours et la souris s'étreignent après leur évasion réciproque - ça dure 8 secondes. Parti de rien, créé et pas volé, ç'eût été mignon, bien que convenu... là, c'est loin, bien loin de la simplicité tout en douceur d'une auteure qui ne souhaitait pas faire de film.
    timotheetroncy
    timotheetroncy

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 14 critiques

    5,0
    Publiée le 28 avril 2013
    Magnifique. Un chef-d'œuvre d'animation comme on en fait plus.
    Sionsono2
    Sionsono2

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 757 critiques

    4,0
    Publiée le 27 avril 2013
    Un peu comme les "Triplettes de Belleville", on retrouve ici une animation à la française. Ça change des "dessins animés" américains avec plein d'effet 3D et plus rien à la main ou encore des animés japonais avec leur caractéristique bien à eux et parfois trop codés. Ici, c'est libre et original, avec ces scènes à moitié peinte et les impressions de voir un tableau en mouvement. L'histoire est un peu original mais pas très intéressante dans le fond. Ce qui va nous prendre, ce serait le message que prône le film; c'est-à-dire les respect à la différence qui est un sujet d'actualité que certains cerveaux débiles n'arrivent pas à supporter. J'adore ce film, mais il y a ce truc qui manque. Certes c'est mignon, beau, original et intelligent mais c'est pas LE film de l'année (peut-être d'animation).
    Ryce753
    Ryce753

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 431 critiques

    2,5
    Publiée le 21 avril 2013
    Ouais bof, ça se laisse voir mais y a pas de quoi en faire tout un plat. C'est vrai que les dessins sont jolis, fins et clairs accompagnés par de jolies couleurs réalisées façon aquarelle. Certains arrières-plans sont, par moment, assez "vide" et un peu plus de détails auraient embellis ces illustrations. Mais globalement cela reste convenable. Quant au scénario et à l'histoire, j'ai rarement été "atteint" par l'émotion ou encore la poésie que ce genre de film aurait pu procurer. A voir peut-être mais vite oublié.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top